Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

25 Mai 1942

Publié le par Fix

Le général De Gaulle prononce un discours à la BBC
Ainsi, malgré le désastre et le soi-disant armistice, malgré l'oppression écrasante de l'envahisseur, malgré la trahison inlassable des hommes qui ont usurpé les attributs du gouvernement, malgré la propagande acharnée de ces gens et de l'ennemi qui monopolisent pour les empoisonner toutes les sources de l'information publique, malgré les exécutions, les détentions, les représailles, la France, au pire moment de cette troisième année de guerre, la France combat toujours. Bien plus, son effort de guerre, au-dedans et au-dehors, apparaît comme essentiel dans l'effort commun du parti de la liberté, en attendant que, demain peut-être, il apparaisse comme décisif.

Sans la France, qui combat dans ses territoires du Tchad, du Cameroun, du Congo, de l'Oubangui, quelle serait la situation matérielle et morale des Alliés en Afrique? Sans la France, qui, avec ses alliés britanniques, a libéré les États du Levant dont elle est mandataire et y a repris sa place, notamment sa place de combat, qui donc aujourd'hui dominerait l'Orient arabe ? Sans la France, belligérante dans ses colonies de Nouvelle-Calédonie, de Tahiti, des Nouvelles-Hébrides, quelles communications resteraient aux Alliés pour relier les continents américain et australien et nourrir, par-là, les grandes batailles du Pacifique? Sans la résistance héroïque du peuple français et les preuves sanglantes qu'il en donne, à Saint-Nazaire comme à Châteaubriant, à Nantes comme à Paris, à Bordeaux comme à Strasbourg, quel obstacle empêcherait les traîtres, collaborateurs d'Hitler, d'assurer la victoire allemande en mobilisant le désespoir de la France ? En vérité, l'issue du conflit mondial dépend, dans une large mesure, de ce que fait et fera la France. Ecrasée, d'abord, presque seule, à l'avant-garde des démocraties, elle reste en mesure d'aider puissamment à leur victoire en conservant l'esprit de lutte et en se battant comme elle peut.

Cependant, la France qui combat ne combat que pour la France. Elle méprise infiniment les vociférations de l'ennemi et des amis de l'ennemi qui l'accusent de servir l'étranger. Oui, certes, elle est pro-britannique, pro-russe, pro-américaine, pour cette raison que la victoire des Britanniques, des Russes, des Américains, doit être en même temps sa victoire. Elle demeure dans leur camp, malgré ce que cela lui coûte, pour que, dans leur camp, soient servis, défendus, représentés par elle, l'âme, l'honneur, les intérêts de la France. Elle a choisi de rester fidèle au parti de la liberté, parce qu'elle entend y satisfaire, en même temps que son idéal, sa volonté d'indépendance et d'intégrité nationales. Il serait aussi vain, pour elle, de revendiquer ses droits en s'abstenant de ses devoirs qu'il serait vain, pour les autres, de l'enfermer dans ses devoirs en lui contestant ses droits.

La France qui combat, c'est la France. Oui, la France déchirée par l'ennemi et trahie par les chefs à qui elle s'était fiée, mais la France qui se rassemble pour la victoire et pour le renouveau. L'union sacrée s'est faite, malgré les douleurs, les chaînes, les barrières, les mensonges, entre tous ses enfants fidèles du dedans et du dehors, autour de ceux à qui il est donné de soutenir par les armes son honneur et son intégrité! C'est par là qu'on voit apparaître, une fois de plus dans l'Histoire, l'éternel miracle français.

Pour les ennemis de la France et pour les traîtres qui les servent, c'est l'échec évident et, bientôt, la chute certaine. Pour ses amis, c'est l'élément unique, mais sûr, qui leur garantit l'aide grandissante de la France dans la guerre et son concours nécessaire dans la paix

source : médiaslibres.com

uk.gifFront ouest
Le Coastal Command de la RAF refuse que ses bombardiers participent à l'opération 'Millenium', le premier bombardement de 1000 bombardiers sur l'Allemagne, ce qui provoque un manque de 250 bombardiers sur le total prévu. Pour obtenir le nombre d'avions nécessaire, le bomber command devra donc aller jusqu'à utiliser les avions destinés à l'entraînement

source : wikipedia, Worldwar-2.net
Front de l'est
Front sud
En Ukraine, les troupes soviétiques encerclées tentent de briser les lignes allemandes pour rejoindre le reste de l'armée rouge, sans succès

Soldats italiens montant à l'assaut durant la contre-attaque sur Kharkov

source : wikipedia, inilossum.com (photo)
Pacifique nord
Une escadre japonaise contenant les 2 porte-avions destinés à l'attaque de diversion sur les aléoutiennes pour l'opération Mi (attaque de Midway), quitte Hokkido pour se diriger vers les côtes de l'Alaska

Pacifique centre
Des sous-marins américains commencent à se positionner en patrouille, dans le cadre des contre-mesures lors de l'attaque attendue sur Midway

source : onwar.com
undefined Atlantique nord
Le U593 coule le pétrolier panaméen Persephone au large du port de New York, aux Etats-Unis

Mer des Caraïbes
Le U558 coule le cargo américain Beatrice au sud est de la Jamaïque

Mer de Chine orientale

Le sous-marin américain USS Pompano coule le pétrolier japonais Tokyo maru à l'ouest de l'île d'Okinawa

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Tautog coule le cargo japonais Shoka Maru au milieu du Pacifique nord

source : UBoat.net, Hyperwar
La police australienne de Perth arrête 4 australiens pour la planification d'un gouvernement de type Nazi "Australia First".

source : Worldwar-2.net



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 25 Mai 1942 : "Stoppez ces imposteurs"

sur les personnes de gauche: Britanniques contemporains
sur le personnage au centre : notre service d'information
Sur les personnages de droite : impérialisme monétaire - fausse démocratie - direction par l'élite - dictature de la chambre des lords - diplomatie rusée
Texte au dessus des personnages à droite : idée que se font les américains des britanniques

source : CartoonHub

Commenter cet article