Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 Décembre 1941

Publié le par Fix

Front de l'est
Front nord
La contre-attaque soviétique dans le secteur de Leningrad continue
La XVIe armée allemande abandonne Tikhvine.

Front centre
La contre-offensive soviétique continue tout autour de Moscou, poussant une grande partie des forces allemandes à la retraite et les obligeant à abandonner une partie de leur matériel, immobilisé par le froid

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net

Front d'Afrique du nord

Les forces allemandes se repositionnent sur la ligne de Gazala.

source : wikipedia



Le président Roosevelt s'adresse au Congrès
Hier, 7 décembre 1941, une date qui restera dans l'Histoire comme un jour d'infamie, les États-Unis d'Amérique ont été attaqués délibérément par les forces navales et aériennes de l'empire du Japon. Les États-Unis étaient en paix avec le Japon et étaient même, à la demande de ce pays, en pourparlers avec son gouvernement et son empereur sur les conditions du maintien de la paix dans le Pacifique. Qui plus est, une heure après que les armées nippones eurent commencé à bombarder Oahu, un représentant de l'ambassade du Japon aux États-Unis a fait au secrétariat d'État une réponse officielle à un récent message américain. Cette réponse semblait prouver la poursuite des négociations diplomatiques, elle ne contenait ni menace, ni déclaration de guerre […]. J'ai demandé à ce que le Congrès déclare depuis l'attaque perpétrée par le Japon dimanche 7 décembre, l'état de guerre contre le Japon

Le président Roosevelt au congrès lors de son discours sur le "jour de l'infamie"

L'état de guerre est signé par le président américain suite à l'accord du congrès à la quasi unanimité.
Seule la pacifiste Jeannette Rankin (députée républicaine du Montana) s'oppose à cette décision.
Considérant que le Gouvernement impérial du Japon a commis, sans provocation, des actes de guerre contre le Gouvernement et le peuple des États-Unis d'Amérique: Il est déclaré par le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis d'Amérique réunis en Congrès, que l'état de la guerre entre les États-Unis et le Gouvernement impérial du Japon, est officiellement déclarée, et le Président est autorisé et à employer l'ensemble de forces navales et militaires des États-Unis ainsi que les ressources du gouvernement pour mener la guerre contre le Gouvernement impérial du Japon, et de mener le conflit à son terme victorieusement.

Le président Roosevelt lors de la signature de la déclaration de guerre au Japon, le 8 décembre 1941

Front du pacifique centre

L'île de Guam, dans les îles marianes, est bombardée par l'aviation japonaise. Le poseur de mine USS Penguin est sabordé pendant l'attaque.

L'île de Wake est bombardée par l'aviation japonaise venant des îles Marshall, détruisant au sol 8 des 12 chasseurs présents sur l'île.

source :onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, wikipediawikipedia, wikipedia, Worldwar-2.net
Front des Philippines
Les forces japonaises débarquent sur l'île de Batan, à mi chemin entre l'île japonaise de Formose et la principale île de l'archipel des Philippines, Luçon, et en prennent le contrôle. La construction d'une piste d'atterrissage pour ravitailler les avions japonais commence.

L'aviation japonaise bombarde Manille et la principale base aérienne américaine dans les Philippines, Clark Field. Suite à ces bombardements, l'aviation américaine dans les îles est réduite à 17 bombardiers B17 et 40 chasseurs. La plupart des avions détruits le sont au sol, et la majorité des bombardiers lourds américains sont détruits par une attaque surprise alors qu'ils sont en train de se préparer à décoller pour bombarder l'île japonaise de Formose.

Le général MacArthur, commandant en chef américains dans les Philippines, dispose de 130000 soldats (mais seulement 20000 sont américains, les autres sont des soldats philippins). Son plan de défense de l'île de Luçon est obsolète suite à la destruction de la plus grande partie de son aviation et les pertes de la marine américaine à Pearl Harbor.

Le port de Davao, dans l'île de Mindanao, est aussi violement bombardé

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net, wikipedia
Front de Malaisie
Les troupes japonaises de la 18e division commencent à débarquer à Kota Bharu, protégées par  la IIe flotte de l'amiral Kondo, comprenant 2 cuirassés et 6 croiseurs lourds.
Dans le même temps des troupes de la 5e division ainsi que des unités blindées débarquent à Singor et Pattani en Thaïlande.

 Les Japonais s'emparent de l'aérodrome de Kota Bharu, qui tombe intact entre leurs mains.

Coté britannique, si les troupes sont importantes en nombre (près de 140000 hommes sous les ordres du général Percival) celles ci sont principalement dédiés à de la défense statique, laissant qu'une seule division pour se précipiter sur les plages. La situation de la RAF n'est pas meilleure avec une grande partie de ses unités qui utilisent un matériel obsolète (chasseurs buffalo,...) et une partie de ces avions qui sont détruits au sol lors de l'attaque initiale japonaise.

