Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

7 Mai 1942

Publié le par Fix

Front de Madagascar
Les troupes françaises se retirent vers le sud après de violent combats. Diego Suarez et Antsirane sont capturées par les Britanniques.
Le sous-marin français Le Héros est coulé dans la journée par la corvette HMS Genista dans la baie de courrier alors qu'il tente de soutenir les troupes à terre.

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
Front des Philippines
Le général Wainwright, commandant en chef des troupes dans les Philippines depuis le départ du général MacArthur, capturé la veille suite à la reddition de l'île de Corregidor, fait un discours radiophonique demandant aux troupes alliées se battant encore dans l'archipel de se rendre.

Cette reddition marque la fin de la campagne des Philippines. Cependant, le général Homma est quand même relevé de ses fonctions, celui-ci devant originellement capturer l'archipel en 50 jours. Mais la résistance alliée à empêchée pendant 5 mois les japonais de la compléter et de redéployer leurs troupes ailleurs.


Le général Wainwright lors de son discours radiophonique. Il accepte de faire celui ci pour épargner les vies des soldats alliés capturés sur Corregidor, craignant que si il ne le fait pas des représailles soient exercées sur eux.

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
Mer de Corail
Bataille de la mer de corail
A 6h00 12 avions torpilleur Kate décollent des porte-avions japonais (escadre de l'Amiral Takagi), ainsi que 4 hydravions des croiseurs Kinugasa et Furutaka (escadre d'invasion de l'Amiral Goto), pour tenter de repérer les porte-avions américains. Quelque autres avions décollent de Tulagi, Rabaul et Deboyne pour assurer la même mission. Les autres avions des porte-avions sont mis en état d'alerte.

A 6h19 10 bombardiers en piqué SDB américains décollent de l'USS Yorktown (TF17) pour tenter de repêrer les porte-avions japonais. Les autres avions sont mis en état d'alerte.

A 6h25 l'Amiral Fletcher envoi les croiseurs de l'Amiral Grace, escadre renommée Task Group 17.3 (TG17.3), bloquer la passe de Jomard, entre la Nouvelle-Guinée et l'archipel des Louisiade, pensant que la flotte d'invasion japonaise va utiliser se passage pour entrer dans la mer de corail. Même si les navires sont sans couverture aérienne, il estime qu'ils doivent empêcher les navires d'invasion de passer pendant que la TF17 s'occupe de la force aéronavale japonaise.

Carte des opérations lors de la bataille de la mer de Corail

A 7h22 un avion de reconnaissance du porte-avion Shokaku de la flotte de l'Amiral Takagi rapporte qu'il a vue "1 porte-avion, 1 croiseur et 3 destroyers", affirmation confirmée par un autre avion de reconnaissance. En fait il s'agit du ravitailleur américain Neosho et du destroyer USS Sim, envoyées la veille plus au sud par l'Amiral Fletcher.
78 avions, dont 18 chasseurs zéro, 36 bombardiers en piqué et 24 avions torpilleurs, commencent à décoller des Shokaku et Zuikaku pour aller attaquer la "flotte" américaine repérée.

A 8h15 la vague d'attaque commence à se diriger vers ce qu'elle pense être la TF17 américaine.
Dans le même temps, un avion de reconnaissance de l'USS Yorktown découvre la force d'invasion de l'Amiral Goto, mais se trompe dans son rapport codé, et signal "2 porte-avions et 4 croiseurs lourds".
Prenant cette découverte pour la flotte principale de l'Amiral Takagi, l'Amiral Fletcher ordonne le décollage d'une vague d'attaque de 93 avions (18 chasseurs, 53 bombardiers en piqué et 22 torpilleurs)

A 8h20 un avion de reconnaissance du Furutaka découvre les porte-avions de la TF17 et rapporte l'information à Rabaul, qui le transfère à l'Amiral Takagi. Dérouté par la nouvelle, les Amiraux Takagi et Hara décident de garder la même cible pour leur vague d'attaque, mais de faire tourner leur porte-avions vers le nord ouest, pour se rapprocher du contact de l'avion du Furutaka.

A 9h15 la force d'attaque japonaise arrive sur le Neosho et le Sims et cherche en vain les porte-avions américains.

A 10h12 Un B17 américain signale une force japonaise comprenant 1 porte-avion, 10 transports et 16 navires de guerre à 30 miles au sud du point précédemment reporté par l'avion de reconnaissance de l'USS Yorktown. Celui-ci a repéré la flotte d'invasion japonaise ainsi que la flotte de couverture de l'Amiral Goto. La force d'attaque américaine, qui vient de finir de décoller, est envoyée vers ce point plutôt que le point précédemment signalé, l'Amiral Fletcher la prenant pour la flotte japonaise principale.

Le porte-avion léger Shoho attaqué par les avions américains

A 10h40 la vague d'attaque américaine arrive sur le porte-avion léger Shoho, protégé par 8 chasseurs, le reste des avions étant en préparation dans les hangars pour une attaque contre les navires américains. La force de l'USS Lexington attaque en premier, touchant le navire avec 2 bombes de 500 kilos endommageant sévèrement le porte-avion japonais. 2 SDB sont détruits dans l'attaque.

