Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

13 Novembre 1942

Publié le par Fix





Vidéo d'actualité française du 13 novembre 1942 (10 minutes)

source : Ina.fr

Front de l'est
Front sud
Les combats de rue continuent à Stalingrad.

Front du Caucase
L'armée rouge continue de mettre la pression sur l'armée allemande dans le secteur de Terek.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Front de Méditerranée
La RAF bombarde Gênes.

source : guerre-mondiale.org


Front d'Afrique du nord
Tunisie
Les forces alliées à Bône sont renforcées et la 36e brigade britannique continue d'avancer sur Djidejelli.
Des détachements italiens entrent en Tunisie depuis la Libye, occupant la ligne Mareth, ligne de fortifications construites par les Français sur la frontière orientale de la Tunisie.

Libye
La VIIIe armée capture Tobrouk, le général Montgomery déclarant que les armées italiennes et allemandes sont complètement détruites.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com, The world at war, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Nouvelle-Guinée
Les forces japonaises de Gorani réussissent à retraiter au travers de la Kumusi, mais le général Horii se noie durant la retraite. Les soldats australiens qui sécurisent la zone découvrent 600 morts japonais.
La résistance japonaise est maintenant confinée à la tête de pont de Gona-Buna

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Mer des Salomon
Bataille navale de Guadalcanal
A 1h25, l'escadre de l'Amiral Abe entre dans le détroit de Nouvelle Géorgie, appelé par les marins américains le "iron bottom sound" (détroit du fond de feraille) à cause du nombre de navires de tout bord coulés durant la campagne des Salomon à cet endroit.
L'escadre de l'Amiral Abe comprend 2 cuirassés (Hiei, Kirishima), 1 croiseur léger (Nagara) et 11 destroyers (Samidare, Murasame, Asagumo, Teruzuki, Amatsukaze, Yukikaze, Ikazuchi, Inazuma, Akatsuki, Harusame et Yudachi). L'Amiral Abe commande son escadre depuis le cuirassé Hiei.

Malgré l'absence de lune, les navires japonais sont immédiatement repérés par les navires américains du contre Amiral Callaghan grâce à leur radars, mais l'information met du temps à lui parvenir. Les américains disposent pour s'opposer aux navires japonais, de 2 croiseurs lourds (USS San Francisco, USS Portland), 3 croiseurs légers (USS Helena, USS Juneau, USS Atlanta), et 8 destroyers (USS Cushing, USS Laffey, USS Sterett, USS O'Bannon, USS Aaron Ward, USS Barton, USS Monssen, USS Fletcher), l'Amiral Calaghan dirigeant la flotte depuis l'USS San Francisco.

Peu après, les 2 flottes se repèrent mutuellement et chacun est surpris par la situation. L'Amiral japonais ne s'attendait pas à ce que la flotte américaine soit si proche et hésite sur la conduite à tenir. L'amiral Américain comptait faire la même manoeuvre que lors de la bataille du cap esperance, mais une tempête ayant dispersé les navires japonais en plusieurs petits groupes, il donne des ordres contradictoires, cassant la ligne américaine et mêlant les lignes américaines et japonaises.

Position des navires à 1h45, juste avant que ceux-ci ouvrent le feu.

A 1h48 l'Akatsuki et le Hiei illuminent l'USS Atlanta avec des projecteurs, alors que le navire n'est plus qu'à 2.7 km. Plusieurs navires ouvrent spontanément le feu et l'Amiral Callaghan donne l'ordre à tous les navires de tirer, "les navires pairs tirent à tribord, les navires impairs à bâbord", ce qui force plusieurs navires à changer de cible. La mêlé est chaotique et le destroyer Akatsuki, pris pour cible par 6 navires, est ravagé et coule en quelque minutes. L'USS Atlanta est lui aussi gravement touché, et une torpille arrête ses machines, le faisant dériver sur l'USS San Francisco, qui tire dessus par erreur, tuant l'Amiral Scott. Le croiseur Nagara et le destroyer USS Cushing sont eux aussi gravement touchés.

