Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

16 Mai 1943

Publié le par Fix

allemagne.pngFront d'Allemagne
Dans la nuit du 16 au 17, la RAF lance l'opération Chastise : un raid de 19 bombardiers du 617e squadron (qui sera ensuite connu pour être les Dambuster - les destructeurs de barrages) sur la Ruhr pour détruire les barrages hydrauliques qui s'y trouvent, ces installations produisant la majeure partie de l'électricité du cœur industriel de l'Allemagne.
Pour détruire les barrages, protégés par des filets anti-torpille et une forte DCA, les britanniques ont développés une bombe spéciale, la "bombe rebondissante".

 

Les bombes rebondissantes sont si grosses qu'il faut les attacher sous la soute à bombe d'un bombardier quadrimoteur Lancaster modifié spécialement pour cette opération

 

L'attaque se fait en 3 groupes
- le 1er, composé de 9 bombardiers ayant pour objectif les barrages de la Möhne, et celui de l'Eder comme cible secondaire par les avions possédant encore une bombe après l'attaque de la Möhne.
- le 2e, composé de 5 bombardiers, ayant pour objectif le barrage de la Sorpe
- le 3e, composé de 5 bombardiers et devant décoller 2h après les autres, pour attaquer les barrages qui n'auraient pas été détruits, ou à défaut ceux de Schwelm, Ennepe et Diemel.

 

Schéma d'action d'une bombe rebondissante. La bombe roule sur elle même, lui permettant de rebondir et donc de passer au dessus des filets anti-torpilles, pour se plaquer sur le barrage, et ensuite couler le long de celui-ci, explosant en profondeur pour fragiliser au maximum la structure de celui-ci

Suite au raid le barrage de la Möhne est détruit, ainsi que celui de l'Eder. Celui sur la Sorpe est endommagé. 8 des 19 bombardiers Lancaster sont abattus pendant le raid.
Le résultat est le déversement de 330 millions de m3 d'eau dans la Ruhr occidentale, et l'inondation de mines, d'usines, et de maisons,... jusqu'à 80 km en aval des barrages. La production d'eau douce des barrages est réduite de 75% et 1294 personnes sont tuées, dont 749 prisonniers de guerre ukrainiens enfermés dans un camp juste au-dessous du barrage de l'Eder.

Malgré tout, les allemands vont rapidement réparer les dégâts, et à la fin du mois de juin la production d'eau douce sera revenu à son niveau d'avant le raid, grâce à un système de pompage de secours inauguré l'année précédant. De même la production d'électricité retrouvera rapidement son niveau originel.
Au final, si le raid conforte le moral britannique, ses effets réels sur la production allemande sont négligeables.

 

Vue des dégâts provoqué au barrage de la Möhne. La date du raid a été choisie pour faire en sorte que les eaux du lac de retenue soient le plus haut possible, maximisant l'effet de la bombe


source : wikipedia, ww2 through the lens, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Front de l'est
Front du Caucase
La XVIIe armée allemande lance une série de contre-attaques depuis la tête de pont du Kouban, pour contenir les forces soviétiques.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org


usa.gif Front du Pacifique nord
A Attu, dans les Aléoutiennes, la garnison japonaise est obligée de retraiter face aux attaques américaines dans la baie de Holtz

source : guerre-mondiale.org, onwar.com


Atlantique nord
Le U182 est coulé au nord-ouest de Madère par le destroyer américain USS MacKenzie
Le U463 est coulé dans le Golfe de Gascogne par un bombardier Halifax britannique

source : UBoat.net


etoile.jpgA Varsovie les combats dans le ghetto se terminent. 180 "juifs bandits et sous-humains" sont tués (d'après des rapports allemands), portant le total des juifs tués ou capturés à 57065 depuis le début de la révolte du ghetto de Varsovie, contre 17 morts et 93 blessés allemands, même si pour les besoins de la propagande, la radio allemande n'annonce que quelques blessés. 13000 juifs ont de plus été tués pendant les combats, dont près de 6000 brulés vifs ou asphyxiés par la fumée des incendies. Les juifs capturés sont envoyés au camp d'extermination de Treblinka

Le rapport Stroop déclare pour le 16 mai:

L'action de grande envergure s'est terminée à 20h15 par la destruction de la synagogue de Varsovie. Maintenant il n'y a plus d'usine dans l'ancien ghetto. Tous les biens, matériaux et machines ont été transférées ailleurs. Tous les bâtiments ont été détruits. La seule exception est la soit disant prison de Dzielna de la police de sécurité, qui a échappé à la destruction.
[...]Il est proposé de transformer la prison de Dzielna en camp de concentration, et d'utiliser ses pensionnaires pour déblayer et collecter les millions de briques, le fer usagé et autres matériaux, afin d'être réutilisés

La ville de Varsovie est déclarée "Judenfrei" (libre de juif), même si quelques juifs se cachent encore dans les ruines.
Après les combats les bâtiments détruits seront rasés et un camp de concentration sera construit à sa place.

source : holocaust-history.com, wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Mémorial Yad-vashem

Commenter cet article