Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17 Septembre 1940

Publié le par Fix

Le rapport des préfets sur ce qui se passe en zone occupé rapporte les choses suivantes.

- Les préfets doivent s'opposer au retour des réfugiés dans les zones nord (rattaché à la Belgique) et est (intégré au Reich). Le rapport rapporte cependant que des retours dans ces zones sont parfois possible suivant les cas.

- Le plan de rationnement est adouci par les autorités allemandes sur demande des autorités françaises (augmentation à 100 grammes de ration hebdomadaire de corps gras), et le transport de denrées alimentaires entre la zone libre et la zone occupée est facilitée.

- des tracts communistes ont été distribués à Epinal et dans la région parisienne. Les allemands en cherchent les auteurs

- des incidents ont eu lieu dans divers endroits.
A Royan une sentinelle allemande est attaquée. Une amende de 150 000 reichsmark est à payer et 10 personnes sont prises en otage par les allemands, avec menace de les exécuter si les attaques continuent.
Dans les Vosges des fils téléphoniques ont été coupés et un garçon de ferme, accusé du délit, a été fusillé fin Août.

- l'observation de la presse rapporte que celle ci n'est presque plus virulente à l'égard du régime de vichy et l'armée allemande. Une campagne anti religieuse tend à se développer.
Les directeurs de journaux sont invités à glorifier la personnalité du chef de l'état, le maréchal Pétain, autant que c'est possible.

- Les autorités d'occupations demandent à la SNCF 3000 locomotives et 85000 wagons. Ces demandes sont en hausse, le 31 Août les allemands ne demandaient que 1000 locomotives et 35000 wagons.

- augmentation inquiétante du chômage. Une demande de mesures pour contrer cette augmentation est faite par les préfets.

Affiche de propagande du gouvernement de Vichy à la gloire du maréchal

source : Histoire de notre temps, mémorial de caen (photo)
uk.gifLe premier ministre britannique, M. Winston Churchill, annonce à la chambre des communes que dans la première moitié de Septembre 200 civils ont été tués 8000 gravement blessés.

Front ouest
Dans la matinée un communiqué arrive par radio aux commandants des Luftflottes allemandes. Ce communiqué indique que l'opération Seelöwe est repoussée jusqu'a nouvel ordre et que les infrastructures de chargement pour les troupes aéroportées, sur les aéroports hollandais, peuvent être démantelés, ainsi que les barges qui se trouvent à Anvers.

Ce message est intercepté par les britanniques qui le décryptent, apprenant par la même que l'invasion n'aura pas lieu en 1940. Le ministre de l'air attribut cette nouvelle au succès rencontré par la RAF le 15 Septembre.

La nouvelle de l'ajournement de l'invasion de l'Angleterre n'empêche pas le Bomber command de continuer à mettre la pression sur les allemands, en bombardant à nouveau les rassemblements de barges sur la côte française.

Bataille d'Angleterre
Dans la journée
Activité allemande réduite à cause du mauvais temps. Une attaque majeure, comprenant 300 avions, est lancé sur le Kent à 15h30, montant jusque Maidstone.

Le reste de l'activité allemande se réduit à des raids de reconnaissance.

La nuit
L'activité est à nouveau concentré sur la zone de Londres et sur le sud est, avec quelque raids pénétrants jusque le sud du pays de galle et Liverpool.
Les premiers raids arrivent à partir de 19h30, et à partir de 1h la presque intégralité des raids est concentré sur Londres. Les bombardements continuent jusque après de 6h du matin.
Le croiseur HMS Sussex est endommagé dans le port de Clydeside par les bombardements.

Météo : averses et Orages avec quelques éclaircies
Opérations britanniques : aucune opérations durant la nuit du 16 au 17 septembre. 121 patrouilles faites par 356 avions le 17 septembre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 248 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne dans la nuit du 16 au 17 Septembre. 356 l'ont étés le 17 Septembre en journée.
Pertes allemandes déclarés par la RAF : 6 chasseurs, 2 bombardiers et 2 avions non identifiés confirmés, 4 chasseurs probables.
Pertes alliées déclarés par la RAF : 5 avions
Etat des aérodromes : Biggin Hill n'est utilisable qu'avec précaution
Nombre d'avions utilisables par le Fighter command le 17 Septembre à 9h : 49 Blenheim, 222 Spitfires, 362 hurricanes, 23 Défiants et 8 gladiators

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Battleofbritain.net, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
bataille-aeronavale.jpgMer Méditerranée.
Le croiseur HMS Kent, en route pour Bardia pour en bombarder les installations portuaires, est attaqué et gravement endommagé par un avion torpilleur SM-79  italien. L'avion italien est piloté par Carlo Emanuele Buscaglia, un des meilleurs pilotes italiens de la guerre.

Le HMS Kent est remorqué, avec de grandes difficultés, par ses destroyers jusque Alexandrie, ou il arrivera le 19 Septembre, pour y être réparé, avant d'être envoyé, pour des réparations plus complètes, en Grande-Bretagne.

Bombardier torpilleur italien SM 79 "Sparviero" (épervier). Cet élégant bombardier est très apprecié de ses pilotes et sera celui qui aura les meilleurs résultats dans les torpillages, parmis les avions italiens

source : Wikipedia, CommandoSupremo.com (photo)
coule-1.jpgAtlantique nord
Les U99 et U65 attaquent le convoi HX-71 à 78 miles au nord ouest de Rockall. Le U65 coule le cargo britannique Tregenna et le U99 coule le cargo britannique Crown Arun.

Atlantique sud
Le corsaire allemand Thor coule le cargo néerlandais Tela.

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk
allemagne.pngLe général Paulus, commandant en chef adjoint de l'état-major de l'armée, présente les futurs plans de l'attaque contre l'U.R.S.S., dans lesquels sont envisagées trois offensives conjointes contre Leningrad, Moscou et Kiev, l'objectif principal étant toutefois d'attaquer au centre en direction de la capitale soviétique.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 17 Septembre 1940

sur la roulette: bataille d'Angleterre

source : CartoonHub

Commenter cet article