Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er Mars 1942

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
Le maréchal von Rundstedt est nommé commandant en chef des troupes à l'ouest (Oberbefehlshaber West), c'est à dire en France, en Belgique et aux Pays-Bas.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org
Front de l'est
Front centre
Les Allemands se retirent du saillant sud-ouest de Kalouga.

Front sud
les poussées soviétiques sont contenues dans la région est de Kharkov.

L'armée rouge lance une nouvelle offensive en Crimée

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Des groupements français libres attaquent les postes italiens dans le désert du Fezzan, dans le sud de la Tripolitaine, depuis la mi février. Des postes mineurs et les postes importants de Gatroun et Uigh el-Kébir sont détruits dans la campagne de raid.

La RAF bombarde à nouveau Tripoli

source : guerre-mondiale.org
Front des indes néerlandaises
A minuit, les troupes japonaises commencent à débarquer dans l'île de Java.
Les troupes japonaises sont organisées en 2 groupes
- le groupe est, avec son quartier général à Jolo, dans les Philippines, comprenant la 48e division, et le 56e groupe régimentaire
- Le groupe ouest, avec le quartier général à Cam Ranh, en Indochine, comprenant la 2nd division et le 230e régiment.
Les 2 groupes regroupent en tout 35000 hommes

Les troupes alliées regroupent quand à elle un peu plus de 30000 hommes, majoritairement de l'armée des indes néerlandaises (25000), et sont sous le commandement du Général Hein ter Poorten. Si l'armée néerlandaise peut paraître forte sur le papier, ses troupes ne sont cependant que des troupes indigènes qui, bien que bien armées, manquent d'entraînement.

Carte des avancées japonaises et des batailles navales à l'ouest des indes néerlandaises, au début de l'année 1942

La 2nd division de la force ouest débarque à Merak et défait rapidement les faibles troupes néerlandaises se trouvant sur place.
Le groupe établit son quartier général à Serang et divise ses forces en 3 détachements (nasu, fukushima et Sato)
Les groupements Fukushima et Sato prennent la direction de Batavia par Balaradja et Tangerang.
Le groupe Nasu se dirige quand à lui sur Buitenzorg, pour couper la route de retraite des troupes alliées de Batavia vers Bandung.

Le reste de la force ouest débarque à Eretan Wetan, près de Soebang, sans difficulté. A midi l'aéroport de Kalidjati est capturé après une défense alliée tenace par les 350 soldats britanniques qui s'y trouvent. D'autres troupes japonaises se dirigent vers Pamanoekan pour couper la route entre Batavia et Kalidjati.

La force est débarque à Kragan sans oppositions et se dirige vers les puits de pétrole de Tjepoe (cepu) et Bodjonegoro.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Front de Birmanie
La Ve armée chinoise avance sur Toungoo, sur la rivière Sittang, à 240 km de Rangoon.

A Rangoon, l'escadrille des volontaires américain du colonel Chennault, plus connu sous le nom des tigres volants, est transférée sur les bases des bombardiers britanniques, après avoir assuré de façon exceptionnelle la défense aérienne de Rangoon.

Le centre de Nyaunglebin, sur la route reliant Rangoon à Mandalay, est repris par une division birmane

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Mer de java
Seconde bataille de la mer de Java
Le croiseur lourd britannique HMS Exeter, endommagé le 27 février lors de la bataille de la mer de Java, accompagné des destroyers HMS Encounter et USS Pope, tentent de rejoindre l'île de Ceylan, pour être réparés.

A 9h35 l'escadre britannique rencontre une escadre japonaise, comprenant les croiseurs lourds Nachi et Haguro, ainsi que 3 destroyers. Les navires alliés prennent la direction du nord et tentent d'augmenter leur vitesse, mais de nouveaux navires sont repérés venant du nord ouest.
Cette nouvelle escadre japonaise est commandé par le contre amiral Ibo Takahashi et comprend les croiseurs lourds Ashigara et Myoko, ainsi que 2 destroyers supplémentaires.

A 10h20 les navires japonais arrivent à porté et commencent à tirer. Les destroyers alliés font de la fumée pour tenter de protéger l'HMS Exeter. Ils tentent ensuite une attaque à la torpille

A 11h20 l'HMS Exeter est fortement endommagé et sa vitesse tombe à 4 noeuds. Ordre est donné aux 2 destroyers de tenter de s'échapper en se cachant dans une bourrasque proche.

A 11h40 l'HMS Exeter coule définitivement après que le destroyer Inazuma se soit rapproché pour lancer une attaque à la torpille.
Les croiseurs japonais tournent alors leurs tirs sur le HMS Encounter, qui est rapidement coulé.
le USS Pope quand à lui parvient à se cacher dans la bourrasque.

Le HMS Exeter en train de couler

A 12h50 des avions du porte-avion léger Ryujo trouvent le USS Pope et le coulent par des attaques de bombardiers en piqués.

Dans le même temps, le destroyer HNLMS Evertsen, qui devait accompagner les croiseurs USS Houston et HMAS Perth, est pris a parti par des destroyers japonais dans la baie de Bantam, et est forcé de s'échouer près de Seboekoe Besar. L'équipage s'enfuie dans les terres pour éviter la capture.

Avec la disparition de ces 4 navires, c'est la fin de la présence navale alliée dans les indes néerlandaises, laissant la voie libre aux forces japonaises pour conquérir le restant des colonies néerlandaises.

source : far-eastern-heroes.org.uk (photo), wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
undefinedAtlantique nord
Le U588 coule le cargo britannique Carperby, issu du convoi dispersé ON-66, à 420 miles au sud du Newfoundland
Le U158 coule le pétrolier norvégien Finnanger, retardataire du convoi ONS-67, au milieu de l'Atlantique nord
Le U656 est coulé par un bombardier Hudson américain de l'escadron VP-82, au sud du Cap Race, sur l'île de Terre-Neuve

Mer de Barents
Le U436 coule le chalutier soviétique RT-19 Komintern au large du cap Teriberskij

Océan Pacifique
Le sous-marin américain USS Grampus coule le pétrolier japonais Kaijo Maru 2 au milieu du pacifique

source : UBoat.net, Hyperwar, Worldwar-2.net
Le général Halder estime que les pertes allemandes dans la guerre avec l'union soviétique, ont atteint le chiffre de 1.5 millions d'hommes

source : guerre-mondiale.org, onwar.com


Début du rationnement de la viance en Suisse

source : guerre-mondiale.org

Commenter cet article