Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

21 Janvier 1943

Publié le par Fix

Front de l'est
Front du Caucase
Les soviétiques libèrent Voroshilovskiy, ville importante sur le chemin de fer caucasien entre Stavropol et Armavir, et déclarent que 500 000 allemands ont étés tués et 200 000 capturés dans les 2 derniers mois de combat

source : Worldwar-2.net, onwar.com, guerre-mondiale.org
italie.jpg Front de Méditerranée
L'aviation alliée effectue des raids en Sicile sur Gela, Castelvetrano et Porto Empedocle.

source : guerre-mondiale.org


Front d'Afrique du nord
Tunisie
Le général britannique Anderson est nommé responsable de la coordination de l'ensemble du front en Tunisie, et le Brigadier General américain Laurence S. Kuter est nommé au commandement de tout le support aérien du front de Tunisie par le général Eisenhower.

Affiche de propagande américaine
"Quel livre?
Votre effort de guerre le décidera"

source : wikipedia

Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal les américains recommencent à progresser à l'ouest de la Matanikau, ne rencontrant qu'une faible résistance japonaise, les soldats de la 38e division ayant décrochés la veille dans le cadre de l'opération Ke d'évacuation de l'île.

Nouvelle-Guinée
Les dernières résistances japonaises à Sanananda et Giruwa disparaissent, ne laissant que des poches isolées en défense. Les forces australiennes et américaines font leur jonction à l'ouest de Sanananada.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Méditerranée
Le U301 est coulé à l'ouest de Bonifacio par le sous-marin britannique HMS Sahib

Pacifique sud
Le sous-marin américain USS Gato coule le transport japonais Kenkon Maru au nord des Shortlands

Mer de Chine Méridionale
Le sous-marin américain USS Trout coule un cargo japonais au large de Cam Rhan, en Indochine Française

source : UBoat.net, Hyperwar
usa.gifuk.gifLa conférence de Casablanca continue et les alliés prennent la décision de rationaliser les bombardements sur l'Allemagne dans la directive de Casablanca. Les américains préfèrent lancer des bombardements de précision alors que le Bomber Command de la RAF préfère continuer avec sa politique de bombardement de zone.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com
uk.giftchecoslovaquie.gifLes gouvernements britanniques et tchécoslovaques signent un accord fournissant les moyens et l'organisation pour l'utilisation des forces tchèques dans la guerre, et accordant une base sur la loi pré bail pour les articles fournis par le gouvernement britannique

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 21 janvier 1943 : "épuisement"

sur le seau: dernieres poussières de l'empire de Musso

source : CartoonHub

20 Janvier 1943

Publié le par Fix

M. Peyrouton, nommé la veille au conseil impérial, est nommé gouverneur de l'Algérie par le général Giraud

source : wikipedia



uk.gifFront ouest
Un raid de jour de la Luftwaffe touche une école à Londres, tuant 44 enfants et 1 professeur

source : Worldwar-2.net


Front de l'est
Front du Caucase
L'armée rouge continue de progresser alors que le groupe d'armées A continue de retraiter. Nevinnomyssk et Proletarskaya, le long de la ligne de chemin de fer reliant Stalingrad et Novorossisk, sont libérées par les soviétiques

source : Worldwar-2.net, guerre-mondiale.org, onwar.com
Front d'Afrique du nord
Libye
La 51e division écossaise entre dans Homs, évacué par les forces de l'axe

Affiche de propagande britannique sur la campagne de Libye

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, mémorial de caen (photo)
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal l'attaque américaine sur Gifu s'arrête suite au déclenchement d'une pluie diluvienne. En 2 jours les américains ont fait quelque progrès et détruit plusieurs bunkers.

Plus a l'ouest, la 38e division japonaise commence son retrait vers le cap esperance pour être évacuée lors de l'opération Ke. Les américains interprètent les préparations de l'opération Ke comme une nouvelle tentative de renforcer Guadalcanal et ordonne de lancer une offensive à l'ouest de la Matanikau le lendemain.

