Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11 Octobre 1942

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
La Luftwaffe effectue un raid nocturne sur la Grande-Bretagne pour la première fois depuis 15 jours

source : Worldwar-2.net


Front de l'est
Pour la première fois depuis 2 mois, l'ensemble du front de l'est est calme avec peu de combat.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org


Front du Madagascar
Le commandement des troupes britanniques passe du général Platt au général Smallwood.

source : guerre-mondiale.org


Mer des Salomon
Bataille du cap Esperance
A 8h00, une escadre japonaise quitte les îles Shortland pour se diriger vers Guadalcanal. Le convoi comprend 2 ravitailleurs d'Hydravion et 6 destroyers (5 transportant des troupes) sous le commandement du contre-amiral japonais Takatsugu Jojima.

A 14h00 une seconde escadre japonaise, comprenant 3 croiseurs lourds (Aoba, Kinugasa et Furutaka) et 2 destroyers, sous le commandement du contre-amiral Goto, quitte aussi les îles Shortlands, avec pour objectif de bombarder Henderson Field, sur Guadalcanal. Les navires japonais transportent des obus explosifs pour détruire la Cactus Air Force et la piste d'Henderson Field
Devant le peu de réaction des navires américains, les japonais s'attendent à n'avoir aucune opposition maritime.

Dans l'après midi
, pour soutenir ses navires, l'aviation japonaise lance 2 raids sur Henderson field, depuis Rabaul. Les raids font peu de dommages, mais empêchent les américains de se concentrer sur les escadres s'approchant de Guadalcanal.

A 14h45, malgré les précautions japonaises, un hydravion américain détecte le convoi japonais de l'Amiral Jojima. L'escadre de l'Amiral Goto n'est cependant pas découverte

A 16h07 l'escadre américaine du contre-amiral Norman Scott, comprenant 2 croiseurs lourds (USS San Francisco, navire amiral, et USS Salt Lake City) 2 croiseurs légers (USS Boise et USS Helena) et 5 destroyers, prend la direction de Guadalcanal pour intercepter les navires japonais. L'escadre de l'Amiral Scott était jusque la en poste près de l'île Rennel, pour pouvoir intercepter d'éventuels navires japonais qui s'approchent de Guadalcanal, alors qu'un convoi, venant de Noumea, transporte 2837 soldats américains de la division Americal vers Guadalcanal.
Au courant de l'avantage japonais en matière de combat de nuit (aucun combat nocturne n'a été gagné par les forces alliées contre les forces navales japonaises depuis le début de la guerre), le plan de l'Amiral Scott est simple et consiste à se mettre en colonne, les destroyers en tête, d'illuminer les cibles par les destroyers et de les attaquer à la torpille, pendant que les croiseurs tirent sur toutes les cibles sans attendre d'ordre d'engagement. Le repérage des navires japonais devant être facilité par les nouveaux radars des croiseurs légers et les fusées éclairantes larguées par les hydravions des croiseurs.



Carte de l'évolution des navires durant la bataille du cap Esperance

A 22h00 3 croiseurs de l'Amiral Scott lancent leurs hydravions alors qu'ils passent le cap Hunter à l'extrémité nord ouest de Guadalcanal. Seul 2 réussissent à décoller.
Au même moment les navires japonais de l'Amiral Jojima passent au nord ouest de l'île, mais aucune des 2 escadres ne se repère.

A 22h20
l'Amiral Jojima signale par radio à l'Amiral Goto qu'aucun navire américain n'est dans les parages.

A 22h23, alors qu'ils passent le cap Esperance, les navires américains se mettent en ordre de bataille. La visibilité est médiocre

A 22h30 les navires de l'Amiral Goto s'approchent de Guadalcanal et commencent à apparaitre sur les radars des croiseurs USS Salt Lake City et USS Helena. Les japonais n'ont quand à eux aucun moyen de repérer les américains.

A 23h00 un hydravion américain repère les navires de l'Amiral Jojima, les navires américains continuent leur route vers l'ouest de l'île de Savo.

A 23h32 le radar de l'USS Helena indique que les navires japonais ne sont plus qu'à 25km

A 23h33 l'Amiral Scott ordonne à ses navires d'aller au sud ouest. Une confusion fait cependant sortir les 3 destroyers américains de la formation

Entre 23h35 et 23h44 plusieurs autres navires repèrent les navires japonais et le rapportent à l'Amiral Scott. Celui-ci pense que les contacts sont en fait les destroyers américains qui tentent de revenir en formation.