L'opération Krohcol est lancée, consistant à pénétrer en Thaïlande pour bloquer l'avancée japonaise.

Singapour est bombardée par l'aviation japonaise, et le black-out n'ayant pas encore été mis en oeuvre, 200 morts sont répertoriés, principalement des morts civils.

La Thaïlande se rend aux japonais après seulement 8h de combats

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, wikipedia, Worldwar-2.net
Front de Chine
A Hong-Kong, la 38e division japonaise, comprenant 52000 hommes sous les ordres du Lieutenant Général Sakai Takashi, attaque la garnison britannique qui n'a que 6 bataillons et 28 canons, pour un total de 14000 hommes, sous les ordres du Major-General Christopher Michael Maltby.
Les troupes britanniques et canadiennes commencent à retraiter sur la ligne Gindrinkers (buveur de Gin)

L'aviation japonaise bombarde l'aéroport de Kai Tak et détruit les seules forces aériennes de la ville
Les navires britanniques reçoivent l'ordre de quitter la ville et de se diriger sur Singapour.

A Shanghai, les troupes japonaises occupent la ville et capturent la petite garnison américaine dans la concession internationale.
A Tsientsin les japonais capturent la concession britannique.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia, Worldwar-2.net
Mer de Chine méridionale
La force Z, composée du cuirassé britannique HMS Prince of Wales, du croiseur de bataille HMS Repulse et de 4 destroyers, appareille de Singapour pour tenter d'attaquer la flotte japonaise qui débarque dans l'isthme de Kra.


Le HMS Prince of Wales quittant Singapour le 8 décembre pour son dernier voyage

Pacifique centre
Une petite force japonaise de débarquement comprenant 450 marines japonais, quitte Kwajalein, escortée par le détachement des mer du sud, comprenant 3 croiseurs léger (Yubari, Tenryu et Tatsuta) et 8 destroyers, pour se diriger vers l'île de Wake

Mer de Celebes
La flotte du contre-amiral américain Glassford quitte Iloilo, dans les Philippines, pour le détroit de Macassar, dans les Indes néerlandaises, entre Bornéo et les Célèbes.

source :onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
uk.gifLa Grande-Bretagne déclare la guerre au Japon
Dans l'après-midi du 7 décembre, le gouvernement de sa majesté du Royaume-uni a appris que les force japonaises ont tentés de débarquer sur la côte de Malaisie, sans avertissements sous la forme d'une déclaration de guerre ou d'un ultimatum avec une déclaration de guerre conditionnelle, et ont bombardées Singapour et Hong-Kong.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Les Pays-Bas déclarent la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net



L'Afrique du sud déclare la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net



La Nouvelle Zélande déclare la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net



L'Australie déclare la guerre au Japon.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net



La France Libre déclare la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org




La Chine nationaliste déclare la guerre à l'Allemagne et à l'Italie

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org




Le Costa Rica déclare la guerre au Japon
A cause de l'agression surprise et extraordinaire dont votre pays a fait l'objet de la part du Japon alors que des négociations de paix étaient en cours entre vos 2 nations, et en accord avec le principe de solidarité et de défense de cet hémisphère déclaré dans de nombreux accords entre les républiques américaines

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
La république dominicaine déclare la guerre au Japon
Fidèle au nobles principes qui animent sa politique étrangère....afin qu'il puisse être unis avec le grand peuple américain dans la défense des idéaux sacrés de liberté et de démocratie qu'il défend si brillement.


source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Le Salvador déclare la guerre au Japon
L'attaque japonaise sur Hawaï et Manille est considéré par moi (le président Martinez) comme contraire au principes des lois et traitements qui sont dus à un pays avec lequel le Japon était en paix, et est absolument injustifié.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Le Guatemala déclare la guerre au Japon
Exprimant ainsi la solidarité du gouvernement et du peuple du Guatemala avec les Etats-Unis d'Amérique, avec lesquels des liens indestructibles d'amitié unissent le Guatemala.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Haiti déclare la guerre au Japon
Au vue de l'agression injustifiable du gouvernement japonais contre les possessions américaines dans le Pacifique, la république d'Haïti, loyale à sa politique d'amitié et d'entente totale avec les Etats-Unis d'Amérique, et en accord avec les doctrines panaméricaines de solidarité continentales, se place au cotés des républiques soeurs en déclarant la guerre à l'empire japonais

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Le Honduras déclare la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Le Panama déclare la guerre au Japon