Nouvelle-Guinée
A l'ouest de Sanananada les forces australiennes détruisent la résistance japonaise sur la côte, et au nord de la route Soputa-Sanananada
Les forces américaines arrivent en vue de Giruwa

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Atlantique nord
Le U553 est coulé dans l'Atlantique nord

Méditerranée
Le U453 attaque le convoi KMS-7 au nord d'Alger, et coule le cargo belge Jean Jadot

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Silversides coule les cargos japonais Surabaya Maru et Meiu Maru, et le transport japonais Somedono Maru, au milieu du pacifique centre

source : UBoat.net, Hyperwar
chili.gifallemagne.pngjapon.gifitalie.jpgLe gouvernement chilien rompt ses relations diplomatiques avec l'Allemagne, l'Italie et le Japon

source : guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

19 Janvier 1943

Publié le par Fix

Le gouverneur général de l'Algérie, M. Châtel, le plus compromis et le plus contesté de l'administration Darlan est remplacé au conseil impérial par M. Marcel Peyrouton, résident général de Tunisie puis au Maroc avant-guerre et ministre de l'intérieur de Vichy à partir de septembre 1940.

source : wikipedia

Front de l'est
Front sud
Les soviétiques du front de Voronej continuent leur avance sur Kharkov, déclarant avoir capturé 52000 soldats de l'axe rien que sur ce front, mais seul 2500 soldats sont allemands. Valuyki et Urazavo sont libérés par l'armée rouge. Une poche hongroise est détruite à Ostrogozhsk.
Sur le Donets les soviétiques libèrent Kamensk Chaktinskii, approchant de Rostov

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Libye
La VIIIe armée britannique capture Homs et Tarhuna, près de Tripoli.

Carte de la progression britannique en Tripolitaine de la mi décembre 1942 au 4 février 1943

source : guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon
L'attaque américaine sur Gifu continue

Nouvelle-Guinée
Le général Yamagata donne l'ordre à ses troupes de se retirer de la zone de Sanananda. De durs combats continuent et le général Oda est tué lors des opérations de désengagement
A l'ouest de Sanananda et à Giruwa, les troupes alliées ne réussissent pas à briser la résistance japonaise.
Sur la ligne fortifiée de la route Soputa-Sanananda, les forces japonaises refusent de se rendre

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
birmanie.gif Front de Birmanie
La 47e division indienne continue ses attaques sur Donbaik, sans succès.

source : guerre-mondiale.org



Méditerranée
Le sous-marin italien Santorre Santarosa est coulé par la vedette lance torpille britannique HMS MTB-260 au nord d'Alger
Le sous-marin italien Tritone est coulé par la corvette canadienne HMCS Port Arthur au nord d'Oran

Pacifique sud
Le sous-marin américain USS Swordfish coule le cargo japonais Myoho Maru au nord des Shortlands

source : RegiaMarina.net, Hyperwar
Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 19 janvier 1943 : "Guerre et paix"

sur la porte: Commandement sud - quartiers d'hiver de Rostov
texte de la radio : nous en venons maintenant à la 3e partie ou Rostov est sur le point d'avoir une visite de son peuple

source : CartoonHub
Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 19 janvier 1943

source : CartoonHub

18 Janvier 1943

Publié le par Fix






Affiche placardée suite à un attentat le 18 janvier 1943

source : Base Archim du ministère de la culture (photo)
Front de l'est
Front nord
Les fronts du Volkhov et de Leningrad se rejoignent, ouvrant un corridor reliant Leningrad au reste de l'union soviétique. Celui-ci ne fait que 10 à 15km de large et est soumis aux tirs d'artillerie de l'armée allemande.
Immédiatement un intense trafic de camions reprend avec l'ancienne capitale Tsariste, pour amener du ravitaillement et des munitions. La voie de chemin de fer qui relie Leningrad au reste de l'Union soviétique est aussi mise en réparation pour pouvoir envoyer des trains dans la ville.

Le gouvernement soviétique s'empresse de déclarer que le siège de 17 mois de la ville est terminé.

Affiche de propagande soviétique
"défendons la ville de Lénine"

Front du Caucase
L'armée rouge continue d'avancer et libère Cherkessk, sur le Kouban, et Divnoïe, sur le Manytch. Les forces soviétiques ne sont plus qu'à 400 km au sud est de Rostov.

source : wikipedia, Worldwar-2.net, onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
italie.jpgFront de Méditerranée
A Malte l'aviation de l'axe bombarde les aéroports de La Valette

source : guerre-mondiale.org


Front d'Afrique du nord
Tunisie
Les allemands effectuent une contre-attaque à Bou Arada, au sud de Medjez el Bab, et utilisent pour la première fois un char Tigre en opération.
L'objectif est de dégager le front de la division italienne Superga et d'empecher les alliers de tenter de couper la retraite des troupes du Maréchal Rommel en attaquant vers Enfidaville.
L'attaque sur Bou Arada n'a que peu de succès mais au sud les allemands progressent de 56km au sud d'Ousseltia  et de 40 km au sud ouest de Robaa, face aux forces françaises qui n'ont pas le matériel adéquat pour résister.
La 36e brigade britannique est envoyée sur Robaa pour stopper l'attaque allemande.

source : onwar.com, Worldwar-2.net, guerre-mondiale.org, wikipedia
usa.gifFront du pacifique nord
2 croiseurs et 4 destroyers américains bombardent l'île d'Attu, dans les Aléoutiennes, occupée par les japonais.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal les américains relancent une attaque sur Gifu et font quelque progrès. Les forces américaines ont maintenant une ligne continue de la côte à la colline 53.

