Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 Novembre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
Les durs combats de rue continuent à Stalingrad, aucun des 2 camps ne progressant.

Front du Caucase

Devant l'accroissement des problèmes de ravitaillement, et la venue de l'Hiver, le groupe d'armées A arrête son avance dans le Caucase, le 3e corps blindé allemand étant bloqué à 8 km de Ordshonikidze, point le plus au sud atteint pas l'armée allemande en Union Soviétique

source : Worldwar-2.net

Front d'Afrique du nord
A 1h, les alliés déclenchent l'opération Supercharge, visant à briser le front de l'axe à El Alamein.
L'objectif est de détruire les blindés restant aux forces de l'axe en les forçant à combattre à découvert, de réduire les dernières réserves d'essence des troupes germano-italiennes, et de causer la désintégration de l'ennemis par des attaques sur ses lignes de ravitaillement. Les forces alliées ont pour objectif géographique Tel el Aqqaqir, base de la défense germano-italienne.

le général Montgomery a El Alamein en novembre 1942

L'opération était précédée d'un bombardement aérien de 7 heures sur Tel el Aqqaqir et Sidi Abd el Rahman, puis de 4,5 heures de barrage d'artillerie fait par 360 canons.
A 1h05 les 2 brigades d'assaut du XXXe corps se lancent à l'attaque et capturent leurs objectifs sans pertes importantes.
A 6h15 la 9e brigade blindée britannique lance sont attaque, mais subis de fortes pertes (70 de ses 94 chars), sans réussir à percer pour laisser la place à la 1ere division blindée.
A 11h les restes des 2 divisions blindées allemandes (15e et 21e) et de la division blindée italienne Littorio lancent une contre-attaque contre la 1ere division blindée britannique qui se déploie. L'attaque de l'axe est cependant un échec et les pertes sont importantes (100 chars), permettant aux britanniques de remplir leur objectif de détruire la force blindée de l'axe. Au final les pertes en chars sont équivalentes, mais elles ne représentent en fait qu'une fraction des chars disponibles coté allié, ce qui n'est pas le cas en face.
A la fin de l'après midi, la 51e division d'infanterie britannique capturent 2 positions tenues par la division italienne Trieste.

Carte des opérations le 2 novembre au matin avec l'attaque britannique et le début de la retraite des forces de l'axe

Une fois la nuit arrivée, le général Montgomery fait relever les unités de première ligne par des troupes fraîches, pour relancer l'offensive dès le lendemain.
Par contre, du coté de l'axe la situation est maintenant désespéré. Le général Von Thoma rapporte au Maréchal Rommel qu'il ne dispose plus que de 35 chars pour le lendemain, et que son artillerie et ses canons anti-chars ne sont plus équivalent qu'à un tiers de ce qu'il disposait au début de la bataille. Concluant que pour éviter la destruction totale de son armée il doit retraiter sur la position de Fuka, le Maréchal Rommel donne l'ordre à la division blindée italienne Ariete de remonter du sud au nord et de rejoindre le XXe corps italien à Tel el Aqqaqir. Toutes les unités mobiles de l'armée (XXe corps mobile italien, 21e et 15e division blindée allemande, 90e division légère allemande et 19e division anti-aérienne) reçoivent l'ordre de faire un combat d'arrière garde, pendant que le reste de l'armée commence à retraiter au mieux possible, vue la limitation des transports disponibles.
Le Maréchal Rommel envoi un message a Adolf Hitler, l'avertissant que la percée britannique est inévitable et la retraite nécessaire.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur la Matanikau les américains encerclent les défenseurs japonais à la pointe cruz, bombardant leurs positions toute la journée et prenant par un assaut frontal une partie de leurs positions au nord.

Les américains interceptent un message radio japonais indiquant qu'ils vont débarquer 300 hommes, 2 canons et des munitions à la pointe Koli dans la nuit du 2 novembre. Le général Vandegrift envoi un bataillon vers la pointe Koli à 6h50, les soldats américains arrivant sur leur position à la nuit. Les soldats américains se placent à la lisière de la plage attendant l'arrivé des soldats japonais.

Des munitions et 2 canons de 155mm américains sont débarqués à Lunga

Nouvelle-guinée
Les forces australiennes de la 35e brigade recapturent Kokoda. La récupération de son aérodrome est particulièrement important, permettant au ravitaillement d'être envoyé directement par avion plutôt qu'à avoir besoin d'être transporté tout le long de la piste Kokoda.
Les forces alliées se préparent à lancer une attaque sur la tête de pont japonaise de Buna-Goina, le général MacArthur planifiant l'attaque pour le 15 novembre.

source : wikipedia, wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U518 coule le cargo britannique P.L.M. 27 et le cargo canadien Rose Castle au large de l'île Bell, au Canada.
Le U174 coule le paquebot néerlandais Zaandam au nord de Recife, au Brésil
Les U84, U402, U438, U521 et U522 attaquent le convoi SC-107 au milieu de l'Atlantique nord. Le U84 coule le cargo britannique Empire Sunrise. Le U402 coule les cargos britanniques Dalcroy, Empire Antelope et Empire Leopard et le cargo grec Rinos. Il endommage aussi le cargo britannique Empire Sunrise. Le U438 endommage le cargo britannique Empire Sunrise. Le U521 coule le cargo britannique Hartington. Le U522 coule les cargos grecs Mount Pelion et Parthenon, le cargo britannique Maritima et endommage le cargo britannique Hartington.
Le sous-marin italien Leonardo Da Vinci coule le cargo britannique Empire Zeal au nord est de Recife, au Brésil

Atlantique sud
Le U177 coule le cargo grec Aegeus au sud ouest du Cap, en Afrique du sud
Le U172 coule le cargo britannique Llandilo au milieu de l'Atlantique sud

Mer de Norvège
Le U586 coule le cargo britannique Empire Gilbert au nord de l'Islande

Mer des Philippines
Le sous-marin américain USS Seawolf coule le cargo japonais Gifu Maru au large de Davao, aux Philippines

source : UBoat.net, Hyperwar, RegiaMarina.net
Conclusion d'un accord de principe entre les Américains et le général Giraud en prévision du débarquement en Afrique du Nord.

source : guerre-mondiale.org


A Bialystok, en Pologne, la Gestapo reçoit l'ordre de liquider le ghetto et ceux des autres localités du district, a condition que ça ne perturbe pas l'industrie de production de munition. Les ghettos sont donc encerclés par la Gestapo et la gendarmerie locale, et mis en quarantaine. Les juifs sont ensuite assemblés dans les squares, chargés dans les wagons et transportés dans un des 5 points de concentration, avant d'être redirigé sur un camp d'extermination. Dans le même temps, le contrôle du ghetto de Bialystok est retiré de l'administration civile et donnée à la SS.
Entre novembre 1942 et février 1943 ce sont approximativement 100 000 juifs du district, dont 10 000 simplement de Bialystok qui sont envoyés aux camps de Treblinka et Auschwitz.

source : History place - Holocaust Timeline, Mémorial Yad-vashem

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 2 novembre 1942 : "Tu n'as pas tenu ma promesse! Tu es viré"

Texte : d'autre licenciements sont à prévoir en Allemagne suite au retard dans la capture de Stalingrad

source : CartoonHub

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 2 novembre 1942

sur l'étiquette : ports nord africains

source : CartoonHub

Commenter cet article