Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

29 Octobre 1940

Publié le par Fix

Les préfets rendent un rapport sur la situation en zone occupée. Ils constatent :

- un divorce entre l'opinion et la presse. Celle ci n'a presque plus d'influence sur l'opinion.

- Le maréchal Pétain n'est pas mal considéré, mais le gouvernement de vichy est lui déconsidéré

- L'approche de l’hiver rend les problèmes d'approvisionnement et de chômage plus importants. D'autant que l'approvisionnement en charbon et bois de chauffage ne s'améliore pas.

- Les autorités d'occupation constituent des stocks de denrées (matière grasses, viande, poisson, blé,...) au dépend de la consommation française. Suite à des protestations la ration de pain des ouvriers est passé de 350 grammes à 450 grammes, mais la masse globale de pain reste inchangé, le pain donné en plus ayant été retiré des rations des enfants en bas ages.

- La situation alimentaire de la région parisienne est toujours aussi critique, au point que des convois de pomme de terre sont obligés de venir d'Allemagne pour nourrir les troupes d'occupation et la population française. Des stocks (poisson,...), précédemment bloqués par les autorités d'occupation, sont mis à la disposition de la population parisienne.

- Des cartes de rationnement sont fournies aux civils allemands en France. Ces cartes sont prioritaires. Les soldats allemands n'ont pas le droit d'acheter des denrées au détail.

- des "carte nationale de priorité" sont distribués aux mères de famille, leur assurant une place privilégiée dans les queux des magasins.

- mise en vigueur du service de colis pour les prisonniers de guerre dans les camps en Allemagne.

- Les "cartes familiales" pour communiquer par courrier entre la zone libre et la zone occupée sont maintenant opérationnelles.

Recto et verso d'une "carte familiale", appelé aussi carte interzone

- l'agence française d'information de presse est créée (AFIP). Elle est constitué de journalistes français, mais est dirigée par un allemand, le capitaine Hermes.

- les réquisitions de wagons ferroviaires sont de plus en plus importantes et portent préjudice à la reprise économique. La SNCF n'est plus en mesure de satisfaire à la demande de transport.

- 4 intendants généraux ont pour charge de superviser la gestion de l'approvisionnement des troupes d'occupation en France.

- Une partie des réquisitions de logements par les autorités d'occupation sont illégales. Les préfets ont ordre de s'opposer à ces réquisitions.

- Les allemands tentent de paralyser les échanges financiers entre la zone libre et la zone occupée.

- des pressions sont faites sur les industriels français pour qu'ils cèdent une partie de leur capital aux allemands.

- La propagande communiste augmente en région parisienne. De nombreuses personnes sont arrêtés, dont des personnalités politiques (2 députés, 15 conseillers généraux,..)

- Les conditions de retour des réfugiés dans les zones interdites (nord, est,...) sont assouplies, permettant à ceux qui ont déjà le "chef de famille" dans la zone de revenir. Les expulsions de français en Alsace sont considérées comme terminées.

- Les autorités françaises demandent à ce que les gendarmes ne figurent plus sur les listes d'otages pris par les allemands.

source : Histoire de notre temps (CNRS), cheminsdememoire.gouv.fr (photo)
Le général Legentilhomme arrive à Londres pour rejoindre les Forces françaises libres.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com



uk.gifFront ouest
La RAF bombarde Berlin pour la 25e fois.

Bataille d'Angleterre
Dans la journée

5 attaques ont lieux sur le sud est de l'Angleterre et Londres, et 2 attaques ont lieux sur Portsmouth.

La nuit
L'activité allemande est réduite et sont concentrées sur les Midlands, principalement la zone industrielle de Birmingham Coventry. Londres et Liverpool sont aussi ciblés par les bombardements allemands.
Les premiers raids commencent vers 19h et les derniers quittent le territoire anglais à 4h45.
Quelques opérations de minage ont lieux durant la nuit.

Météo : météo couverte sur la Manche. Brume sur le nord de la France et le détroit du pas de calais.
Opérations britanniques : 20 patrouille faites par 20 avion dans la nuit du 28 au 29 Octobre. 148 patrouilles faites par 649 avions le 29 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 460 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 29 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 27 avions allemands et 7 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Worldwar-2.net
grece.pngFront de Grèce
Les italiens déclarent avoir avancés, mais les grecs tiennent sur la plupart de leurs positions.

Des troupes britanniques s'embarquent pour la Crête.


Carte de la progression italienne lors de son offensive initiale, et de ses axes d'attaques

source : Wikipedia, Worldwar-2.net
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U31 coule le cargo britannique Matina au milieu de l'Atlantique nord

source : UBoat.net


usa.gifLa conscription prend effet aux USA.
C'est la première fois que celle ci est mise en place en temps de paix dans l'histoire américaine.
Les conscrits sont tirés au sort sur une liste, par une loterie du Selective Service registrations. A New York, le premier conscrit est Yuen Chong Chan.

source : onwar.com, Worldwar-2.net

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 29 Octobre 1940 : "A l'aide! Il y en a un ici qui veut se battre!"

sur le bouclier de Mussolini : Renaissance de l'ancienne Rome
sur le bouclier du Grec : Renaissance de l'ancienne Grèce

source : CartoonHub

Commenter cet article