Suite à l'arrivée de l'ordre d'évacuation de Guadalcanal, qui doit se faire lors de l'opération Ke, l'information est transmise aux troupes japonaises qui combattent les américains.
L'évacuation doit commencer le 20 par le désengagement de la 38e division vers le cap Esperance, sous la couverture de la 2nd division. Les opérations d'évacuation doivent être finies au 10 février.

Nouvelle-Guinée
Les forces australiennes capturent le cap Killerton et Wye Point pendant que de violents combats ont lieux à Sanananda et Giruwa.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
birmanie.gif Front de Birmanie
La 14e division indienne attaque les positions fortifiées japonaises de Donbaik. L'assaut échoue et le commandement britannique demande des chars pour percer les défenses japonaises
Près de Rathedaung, la 123e brigade indienne est menacée à l'est par une offensive japonaise dans la vallée du Kaladan.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Silversides coule le pétrolier japonais Toei Maru au milieu du pacifique centre

source : Hyperwar
allemagne.pngArrestation à Munich de plusieurs membres du mouvement de résistance La Rose Blanche dirigé par Sophie et Hans Scholl.

source : guerre-mondiale.org


A Varsovie, en Pologne, les allemands décident de déporter quelques milliers de juifs supplémentaires du ghetto suite à la visite d'Heinrich Himmler.
2 compagnies allemandes pénètrent donc dans le ghetto et rassemblent un convoi à la umschlagplatz. Pensant que la liquidation du ghetto est arrivée, les combattants de l'organisation juive de combat (Zydowska Organizacja Bojowa - ZOB) montent une embuscade et attaquent les allemands. Plusieurs soldats sont tués ainsi que la presque totalité des combattants juifs.
Suite à cette attaque les allemands décident de mettre fin à "l'aktion" en cours, cette réaction étant interprétée comme un signe de faiblesse par les résistants juifs.

source : guerre-mondiale.org, Mémorial Yad-vashem, Worldwar-2.net, History place - Holocaust Timeline

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 18 janvier 1943 : "Il était une fois une vieille femme qui vivait dans une botte"

source : CartoonHub

17 Janvier 1943

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
Les soviétiques progressent partout, d'Orel au Caucase, libérant Millerovo et Zimoviki.
La IIe armée hongroise, la VIIIe armée italienne et la IIIe armée roumaine se désintègrent sous la pression des armées soviétiques.
Dans la poche de Stalingrad, une pause dans les combats intervient alors que l'armée rouge se prépare à l'offensive finale.
Malgré tout l'aéroport de Pitomnik est maintenant complètement aux mains des soviétiques, ainsi que 4 autres aéroports de la poche, ne laissant que l'aéroport de Gumrak pour alimenter les forces allemandes.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal l'artillerie américaine pilonne le point d'appui japonais Gifu.
Sur la côte la 2nd division de marines détruit la poche japonaise, tuant 643 japonais et en capturant 2.

Soldats américains transportant du ravitaillement de l'autre coté de la Matanikau pour ravitailler les forces combattantes

Nouvelle Guinée
Les forces australiennes percent les positions japonaises à Sanananda, mais la résistance japonaise continue contre les forces américaines convergeant sur Giruwa.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Le U268 attaque le convoi HX-222 au milieu de l'Atlantique nord, et coule le navire usine panaméen Vestfold, ainsi que les 3 barges de débarquement britanniques qu'il transportait.

Pacifique nord
Le sous-marin américain USS Haddock coule un cargo japonais au sud de Shizuoka, au Japon

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Whale coule le transport japonais Heiyo Maru au milieu du Pacifique centre

source : UBoat.net, Hyperwar
uk.gifusa.giffrance-libre.gifA Casablanca la conférence entre Winston Churchill et le président Roosevelt continue.
Dans la journée le général Giraud arrive à Casablanca suite à la demande du président Roosevelt, mais le général De Gaulle refuse toujours de venir à la conférence, provoquant la fureur du premier ministre britannique

source : maroc-hebdo, onwar.com

16 Janvier 1943

Publié le par Fix

allemagne.pngFront d'Allemagne
La RAF bombarde Berlin violemment dans la nuit. C'est le premier bombardement de la capitale allemande depuis novembre 1941

source : guerre-mondiale.org
Front de l'est
Front nord
Autour de Leningrad les forces soviétiques des fronts de Leningrad et du Volkov continuent de progresser l'un vers l'autre pour tenter de désenclaver la ville de l'encerclement de l'axe. Le corridor créé n'est cependant pas très large et ne fait que 10 kilomètres de large, l'exposant aux tirs de l'artillerie allemande. Ce corridor est surnommé le corridor de la mort.