A 10h51 réalisant enfin que la reconnaissance s'est trompée, l'Amiral Takagi comprend que la flotte américaine est maintenant entre son escadre et la flotte d'invasion, la mettant en danger. Il donne l'ordre de couler le Neosho et le USS Sim et de faire revenir la vague d'attaque le plus rapidement possible.

A 11H00 la vague de l'USS Yorktown commence à attaquer le Shoho, en train de brûler et pratiquement stationnaire, touchant le navire avec 11 bombes de 500 kilos et au moins 2 torpilles. 1 SDB américain est détruit.
Craignant de nouvelles attaques, l'Amiral Goto fait partir ses croiseurs vers le nord.

A 11h15 les avions japonais coulent le USS Sim et le Neosho, ce dernier ayant le temps de signaler l'attaque à l'amiral Fletcher avant d'être mis hors de combat.

Le ravitailleur Neosho attaqué par les avions japonais

A 11h35 le porte-avion léger japonais Shoho coule définitivement, emportant ses 18 avions avec lui. Seul 203 des 834 hommes du navire seront sauvés.

A 12h40
un avion de reconnaissance japonais repère les croiseurs de l'Amiral Grace

A 13h15
un nouvel avion de reconnaissance japonais repère les croiseurs de l'Amiral Grace, mais il rapporte qu'il a vue 2 porte-avions. Sur la base de ces informations, l'Amiral Takagi pense être trop loin des navires américains pour les attaquer dans la journée.

A 13h38
les avions américains sont de retour sur les USS Yorktown et USS Lexington.

A 14h20 les avions américains sont à nouveau prêts et réarmés pour une nouvelle attaque, mais n'ayant pas trouvé l'escadre principale japonaise, l'amiral Fletcher décide de ne pas lancer de nouveau raid et de rester sur place, caché par un plafond nuageux important.
La flotte d'invasion japonaise reçoit l'ordre de se retirer au nord temporairement. Les croiseurs des amiraux Goto et Kajioka doivent se rassembler au sud de l'île de Russel, pour engager de nuit les croiseurs de l'Amiral Grace si ils arrivent à portée.

A 14h30
une vague d'attaque japonaise venant de Rabaul attaque les navires de l'Amiral Grace, rapportant qu'elle a coulé un cuirassé de la classe California. Dans les faits les navires alliés n'ont pas été endommagés.

A 15h15 la vague d'attaque japonaise ayant coulé le Neosho se pose sur les porte-avions japonais. Une nouvelle vague de reconnaissance est envoyée.

A 15h26 l'Amiral Grace signale à l'Amiral Fletcher qu'il ne pourra pas accomplir sa mission sans soutient aérien. En conséquence il se retire vers le sud pour s'éloigner des forces aériennes japonaises, mais suffisamment proche pour intercepter une force japonaise passant au sud des Louisiade. L'Amiral Fletcher gardant le silence radio, l'Amiral Grace n'a aucune idée de la ou il peut se trouver.

A 16h15 une vague d'attaque japonaise de 27 avions (15 torpilleurs et 12 bombardiers en piqué) décolle pour tenter de trouver la flotte américaine et de l'attaquer.

A 17h47 découvrant par radar la vague d'attaque japonaise se dirigeant vers la TF17, 11 chasseurs décollent et l'intercepte, détruisant 7 avions torpilleurs et 1 bombardier en piqué japonais. 3 chasseurs américains sont détruits. Pendant ce temps, les navires de la TF17 se tournent vers le sud est. Suite à ces pertes, l'attaque est annulée par le chef d'escadrille japonais.

A 18h30
le soleil se couche, mettant un terme aux opérations aériennes.

A 19h00 plusieurs bombardiers japonais, prenant dans l'obscurité les porte-avions américains pour les porte-avions japonais, tentent de se poser, mais sont repoussé par le feux anti-aérien des destroyers de l'escorte.

A 20h00
les 2 escadres aéronavales ne sont plus qu'à 100 miles.

A 22H00 les derniers bombardiers japonais se posent sur les porte-avions japonais.

Dans la nuit, la TF17 se dirige vers l'ouest et se prépare à lancer une reconnaissance à 360 degrés aux premières lueurs du jour.
Suite à la menace que font peser les attaques américaines, l'invasion de Port Moresby est retardée de 2 jours par l'Amiral Inoue.

source : onwar.com, inilossum.com (photo), wikipedia, Worldwar-2.net
undefined Atlantique nord
Le U162 coule le cargo norvégien Frank Seamans au large de la Guyane néerlandaise

Mer des Caraïbes
Le U507 coule le cargo hondurien Ontario au sud de l'embouchure de Mississipi, aux Etats-Unis

source : UBoat.net
uk.gifWinston Churchill déclare au parlement, à propos de l'occupation de Madagascar par les troupes britanniques, que Diego Suarez s'est rendu et que la flotte britannique a pénétrée dans la rade.
Il déclare aussi qu'il espère que la nation française regardera un jour cet épisode comme une étape dans la libération de son pays, incluant l'Alsace-Lorraine, du joug allemand

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Les juifs néerlandais ont l'obligation de porter l'étoile jaune

source : Worldwar-2.net

Commenter cet article

M 22/08/2015 22:46

Et la visite du général Reinhard Heydrich à Paris, ce n'est pas important?