Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

19 juillet 1940

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Dans le sud et le sud ouest quelques raids ont lieux, principalement sur le Bristol Channel, Portsmouth et Swanage. Des démineurs sont attaqués près de l'île de Wight.

Dans le sud est 2 raids d'importance au dessus de Douvres sont interceptés par la RAF vers 12h15 et 16h. Les défiants interceptant le premier raid subissent de lourdes pertes, leurs avions n'étant pas capables de tenir tête aux Me109 allemands.

Les aérodromes de Milton, Norfolk et Norwich sont bombardés

La Luftwaffe conserve de nombreuses patrouilles entre Dunkerque et Calais, pour éviter les bombardements des  navires de débarquement comme la veille.

un petit raid de 2 bombardiers Do17 bombarde Glasgow provoquant la mort de 42 personnes.

La nuit
Grosse activité allemande entre 22h30 et 2h30.
33 raids sont dirigés l'ouest de l'île de Wight, aussi loin que Plymouth. Ces raids sont aussi suspectés d'avoir minés le Bristol Channel.
15 raids sont dirigés sur l'estuaire de la Tamise et Harwich, dont une partie est suspecté de poser des mines. Les aérodromes de Manston et de Abbotsinch sont attaqués mais ne sont pas endommagés.
Plusieurs raids au nord de Harwich, aussi loin qu'Aberdeen. Encore une fois ces raids sont suspectés d'avoir miné le Firth of Forth et le firth of clyde. Des bombes sont larguées au nord ouest de Kilmarnock et de Abbotsinch.

Météo : Pluvieux avec éclaircies dans la plupart des cas. Beau temps avec un leger vent sur la manche.
Opérations britanniques : 175 patrouilles faites par 735 avions
Pertes allemandes : 3 chasseurs, 1 hydravion et 3 bombardiers confirmés, 8 chasseurs, 2 hydravions et 1 bombardier probables
Pertes alliées : 6 défiants et 3 hurricanes confirmés,  1 hurricane probable, et 66 ballons captifs
Etat des aérodromes : les aérodromes de Catterick et de Dyce sont inutilisables durant la nuit.
Nombre d'avions utilisables par le Fighter command le 19 juillet à 9h : 62 Blenheim, 232 Spitfires, 323 hurricanes et 23 Défiant

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
Atlantique nord
Le U62 attaque le convoi SL-38 au nord ouest de l'Irlande et coule le cargo britannique Pearlmoor

source : UBoat.net


Méditerranée orientale
Bataille du cap Spada
A 7h30, une escadre italienne, en transit entre Tripoli et Leros, rencontre une escadre britannique patrouillant la méditerranée orientale, au large du cap spada, en Crète.
L'escadre italienne est composé des croiseurs léger rapides Bartolomeo Colleoni et Giovanni dalle Bande Nere, et est sous le commandement du contre amiral Ferdinando Casardi.
L'escadre britannique est composé du croiseur léger autralien HMAS Sidney et de 5 destroyers britanniques, et est sous les ordres du capitaine John Collins.

Au moment du contact des 2 escadres les britanniques sont séparés en 2, le destroyer HMS Havok et le croiseur australien étant 40 miles plus au nord, en train de chasser un sous-marin.
Les 4 destroyers britanniques commencent à manoeuvrer pour remonter vers le nord et refaire contact avec le croiseur australien.

A 8h26 le HMAS Sydney est en vue des navires italiens et il commence a ouvrir le feu à 8h29

A 9h23 un obus du HMAS Sydney touche le Bartolomeo Colleoni et détruit son gouvernail. En conséquence le navire italien est obliger de stopper et devient une cible facile pour les britanniques. Il est coulé à 9h59 par les torpilles des destroyers HMS Ilex et HMS Hyperion.
Les britanniques rompent ensuite le combat, le HMAS Sydney étant à cours de munitions. Le Giovanni dalle Bande Nere retourne à Benghazi.

121 marins italiens du croiseur coulé meurent suite au naufrage et au combat, 555 sont repêchés.

Le croiseur Bartolomeo Colleoni sous les tirs britanniques au cap spada

source : Wikipedia, marina.fidesa.it (photo), onwar.com, guerre-mondiale.org, Chronologie of World War II

allemagne.pngAdolf Hitler fait un discours au Reichstag et lance un dernier appel à l'Angleterre, pour que celle ci signe la paix. Il le décrit comme le dernier appel à la raison
Pour des millions d'autres personnes, de grandes souffrances commenceront. M. Churchill, ou peut-être d'autres, croyez moi cette fois quand je prévois qu'un grand empire sera détruit, un empire que je n'ai jamais eu l'intention de détruire ou même de nuire.
Je me rends bien compte que cette lutte, si elle continue, ne peut que finir par l'annihilation complète de l'un ou de l'autre des deux adversaires. M. Churchill peut croire que ce sera l'Allemagne. Je sais que ce sera la Grande-Bretagne.
source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Chronologie of World War II
allemagne.pngHitler nomme douze maréchaux, dont von Brauchitsch, Keitel, von Rundstedt et Kesselring. Il confère l’unique et nouveau titre de maréchal du Reich à Goering.

source : guerre-mondiale.org


uk.gifLe général Sir Alan Brooke est nommé commandant en chef des forces britanniques en grande-bretagne. Ce titre n'est qu'un titre de l'armée de terre et n'étend pas son autorité sur les autres armes, contrairement à ce qu'il pourrait faire croire.
Le général Brooke remplace le général Ironside car il est plus réaliste quand à ses plans en cas d'invasion allemande.
Le général Ironside est nommé maréchal.

source : onwar.com, Worldwar-2.net
usa.gifLe Congrès vote le Two Ocean Navy act, loi sur la flotte des deux océans, prévoyant de renforcer la flotte américaine entre 1940 et 1945 à la fois dans l'Atlantique et dans le Pacifique.
En incluant tous les navires, la marine est doit comprendre 35 cuirassés, 20 portes avions et 88 croiseurs à la suite de ce programme.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Commenter cet article