Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 Avril 1941

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
Le croiseur de bataille allemand Gneisenau est sévèrement endommagé par un avion lance-torpilles britannique à proximité du port de Brest.

source : scharnhorst-class.dk, guerre-mondiale.org




L'Allemagne et l'Italie déclarent la guerre à la Grèce et à la Yougoslavie.
Le Gouvernement du Reich ne peut plus fermer leurs yeux au fait que la Grèce fait cause commune avec la Grande-Bretagne, et doit donc être considérée comme un ennemi de l'Allemagne dans la présente guerre, avec toutes les conséquences que cela entraîne.
Durant la nuit du 27 mars, la Yougoslavie ... est passée immédiatement dans le camp des ennemis de l'Axe. Le Gouvernement italien a suivi avec beaucoup d'attention et le plus grand calme les événements qui ont mené la Yougoslavie à s'unir avec la Grande-Bretagne et la Grèce et devenir, comme la Grèce, une base d'opérations pour les forces britanniques en Europe.
A la lumière de ce fait le Gouvernement italien a décidé d'agir avec son armée, ses forces navales et aériennes en proche collaboration avec celles d'Allemagne.
J'ai [Hitler] à plusieurs reprises mis en garde contre les tentatives des Anglais d'amener des troupes en Europe du Sud-est et j'ai dit que cela constitue une menace pour le Reich allemand.
Malheureusement cet avertissement est passé inaperçu de la nation yougoslave. J'ai de plus essayé, toujours avec la même patience, de convaincre les hommes d'Etat yougoslaves de la nécessité absolue de leur coopération avec le Reich allemand pour la restauration d'une paix durable et de l'ordre en Yougoslavie

Le gouvernement Yougoslave déclare que
La véritable raison de l'agression allemande est que l'Allemagne a voulu que la Yougoslavie se départisse de la position de neutralité qu'elle a adopté dans le conflit européen depuis le début de la guerre. Injustement attaqué, la Yougoslavie dans en se défendant contre un agresseur est fidèle à son histoire et à ses traditions nationales et a fermement résolu à défendre son indépendance nationale, son intégrité territoriale et son honneur.
En réponse aux allégations allemandes quant aux causes de cette agression, nous répondons ... que l'Allemagne est l'agresseur et que la Yougoslavie n'a rien fait contre l'Allemagne.
L'attaque allemande est organisée en 2 plans. L'opération 25, concernant l'invasion de la Yougoslavie, et l'opération marita, concernant l'invasion de la Grèce.

Opération 25
L'attaque sur la Yougoslavie est organisée en 4 axes
- Un groupe de la IIe armée du général Weichs, venant de Hongrie et d'Autriche, avec pour objectif la destruction des armées yougoslaves en Croatie et une avancée vers le sud en direction de Belgrade
- Un groupe de la IIe armée du général Weichs, venant de Bulgarie, avec pour objectif direct la prise de la capitale yougoslave
- un groupe de la XIIe armée du maréchal List, venant de Bulgarie avec pour objectif Skopje (voir plus loin), en macédoine, pour couper l'armée yougoslave des forces grecques et britanniques, tout en aidant les italiens en Albanie
- un groupe de la XIIe armée du maréchal List doit aussi attaquer le sud de la Yougoslavie, mais uniquement pour se retourner ensuite contre les grecs (voir en dessous).

Plan d'attaque allemand sur la Grèce et la Yougoslavie lors de l'opération Marita et de l'opération 25

Face à la 2e armée allemande, l'armée royale yougoslave compte environ 1 million d'hommes répartis dans 29 divisions d'infanterie (dont 17 d'active), 3 divisions de cavalerie et un certain nombre de groupements de garnison. Mais 2 choses affaiblissent cette armée.
- L'armée yougoslave dispose de peu de matériel moderne. Les avions sont peu nombreux et dépassés, voir inmaintenable. La Tchécoslovaquie en étant le constructeur, sa disparition au début de 1939 a condamné la Yougoslavie à ne plus avoir de pièces de rechanges. De plus les armements modernes (canons anti-aériens et anti-char) sont rares et dépassés.
- L'armée yougoslave est dispersée dans tous le pays et n'a pas achevé sa mobilisation. Pour tenter de conserver les centres industriels de Belgrade et Nis, un cordon de défense est maintenu sur de grandes distances. Associé à une irréaliste attaque sur l'Albanie, l'armée yougoslave n'est pas en mesure de se défendre.