Front sud
A Stalingrad les soviétiques recapturent la colline de Mamaïev Kurgan, qui domine les quartiers nord de la ville.
La poche allemande ne fait que plus que 400km², soit la moitié de sa taille d'avant le début de l'opération cercle. Les forces soviétiques venant de l'ouest ne sont plus qu'à 10km du centre de la ville.

Front du Caucase
Le groupe d'armées A continue sa retraite sous la pression de l'armée rouge.


Carte des attaques soviétiques lors de l'opération cercle, visant à détruire la poche allemande de Stalingrad. On distingue au centre les 2 aéroports principaux qui permettent le ravitaillement de la poche.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Libye
La VIIIe armée britannique détruit les arrières gardes de l'axe qui tenaient la position de Bouerat. Les forces britanniques ne sont plus qu'à 480 km de la frontière entre la Tunisie et la Libye.

source : Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon

Sur Guadalcanal, sur la côte les unités japonaises tentent d'effectuer leur repli, comme ordonné la veille par le général Maruyama, mais une attaque américaine encercle 2 régiments dans une poche.

Nouvelle-Guinée
Une attaque alliée convergente près de Sanananda est lancée pour libérer le périmètre compris entre le cap Killerton et le village de Sanananda

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Mer de Bismarck
Le sous-marin américain USS Growler coule le transport japonais Chifuku Maru au milieu de la mer de Bismarck
Le sous-marin américain USS Greenling coule le cargo japonais Kinposan Maru au milieu de la mer de Bismarck

source : Hyperwar
yougoslavie.pngLes forces allemandes lancent une vaste offensive contre la résistance yougoslave

source : guerre-mondiale.org



irak.gifallemagne.pngitalie.jpgjapon.gifL'Irak annonce qu'un état de guerre existe entre l'Irak, l'Allemagne, l'Italie et le Japon
Car les 3 puissances de l'axe sont depuis longtemps engagés dans des activités subversives, des diffusions radiophoniques hostiles, et ont encouragés à la rébellion contre la constitution.
Une "Levée Assyrienne" de 4800 hommes sera mise sur pied

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

15 Janvier 1943

Publié le par Fix





Vidéo d'actualité française du 15 janvier 1943 (14 minutes)

source : Ina.fr
Front de l'est
Front centre
L'armée rouge réduit les dernières défenses allemandes à Velikiye Luki et capture la ville, dans les monts Valdaï.

Front sud
Dans la poche de Stalingrad, l'un des 2 principaux aéroports allemands, celui de Pitomnik, commence à être pris sous le feu de l'artillerie allemande.

Plus au nord, le front de Voronej progresse en direction de Rossoch, la VIIIe armée italienne n'étant plus en mesure de s'opposer à l'avance soviétique

source : wikipedia, wikipedia, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Libye
La VIIIe armée britannique lance une nouvelle offensive et attaque les défenses de l'axe à Bouerat. Les forces du maréchal Rommel commencent à se retirer de la zone.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal les américains lancent une attaque de grande ampleur sur la position Gifu, mais celle-ci est repoussée par les défenseurs japonais. Un mégaphone est utilisé pour demander aux japonais de se rendre, mais seul 4 soldats japonais décident de se rendre.

Sur la côte la seconde division de marines renouvelle ses attaques pour progresser vers l'ouest et dans les terres. Un léger retrait japonais est ordonné par le général Maruyama, pour se placer sur une nouvelle position défensive

Un soldat américain blessé est aidé pour s'éloigner de la ligne de front, près de la Matanikau le 15 janvier 1943

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U182 coule le cargo britannique Ocean Courage au sud des îles du cap vert

Méditerranée
Le U617 coule le cargo grec Annitsa et le cargo norvégien Harboe Jensen, au nord de la Cyrénaïque, en Libye.
Le sous-marin italien Narvalo est coulé au large de la Libye par les destroyers britanniques HMS Pakenham et HMS Hursley, ainsi que par un avion de la RAF

source : UBoat.net, Hyperwar

allemagne.pngsuede.gifLes forces navales allemandes annoncent le blocus du port Suédois de Göteborg, pour protester contre le trafic maritime entre la Suède et la Grande-bretagne. Celui-ci sera levé au bout de 5 mois.

