Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 juin 1940

Publié le par Fix

france.gifFront ouest
Les troupes allemandes établissent une importante tête de pont sur l'Aisne, autour de Soissons.
Les combats continuent sur toute la longueur de front et la Seine est bientôt atteinte par les forces allemandes.

source : guerre-mondiale.org


combat-naval.jpgMer de Norvège
A 16h46, les croiseurs de bataille allemands Scharnhorst et Gneisenau, en chasse dans la région pour perturber les opérations d'évacuation alliés, repèrent une fumée à l'est de leur position. C'est la flotte du porte-avion britannique HMS Glorious, accompagné par 2 destroyers, les HMS Acasta et HMS Ardent. Le porte avion rentre à la base de Scapa flow après avoir protégé les opérations d'évacuation.

Suite à des erreurs dans le commandement, aucun avion ne patrouille au dessus de la flotte (pour reposer les pilotes), le poste de vigie du porte-avion n'est pas occupés (ils font confiance aux postes des destroyers, mais ceux ci plus bas ne voient pas les allemands venir) et il avance que sur la moitié de ses machines, et donc a vitesse réduite.

Les navires allemands ne sont repérés qu'à partir de 17h, alors que ceux ci ont augmentés leur vitesse et se précipitent sur la flotte britannique.
Après des manœuvres d'approche, les 2 navires allemands ouvrent le feu à 17h26. La salve du Gneisenau atteint le HMS Ardent dans les machine, l'obligeant à se protéger avec de la fumée et à faire des zig zag.
Le Scharnhorst en train de tirer une bordée sur le HMS Gorious

A 17h32 l'artillerie principale des navires allemands (9 canons de 280mm pour chaque navire) ouvre le feu sur le porte-avion britannique à une distance de 26 kilomètres. Sur le navire britannique, l'équipage tente de faire décoller un avion torpilleur Swordfish.

A 17h38 un obus du Gneisenau traverse le pont d'envol et va exploser dans les hangars supérieurs du Glorious. Il y a maintenant un trou béant au milieu du pont d'envol, rendant impossible le décollage des avions du navire.

afriquedusud.gifLe HMS Glorious en train de flamber

Plan de la bataille

En 2h les 3 navires britanniques sont détruits, non sans avoir tenté de se battre jusqu'au bout. Le HMS Acasta réussissant même à loger une torpille dans le flanc du Scharnhorst réduisant sa vitesse à 26 noeuds et inondant ses magasins de munitions.

Les 2 croiseurs de batailles prennent ensuite la direction du port de Trondheim, en Norvège à cause des dommages infligés au Scharnhorst.

afriquedusud.gifLes 3 navires britanniques brulent au loin

Ironiquement, le croiseur lourd HMS Devonshire était à a peine 30 miles du HMS Glorious au début de la bataille. Mais le Devonshire étant en train de transporter 461 passagers, dont le Roi de Norvège, sa famille, le cabinet norvégien et leurs familles, décision à été prise de ne pas faire demi tour une fois que le second signal de détresse du Glorious a été reçu vers 18h20.

source : German-navy.de, opération Juno sur scharnhorst-class.dk

roumanie2.gifLa Roumanie rappelle 5 classes de réservistes supplémentaires pour anticiper l'entrée de l'Italie dans la guerre.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Commenter cet article