Le cuirassé Hiei, de part sa taille, est la cible de nombreux navires, et les américains sont si proches qu'il ne peut pas baisser suffisamment ses canons pour les toucher. L'USS Laffey manque même d'entrer en collision avec celui-ci, à 6m près. Les navires américains touchent plusieurs fois les superstructures du cuirassé japonais, tuant le chef d'état major de l'Amiral Abe limitant sa capacité à conduire les navires se son escadre pour le reste de la bataille. Ne pouvant se concentrer sur les destroyers, qui en profitent pour tirer dessus, et placer 1 ou 2 torpilles au but, le HieiUSS San Francisco concentre son tir sur l', avec 3 destroyers. Les tirs touchent gravement le croiseur lourd américain, tuant le contre-amiral Callaghan et la plupart des personnes présents sur la passerelle. Le croiseur américain ne coule cependant pas, les obus tirés par les cuirassés japonais étant des obus destinés à tirer sur Henderson Field, et non des obus perce blindage. Il faut plusieurs minutes aux équipages japonais pour prendre des obus anti-navire en remplacement.

L'USS San Francisco est cependant stoppé par les tirs et dérive hors de la bataille, protégé par l'USS Helena.
La mêlé continue, confuse, les destroyers USS Cushing et USS Monssen devant être abandonné par leurs équipages, l'USS Laffey explosant sous les tirs et l'USS Barton coulant suite à la réception de 2 torpilles. l'USS Portland est touché par une torpille, l'obligeant à tourner en rond. L'USS Juneau est stoppé par une torpille du Yudachi, mais il réussit à se retirer de la bataille.
Le destroyer japonais Amatsukaze s'approche de l'USS San-Francisco pour l'achever mais ne remarque pas l'USS Helena, qui en profite pour tirer une bordée complète et le mettre hors de combat. Le destroyer japonais réussit cependant à s'échapper derrière un écran de fumée.
Les USS Aaron Ward et USS Sterett quand à eux forcent l'équipage du Yudachi à abandonner leur navire à coup de torpilles et de canons, l'épave dérivant hors de la bataille. Les 2 destroyers américains sont cependant fortement endommagés ensuite par le Teruzuki et le Kirishima, et doivent abandonner la bataille. L'USS Aaron War devant rapidement s'arrêter suite à un arrêt complet de ses machines.

A 2h26 les tirs s'arrêtent et les 2 flottes se désengagent, sur ordre de l'Amiral Abe et du commandant de l'USS Helena, le capitaine Gilbert Hoover, qui a repris le commandement de l'escadre américaine.
L'Amiral Japonais dispose encore d'un cuirassé (Kirishima), d'un croiseur léger (Nagara), et de 4 destroyers (Asagumo, Teruzuki, Yukikaze, Harusame) qui ne sont que légèrement endommagés, et 4 destroyers qui sont moyennement endommagés (Inazuma, Ikazuchi, Murasame, Samidare)
De leur coté les américains n'ont plus que le croiseur léger USS Helena et le destroyer USS Fletcher qui peuvent opposer une quelconque résistance.
Malgré l'absence de moyens coté américain, l'Amiral Abe décide de ne pas poursuivre l'attaque sur Henderson Field et de s'occuper des dernières forces américaines du secteur, ce qui laisserai la place pour les transports de troupes à débarquer leur forces sur Guadalcanal. Une des raisons est que la grande majorité de ses munitions spéciales pour le bombardement ont été utilisés pendant la bataille.

Les navires japonais se retirent donc, exception faite de Yukikaze et Teruzuki, qui restent pour assister le cuirassé Hiei.

A 3h00 l'amiral Yamamoto remet à plus tard le débarquement des renforts japonais, leur donnant l'ordre de revenir aux Shortlands.

