Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

16 Octobre 1940

Publié le par Fix

Le rapport des préfets français en zone occupée fait état des choses suivantes

- L'annexion de l'Alsace Lorraine semble un fait accompli
L’annexion de l’Alsace-Lorraine au Reich paraît déjà un fait accompli. Il y a quelques jours encore, les Autorités allemandes, répondant à une demande, ont signifié que les relations postales entre la France et l’Alsace-Lorraine ne reprendraient que le jour où elles seraient autorisées entre la France et le Reich lui-même.
- La zone nord, administrativement rattaché au commandement allemand de Bruxelles, est hors du contrôle des autorités françaises.
Le Chef de la Kommandantur de Lille a fait savoir officiellement le 14 octobre que les lois françaises même approuvées par le Commandant en Chef à Paris n’avaient pas à être appliquées ipso facto dans le Nord et le Pas-de-Calais.
Les douaniers ne peuvent plus y travailler et la frontière franco belge n'existe plus de facto.

- Les allemands commencent à prendre de plus en plus de place dans l'économie française et cherchent à posséder un monopole sur les industries lourdes.

- Les autorités allemandes cherchent à obtenir l'appui de l'administration française au recrutement de travailleur français pour l'Allemagne.

- La propagande allemande prétend que le sol français est insuffisamment exploité et que la natalité française est trop faible pour permettre à la France d'être à la fois une nation industrielle et une nation agricole. La France doit devenir le "jardin de l'Europe".

- Le moral de l'armée d'occupation semble en baisse suite à l'échec contre l'Angleterre

- Les réquisitions sont particulièrement lourdes. Cependant l'agacement provoqué par celles ci dans la population française à obligé les autorités d'occupation à se montrer un peu plus compréhensif pour éviter une désaffection totale de la population.

- Des problèmes pour apporter les produits d'alimentation dans les villes se font jour. Les problèmes de transports viennent aggraver cette crise. Le ravitaillement en charbon provoque des fermetures d'usines, empêche les gens de se chauffer et parfois même empêche la cuisson des aliments. Les préfets demandent à ce que le gouvernement ne passe pas pour responsable de cet état de fait.

- La misère s'étend et la population de la zone occupée à l'impression d'être abandonné par le maréchal Pétain. L'anglophilie reprend malgré les baisses enregistrées suite aux événements de Dakar.

- la population française se défie maintenant des nouvelles rapportés par la presse

- Les préfets demandent que le culte du maréchal soit plus important, que les buts du gouvernement soient connus et d'expliquer les difficultés qu'il rencontre. Toutes ces mesures ont pour objectif de contenir le divorce entre la population française et le gouvernement.
À tort ou à raison, le Gouvernement - ou son Administration - est taxé d’indulgence ou de faiblesse, qu’il s’agisse de la Cour de Riom, des Tribunaux Correctionnels, notamment en matière de prix, ou de sanctions prises contre les autorités administratives défaillantes.
Beaucoup de gens éprouvent l’impression regrettable d’une « révolution » sur le papier qui n’entre pas dans les faits. Il leur reste la croyance, fondée sur l’histoire, qu’aucune réforme profonde ne s’est faite par la douceur ni par des textes, mais s’est imposée par la violence et par des hommes.
La France a besoin de sévérité.
Elle paraît réclamer une répression spectaculaire des coupables, non seulement des responsables de la défaite, mais surtout de ceux qui par carence ou par indiscipline, aux échelons inférieurs, empêchent que les lois ne se traduisent immédiatement par des actes.
La France a besoin de vérité.
Il est indispensable de mieux éclairer l’opinion. S’il serait détestable de la suivre, il serait dangereux de paraître gouverner sans elle.
La France a besoin d’autorité.
Le manque de chefs ou la crainte de leur déléguer l’autorité exceptionnelle que nécessitent les circonstances actuelles, risquerait de rendre stérile ou précaire l’œuvre de redressement.
Il serait relativement aisé et il est urgent de redresser l’état d’esprit qu’à pour objet de signaler la présente note.
Elle a voulu traduire succinctement une situation qui, déjà grave, pourrait devenir rapidement tragique.
Affiche affirmant le culte de la personnalité autour du maréchal Pétain

source : Histoire de notre temps (CNRS), mémorial de caen (photo)
uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Très faible activité allemande, confinée à des raids sporadiques d'avions solitaires, principalement dans le sud est.

La nuit
Très forte activité allemande jusque minuit. Londres est la cible principale des raids mais un nombre réduit vise les midlands et le pays de galle.
Les premiers raids commencent à 19h et les derniers quittent le territoire anglais à 6h.

Météo : brouillard sur l'Allemagne et la France. Nuit humide et brumeuse.
Opérations britanniques : 40 patrouille faites par 41 avion dans la nuit du 15 au 16 Octobre. 73 patrouilles faites par 234 avions le 16 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 40 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 16 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 2 avions allemands confirmés et 1 avion britannique

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U124 attaque le convoi SC-7, allant de Sydney à Aberdeen, au milieu de l'Atlantique nord, et coule le cargo canadien Trevisa.

source : UBoat.net
japon.gifpays-bas.gifDiscussion à Batavia entre les Japonais et les autorités néerlandaises à propos des réserves de pétrole des Indes néerlandaises.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com
usa.gifuk.gifDes licences d'exportations pour le fer et l'acier usagé sont accordées pour la Grande-Bretagne et l'hémisphère occidental seulement.
Dans l'optique de conserver les approvisionnements disponibles pour remplir les besoins, en constante augmentation, du programme de défense de ce pays.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
usa.gifDébut du recensement préliminaire à la conscription dans le cadre du  Selective Service Act.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, onwar.com

Commenter cet article