Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

23 Octobre 1941

Publié le par Fix

Suite aux attentats à Nantes et bordeaux, le général De Gaulle fait un discours à la BBC demandant aux résistants français de cesser pour l'instant les actions violentes contre les troupes d'occupation, pour empêcher les représailles.
Nous savions bien que l'Allemand est l'Allemand. Nous ne doutions pas de sa haine ni de sa férocité.

Nous étions certains que ce peuple déséquilibré ne contraindrait pas longtemps sa nature et qu'il irait tout droit au crime à la première crise de peur ou de colère.

Parce que deux des bourreaux de la France ont été abattus à Nantes et à Bordeaux au beau milieu de leurs canons, de leurs chars et de leurs mitrailleuses par quelques courageux garçons, l'ennemi prend au hasard, à Paris, à Lille, à Strasbourg, 100, 200, 300 Français et les massacre.

Naturellement, les malheureux qui, à Vichy, s'épouvantent eux-mêmes des horreurs qu'ils ont causées par leur capitulation, se répandent en imprécations, non point du tout contre l'ennemi, mais contre ceux qui le frappent. Nous avons entendu hier la voix tremblante du vieillard que ces gens ont pris comme enseigne, qualifier de " crime sans nom " l'exécution de deux des envahisseurs.

Dans cette phase terrible de sa lutte contre l'ennemi, il faut que le peuple français reçoive un mot d'ordre.
Ce mot d'ordre, je vais le lui donner. Il vient du Comité National Français qui dirige la nation dans sa résistance. Voici !

Il est absolument normal et il est absolument justifié que les Allemands soient tués par les Français. Si les Allemands ne voulaient pas recevoir la mort de nos mains, ils n'avaient qu'à rester chez eux et ne pas nous faire la guerre. Tôt ou tard, d'ailleurs, ils sont tous destinés à être abattus, soit par nous, soit par nos alliés.

Ceux d'entre eux qui tombent en ce moment sous le fusil, le revolver ou le couteau des patriotes ne font que précéder de peu tous les autres dans la mort. Du moment qu'après deux ans et deux mois de batailles ils n'ont pas réussi à réduire l'univers, ils sont sûrs de devenir chacun, et bientôt, un cadavre ou au moins un prisonnier.

Mais il y a une tactique à la guerre. La guerre des Français doit être conduite par ceux qui en ont la charge, c'est-à-dire par moi-même et par le Comité National. Il faut que tous les combattants, ceux du dedans comme ceux du dehors, observent exactement la consigne. Or, actuellement, la consigne que je donne pour le territoire occupé, c'est de ne pas y tuer ouvertement d'Allemands. Cela, pour une seule mais très bonne raison, c'est qu'il est, en ce moment, trop facile à l'ennemi de riposter par le massacre de nos combattants momentanément désarmés. Au contraire, dès que nous serons en mesure de passer à l'attaque, vous recevrez les ordres voulus.

Jusque-là, patience, préparation, résolution. Cependant, pour pouvoir attaquer dans de bonnes conditions, il faut définitivement arracher toute autorité aux collaborateurs de l'ennemi. Vichy qui a livré nos armes, Vichy qui interdit à la flotte et à l'Empire de bouger, sauf pour combattre les Français et leurs alliés, Vichy qui collabore avec les assassins, Vichy qui tient les mains de la France pendant que l'ennemi l'égorge, doit rencontrer dans tous les domaines l'opposition complète et incessante du peuple français. Jusqu'à ce que la justice nationale ait pu s'abattre sur Vichy, tout ce qui est de Vichy n'a droit qu'au mépris public, à commencer, bien entendu, par le principal responsable du désastre militaire, de l'Armistice déshonorant et du malheur de la France : le Père-la-Défaite de Vichy.

La France, avec nous!
Affiche  britannique vantant les forces françaises libres "envahi mais pas conquise"

source : mémorial de caen (photo), guerre-mondiale.org, mediaslibres.com

Staline réorganise le commandement de l'armée rouge, donnant au général Joukov le commandement de toute la partie nord du front. Le général Timoshenko est quand à lui responsable de toute la partie sud.

Front de l'est
Front centre
La poche de Briansk est totalement liquidée par les allemands, mais il y a finalement peu de prisonniers, la plupart des soldats soviétiques s'étant échappés en petit groupes vers leur lignes.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front d'Afrique Orientale
Le commandement britannique décide que les forces britanniques avanceront sur Gondar, dernière place forte tenu par les italiens en Afrique orientale, depuis Adoua pour profiter des meilleures routes qui relient les 2 places.

source : Worldwar-2.net
Front Méditerranée
L'aviation italienne bombarde le port de La Valette et l'aéroport de Micabba, sur l'île de Malte

source : guerre-mondiale.org


En France, suite à l'attentat de Bordeaux le 21 octobre, 50 prisonniers du camp des Souges près de Bordeaux (dont 42 communistes), sont exécutés

Sur ordre de Heinrich Himmler, le chef de la Gestapo, Heinrich Müller, interdit l'émigration de tout Juif hors d'Europe.

En Ukraine, suite à l'attentat au centre de commandement roumain à Odessa la veille, le général Ion Antonescu ordonne l'exécution de 200 communistes pour chaque officier tué et de 100 pour chaque soldat. Les communistes doivent être incarcérés et des otages doivent être pris dans les familles juives.
En conséquence 5000 personnes, principalement des juifs, sont appréhendés et exécutés, la plupart par pendaison et un petit nombre par armes à feux.
Dans l'après midi les forces roumaines rassemblent 20000 juifs dans la prison locale.

source : guerre-mondiale.org, Mémorial Yad-vashem, Worldwar-2.net, History place - Holocaust Timeline, Histoire de notre temps (CNRS)

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 23 Octobre 1941

Texte : tu vois?
sur le seau : acte de neutralité
Sur les plumes : USS Greer - navires US torpillés - SS lehigh - Kears

source : CartoonHub

Commenter cet article