source : Worldwar-2.net

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 15 janvier 1943

Texte de gauche : regardez, une brute inhumane se prépare à utiliser des gaz
Texte de droite : La menace de l'axe d'utiliser les gazs sur les patriotes yougoslaves semble pour le moment le test habituel pour savoir si ils peuvent s'en tirer quand même

source : CartoonHub

14 Janvier 1943

Publié le par Fix

Front de l'est
Front centre
A Velikiye Luki quelques unités allemandes réussissent à atteindre la citadelle ou la garnison allemande résiste encore faiblement aux soviétiques. 150 soldats de cette garnison réussissent ainsi à rejoindre les lignes de l'axe

Front sud
Dans la poche de Stalingrad, la progression soviétique continue au delà des rivières Chervlennaya et Rossoshka
Plus au nord les forces du front de Voronej continuent d'avancer face aux forces hongroises en retraite.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Libye
La 21e division blindée allemande est retirée de la ligne défensive de l'axe à Bouerat. Elle est envoyée à Gabes, en Tunisie, pour y être rééquipé. Elle doit ensuite être utilisée pour défendre la Tunisie des attaques venant de l'Algérie.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal les soldats américains prennent le reste de la position Galloping Horse aux japonais. Les soldats américains comptent 170 corps japonais autour de la position, eux même n'ayant eu qu'une centaine de morts dans les attaques. Les unités américaines commencent à traquer les survivants japonais autour de la position, montant les pertes à 400 soldats japonais d'ici au 22 janvier.
Quelques renforts japonais sont débarqués près du cap espérance, pour préparer l'évacuation de l'île

Nouvelle-Guinée

A Sanananda et sur la piste Killerton les combats continuent
Les japonais commencent leur retrait sur Lae

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Méditerranée
Le sous-marin italien Narvalo est coulé au nord de Tripoli, en Libye, par les destroyers britanniques HMS Pakenham et HMS Hursley, ainsi qu'un avion de la RAF.

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Searaven coule le cargo japonais Shiraha Maru, à l'est des Philippines

source : Hyperwar, Hyperwar
uk.gifusa.gifA Casablanca, au Maroc, le président américain M. Roosevelt et le premier ministre britannique, M. Churchill, se rencontrent pour une conférence qui doit durer 10 jours, Chacun des 2 chefs d'état étant accompagné par ses chefs d'état major. La réunion, codé sous le nom de "symbol", doit permettre de discuter de la stratégie alliée à venir. Staline était invité mais n'a pu se déplacer jusqu'au Maroc.



L'Hotel Anfa ou se déroule la conférence.
Situé dans la banlieu de Casablanca, le quartier d'Anfa est entourée de barbelés et vidée de ses habitants. Des villas particulières où doivent loger les participants à la conférence, ont été réquisitionnées. La sécurité est assurée par les forces américaines

Les américains pensent que les britanniques n'en font pas assez dans la guerre dans le pacifique, alors que les britanniques eux pensent que les américains n'agissent pas selon la stratégie "Germany First" (l'Allemagne en premier) décidée à l'entrée en guerre américaine.

Le général Giraud et le général De Gaulle sont aussi conviés, mais pas pour participer à la conférence. Le soutient fait à l'Amiral Darlan, puis au général Giraud, par les américains, au dépend du général De Gaulle, est en effet très mal perçu dans l'opinion publique américaine. Le but est de forcer les 2 chefs français à coopérer, et à montrer aux américains que l'unité des français combattant aux coté des alliés est acquise. Le général De Gaulle refuse cependant de se rendre à Casablanca, reprochant à Winston Churchill de ne pas avoir mentionné dans son message que le président Roosevelt se trouve également à Casablanca.

Les 2 chefs d'état à la conférence de Casablanca

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, maroc-hebdo, Worldwar-2.net, seconde-guerre.net, marocantan.net
etoile.jpgLes autorités italiennes d'occupation dans le sud de la France s'opposent à la déportation des Juifs.

source : guerre-mondiale.org

13 Janvier 1943

Publié le par Fix

Le général De Gaulle fait un discours à la BBC pour exalter la victoire des forces du colonel Leclerc dans le Fezzan.
Sur le front français de la Libye du Sud, les troupes françaises du Tchad, appuyées par l'aviation française, viennent, en un mois de campagne, sur un terrain et sous un climat qui sont les plus durs du globe, d'achever pour la France la conquête du Fezzan italien.

