Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 Juin 1942

Publié le par Fix

Front d'Afrique du nord
De nouveaux assauts sur Bir Hakeim sont repoussés par les français libre qui défendent la place.

source : wikipedia



Pacifique nord
Dans les aléoutiennes, une nouvelle attaque venant de l'escadre aéronavale japonaise de l'Amiral Kakuta frappe Dutch Harbor à 16h. Les 26 avions japonais bombardent à nouveau les infrastructures de la base navale américaine et quelques navires dans le port. Les dommages restent légers, et plusieurs avions japonais sont abattus par une patrouille de chasseurs américains, alors qu'ils étaient sur le chemin du retour vers leur porte-avion.

Pacifique centre
Bataille de Midway
A 1h00 un hydravion américain trouve la flotte d'invasion japonaise et endommage le transport Akebono Maru avec une torpille.

A 2h45 les avions japonais commencent à se préparer. Les porte-avions japonais sont encore à 240 miles au nord ouest de Midway

Position des flottes japonaises et américaines lors de la bataille de Midway

A 4h30 sur ordre de l'Amiral Nagumo, une vague d'attaque comportant 108 avions (36 bombardiers en piqué Val, 36 bombardiers torpilleurs Kate et 36 chasseurs zero), décolle. La vague d'attaque est équipée pour bombarder Midway
Dans le même temps, 7 avions de reconnaissances sont largués pour surveiller les abords de la flotte. Un 8e, celui du croiseur Tone, n'arrive pas à décoller.

A 5h l'avion de reconnaissance du croiseur Tone prend enfin l'air, avec 30 minutes de retard sur les 7 autres.
Pendant ce temps, la seconde vague d'attaque japonaise se prépare. Les appareils des porte-avions Akagi et Kaga sont équipés de torpilles et sur l'Hiryu et le Soryu on prépare les bombardiers en piqué.

A 5h25 Un hydravion de reconnaissance américain découvre la flotte aéronavale japonaise et la signale à la flotte américaine. La composition de la flotte n'est pas donnée par l'hydravion

A 5h34 la nouvelle de la découverte de l'escadre aéronavale japonaise arrive sur le porte-avion USS Enterprise

A 5h45 la 1ere vague d'attaque japonaise, se dirigeant sur Midway, est découverte par les radars américains. Les chasseurs présents sur l'île reçoivent l'ordre de décoller, et les bombardiers font de même, armés pour attaquer les navires japonais. Ces pilotes n'ont cependant que peu d'expérience de l'attaque de navire.

A 6h03 Les reconnaissances américaines signalent
2 porte-avions et des cuirassés. Distance 180 milles, route au 135, vitesse 25
L'amiral Fletcher, commandant la TF17, comprenant le USS Yorktown, ordonne à l'Amiral Spruance, commandant la TF16 comprenant les USS Enterprise et USS Hornet, d'attaquer aussi vite que possible. Il donne aussi l'ordre de se rapprocher des navires japonais, comprenant que plus que la sauvegarde de ses navires, la capacité à envoyer une seconde vague d'attaque sera déterminante dans la bataille.

A 6h20 la 1ere vague d'attaque japonaise arrive sur Midway et engage la chasse américaine. 3 chasseurs Wildcats et 13 chasseurs Buffalo sont descendus par les japonais alors que 4 bombardiers et 3 chasseurs zéro sont abattus. L'île est endommagée par le bombardement, mais une seconde attaque est nécessaire, les bombardiers américains pouvant toujours l'utiliser, posant problème pour l'invasion devant avoir lieux le 7 juin.

A 7h00
Les avions américains de la TF16 commencent à décoller des USS Enterprise et USS Hornet pour former une vague d'attaque. (60 bombardiers en piqué, 20 chasseurs et 29 torpilleurs)

A 7h05 les bombardiers venant de Midway arrivent sur l'escadre de l'Amiral Nagumo. 3 des 4 bombardiers avenger et 3 des 6 bombardiers B26 maraudeurs sont abattus. Les attaques américaines ne font aucun dommage.

A 7h15 pour éviter toute nouvelle attaque venant de Midway, l'Amiral Nagumo ordonne de changer les torpilles équipant ses avions prêt pour la seconde vague, par des bombes, pour neutraliser définitivement Midway. Cet ordre contrevient directement à l'ordre de l'Amiral Yamamoto de garder sa force de réserve pour des attaques anti-navire.

A 7h28  l'avion de reconnaissance du Tone, parti avec 30 minutes de retard, repère une des 2 flottes américaine mais ne peut transmettre l'information, son poste radio ne fonctionnant pas correctement

A 7h40 l'avion de reconnaissance du Tone, ayant enfin réparé sa radio, signale une large force navale américaine aux flottes japonaises.
10 navires, 240 milles de Midway, route au 150, vitesse de plus de 20 noeuds

A 8h00 les avions américains de la TF17 décollent de l'USS Yorktown pour former une seconde vague d'attaque.

