Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

19 Novembre 1942

Publié le par Fix

Adolf Hitler décide que l'opération de capture de la flotte française, l'opération Lila, doit avoir lieux le 26 novembre
L'Amiral Raeder, chef de la flotte allemande, et l'Amiral Théodor Krancke, aide de camp naval d'Hitler, essayent vainement de l'en dissuader étant conscient que les allemands ne peuvent pas immédiatement utiliser ces navires, et que les marins français ont certainement préparé un sabordage.
En conséquence, toutes les formations de l'armée de terre française reçoivent l'ordre de quitter le camp retranché de la marine à Toulon ou elles se trouvent.

source : l'histoire en question
Front de l'est
Front sud
Opération Uranus

A 7h20 l'opération Uranus, devant isoler la VIe armée allemande dans Stalingrad en attaquant par les flancs, commence. Un bombardement de 80 minutes se déchaîne sur les unités de la IIIe armée roumaine, sur le flanc nord des forces de l'axe. Le bombardement est dévastateur, et à 8h50 les XXIe et LXVe armées soviétiques, avec la Ve armée blindée soviétique, commencent à avancer.

Batterie de roquettes Katyusha en action lors de l'opération Uranus.

En tout, y compris les unités de la pince sud, qui ne doit commencer à attaquer qu'à partir du lendemain, 20 novembre, l'armée rouge dispose d'1,1 million d'homme, de 804 chars, de 13400 canons et de plus de 1000 avions pour leur offensive. Rien que sur la pince nord, ce sont 18 divisions, 8 brigades blindées, 2 brigades motorisées, 6 divisions de cavaleries et 1 brigade anti-char qui lancent leur attaques contre la IIIe armée roumaine, pauvrement équipée et devant tenir 270 kilomètres de front avec 7 petites divisions. Les opérations sont principalement menées par le front du sud ouest, commandé par le général Vatutin, et le front du Don, commandé par le général Rokossovsky.

Soldat Roumain sur le front de l'est.
Les armées roumaines sont nombreuses, c'est le 3e plus important pourvoyeur de soldats en Europe, après l'Allemagne et l'Italie, mais sont équipées avec du matériel totalement inadéquat et en quantité insuffisante. Les canons anti-chars sont des vieux modèles de 37mm, incapables de percer les blindages soviétiques, les chars sont des rebuts donnés par les allemands... Et plus que tout ça, les roumains, mais aussi les italiens, les hongrois, les slovaques,... sont considérés comme de mauvais soldats par les allemands, qui ne les utilisent que dans des taches de seconde importance, en s'arrogeant le bénéfice de leurs victoires, et en leur imputant la responsabilité de leurs défaites.

Les 2 premières attaques sont repoussées par les roumains, mais le manque de canon anti-char laisse le champ libre aux soviétiques, qui font voler en éclat le front roumain, bousculant 3 divisions roumaines. Le haut commandement allemand envoi le 48e corps blindé pour s'opposer à l'avance soviétique, mais celui-ci n'a plus que 100 chars en état de combattre, et manque d'essence. Dans les combats de la journée, la 22e division blindée allemande, comprenant 30 chars, et la 1ere division blindée roumaine, équipée de chars tchécoslovaques dépassés, sont totalement détruites.
A la fin de la journée ce sont 27000 soldats roumains qui ont été capturés par les soviétiques, qui lancent leurs unités de cavalerie sur les arrières de l'axe, pour casser les communications entre les unités roumaines, et celles de la VIIIe armée italienne qui est juste derrière

Front du Caucase
Les soviétiques repoussent les allemands près d'Ordjonikidze, malgré les conditions météorologiques exécrables

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net, inilossum.com (photo)
Front d'Afrique du nord
Tunisie
Dans le Medjez el Bab, le général français Barré empêche les forces de l'axe de passer. Le général Nehring lance un ultimatum pour que les forces de l'axe puissent passer par le Medjez el Bab, mais celui-ci est repoussé par les français. Les allemands lancent donc plusieurs attaques sur les positions françaises, qui sont repoussées malgré les fortes pertes françaises. La situation étant critique pour les soldats français, ils se retirent de la zone dans la nuit, remplacés par des détachements alliés

source : wikipedia, The world at war, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net 
Front du pacifique sud
Nouvelle-Guinée
Les troupes américaines attaquent Buna depuis Pongani, pensant les positions tenues légèrement.
Les australiens arrivent près de Gona et des troupes mixtes se dirigent vers Sanananda

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Océan Indien
Le U181 coule le cargo norvégien Gunda entre Inhaca et Punta da Oro, dans le canal du Mozambique
Le U177 coule le pétrolier britannique Scottish Chief à 200 miles au sud est de Durban, en Afrique du sud

En Angleterre, l'Amiral Horton prend le commandement des unités maritimes chargées de la protection du secteur maritime ouest des îles britanniques. Il adopte immédiatement une attitude plus énergique que son prédécesseur, changement rapidement constaté par les commandants allemands de sous-marin.

source : UBoat.net, onwar.com, guerre-mondiale.org
Le Mexique renoue des relations diplomatiques avec l'Union Soviétique.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Commenter cet article