Ainsi, parties du centre de l’Amérique, ces troupes se trouvent-elles en mesure de participer aux chocs décisifs sur les rivages de la Méditerranée.

La France est et demeurera assez riche de gloire pour qu'en évoquant ces événements, nous nous gardions des dithyrambes. Pour exprimer ce que fut, militairement parlant, l'épopée du Général Leclerc et de ses compagnons, nous dirons simplement qu'elle constitue un exploit qui ne le cède en rien aux plus beaux de notre grande Histoire.

Mais, peut-être, l'effort de ces bons soldats a-t-il quelque peu consolé la misère de la France. Oui, les longues et dures épreuves d'une rigoureuse préparation sous le ciel équatorial, les mortelles fatigues des colonnes lancées dans des déserts de pierre ou de sable à 1 000 kilomètres des bases, les vols épuisants des escadrilles, les combats sanglants menés contre les postes fortifiés, les troupes de manœuvre et les avions de l'ennemi, tous les hommes purs et forts qui en ont porté le poids, depuis leur jeune et glorieux Général jusqu'au plus obscur soldat, en ont fait un humble don, offert de toute leur ferveur à la douleur et à la fierté de la France.

Avec la victoire de nos troupes du Tchad, l'ennemi a vu s'élever, une fois de plus, cette flamme de la guerre française, qu'il avait cru éteinte dans le désastre et la trahison, mais qui, pas un seul jour, ne cessa de brûler et de grandir sous le souffle de ceux qui ne désespéraient pas. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui a, peu à peu, embrasé des millions et des millions de Français et de Françaises, inspirés désormais par une seule ardeur, un seul dégoût, une seule fureur. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui, maintenant, porte au même combat nos braves troupes en Tunisie. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui s'élèvera quelque jour de toute la terre de France, en même temps que de tout le sol de l'Europe crucifiée, pour y consommer la vengeance nationale et le triomphe de la patrie.

Le morceau du monde, qui mène à nos côtés avec tant de courage et au prix de tant de sacrifices la grande guerre de libération, sans avoir connu, cependant, ni l'invasion, ni l'oppression, ni la misère, ni la faim, peut voir dans la victoire de nos troupes du Tchad un des signes avant-coureurs de cette France nouvelle, de cette France dure et fière qui se bâtit dans l'épreuve. Ce morceau du monde peut apercevoir l'abîme qui se creuse entre la nation transformée et la vieille façade convenue des chamarrures et des panaches.

Ce morceau du monde peut comprendre qu'il serait absurde de chercher le cœur et l'âme de la France sous le système des croulantes hiérarchies et des sordides combinaisons. Ce morceau du monde peut sentir que la stricte justice et la simple sagesse commandent que soit ménagé l'honneur du grand peuple que nous sommes.

Mais les masses humaines qui luttent d'un bout à l'autre de la terre ont reconnu dans les soldats français du Tchad une partie de leur immense et fraternelle armée, dans le succès de ses soldats une modeste étape vers la victoire commune, dans l'idéal de ces soldats reflet de l'idéal qui rassemble aujourd'hui ; les hommes de bonne volonté. Car, si les Français n'ont à livrer qu'un seul combat pour une seule patrie, ainsi les Nations Unies ne doivent faire qu'une seule guerre pour une seule cause.
Sur le front français de la Libye du Sud, les troupes françaises du Tchad, appuyées par l'aviation française, viennent, en un mois de campagne, sur un terrain et sous un climat qui sont les plus durs du globe, d'achever pour la France la conquête du Fezzan italien.

Ainsi, parties du centre de l’Amérique, ces troupes se trouvent-elles en mesure de participer aux chocs décisifs sur les rivages de la Méditerranée.

La France est et demeurera assez riche de gloire pour qu'en évoquant ces événements, nous nous gardions des dithyrambes. Pour exprimer ce que fut, militairement parlant, l'épopée du Général Leclerc et de ses compagnons, nous dirons simplement qu'elle constitue un exploit qui ne le cède en rien aux plus beaux de notre grande Histoire.

Mais, peut-être, l'effort de ces bons soldats a-t-il quelque peu consolé la misère de la France. Oui, les longues et dures épreuves d'une rigoureuse préparation sous le ciel équatorial, les mortelles fatigues des colonnes lancées dans des déserts de pierre ou de sable à 1 000 kilomètres des bases, les vols épuisants des escadrilles, les combats sanglants menés contre les postes fortifiés, les troupes de manœuvre et les avions de l'ennemi, tous les hommes purs et forts qui en ont porté le poids, depuis leur jeune et glorieux Général jusqu'au plus obscur soldat, en ont fait un humble don, offert de toute leur ferveur à la douleur et à la fierté de la France.