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



La Colombie suspend ses relations diplomatiques avec le Japon

L'agression qui à eu lieu hier par les forces armées de l'empire japonais contre les Etats-Unis constituent un cas prévu clairement dans la résolution 19, approuvée dans la seconde réunion des ministres des affaires étrangères à la Havane, sur l'assistance réciproque et la coopération défensive des nations américaines, par laquelle il est déclaré que toute tentative d'un état non américain contre l'intégrité et l'inviolabilité du territoire, contre la souveraineté et l'indépendance politique d'un état américain, sera considéré comme un acte d'agression contre les états qui signent cette déclaration.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Le camp d'extermination de Chelmno, près de Lodz, devient opérationnel.
Le camp est construit comme un lieu d'extermination des juifs du ghetto de Lodz.  Chaque après-midi, les juifs arrivent au château (schloss) par train en provenance de Lodz via Kolo ou d'autres localités plus proches à qui ont déclare qu'ils sont transportés en Allemagne et qu'ils doivent préalablement se désinfecter par groupe de 50 à 90 personnes.

Les objets de valeur sont collectés dans des paniers pendant qu'ils se déshabillent, avec une étiquette portant le nom de leur propriétaire dessus. Ils sont ensuite menés nu par une porte portant l'inscription "vers les bains" à travers un passage de 25 mètres, grillagé des 2 cotés. A la fin du passage ils empruntent une pente qui débouche dans un camion "à gaz". A partir du moment ou ils arrivent sur la pente les surveillants allemands les font courir dans la seule direction possible : dans le camion.

Le camp est équipé de 3 camions à gaz, chacun équipé d'un compartiment scellé à l'arrière par un double jeu de portes. De l'extérieur ils ont l'air de camions normaux, à l'intérieur le compartiment est construit avec de l'acier galvanisé avec un sol recouvert de lattes de bois, afin de faciliter son nettoyage après un gazage. Sous le plancher se trouve un tuyau avec des ouvertures et à la fin du tuyau se trouve une installation qui pompe le gaz dans le compartiment par le tuyau.

Le conducteur cadenasse les portes arrière et démarre le moteur. En 10 minutes les victimes meurent de suffocation à cause des fumées.


Camion à gaz utilisé à Chelmno


Le chauffeur, souvent un membre de la 'Schutzpolizei', se dirige vers la forêt de Rzuchow jusqu'au second camp le 'Waldlager'. Dans ce second camp, des prisonniers juifs sous surveillance SS ont déjà préparé les bûchers et les fosses communes. Une équipe d'environ 40 à 50 prisonniers juifs, dont les jambes sont entravées par des chaînes afin d'empêcher toute évasion, décharge les cadavres et les jete dans les fosses. Une autre équipe est chargée de trier les vêtements et les objets de valeur de façon à ce que ces biens puissent être transférés vers le Reich. Près de 370 wagons remplis de vêtements seront ainsi transférés vers le Reich.

C'est de cette manière que près de 145 000 personnes sont assassinées à Chelmno pendant sa première période d'activité. Les premières victimes sont des juifs appartenant aux communes voisines ainsi qu'environ 5000 tziganes, précédemment expulsés d'Allemagne, qui avaient été enfermées au ghetto de Lodz. Du 16 au 29 janvier 1942, près de 10000 juifs seront transférés de Lodz à Chelmno et exterminés. Ils seront suivis par 34000 juifs entre le 22 mars et le 2 avril 1942, 11700 juifs entre le 4 et le 15 mai 1942 et 16000 juifs entre le 5 et le 12 septembre 1942. Seront aussi gazés à Chelmno près de 15200 ouvriers juifs de la région de Lodz.

Les victimes seront des juifs d'Allemagne, d'Autriche et de Tchécoslovaquie qui avaient été déportées au ghetto de Lodz. Peu après l'assassinat de Reinhard Heydrich et la destruction en représaille de la petite ville de Lidice, 88 enfants de cette ville seront transférés à Chelmno et gazés.

En mars 1943, la grande majorité des juifs du Warthegau auront été exterminés. Seuls 70000 juifs resteront encore dans le ghetto de Lodz. Chelmno sera fermé et le château détruit.

Le site d'extermination sera brièvement remis en activité entre avril et juillet 1944 lors de la liquidation du ghetto de Lodz. Prés de 25000 juifs y seront alors assassinés. Peu après, une unité du 'Sonderkommando'1005 (unité spécialement chargée par Himmler d'effacer toutes les traces de l'extermination des juifs) sera chargée de détruire toutes les traces de l'extermination massive. Le 17 janvier 1945, alors qu'ils allaient être tués par les SS, les 48 hommes de cette unité se révolteront et, dans la mêlée qui suivra, un certain nombre d'entre eux réussiront à s'échapper.

source : Mémorial Yad-vashem, History place - Holocaust Timeline, jewishgen.org

Commenter cet article