Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 juillet 1940

Publié le par Fix

uk.gifVote par les députés et les sénateurs d'une résolution sur la révision de la Constitution.
Les 2 chambres votent séparément.
Le chambre des députés accepte avec 395 voix contre 3 et le sénat par 229 contre 1.

Le président Albert Lebrun refuse de démissionner

source : guerre-mondiale.org, electionpresidentielle.com, Wikipedia
uk.gifLe duc de Windsor est nommé gouverneur des Bahamas.

La chambre des communes vote un crédit de guerre de 1 milliard de livres.

Le thé est rationné. La ration est de 60 grammes par personne et par semaine.

Front ouest
La RAF recommence ses raids de nuit sur l'Allemagne.

12 bombardiers Blenheim attaquent Stavanger en Norvège. Une 30aine de chasseurs allemands les attaques. Seul 4 bombardiers retournent en Angleterre.

source : Worldwar-2.net, Chronologie of World War II
combat-naval.jpgMediterranée
Bataille de Punta Stilo
L'escadre britannique de l'amiral Cunningham, escortant un convoi, rencontre l'escadre italienne de l'amiral Campioni, escortant aussi un convoi, au large de la Calabre.

L'escadre britannique concentre 1 porte avion (HMS Eagle), 3 cuirassés (HMS Warspite, HMS Malaya, HMS Royal Sovereign) 5 croiseurs léger et 16 destroyers
L'escadre Italienne concentre 2 cuirassés (Conte di Cavour et Giulio Cesare) 6 croiseurs lourds (Zara, Fiume, Gorizia, Pola, Bolzano, Trento) 8 croiseurs léger et 16 destroyers.

Vers midi les 2 escadres son à 90 miles l'une de l'autre.

à 13h15 les torpilleurs swordfishs de l'HMS Eagle sont lâchés et attaquent l'escadre italienne sans grand succès.

A 15h15 les 2 escadres sont maintenant à porté de tir et ouvrent le feu à une distance de 21500 mètres. Grâce à leur meilleur matériel, les italiens trouvent en 3 minutes la bonne distance de tir. Ce n'est qu'à partir de 20 000 mètres que les canons alliés commencent à être efficaces.

A 15h22, le tir précis des italiens oblige les croiseurs britanniques à rompre le contact, un obus du croiseur Giuseppe Garibaldi ayant touché le HMS Neptune et détruit la rampe permettant de lancer ses avions de reconnaissances.

Suite à la fuite des croiseurs britanniques le feu cesse à 15h30
Plan de la bataille de Punta Stilo

A 15h48, les croiseurs italiens arrivent à porté du vieux cuirassé britannique HMS Warspite et commencent à le prendre pour cible.
A ce moment, l'amiral italien Campioni décide de concentrer l'action sur le HMS Warspite. Celui ci manœuvre pour permettre au cuirassé HMS Malaya de le rejoindre.

A 15h52 le cuirassé Giulio Cesare ouvre le feu sur le HMS Warspite à une distance de 26 400 mètres. Une bordée du cuirassé italien touche l'escorte du cuirassé britannique et endommage les destroyers HMS Hereward et HMS Decoy.
Le Conte Di Cavour est à porté de tir du HMS Warspite mais ne tir pas pour ne pas confondre ses tirs avec ceux du Giulio Cesare et permettre à celui ci d'ajuster plus vite son tir.

A 15h54 le HMS Malaya tente de distraire les cuirassés italiens en tirant, alors qu'il est hors de porté. Dans le même temps, les croiseurs italiens ouvrent le feu sur le HMS Warspite mais doivent vite cesser suite au retour des croiseurs britanniques.

A 15h58 les croiseurs italiens ré ouvrent le feu sur les croiseurs britanniques, qui répliquent.

A 15h59 une bordée de 381mm du HMS Warspite touche le Giulio Cesare sur le pont arrière. Le feu et les fumées sont aspirés dans les salles des machines et celles-ci doivent être évacués. La moitié des machines doit être arrêtés, faisant tomber sa vitesse à 18 noeuds.

Vue sur le Giulio Cesare faisant feu pendant la bataille de Punta Stilo

Le HMS Warspite est maintenant en position de porter de sérieux coups au cuirassé italien mais fait a nouveau un "rond dans l'eau" pour permettre au HMS Malaya de le rejoindre.

A 16h01 les destroyers italiens commencent à générer un écran de fumée pour cacher les cuirassés

A 16h07 le croiseur italien Bolzano est touché 3 fois
Considérant que 2 des 4 brûleurs endommagés du Giulio Cesare sont remis en marche faisant remonter sa vitesse à 22 noeuds. Considérant que le Conte Di Cavour fait face à 3 cuirassés britanniques, l'amiral Campioni décide de rompre le combat, sous la couverture des destroyers qui lancent des attaques à la torpille, et de se diriger sur Messine, en Sicile.

A 16h40, 126 avions italiens attaquent la flotte britannique, endommageant le porte avion HMS Eagle et les cuirassés HMS Malaya et HMS Warspite.
Suite à une erreur, 50 avions italiens attaquent les navires de la Regia Marina, sans dommage pour eux.

A 16h55 la bataille est finie, les 2 flottes faisant retraite.

Les 2 cotés se réclament de la victoire, les italiens en insistant sur le fait que leurs cargos sont passés et continuent leur route vers la Libye, les Britanniques en prétendant n'avoir eu aucun dommage.

Heureusement pour les britanniques, les italiens n'ont pas fait sortir leur 2 cuirassés restant à Tarente pour les intercepter. Ceux-ci auraient fait pencher la balance largement en faveur des italiens.

source : onwar.com, Wikipedia, naval-history.net
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U43 coule le cargo britannique Aylesbury au sud ouest de l'Irlande.
Le U34 coule le cargo estonien Tiiu au sud ouest de l'Irlande.

Atlantique sud
Le croiseur auxiliaire Thor coule le cargo belge Bruges.

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk

mouvement-naval.jpgMer du nord
Le croiseur auxiliaire Komet quitte Bergen, en Norvège, pour passer dans le pacifique via le passage du nord est, dans l'océan Arctique, assisté par des brises glaces soviétiques.

source : Worldwar-2.net

bataille-aeronavale.jpgMéditerranée
L'escadre britannique de l'amiral Somerville, la force H, est attaquée par des bombardiers italiens. Aucun dommage n'est à déplorer coté britannique.

source : onwar.com
canada.gifDans une réunion du cabinet de guerre, le gouvernement canadien approuve un projet d'étude sur la propagation des maladies par avion et obus dans le cadre d'une guerre biologique

source : Chronologie of World War II


tchecoslovaquie.gifFormation du comité national tchécoslovaque à Londres, présidé par M. Benes.

source : guerre-mondiale.org

Commenter cet article