Avec la victoire de nos troupes du Tchad, l'ennemi a vu s'élever, une fois de plus, cette flamme de la guerre française, qu'il avait cru éteinte dans le désastre et la trahison, mais qui, pas un seul jour, ne cessa de brûler et de grandir sous le souffle de ceux qui ne désespéraient pas. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui a, peu à peu, embrasé des millions et des millions de Français et de Françaises, inspirés désormais par une seule ardeur, un seul dégoût, une seule fureur. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui, maintenant, porte au même combat nos braves troupes en Tunisie. C'est la même flamme, animée par le même souffle, qui s'élèvera quelque jour de toute la terre de France, en même temps que de tout le sol de l'Europe crucifiée, pour y consommer la vengeance nationale et le triomphe de la patrie.

Le morceau du monde, qui mène à nos côtés avec tant de courage et au prix de tant de sacrifices la grande guerre de libération, sans avoir connu, cependant, ni l'invasion, ni l'oppression, ni la misère, ni la faim, peut voir dans la victoire de nos troupes du Tchad un des signes avant-coureurs de cette France nouvelle, de cette France dure et fière qui se bâtit dans l'épreuve. Ce morceau du monde peut apercevoir l'abîme qui se creuse entre la nation transformée et la vieille façade convenue des chamarrures et des panaches.

Ce morceau du monde peut comprendre qu'il serait absurde de chercher le cœur et l'âme de la France sous le système des croulantes hiérarchies et des sordides combinaisons. Ce morceau du monde peut sentir que la stricte justice et la simple sagesse commandent que soit ménagé l'honneur du grand peuple que nous sommes.

Mais les masses humaines qui luttent d'un bout à l'autre de la terre ont reconnu dans les soldats français du Tchad une partie de leur immense et fraternelle armée, dans le succès de ses soldats une modeste étape vers la victoire commune, dans l'idéal de ces soldats reflet de l'idéal qui rassemble aujourd'hui ; les hommes de bonne volonté. Car, si les Français n'ont à livrer qu'un seul combat pour une seule patrie, ainsi les Nations Unies ne doivent faire qu'une seule guerre pour une seule cause.

source : france-libre.net, médias-libres
Front de l'est
Front sud
Dans la poche de Stalingrad Les soviétiques des XXIe, XXIVe et LXVe  armées soviétiques du Front du Don progressent jusqu'à la Rossashka, un cinquième de la poche étant déjà repris sur la VIe armée allemande. L'armée rouge capture l'aéroport de Karpovka, ne laissant plus que 6 aéroports dans la poche pour assurer le ravitaillement par les airs.

Soldats allemands se défendant dans Stalingrad en janvier 1943. Depuis les grandes offensives de l'automne la situation s'est radicalement inversée, les forces allemandes étant sur la défensive et se défendant pied à pied dans les ruines de la ville soviétique. Mais contrairement à la situation soviétique d'alors, les allemands sont ici seuls et sans le flot constant de renforts, vivres et munitions qui a permis aux soviétiques de tenir

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Front d'Afrique du nord
Libye
La colonne Leclerc continue son avancée dans le Fezzan et capture Mourzouk, capitale religieuse du Fezzan. Un millier de prisonniers sont faits et un important matériel est capturé.
La colonne prend la route de Tripoli alors que le Fezzan passe sous l'administration du colonel René Delange.

source : france-libre.net, guerre-mondiale.org, electionpresidentielle.com
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal la progression américaine est toujours bloquée sur Galloping horse, la communication entre les unités américaines étant gênée par les infiltrations japonaises de la nuit, qui ont coupés les fils de téléphones.
Sur la position Gifu la situation américaine est difficile, 75% de l'effectif étant malade de la malaria
Sur la côte, 2 régiments de la seconde division de marines commencent à avancer à l'intérieur des terres, de nombreux combats ayant lieu.

Nouvelle-Guinée
Le général Eichelberg prend le commandement de l'ensemble des troupes alliées de Nouvelle-Guinée.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique sud
Le U507 est coulé au nord ouest de Natal, en Afrique du sud, par un hydravion catalina américain

Méditerranée
Le U224 est coulé à l'ouest d'Alger après avoir été éperonné par la corvette canadienne HMCS Ville de Quebec.

