Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17 Juin 1941

Publié le par Fix

Le Maréchal Pétain fait un nouveau discours "célébrant" l'anniversaire de son message en 1940 où il annonce la demande d'armistice.
Français !

Le 17 juin 1940, il y a aujourd'hui une année, j'adressais mon premier appel à la France. Le disque qui l'enregistra va tourner devant vous. Entendez-le ; il vous replacera dans l'atmosphère du jour où cet appel fut prononcé.

(Enregistrement du message)

Voilà ce que, d'une voix cassée par l'émotion, je vous disais le 17 juin 1940. Ma voix aujourd'hui s'est raffermie car la France se relève ; mais bon nombre de Français refusent à le reconnaître. Croient-ils vraiment que leur sort est plus tragique qu'il y a un an ?

Français, vous avez vraiment la mémoire courte. Souvenez-vous de ces colonnes de fuyards, comprenant des femmes, des enfants, des vieillards, juchés sur des véhicules de toutes natures, avançant au hasard, dominé par la crainte et la volonté d'échapper à l'ennemi, s'arrêtant le soir sur un côté de la route, hommes et bêtes harassés de fatigue et obligés de repartir le lendemain de bonne heure afin de ne pas perdre leur place dans la colonne. Quelle épreuve pour ces braves gens et quelle angoisse lorsque des mitrailleuses venaient survoler la colonne.

Aujourd'hui, vous avez, pour la plupart, regagné vos foyers. Sans doute, les prisonniers n'y sont pas encore rentrés. Les femmes luttent et souffrent ; le ravitaillement se fait mal ; les taxations vous exaspèrent ; vos enfants ne mangent pas toujours à leur faim ; mais la France vit. Les maisons, les ponts, les usines se reconstruisent.

Faut-il vous dire l'immense effort de notre agriculture qui, malgré l'absence d'un million d'agriculteurs prisonniers, a remis en culture un million d'hectares nouveaux ? Faut-il vous dire que notre jeunesse a raidi ses muscles et son âme, que la pureté, l'idéal, l'esprit de sacrifice s'imposent chaque jour avec plus de force, avec plus de rayonnement ? Faut-il vous rappeler le jugement que portent sur notre pays les nations neutres ? L'hommage qu'elles rendent à notre premier redressement ?

Croyez-moi, le moment n'est pas venu de vous réfugier dans l'amertume ou de sombrer dans le désespoir. Vous n'êtes ni vendus, ni trahis, ni abandonnés. Ceux qui vous le disent vous mentent et vous jettent dans les bras du communisme.

Vous souffrez et vous souffrirez longtemps encore, car nous n'avons pas fini de payer toutes nos fautes. L'épreuve est dure et beaucoup de bons Français, et parmi eux les paysans et les ouvriers, l'acceptent avec noblesse. Ils m'aident aujourd'hui à supporter ma lourde tâche.

Mais il me faut mieux encore. Il me faut votre foi, la foi de votre cœur, la foi de votre raison. Il me faut votre sagesse et votre patience. Vous ne les acquerrez que dans la discipline que je vous impose et dont seuls les oublieux de notre Histoire ou les adversaires de notre unité cherchent à s'évader.

Rappelez-vous surtout que vous êtes des hommes, les hommes d'une vieille et glorieuse nation. Ressaisissez-vous. Chassez vos alarmes. Venez à moi avec confiance. Tous unis, nous sortirons de la nuit où nous a plongés l'affreuse aventure.
Film d'actualité française montrant le Maréchal Pétain déclamant son discours

source : guerre-mondiale.org
undefinedFront d'Afrique du nord
Opération Battleaxe
A 4h30 les forces allemandes commencent leur avance pour tenter d'encercler les forces britanniques, les mêmes problèmes de sécurité des communications handicapant les britanniques. Pour sécuriser leurs communications, le Major-General Messervy parle en Hindustani lorsqu'il contacte le général Creagh.

A 10h Une bataille de char s'engage permettant aux troupes de s'échapper du piège. La bataille dure jusque 16h, permettant aux troupes britanniques de s'échapper vers l'Egypte.

Char maltida britannique détruit examiné par les soldats allemands après la fin de l'opération Battleaxe.
L'opération Battleaxe a coûté très cher en chars aux britanniques, chars qui ont été acheminés en Egypte à grand peine et avec de grand dangers au travers de la méditerranée ou l'Atlantique.

L'opération Battleaxe est un échec retentissant et l'Egypte est ouverte au général Rommel, les britanniques n'ayant plus de réserves pour s'opposer à l'avancée allemande.
Cependant les problèmes d'approvisionnement de l'Afrika korps empêchera celui ci de poursuivre, surtout avec Tobrouk menaçant sa ligne de communication.

En tout les britanniques ont eu 969 tués, capturés, blessés ou disparus, contre 678 pour les allemands et 592 pour les italiens. Cependant les britanniques perdent 91 chars, contre 12 seulement pour les allemands. Enfin la RAF a perdu 33 chasseurs et 3 bombardiers, contre 10 avions allemands, la raison principale étant le faible entraînement des pilotes britanniques.

Cet échec retentissant pousse Winston Churchill à penser au remplacement du général Wavell à la tête des troupes d'Afrique.


source : Wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, inilossum.com (photo), Worldwar-2.net
Front de Syrie
Sur la côte les Australiens prennent Jezzine, près de Sidon.

En Irak, la Habforce reçoit l'ordre d'avancer vers l'ouest, à partir de l'Irak, le long du principal pipe-line conduisant à Palmyre et Tripoli.

Les indiens et les français libres de la Gentforce se reposent et consolident leurs positions avant d'avancer sur Damas. L'avance doit se faire le lendemain, sans tenir compte de la menace sur la ligne d'approvisionnement que fait peser la contre attaque effectué par les vichystes les jours derniers.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com, wikipedia
undefined Atlantique nord
Le U43 attaque le convoi SL-76 à l'ouest de l'Irlande et coule le cargo britannique Cathrine

Atlantique sud
Le corsaire allemand Atlantis coule le cargo britannique Tottenham

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk
M. Björnsson devient régent de l'Islande

source : guerre-mondiale.org, onwar.com



Les Etats-unis et le Canada mettent sur place un comité économique conjoint
Pour Étudier et annoncer à leurs gouvernements respectifs les possibilités
1 d'une utilisation plus économique, plus efficace et plus coordonnée des ressources combinées des deux pays dans la production nécessaire à la défense (à moins que ce ne soit pas déjà fait) et
2 la réduction la dislocation économique probable de l'après-guerre, conséquente aux changements que l'économie de chaque pays subit actuellement

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
En France, les professeurs de la faculté de théologie de Lyon protestent contre les lois antisémites décrétées par le régime de Vichy.

source : guerre-mondiale.org

Commenter cet article