Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

25 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
A Stalingrad, les allemands capturent 2 rues supplémentaires mais subissent de lourdes pertes

Front du Caucase
Le 3e corps blindé allemand relance son offensive près de la rivière Terek, après s'être regroupé au sud du cours d'eau.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Suite à la mort du général Stumme, le maréchal Rommel quitte le sanatorium ou il se reposait pour rejoindre l'Afrique du nord. Il passe cependant par Rome pour demander un supplément d'essence et de munitions au Commando supremo, puis repart, arrivant dans la nuit en Afrique du nord

Sur le front, la situation au nord est bloquée par la résistance des forces de l'axe. Les alliés occupent la crête Miteirya mais les troupes de l'axe sont toujours fermement fortifiées sur la plupart de leurs positions initiales. Jugeant l'attaque prévue au sud de la crète, le général Montgomery ordonne au XXXe corps d'attaquer sur la côte avec la 9e division australienne. Le reste du front ne doit pas lancer d'attaque majeures, la bataille devant se concentrer sur les crêtes de Kidney et Tel el Eisa jusqu'à l'obtention d'une percée.

Au petit matin, la 15e division blindée allemande et la division blindée littorio italienne attaquent, cherchant une faiblesse dans le dispositif allié, mais n'en trouvant aucune.
A partir du levé du soleil, les forces alliées lancent leurs attaques, qui s'effectuent dans le chaos, mais n'obtiennent aucun résultat décisif.
A la fin de la journée la 15e division blindée allemande n'a plus que 40 à 50 chars à disposition, contre 119 au matin. Les britanniques ont perdu 250 chars mais sont à même de recevoir des renforts.

Les pétroliers Luisiano et Proserpina, qui devaient ravitailler l'Afrika Korps, sont coulés dans le port de Tobrouk. C'était le principal espoir de l'axe pour l'obtention d'un supplément d'essence aux troupes du front.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal, les marines américains du colonel Puller réduisent dans la journée le saillant formé par les japonais ayant réussit à s'introduire dans leurs lignes, tuant 104 soldats. En tout ce sont plus de 300 soldats japonais qui ont étés tués dans l'attaque de la nuit du 24 au 25 octobre.
Pendant le reste de la journée, les forces américaines se redéploient et renforcent leurs défenses, pendant que la bataille se déplace sur mer et dans les airs.

L'aviation japonaise venu de Rabaul attaque les navires américains proches de Lunga point, coulant un remorqueur et un patrouilleur vers 10h30. De plus, les avions embarqués des porte-avions Junyo et Zuiho bombardent Henderson field en 6 vagues tout au long de la journée, perdant 11 chasseurs et 2 bombardiers. La piste américaine n'est cependant que légèrement endommagée par les attaques continuelles japonaises.
De leur coté, les avions de la cactus air force attaquent les destroyers japonais qui sont au large, les forçant à se retirer.
Dans l'après midi, la Cactus air force attaque d'autre navires japonais, endommageant si gravement le croiseur léger Yura qu'il est abandonné par son équipage après avoir été sabordé à 21h.

A 20h, les forces du général Maruyama recommencent à attaquer les positions américaines au sud d'Henderson Field, l'attaque durant jusqu'au matin du 26 octobre. Toutes les réserves japonaises sont engagées, mais le feu défensif américain provoque de lourdes pertes, repoussant presque toutes les attaques japonaises, tuant au passage le général Nasu, commandant l'attaque. Seul quelques groupes de soldats japonais parviennent à traverser les lignes américaines, mais ils seront tués dans les jours suivants.
A 3h le 26 octobre, une seconde attaque est lancée sur l'ouest du périmètre américain, sur la Matanikau, par les forces du colonel Oka. La crête tenu par les américains est capturée à 5h par les soldats japonais, mais une contre attaque américaine recapture celle-ci à 6h, mettant un terme aux attaques des forces du colonel Oka. Sur la matanikau les pertes américaines s'élèvent à 14 morts et 32 blessés, contre 300 morts japonais.


Soldats japonais mort au bas de la crête près de la Matanikau dans la nuit du 25 au 26 octobre 1942

source : onwar.com,guerre-mondiale.org, wikipedia
Atlantique nord
Une escadre américaine, comprenant le porte-avion américain USS Ranger, quitte les Bermudes pour se diriger sur l'Afrique du nord Française, en vue d'appuyer l'opération Torch.

Pacifique sud
La force aéronavale japonaise comprenant 4 porte-avions (Shokaku, Zuikaku, Zuiho et Junyo), 4 cuirassés, 8 croiseurs lourds, 2 croiseur léger et 25 destroyers croise dans le pacifique sud pour apporter son soutient aux combats qui se passent sur Guadalcanal. Les navires japonais sont divisés en 3 escadres commandées par les amiraux Kondo, Nagumo et Abe.
Au même moment, la force aéronavale américaine, comprenant les groupes des porte-avions américains USS Hornet et USS Enterprise, se trouve elle aussi au large des Salomon sous le commandement de l'Amiral Kinkaid.
Numériquement les japonais ont l'avantage avec 212 avions contre 171 pour les américains

A 11h03 un hydravion catalina américain basé dans les îles Santa Cruz repère l'escadre principale japonaise (comprenant les porte-avions Shokaku, Zuikaku et Zuiho). Devant la nouvelle, l'Amiral Kinkaid donne l'ordre de forcer l'allure pour pouvoir lancer un raid contre les navires japonais dans la journée.

A 14h23 un raid de 23 avions est lancé des porte-avions américains, mais celui-ci ne trouve pas les navires japonais, l'escadre, se sachant repérée, ayant pris le chemin du nord pour rester hors de porté des avions américains.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Le U67 coule le cargo norvégien Primero au milieu de l'Atlantique nord

source : UBoat.net


M. Gulbrand Lunde, ministre charismatique du gouvernement Quisling, meurt dans un accident de voiture. M. Rolf Jørgen Fuglesang, précédemment chef des étudiants du Nasjonal Samling, et secrétaire général du parti fasciste norvégien, lui succède

source : Norway during World War II

Commenter cet article