Une seconde vague d'attaque, venant de Midway, bombarde la flotte de l'Amiral Nagumo, mais ne réussit qu'à placer 2 bombes sur le cuirassé Hiei, sans grands dommages pour celui-ci.

En même temps, l'information sur la découverte de la force navale américaine arrive enfin à l'Amiral Nagumo. Il donne l'ordre d'arrêter le réarmement des avions japonais en bombe et de les armer à nouveau avec des torpilles. Il demande aussi à l'avion de reconnaissance de préciser le contenu de la flotte en question.


Le porte-avion Hiryu évitant les attaques de B-17 américains venant de Midway.
Les bombardiers moyens ou lourds américains n'étaient pas adaptés à ce genre d'opération, et le manque d'expérience des équipages américains rendait la capacité de nuisance des bombardiers de se type presque nulle

A 8h20 l'avion de reconnaissance du Tone confirme la présence de la flotte américaine et signale la présence d'un porte-avion dans celle-ci. En fait il s'agit de la TF16 et un des porte-avions américain n'a pas été découvert. L'amiral Nagumo décide cependant d'attendre le retour des avions ayant attaqués Midway, pour profiter des chasseurs qui composent cette vague. Il fait cependant changer la course de ses navires, pour se protéger sous des nuages, ce qui déroutera un temps les avions américains, qui ne trouveront pas les navires japonais ou ils sont censés se trouver.

A 8h37 La première vague d'attaque japonaise, de retour de Midway, commence à se poser sur les porte-avions japonais.

A 9h00 la première vague d'attaque japonaise a fini de se poser sur les porte-avions japonais et l'escadre japonaise change d'orientation pour s'éloigner de Midway.

A 9h18
les torpilleurs de la vague d'attaque de la TF16 arrivent au dessus des navires japonais. Les avions américains commencent à attaquer, sans escorte de chasseur, ceux ci étant déjà sur le chemin du retour, mais tous les torpilleurs de la VT6 (15 torpilleurs de l'USS Hornet), et presque tous ceux de la VT8 (6 des 10 torpilleurs de l'USS Enterprise) sont abattus par l'escorte de chasseurs protégeant les porte-avions japonais. Aucune torpille ne trouve son but

A 10h00 Les torpilleurs de la TF17, la VT3 (16 torpilleurs), qui viennent d'arriver sur place sont pris à partie par les chasseurs japonais, leur escorte est abattue, et seul 5 avions peuvent larguer leurs torpilles, mais aucune ne trouve son but.
Les attaques américaines, bien que n'ayant pas eu d'impact direct, ont cependant eu 3 conséquences : la dispersion de l'escorte japonaise, obligée de chasser les torpilleurs à basse altitude,  son épuisement (en carburant et munitions) et l'impossibilité pour les porte-avions de larguer leur avions suite aux manoeuvres d'évitement.
Pendant ce temps, les bombardiers en piqué des 3 porte-avions américains ne trouvent pas les navires japonais. Les 35 bombardiers de l'USS Hornet sont perdus au sud. Les 17 de l'USS Yorktown, commandés par le capitaine de frégate Leslie, également partis sur une fause direction doivent rectifier leur course. Les 37 de l'USS Enterprise, commandés par le capitaine de corvette Mc Clusky, ont manqués l'objectif mais recherchent toujours les navires japonais.

A 10h20 les bombardiers de l'USS Enterprise trouvent les porte-avions japonais Akagi et Kaga, en suivant le sillage du destroyer Arashi, qui rejoignait la flotte à grande vitesse, après avoir attaqué le sous-marin USS Nautilus qui avait tenté de couler le cuirassé Kirishima.
Les bombardiers du capitaine Mc Clusky lancent leur attaque sur les 2 porte-avions japonais.
Dans le même temps les bombardiers de l'USS Yorktown trouvent les Soryu et Hiryu et commencent eux aussi à lancer leur attaque.
Les porte-avions japonais sont dans la plus mauvaise position possible, leur pont d'envol et leurs hangars étant encombrés d'avions prêt à décoller pour la vague prévue à 10h30

A 10h22 4 bombes touchent le Kaga qui devient la proie des flammes

A 10h26 3 bombes touchent l'Akagi et 3 autres atteignent le Soryu. Ce dernier est gravement endommagé par une des bombes qui a traversé le pont et explosé dans le hangar.
Seul le Hiryu est encore opérationnel, les 3 autres sont en trop mauvais état et ne peuvent plus être utilisés.
Le commandant Fuchida, présent sur l'Akagi au moment des faits, décrit la situation
Nous venions d'être surpris dans la pire condition possible: avec notre pont couvert d'appareils ayant leur plein d'essence et leurs torpilles. Je fus horrifié: il y avait un grand trou dans le pont d'envol. L'ascenseur arrière, tordu comme du verre fondu, pendait dans le hangar. Des flammes livides et une épaisse fumée noire sortaient des avions basculés sur le nez. Je descendis à la salle d'alerte déjà bondée d'hommes brûlés. Des explosions se succédaient, faisant trembler toute la membrure de la passerelle. La fumée provenant du hangar en feu envahit les coursives et la salle, nous contraignant à l'évacuer. Je remontais sur la passerelle et vis que le Kaga et le  Soryu avaient aussi été touchés. De grandes colonnes de fumée noire en montaient. Spectacle horrible : je ne pus m'empêcher de pleurer.
Un bombardier en piqué américain sur l'USS Yorktown, juste après l'attaque sur le Kaga.

