Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

25 Septembre 1940

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

L'activité se résume à des attaques sur Filton, par 60 avions à 11h48, et Portland, par 7 avions, le matin, et sur Plymouth, par 36 avions à 16h47, l'après-midi.
Des reconnaissances ont lieux un peu partout.

La nuit

L'activité allemande commence à 19h30 sur Londres, puis à partir de 21h sur les midlands et le pays de galle.
Les derniers raids quittent Londres à 5h30.

Météo : beau temps.
Opérations britanniques : 46 patrouilles faites par 50 avions dans la nuit du 24 au 25 septembre. 137 patrouilles faites par 668 avions le 25 septembre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 150 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne dans la nuit du 24 au 25 Septembre. 280 l'ont étés le 25 Septembre en journée.
Pertes déclarés par la RAF : 26 avions allemands confirmés et 4 avions britanniques

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
egypte.gifFront d'Afrique du nord
Bombardements britanniques sur Tobrouk.

source : guerre-mondiale.org


indochine.pngIncident de Lang Son
Les combats se durcissent et l'aviation française est en mauvaise posture. Les troupes japonaises sont maintenant très proches de Lang son.

source : aerostories.free.fr
coule-1.jpgAtlantique nord
Les U29 et U43 attaquent le convoi OB-217 à 366 miles à l'ouest de Achill Head. Le U29 coule le cargo britannique Eurymedon, et le U43 coule le cargo britannique Sulairia.
Le U32 coule le cargo britannique Mabriton au sud ouest de Rockall, cargo qui a été séparé du convoi OB-216 le 23 Septembre.

Mer des caraïbes
Le croiseur auxiliaire canadien Prince Robert capture le cargo allemand Weser au large de Manzillo au Mexique.

source : Worldwar-2.net, UBoat.net

bataille-aeronavale.jpgMéditerranée
En représailles des opérations franco britanniques à Dakar, l'aviation vichyste effectue un second bombardement sur Gibraltar. A nouveau, peu de dommages sont fait.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com


combat-naval.jpgOpération menace
4h Les navires français appareillent. La visibilité s'annonce très bonne. Des avions de reconnaissance sont envoyés par les français et les britanniques. La chasse française est maître du ciel et le restera toute la journée.

7h40 le poste d'observation du château d'eau du cap Manuel signale l'arrivée des navires anglais.

Le gouverneur général, Pierre Boisson, inspectant la batterie de l'île de Gorée

8h30 4 contre torpilleurs français tendent des rideaux de fumée pour protéger les navires de combat français.
Le gouverneur général, M. Boisson, ordonne de ménager les munitions. Le Richelieu n'a plus que 24 charges de poudres pour ses canons de 380mm.

9h04 Le Richelieu ouvre le feu avec sa tourelle I, remise en état dans la nuit, sur les navires britanniques, distant de 22 kilomètres. Le HMS Barham répond par une salve de 4 coups qui tombe près du contre-torpilleur Hardi.
Au même moment le sous-marin français Béveziers, en embuscade au sud de Gorée, torpille le cuirassé HMS Resolution. L'eau noie le compartiment machine bâbord et le navire commence à prendre une bande de 12° qui l'empêche d'utiliser son artillerie. Il se retire donc du combat. Le Béveziers est attaqué par le HMS Foresight, qui ne lui cause aucun dommage sérieux.

Marins français saluant le retour du sous-marin Bévesiers après qu'il ait torpillé le cuirassé britannique HMS Resolution

9h15 Le Richelieu est atteint par un obus de 380mm du HMS Barham qui tombe sur le pont et détruit le poste d'équipage, sans causer de morts. Un incendie est rapidement maîtrisé par les équipes de sécurités.
Dans le même temps à sa tourelle de 152mm qui tombe en panne.

9h20 La chasse française abat l'avion de réglage de tir anglais.

9h21 l'escadre britannique fait demi tour et rompt de combat. Le HMS Résolution est hors de combat, le croiseur HMAS Australia est touché par 2 fois par des obus de 152mm et la chasse française domine le ciel, malgré la présence de l'aviation du HMS Ark Royal.

3 bombardiers français Glenn Martin 167f attaquent les navires britanniques et une bombe de 200 kg tombe à 50m du croiseur HMS Faulknor.

Les britanniques, surpris par la vigueur de la défense française, retraitent vers Freetown. La décision britannique est annoncée sur toutes les radios du monde, occasionnant de nombreux remous politiques.
Winston Churchill est en mauvaise posture à la chambre des communes. Le général de Gaulle est montré comme responsable de la défaite et son crédit est en chute libre. Il commente la situation de la façon suivante dans ses mémoires de guerre.
A Londres, une tempête de colères, à Washington, un ouragan de sarcasmes, se déchaînèrent contre moi. Pour la presse américaine et beaucoup de journaux anglais, il fut aussitôt entendu que l’échec de la tentative était imputable à de Gaulle. C’est lui, répétaient les échos, qui avait inventé cette absurde aventure, trompé les Britanniques par des renseignements fantaisistes sur la situation à Dakar, exigé par donquichottisme , que la place fut attaquée alors que les renforts envoyés par Darlan rendaient tout succès impossible.
Coté français, la victoire à Dakar resserre la population autour du maréchal Pétain.

source : dakar.1940.free.fr, farac.org
norvege.gifM. Terboven, commissaire du Reich en Norvège, dépose officiellement le roi Haakon et le conseil administratif, déclarant le gouvernement illégal, et nomme Vidkun Quisling, chef du parti fasciste pro-nazi norvégien, le Nasjonal Samling, à la tête du nouveau gouvernement de Norvège.

source : guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net


usa.gifchine-nationaliste.gifLes Etats Unis prêtent à la Chine 25 millions de dollars pour aider le gouvernement chinois dans sa lutte contre les japonais.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 25 Septembre 1940

sur le journal : L'opposition de Dakar a De Gaulle

source : CartoonHub

Commenter cet article