Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

24 Août 1940

Publié le par Fix

uk.gifPour la première fois les journaux ne peuvent passer les destructions sous silence. Depuis 2 mois les gros titres ressemblent à "144 avions abattus sur 1000" ou "25 Spitfires stoppent 70 bombardiers", ce qui est d'ailleurs généralement très exagéré. Les gros titres suivant la journée du 24 seront "Portsmouth est bombardé violemment".
Pour maintenir le moral de la population le nombre de mort et de blessés est passé sous silence.

Front ouest
Suite au bombardement de Londres, 24 bombardiers britanniques du Bomber command lancent un raid de représailles sur Berlin. Si les dommages matériels de ce raid sont insignifiants, les conséquences politiques seront très importantes

Bataille d'Angleterre
Suite aux échecs des jours précédents, le commandant en chef de la Luftwaffe, Hermann Goering, donne la directive suivante
...Continuer le combat contre l'armée de l'air ennemie jusqu'à nouvel ordre, avec pour but d'affaiblir la chasse britannique. L'ennemi doit être forcé d'utiliser ses avions de chasse au moyen d'attaques incessantes. De plus l'industrie aéronautique et l'organisation à terre de l'armée de l'air doivent être attaqués au moyen de d'avions solitaires jours et nuit, si les conditions météorologiques ne permettent pas l'utilisation de formations complètes.
Il ajoute que les aérodromes de la RAF doivent être attaqués par des attaques concentrées.

Depuis le début de la bataille d'Angleterre les bombardements sont de plus en plus étendus. La plupart des aérodromes sont plus ou moins endommagés et les bombardements se rapprochent de Londres, qui ne doit toujours pas être touché sans ordre direct de Goering. Ceci n'empêche pas que les faubourgs de Londres ont été plusieurs fois touchés. La capitale britannique est protégé par les aérodromes de Biggin Hill et Kenley au sud, Hornchurch à l'est, qui protège aussi les docks de Londres, la Tamise, l'estuaire de la Tamise et les complexes industriels de Dagenham et Tilbury, North Weald au nord est, et Northolt à l'ouest.

La production industrielle britannique commence à être touché de façon importante, ainsi, dans la nuit du 23 au 24, un raid important (environ 200 bombardiers) endommage fortement les usines Dunlop à Birmingham, réduisant sérieusement la production de pneus.

Dans la journée
Nouvelle journée d'activité intense de la Luftwaffe. Leur objectif est principalement les aérodromes.
Manston est maintenant complètement inutilisable, North Weald et Hornchurch sont très fortement endommagés.
Les opérations sont concentrés dans la matinée à l'est (Douvres, l'Estuaire de la Tamise, le secteur à l'est de Londres, la côte nord du Kent,...).

L’après midi c'est Portsmouth qui est violement bombardé, provoquant le plus grand nombre de nombre de mort dans un bombardement depuis le début de la bataille d'Angleterre. Plus de 100 personnes sont tués et 300 sont blessés. Les casernes de la marine, les docks et la ville sont sérieusement endommagées.

La nuit
A 23h Londres est bombardé pour la première fois depuis 1918. Ce bombardement est sensé être une erreur de la part des bombardiers allemands, qui devaient normalement bombarder les réservoirs de pétrole de Rochester et Thameshaven. Il semble bien pourtant que ce bombardement soit intentionnel, les dégâts étant bien trop importants pour n'être le fait que de 2 avions perdus comme le prétend la Luftwaffe.
La ville est d'ailleurs à nouveau bombardée vers 3h du matin.
Les bombes sont tombés à Aldgate dans la city, à Bloomsbury, Bethnal Green, Finsbury, Hackney, Stepney, Shoreditch et West Ham.

Carte des zones touchées par les bombardements sur Londres.
Les points bleus ont été bombardés entre 23h et 1h30.
Les points de 2 couleurs ont étés bombardés entre 3h et 3h40
Les points verts ont étés bombardés entre 23h50 et 00h30
Au vue de l'étendu des bombardement et de leurs heures, il est difficile de croire à la version des "2 bombardiers perdus" de la Luftwaffe


Birmingham est bombardé pendant 4h et de nombreux raids ont lieux sur Bristol, Gloucester, Liverpool, Sheffield, Bradford, Hull et dans le Devon, le Kent, le Hampshire, l'East Anglia et le sud du pays de galle.

Des opérations de minages ont lieux le long des côtes du Lancashire, devant Lyme Bay et Weymouth dans la Manche, et le long de la côte est et dans l'estuaire de la Tamise.

Météo : beau temps dans le sud, Bruine au nord.
Opérations britanniques : 187 patrouilles faites par 985 avions.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 500 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 24 Août.
Pertes allemandes déclarés par la RAF : 23 chasseurs, 17 bombardiers et 1 avion non identifié confirmés, 10 chasseurs et 3 bombardiers probables
Pertes alliées déclarés par la RAF : 20 avions 88 ballons captifs
Pertes réelles : 38 avions allemands et 22 avions britanniques
Etat des aérodromes : Manston est inutilisable. North Weald, Abbotsinch et Hartlepool sont inutilisables de nuit.
Nombre d'avions utilisables par le Fighter command le 24 Août à 9h : 63 Blenheim, 238 Spitfires, 408 hurricanes, 23 Défiants et 8 gladiators

source : Worldwar-2.net, Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Battleofbritain.net, onwar.com
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U37 attaque à nouveau le convoi OA-200 au milieu de l'Atlantique nord, et coule le cargo britannique Brookwood.
Le U57 attaque le convoi OB-202 à 25 miles de Malin Head en Irlande, et coule les cargos britanniques Saint Dunstan et Cumberland. Il endommage aussi le cargo britannique Havildar.
Le U48 attaque le convoi HX-65 au nord ouest de Rockall et coule le pétrolier britannique La Brea.
Le U37 attaque le convoi SC-1 au sud ouest de l'Islande, et coule l'aviso britannique HMS Penzance.

source : UBoat.net
allemagne.pngLe cuirassé allemand Bismarck est mis en service au sein de la Kriegsmarine

source : Worldwar-2.net

Commenter cet article