Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

12 octobre 1942

Publié le par Fix

Front du pacifique sud
Iles Salomon
En préparation de l'attaque japonaise qui doit avoir lieu le 23 Octobre sur Henderson Field, les sapeurs japonais commencent à percer une piste allant de la Matanikau au sud du périmètre américain. Cette piste de 24km sera appellée la route Maruyama.

source : wikipedia

Mer des Salomon
Bataille du cap Esperance
A 7h00 les bombardiers américains venant d'Henderson Field trouvent le croiseur japonais Kinugasa, mais n'arrivent pas à l'endommager.

A 8h20 11 bombardiers américains tombent sur les destroyers japonais Shirayuki et Murakumo et les attaquent. Même si les navires japonais ne sont pas touchés directement, une bombe endommage le Murakamo, qui commencent à perdre du mazout, faisant une piste pour les avions américains suivant. Rapidement après de nouveaux avions américains attaquent les 2 destroyers japonais et le Marukumo est touché par une torpille, le forçant à stopper.

A 10h00
les croiseurs japonais Aoba et Hatsuyuki arrivent dans les Shortland

Le croiseur japonais Aoba le 12 octobre au Shortlands, en train de débarquer les blessés et les morts suite aux combats de la nuit, alors qu'il stationne devant Buin, sur l'île de Bougainville, près des shortlands

A 15h45 les destroyers japonais Asagumo et Natsugumo, tentant de porter assistance au Marukumo, sont attaqués par 11 bombardiers venant d'Henderson Field. Le Natsugumo est sévèrement touché et l'équipage évacue sur l'Asagumo.

A 16h27 le Natsugumo et le Marukumo coulent. Le premier des suites des dommages reçu, le second achevé par une torpille du Shirayuki, suite à la récupération de l'équipage.

Ces actions terminent la bataille du cap Esperance. Le bilan de la bataille est largement en faveur des américains, les japonais ayant perdu 1 croiseur lourd (Furutaka) et 3 destroyers (Marukumo, Natsugumo et Fubuki), bilan aggravé par les forts dommages reçu par les croiseur Aoba (forcé de repartir pour le Japon pour réparation jusqu'au 15 février 1943) et Kinugasa.
Coté américain on ne déplore que la perte d'un destroyer
(USS Duncan), même si les croiseurs USS Salt Lake City et USS Boise sont endommagés, le dernier si gravement qu'il doit retourner à Philadelphie pour y être réparé (jusqu'au 20 mars 1943).
Chacun des 2 camps revendique un tableau de chasse plus important que les pertes réelles, les américains déclarant avoir coulé 3 croiseurs japonais et 4 destroyers alors que les japonais prétendent avoir coulé 2 croiseurs et 1 destroyers américains.
Malgré tout le bilan stratégique est maigre, les japonais ayant réussit à débarquer tout de même leur troupes, et Henderson Field étant toujours sous la menace d'une attaque maritime japonaise, ce qui sera le cas le lendemain, réduisant à néant les avantages acquis par la bataille.

C'est cependant la première bataille nocturne gagnée par les forces navales alliées contre les forces navales japonaises, même si un officier sur l'USS Helena déclarera plus tard que "la bataille du Cap Esperance est une bataille ou le grand gagnant est la chance"

source : wikipedia, onwar.com
Atlantique nord
Le U514 coule le cargo américain Steel Scientist au nord de la Guyane Française
Le U706 coule le cargo britannique Stornest, retardataire du convoi ONS-136, au milieu de l'Atlantique nord
Le U597 est coulé par un bombardier Liberator britannique, au sud ouest de l'Islande. C'est la première victoire de l'escadrille de bombardier à long rayon d'action de la RAF dans la bataille de l'atlantique. D'une manière générale, les bombardiers libérators sont plutôt employés pour les bombardements sur l'Europe occupée et l'Allemagne

Méditerranée
Le U559 coule le voilier égyptien Bringhi au large d'Alexandrie, en Egypte.

source : UBoat.net, onwar.com, guerre-mondiale.org

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 12 octobre 1942

sur le nuage : la tempête approchant
sur le parapluie : immunité durant le jour

source : CartoonHub

Commenter cet article