Le Hiei en train de tenter d'éviter les bombes d'un bombardier B17 américain. On distingue la trainé de mazout qui suit le navire et témoigne des importants domages que celui-ci a subit

Alors que l'aube se lève, 6 navires endommagés sont encore dans les parages de l'île de Savo. Le cuirassé Hiei et les destroyers Yudachi et Amatsukaze, ainsi que les croiseurs USS Portland et USS Atlanta et le destroyer USS Aaron Ward
Le Amatsukaze est bombardé dans la journée par les bombardiers américains mais réussit à s'échapper vers Truk.
Le Yudachi, abandonné par son équipage, est coulé par l'USS Portland.

Quand au Hiei, il est attaqué de façon répétée par les bombardiers du porte-avion américain USS Enterprise, venu de Nouméa, et par les bombardiers lourds B17 venant d'Espiritu Santo.

A 8h15 l'Amiral Abe se transfert lui et son état major sur le Yurikaze, pendant que le Kirishima tente de remorquer le Hiei, dont les machines ne fonctionnent plus. La tentative échoue et le cuirassé japonais est finalement abandonné et sabordé par son équipage en fin de journée.
Coté américain les USS Portland, USS San Francisco, USS Aaron Ward, USS Sterett et USS O'Bannon réussissent à se replier pour être réparés. l'USS Atlanta quand à lui coule à 20h et l'USS Juneau est torpillé par le sous-marin japonais I26.

A la fin de cette première bataille navale de Guadalcanal, les américains ont donc subit une défaite avec 2 croiseurs lourds gravement endommagés, 2 croiseur léger coulés, 4 destroyers coulés et 3 destroyers fortement endommagés, contre 1 cuirassé et 2 destroyers coulés coté japonais, plus quelque autres destroyers endommagés.
Mais l'abandon de la mission de bombardement et le retrait des navires de transports japonais en fait tout de même une victoire stratégique américaine. De plus, les américains pensent avoir coulé au moins autant de navires qu'ils ont perdu et n'apprendront qu'après la guerre qu'ils ont subis une défaite tactique.

Coté japonais l'Amiral Yamamoto est furieux contre l'Amiral Abe et le relève de son commandement. Il ordonne à l'Amiral Kondo de préparer une nouvelle escadre, centré sur le Kirishima, pour bombarder Henderson Field dans la nuit du 14 au 15 novembre.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U411 est coulé à l'ouest de Gibraltar par un bombardier Hudson britannique

Atlantique sud

Le U159 coule le voilier américain Star of Scotland à 900 miles à l'ouest de la baie de Lüderitz, en Namibie

Océan Indien
Le U178 coule le cargo britannique Louise Moller à 240 miles à l'est de Durban, en Afrique du sud
Le U181 coule le cargo américain Excello à 50 miles au sud de Port St.John, en Afrique du sud

Méditerranée
Le U81 coule le cargo britannique Maron au nord ouest d'Oran, en Algérie
Le U431 coule le destroyer américain HNMS Isaac Sweers au nord d'Alger

source : UBoat.net
Un accord est signé entre les alliés et les officiels français présents en Algérie, reconnaissant l'Amiral Darlan comme chef du gouvernement civil français en Afrique du nord. L'accord est ratifié par le général Eisenhower, et les officiels vichystes à Casablanca.
Le général Giraud est nommé commandant en chef des forces militaires françaises.
Le gouverneur général de l'Afrique de l'ouest française, le général boisson, accepte de se placer aux ordres de l'Amiral Darlan

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, The world at war
Le Panama suspend ses relations diplomatiques avec le gouvernement de Vichy

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Le Honduras suspend ses relations diplomatiques avec le gouvernement de Vichy

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Le Salvador suspend ses relations diplomatiques avec le gouvernement de Vichy

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Le Brésil suspend ses relations diplomatiques avec le gouvernement de Vichy après avoir émis une protestation suite à une attaque allemande de l'ambassade du Brésil à Vichy

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 13 novembre 1942 : "Frère Hans, Frère Hans, ne vois tu rien venir?"
source : CartoonHub

Commenter cet article