Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er Septembre 1941

Publié le par Fix

rapport des prefets sur la situation en zone libre

- Les discours du maréchal Pétain ont redonné confiance à une population qui entre en crise morale. Les questions politiques sont cependant mises un peu de coté dans les départements agricoles, les moissons prennent la majorité du temp.

- L'attentat contre Pierre Laval et Marcel Déat est accueilli dans l'indéfférence, même si la majorité de la population réprouve les actes de violences.

- l'opinion note avec satisfaction en ce qui concerne le conflit germano-russe, l'usure qu'il représente pour les deux armées en présence et escompte un affaiblissement de la puissance militaire allemande. L'opinion espère tous les jours davantage une amélioration de notre position ; le sentiment que le sort de la France n'est pas définitivement réglé prend de plus en plus d'ampleur. Il est évident que le prestige des forces militaires allemandes a perdu de son éclat du fait des difficultés rencontrées en Russie, ce qui a pour conséquence de diminuer les partisans de la collaboration, de renforcer dans leur attitude négative ceux qui en sont les adversaires et de faire naître de nouveaux espoirs chez les gaullistes.

- La guerre avec l'Union soviétique a eu pour conséquence une reprise de la propagande communiste, essentiellement sous la forme de distributions plus importante de tracts. Les radios gaullistes et britanniques restent très écoutées.

- Les anciens partis politiques ne manifestent aucune activité. Il en est de même des parlementaires. On note cependant dans quelques départements une certaine activité du parti populaire français (PPF)

- Plusieurs préfets signalent que la primauté des préfets sur les services départementaux reste souvent lettre morte

- La plupart des préfets insistent à nouveau dans leurs rapports sur l'insuffisance des maires devant les difficultés qu'ils rencontrent dans l'administration communale et signalent les nombreuses démissions qu'ils reçoivent.

- Des frictions se produisent également entre les maires et les dirigeants locaux de la légion française des combattants.

- La plupart des grands travaux réalisés le sont au titre de la loi du 11 octobre 1940, tous les autres travaux en cours sont peu nombreux. Leur réalisation est rendue difficile par le manque de main-d'œuvre, même non qualifiée, ainsi que le manque de matériaux et le manque de carburant.

- Une certaine défiance est marquée par le clergé vis-à-vis des organisations de jeunesse et notamment des "Compagnons de France" et des  "Éclaireurs de France" dont l'action n'est pas appréciée par l'autorité ecclésiastique

- On trouve les informations données par la presse et la radio insuffisantes et quelque peu tendancieuses. Le public souhaiterait voir la presse et la radio témoigner de plus de diversité. Certaines chroniques de la radio, comme "bonsoir la France" font sourire dédaigneusement le public quand elles ne l'exaspèrent pas.

Affiche de vichy poussant les gens des villes à aller à la campagne pour participer en masse aux travaux des champs

- Les moissons sont partout terminées, elles ont été contrecarrées par le mauvais temps. Les battages sont en cours. déjà rendus difficiles par le manque de combustible, ils s'exécutent en général dans d'assez mauvaises conditions interrompus par des pluies fréquentes. Si dans certains départements, comme l'Ariège, la Savoie, la Haute-Savoie, la Haute-Loire et la Corse, les récoltes s'avèrent assez belles, il n'en est malheureusement pas de même dans les autres départements. Dans la plaine du Tarn-et-Garonne la récolte du blé s'avéra franchement mauvaise, elle atteint à peine le 1/3 d'une récolte normale. Dans l'Ardèche, il est à craindre que le poids spécifique du blé ne soit pas très élevé. Le fourrage a pourri sur place par endroits sans pouvoir se dessécher et la récolte s'avère en moyenne déficitaire en quantité.

- Sauf dans quelques départements (Corse, Cher) la récolte des pommes de terre s'annonce médiocre en raison de la qualité défectueuse des semences et du manque d'engrais. Les vendanges qui s'annonçaient très belles ne rendront pas ce qu'on en attendait, le temps ayant été particulièrement défavorable et provoque des maladies de la vigne que l'on peut combattre utilement par suite du manque de sulfate. Une Grosse pénurie en engrais et en aliments complémentaires pour le bétail est en cours.