A 23h43 le croiseur japonais Aoba repère la force de l'Amiral Scott, mais l'Amiral Goto pense avoir juste vue les navires de l'Amiral Jojima.

A 23h46 l'USS Helena, pensant toujours que l'Amiral Scott est au courant que les navires repérés sont japonais demande la permission d'ouvrir leur feu. La réponse ("Roger") est prise comme un accord, alors que c'est juste l'acquittement de la bonne réception du message, et l'USS Helena ouvre le feu, suivi par l'USS Boise, l'USS Salt Lake City et l'USS San Francisco (à la surprise de l'Amiral Scott qui s'y trouve et n'a pas donné d'ordre d'ouverture de feu). La position est idéale et les navires de l'Amiral Goto sont pris en mauvaise posture.
Les tirs américains frappent durement l'Aoba qui perd 2 tourelles et ses moyens de communication internes. L'amiral Goto est mortellement touché.

A 23h47 l'Amiral Scott, pensant qu'ils tirent sur ses propres destroyers ordonne de cesser le feu, mais tous les navires américains ne s'exécutent pas.

A 23h49 le Furutaka est touché par les tirs américains et commence à prendre feu.

A 23h51, après confirmation des positions de ses destroyers, l'Amiral Scott donne l'ordre de reprendre le tir.

A 23h58 une torpille de l'USS Buchanan touche le Furutaka dans ses machines arrière, l'endommageant gravement. Dans le même temps, le destroyer Fubuki est repéré et pris pour cible par les navires américains. Gravement endommagé, le Fubuki commence à couler.
Les Kinugasa et Hatsuyuki tournant sur bâbord échappent aux navires américains.
Le destroyer américain USS Farenholt est endommagé par les tirs japonais.

A 00h06, alors que les navires américains poursuivent les navires japonais en retraite, une attaque à la torpille du Kinugasa manque de peu l'USS Boise. Allumant leurs projecteurs pour mieux identifier les cibles japonaises, les USS Boise et USS Salt Lake City deviennent faciles à viser par les japonais.

A 00h10 2 obus du Kinugasa explosent dans les réserves de munition de l'USS Boise. 100 marins sont tués et le navire est à la limite de la destruction, l'eau de mer entrant dans la coque permettant seul aux machines de ne pas exploser.
Les échanges de tir entre le Kinugasa et l'USS Salt Lake City laissent les 2 navires endommagés.

Photo d'une partie des dommages subis par l'USS Boise à la bataille du cap Esperance

A 00h16 l'Amiral Scott donne l'ordre à ses navires de poursuivre la flotte japonaise, mais ceux-ci sont rapidement perdus de vue.

A 00h20
les tirs s'arrêtent et l'ordre de rassembler les navires est donné par l'Amiral Scott.

A 00h50 le Furutaka, trop endommagé s'arrête

A 02h00 le destroyer américain USS Duncan est abandonné par son équipage, les feux à bord étant incontrôlables.

A 02h28 le Furutaka coule au nord ouest de l'île de Savo.

A 02h40
l'USS Boise réussit à éteindre les feux à son bord

A 03h05
l'USS Boise réintègre sa place dans l'escadre américaine. Celle-ci prend la direction de Nouméa mais laisse l'USS McCalla derrière elle pour aider l'USS Duncan, dont le sort est encore inconnue.

Malgré cette bataille, largement au désavantage des japonais, le convoi de l'Amiral Jojima réussit à débarquer ses troupes Sur Guadalcanal, permettant la préparation de l'offensive à venir sur Lunga. Apprenant cependant l'infortune de l'escadre de l'Amiral Goto, l'Amiral Jojima envoi les destroyers Shirayuki et Murakumo pour assister le croiseur Furutaka et recueillir les survivants

source : wikipedia, Ahoy Mac's web log, onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U87 coule le cargo britannique Agapenor à l'ouest de Freetown, en Sierra Leone
Le U615 coule le cargo panaméen El Lago, retardataire du convoi ONS-136, au milieu de l'Atlantique nord
Le U106 attaque le convoi BS-31 dans le golfe du Saint-Laurent et coule le cargo britannique Waterton.

source : UBoat.net
L'avocat général américain, M. Francis Biddle, annonce que les 600000 italiens vivant aux Etats-Unis ne seront plus vus comme des étrangers ennemis

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Le premier ambassadeur soviétique pour le Canada, M. Fyodor Guseff, arrive à Ottawa.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



L'Union Soviétique et l'Australie établissent des relations diplomatiques

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Commenter cet article