Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

7 juillet 1940

Publié le par Fix

uk.gifopération catapult
L'amiral français Godfroy, commandant la force X basé à Alexandrie, et l'amiral britannique Cunningham, commandant l'escadre britannique d'Alexandrie, arrivent enfin à un accord.

Les navires français (cuirassé Lorraine, croiseurs lourds Duquesne, Tourville et Suffren, croiseur leger, Duguay-Trouin, congre torpilleur Fortune, Basque et Forbin et le sous marin Protée) sont vidés de leur réservoirs, et retirent les mécanismes de tir de leurs canons ainsi que les percuteurs des torpilles.
En échange ceux ci restent sous le contrôle de l'amiral Godfroy. L'amiral Britannique promet de rapatrier les équipages en France.

source :
onwar.com, farac.org
mouvement-naval.jpgOpération catapult
Une escadre britannique, comprenant le porte avion léger HMS Hermes, arrive devant Dakar ou se trouve le navire le plus puissant de la flotte française, le cuirassé Richelieu. Celui ci est handicapé par des problèmes de machines et n'a pas l'intégralité de son armement installé, suite à sa fuite du chantier naval de l'Atlantique ou il étant en cours d'achèvement.
Les mêmes propositions sont faites que celles qui ont été offertes à la flotte à Alexandrie.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U99 coule le cargo suédois Bissen et le cargo britannique Sea Glory au sud du cap Clear, en Irlande.
Le U34 coule le pétrolier hollandais Lucrecia à 100 miles à l'ouest de land's end.

Le pétrolier Lucrecia en train de couler

Atlantique sud
Le croiseur auxiliaire Thor coule le cargo britannique Delambre.

source : UBoat.net

italie.jpgfrance.gifL'Italie accepte que les bases navales françaises de méditerranée restent armées.

source : Worldwar-2.net

Commenter cet article