-  Les agriculteurs ont également rencontré de grandes difficultés dues au manque de ficelle lieuse. Les paysans ne comprennent pas pourquoi alors qu'ils reçoivent des quantités de ficelle lieuse dérisoires, ils peuvent en trouver en abondance à condition de les payer à des prix prohibitifs sur le marché noir. Ils n'ont pas hésité souvent à accuser les pouvoirs publics d'avoir couvert volontairement de leur autorité ce trafic.

- L'état d'esprit des paysans s'avère dans l'ensemble bon. Mais un certain nombre de problèmes les préoccupent : le manque de vin, les réglementations actuelles dans le domaine économique, dont les agriculteurs comprennent mal le but, leur paraissent excessives, et le manque de main-d'œuvre.
Le manque de main-d'œuvre qui s'est fait sentir au moment des battages se fera à nouveau sentir au moment des semailles. On note une certaine tendance au découragement chez les femmes ayant des prisonniers et obligées d'assurer de ce fait l'exploitation de leur ferme.

- Les problèmes concernant le ravitaillement ne paraissent pas s'être sensiblement aggravés pour le mois écoulé. L'approvisionnement des centres urbains reste toujours difficile. les tickets de viande ne trouvent pas partout leur contrepartie ; les restrictions sur le vin et le tabac sont ressenties profondément, surtout chez les travailleurs de force. Rareté sur le marché des œufs, volaille, lapins. Rareté également des légumes frais.

- La situation du marché du travail est saine ; nulle part les préfets ne signalent de chômage sérieux et véritable.

- Peu de changement en ce qui concerne l'industrie. L'industrie du bâtiment se trouve toujours dans une situation précaire par suite du manque, presque total, de matières premières chaux et ciment en particulier. Le petit et moyen commerce souffrent toujours du manque de marchandises. De nombreux commerçants vendent clandestinement des produits rationnés et surtout pratiquent le troc qui, dans certains milieux commerçants, connaît une certaine faveur.

source : Histoire de notre temps (CNRS), mémorial de caen (photo)
Front de l'est
Front nord
Les armées allemandes arrivent à portée d'artillerie de Leningrad. A l'est de la ville, les attaques approchent des rives du lac Ladoga et atteignent la rive gauche de la Neva, mais ne réussissent pas à la franchir.
Au sud de la ville, ils lancent une violente attaque dans les secteurs de Kolpino et de Poulkovo.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
La flotte américaine de l'Atlantique annonce la création de la Denmark Strait Patrol (patrouille du détroit du Danemark). 2 croiseurs lourds et 4 destroyers composent cette force.
L'US Navy a maintenant le droit d'escorter les convois dans l'atlantique, du moment qu'ils contiennent des navires marchants américains.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Les juifs allemands ont l'obligation de porter l'étoile jaune en public compter du 19 septembre. Cet ordre, similaire à celui déjà en effet depuis 2 ans pour les juifs polonais, concerne tous les juifs âgés de 6 ans et plus.
Cette mesure rentre dans le cadre de la préparation de la "solution finale".
Les juifs qui ne sont pas employés dans des entreprises importantes pour l'économie ont de sévères restrictions de mouvement pour ce mois. Ils seront envoyés à l'est dans les prochain mois

L'action T4 d'Euthanasie est officiellement arrêtée suite à la décision d'Hitler prise le 24 Août.

source : History place - Holocaust Timeline, Mémorial Yad-vashem, Worldwar-2.net

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 1er Septembre 1941 : "Un taxi pour Moscou"

Texte : Fritz! Fritz! Ne peux tu pas le stopper?
sur le compteur : Vies allemandes (centaines, milliers, millions, extras)
Sur la pancarte : Parler au Führer est interdit

source : CartoonHub

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 1er Septembre 1941 : "Vite, donnez moi une arme"

sur l'étiquette : production inadéquate

source : CartoonHub

Commenter cet article