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Whale coule le cargo japonais Iwashiro Maru au milieu du pacifique centre

source : UBoat.net, Hyperwar
allemagne.pngUne réunion a lieu entre le général SS Carl Oberg, M. René Bousquet, secrétaire général de la Police française, et M. Lemoine, préfet régional pour la région de Marseille. Le général SS les informe qu'Adolf Hitler à décidé de raser le quartier du vieux port à Marseille. Suite à un attentat contre une maison de tolérance fréquenté par les soldats de l'armée allemande le 3 janvier 1943, Adolf Hitler avait déclaré à Heinrich Himmler
La ville de Marseille est un repaire de bandits. Cela a existé de tout temps; mais, aujourd'hui, c'est l'Allemagne qui en supporte les conséquences. Il n'y a qu'une mesure à prendre : d'après les renseignements qu'i me sont donnés, tous les bandits sont concentrés dans le quartier du Vieux Port. On me signale qu'un grand nombre de déserteurs allemands y sont cachés. Il n'y a donc qu'une solution : je donne l'ordre de raser tout le Vieux Port.
Le général SS déclare donc que la police allemande va se charger elle-même de l'opération. Elle doit encercler tout le 1er arrondissement de la ville. Toute résistance sera brisée avec des tanks et de nombreux Marseillais doivent être envoyés dans des camps de concentration. Après quoi, le Génie allemand fera sauter tous les immeubles, laissant au gouvernement français le soin d'indemniser les propriétaires des maisons sinistrées.

Suite aux contre-propositions françaises c'est finalement la police française qui va se charger de l'opération avec une liberté de manoeuvre totale.

Fritz Sauckel, général pour l'emploi de la main d'œuvre, "demande" 250000 travailleurs français de plus

source : guerre-mondiale.org, wikipedia, l'histoire en question
usa.gifuk.gifchine-nationaliste.gifLes Etats-Unis et la Grande-Bretagne renoncent à leur droit d'extraterritorialité en Chine

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



allemagne.pngAdolf Hitler signe un décret secret sur la mobilisation totale de tous ceux dont la force de travail est utilisable, y compris les femmes et les enfants.

source : guerre-mondiale.org


uk.gifL'age de mobilisation pour les femmes célibataires en Grande-Bretagne est abaissé à 19 ans.

source : Worldwar-2.net

12 Janvier 1943

Publié le par Fix


Affiche pour le tirage de la loterie nationale du 12 janvier 1943


source : mémorial de caen (photo)
Front de l'est
Front nord
L'armée rouge lance l'opération Iskra (étincelle), visant à briser l'encerclement allemand de Leningrad. Les fronts de Leningrad et du Volkhov attaquent les lignes de l'axe pour tenter de se rejoindre, et restaurer une connexion terrestre entre la ville assiégée et le reste de l'Union Soviétique

Front sud
Le front de Voronej du général Golikov, et le front de Briansk, du général Reiter, attaquent respectivement la IIe armée hongroise et la IIe armée allemande. Les défenses hongroises sont rapidement submergées et les forces soviétiques se précipitent vers Kharkov.

Plus au sud le groupe d'armées du Don du maréchal Manstein est fortement sous la pression des attaques soviétiques visant à atteindre Rostov pour couper la voie de retraite du groupe d'armées A du Caucase. La percée soviétique vers Kharkov représente une nouvelle menace pour les forces du groupe d'armées du Don.

L'armée rouge continue de progresser dans la poche de Stalingrad et la LXIIe armée récupère plusieurs rues dans la ville.

Front du Caucase
Le groupe d'armées A abandonne un saillant de 500km dans le Caucase et se replie sur la tête du pont du Kouban.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Libye
La colonne des français libres du colonel Leclerc capture Sebha, principale place militaire du Fezzan.

source : france-libre.net, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
usa.gifFront du pacifique nord
Dans les Aléoutiennes une petite force américaine, commandée par le général Jones, occupe l'île d'Amchitka. Le destroyer USS Warden est perdu dans l'opération suite à un accident, le navire s'échouant alors qu'il protège le débarquement.

source : naval historical center, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal les américains continuent leurs attaques. Sur Galloping Horse la progression américaine est stoppée sur la colline 53 par un intense feu japonais. Les autres secteurs n'avancent pas non plus.

Nouvelle Guinée
La 18e brigade australienne, soutenue par des chars, attaque au nord et à l'ouest de Gona, mais subie de lourdes pertes
Dans la nuit le commandant japonais du secteur de Gona donne l'ordre de retraiter.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Mer des Caraïbes
Le U105 coule le voilier britannique C.S. Flight à l'ouest des petites Antilles

Mer de Bismarck
Le sous-marin américain USS Guardfish coule un patrouilleur japonais à l'ouest de Kavieng, en Nouvelle-Irlande

source : UBoat.net, Hyperwar