Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13 Août 1940

Publié le par Fix

uk.gifLe maréchal Pétain se proclame publiquement en faveur d'une "révolution".

source : guerre-mondiale.org



uk.gifM. Pleven, représentant du général de Gaulle, propose au gouverneur du Tchad M. Félix Éboué de ravitailler le Tchad en échange de son ralliement à la France Libre.

source : guerre-mondiale.org


uk.gifFront ouest
12 bombardier britanniques Blenheim attaquent l'aérodrome d'Hemsted au Pays-Bas. Un seul avion retournera en Angleterre.

Bataille d'Angleterre
Jour de l'Adltertag (jour de l'Aigle). Premier jour des opérations qui doivent "nettoyer" le ciel de la RAF au sud de l'Angleterre. Ces opérations doivent se tenir pendant 4 jours.
L'objectif suivant est de détruire complètement la résistance de la RAF d'ici 4 semaines.

Suite à la confusion dans les rangs allemands les attaques principales ne sont pas menées avant l'après midi. Cette confusion mène notamment un raid de 74 Dorniers, mené par l'Oberst Johannes Fink, à se retrouver sans sa couverture de chasseurs au dessus de sa cible, l'aérodrome d'Eastchurch. Suite à un problème de radio la chasse avait reçu l'ordre d'annuler la mission, mais pas le groupe des bombardiers. La chasse britannique, profitant de la dispersion des nuages détruira 5 Dorniers et en endommagera 5 autres, dont 3 qui seront irréparables.
Cette action mènera Fink à apostropher violement le général Kesselring, commandant en chef de la Luftflotte 2, en lui jetant la célèbre phrase "ou donc étaient ces bon sang de chasseurs alors, dites moi simplement ça?" et en accusant l'état major de négligence criminelle. Kesselring se rapprochera même de Fink un peu plus tard pour s'excuser et lui apporter des explications.

Ironiquement, l'état major allemand, se basant sur des cartes d'avant guerre, n'avait pas remarqué qu'une partie des aérodromes visés (Eastchurch, Detling, Odiham et Farnborough) ne sont pas des bases du Fighter command de la RAF, et avait donc lancé ses bombardier en vain.

De plus les stations radars britanniques bombardés la veille sont en majorités à nouveau opérationnelles (Douvres et Rye par exemple), même si elles ne sont pas à 100% de leur capacités, ce qui annule en grande partie l'effet de surprise allemande.

Malgré la quantité de moyens déployés par la Luftwaffe, l'Adltertag est un echec pour l'Allemagne, et un affront pour son chef, le maréchal de l'air Hermann Goëring.

atomic.jpgBombardier Junker 88 allemand, accompagné de 2 chasseurs Me 109.
Le Me 109 est le chasseur principal de la Luftwaffe et son principal atout pour défendre ses bombardiers, vulnérables aux attaques de la chasse britannique. Malheureusement pour les pilotes des bombardiers, l'autonomie des Me 109 est faible, ce qui ne leur permet pas de les accompagner très longtemp en territoire britannique.

Dans la journée
Activité allemande très importante.
Des bombardements très importants sont faits
- à 5h30 sur la côte sud est, jusque l'estuaire de la Tamise
- à 6h
- à 6h12, et pendant 1h, sur Southampton, Portland et les environs, par plus de 250 avions
- de 15h25 à 16h tout le long de la côte, de Portland à l'estuaire de la Tamise. Portland, Portsmouth, Poole, Deal, Douvres, le Kent, Detling, Eastchurch,... sont bombardés très violemment.

Dans l'ensemble les aérodromes, les centres industriels et les ports ont étés les cibles de la journée.
Mis à part les aérodromes les dégâts les plus importants ont été reçut par la ville de Southampton et les alentours de Birmingham ou l'usine d'aviation aéro work est considérablement endommagé.

La nuit
Beaucoup de raids d'un seul avion un peu partout au dessus de l'Angleterre

Supermarine Spitfire britannique.
Cet avion de chasse est l'avion le plus moderne de la RAF. Si il n'est pas le plus nombreux dans ses rangs (c'est le hurricane qui compose plus de la moitié du Fighter command) il est pourtant l'emblème de la bataille d'angleterre pour les britanniques. C'est en partie grace aux capacités de cet avion, qui est l'égal du Me 109 allemand, que la RAF à tenu le choc durant cette bataille

Météo : majoritairement beau. Brume matinale et bruine accompagné de nuages sur la Manche.
Opérations britanniques : 196 patrouilles faites par 798 avions.
Opérations allemandes : environ 1500 sorties (dont 1000 rien que pour les chasseurs)
Pertes allemandes déclarés par la RAF : 35 chasseur, 41 bombardier et 2 avions non identifiés confirmés, 15 chasseurs, 16 bombardiers et 2 avions non identifiés probables
Pertes alliées déclarés par la RAF : 11 hurricanes, 2 Spitfires et 41 ballons captifs
Pertes réelles : 53 ou 34 avions allemands (sources contradictoires) et 17 chasseurs britanniques.
Etat des aérodromes : Abbotsinch and Hartlepool sont inutilisables de nuit
Nombre d'avions utilisables par le Fighter command le 13 Août à 9h : 71 Blenheim, 226 Spitfires, 353 hurricanes, 26 Défiants et 2 gladiators

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, onwar.com, Worldwar-2.net, WorldWar2 in color (photo), Battleofbritain.net
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U60 attaque le convoi HX-62 au nord est de Malin Head en Irlande, et coule le cargo suédois Nils Gorthon.
Le sous-marin italien Alessandro Malaspina coule le pétrolier britannique British Fame.

source : RegiaMarina.net, UBoat.net


usa.gifuk.gifLe président américain, M. Roosevelt, accepte de donner 50 destroyers datant de la première guerre mondiale à la Grande-Bretagne, en retour de la location de bases navales dans les caraïbes.

source : Worldwar-2.net


canada.gifLe Colonel E.L.M. Burns propose de développer une force parachutiste canadienne. L'idée est rejetée par le directeur des opérations militaires.

source : Worldwar-2.net, Chronologie of World War II


australie.gifUn cash aérien à Cambera tue 3 ministres de l'United Australia Party et le chef d'état major Australien.

source  : Worldwar-2.net

Commenter cet article