Au matin du 6 avril, les hostilités commencent par un violent bombardement de la Luftwaffe sur Belgrade et les aéroports yougoslaves. Cette attaque sur la capitale fait 17000 morts civils et détruit toutes les infrastructures de communication, rendant impossible la cohésion des armées yougoslaves disséminées sur le territoire.

L'armée allemande traverse sans problèmes la frontière yougoslave à Murk et Radkersburg, et commence l'invasion du pays

Troupes allemandes avançant en Yougoslavie


Opération Marita

Le plan allemand repose sur 2 axes d'attaques.
- un groupe de la XIIe armée du maréchal List, venant de Bulgarie avec pour objectif Skopje, en macédoine yougoslave, pour couper l'armée yougoslave des forces grecques et britanniques, tout en aidant les italiens en Albanie en revenant par la vallée de Monastir sur les forces grecques.
- Un groupe de la XIIe armée du Maréchal List devant partir de Bulgarie, entrer en Yougoslavie et se tourner ensuite vers la Grèce, permettant de prendre de flanc les défenses grecques de la ligne Metaxas, en passant par la vallée du Vardar, et en se dirigeant vers le port stratégique de Salonique

En face les armées grecques et britanniques ne sont pas coordonnées.
L'armée grecque, ne se résolvant pas à abandonner le nord du pays, et voulant profiter de la nature difficile du pays au nord, la plupart des chemins praticables étant facilement défendables, est principalement sur la ligne Metaxas, en face de la bulgarie, comptant sur l'armée yougoslave pour tenir son flanc en macédoine.

Le corps expéditionnaire britannique est quand à lui disposé sur la ligne de l'Aliakmon, plus courte.

Cette dispersion des forces sera lourde de conséquences dans les jours à venir.

L'attaque allemande commence par des bombardements sur les objectifs grecs. Le port du Pirée est bombardé et le transport de munition Clan Fraser explose avec 200 tonnes d'explosif à bord. Au total 11 navires sont détruits et le port du Pirée est inutilisable jusque la fin de la guerre.

Vue sur le port du Pirée au matin du 7 avril, après les bombardements allemands.

La 2e division blindée avance difficilement en Yougoslavie suite aux champs de mines et à la boue, mais capture Strumica dans la journée.
Les troupes de la XIIe armée pénètrent aussi en Grèce à 5h15, avant la déclaration de guerre allemande. Mais l'attaque des chasseurs alpins allemands rencontre une forte résistance des troupes grecques. Ils sont repoussés avec de lourde pertes, malgré le soutient de l'aviation.

Le roi George de Grèce adresse un discours radiodiffusé
Grecs! Un nouvel ennemi ce matin a insulté l'honneur de notre pays. Sans avertissement... des troupes allemandes ont attaquées nos frontières. Notre armée héroïque... la défend déjà avec son sang. Grecs! Le peuple grec, qui a prouvé au monde qu’il place l'honneur au-dessus de tout le reste, le défendra contre ce nouvel ennemi jusque la fin

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, inilossum.com (photo), Wikipedia, US army center of military history
undefinedFront d'Afrique du nord
La 5e division légère allemande capture Mechili et Msus, et menace de couper la 9e division australienne de ses bases, forçant celle ci à retraiter de Derna vers Tobrouk.
Les généraux O'Connor et Neame sont faits prisonniers au cours de la nuit par une patrouille allemande. La perte du général O'Connors est particulièrement douloureuse pour l'état major britannique, celui-ci étant l'artisan des victoires britanniques de l'opération compass.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
undefined Front d'Afrique orientale
La 12e division coloniale du général Wetherall entre dans Addis Abeba.
Les troupes du duc d'Aoste se replient au nord vers Amba Alagi.
Les Italiens disposent encore de 80.000 hommes dans le pays, commandés dans le secteur de Gondar par le général Nasi, et au sud et au sud-ouest par le général Gazzera.
Massaoua est une nouvelle fois attaqué par les forces alliés avec le soutien de l'aviation embarquée.
Hailie Selassie, empereur d'Ethiopie, entre dans Debre Marqos, capturé par les britanniques 2 jours plus tôt. Il est accueilli formellement par Ord Wingate, la force gideon et Ras Hailu, le chef des forces éthiopiennes locales.

Entrée des troupes britanniques dans la capitale Ethiopienne

source : Wikipedia, inilossum.com (photo), onwar.com, guerre-mondiale.org
undefined Atlantique nord
Le U94 coule le pétrolier norvégien Lincoln Ellsworth, au sud ouest de l'Islande

source : UBoat.net

Commenter cet article