A 10h40 6 chasseurs zero et 18 bombardiers japonais décollent du Hiryu pour se diriger sur la TF17 et l'USS Yorktown.

A 13h29 les chasseurs Wildcat de l'USS Yorktown  attaquent la vague d'attaque du Hiryu et seul 8 bombardiers passent le mur défensif américain.
Les 8 bombardiers restant attaquent le porte-avion américain et le touchent par 3 fois, déclenchant de nombreux feux sur le bâtiment. Le navire est immobilisé et l'équipage doit lutter contre les incendies

L'USS Yorktown après avoir été touché par les bombardiers en piqué japonais

Gros plan sur les trous provoqués par les bombes japonaises sur le pont d'envol du porte-avion américain

A 15h30 Une nouvelle vague d'attaque de 24 bombardiers en piqué décolle des USS Enterprise et USS Hornet après que les navires japonais aient été à nouveau repérés par un avion de reconnaissance de l'USS Yorktown.

A 15h50 l'USS Yorktown peut à nouveau avancer et marche à nouveau à 20 noeuds.

A 16h00
une nouvelle vague d'attaque japonaise arrive sur l'USS Yorktown. 4 torpilles sont lancées et 2 touchent le navire, bloquant le gouvernail et coupant l'électricité.

L'USS Yorktown touché par une torpille japonaise lors de la seconde attaque

L'USS Yorktown commence à prendre de la gîte et s'incline à 17° puis 26°. L'attaque augmente le moral des forces japonaises, qui pensent avoir fortement endommagé 2 porte-avions, prenant l'USS Yorktown pour un autre porte-avion
L'amiral Fletcher quitte l'USS Yorktown et passe sur le croiseur USS Astoria pour continuer à assumer son commandement. L'équipage est lui aussi évacué du navire américain


A 16h30 les avions japonais sont à nouveau tous à bord du Hiryu, qui se prépare à lancer une 3e attaque pour mettre hors de combat ce qu'ils pensent être le dernier porte-avion américain.

L'USS Yorktown commençant à prendre de la gîte alors qu'il est en train d'être abandonné

A 17h03 la vague d'attaque américaine arrive sur l'escadre japonaise, alors que les avions ayant attaqués l'USS Yorktown sont tous à bord et qu'une 3e attaque est en préparation, pour mettre en combat ce qu'ils pensent être le dernier porte-avion américain. Les avions américains bombardent le dernier porte-avion japonais en état de combattre, malgré une forte opposition aérienne. Le Hiryu est touché par 4 bombes sur la passerelle et n'est plus en état de combattre.

A 19h30 le Soryu coule suite à ses dommages et le Kaga explose pour couler ensuite.

Durant la nuit l'Amiral Fletcher laisse le commandement à l'Amiral Spruance, pensant ne pas pouvoir commander efficacement depuis l'USS Astoria. Pour éviter un combat de nuit, l'Amiral Spruance ordonne de s'éloigner des navires japonais, pour s'en rapprocher à nouveau vers Minuit.

Du coté des Japonais, l'Amiral Yamamoto tente de continuer le combat en envoyant une force de surface effectuer un raid pour trouver les navires américains, pendant qu'une escadre de croiseur doit bombarder Midway. Mais suite à la manoeuvre de l'Amiral Spruance, les navires japonais ne trouvent pas les porte-avions américains. L'Amiral Yamamoto décide donc de retirer ses navires et d'arrêter l'opération.

La bataille de Midway se termine sur une victoire claire des américains, qui détruisent 4 des principaux porte-avions japonais disponibles, portant une grave atteinte à leur capacité d'intervention japonaise dans le pacifique, et permettant à la flotte américaine, même réduite à 3, puis 4, porte-avions dans le pacifique (USS Hornet, USS Enterprise et USS Saratoga, puis USS Wasp un peu plus tard) de retrouver une force d'interposition importante.
Plus grave encore, les pertes en pilotes sont très graves pour les japonais, car la grande majorité des pilotes perdus dans la bataille sont des pilotes expérimentés. Les jeunes pilotes qui prendront leur place n'auront pas la même capacité de nuisance, alors même que les américains commencent à avoir de plus en plus de pilotes expérimentés et que de nouvelles techniques commencent à être mises en place pour contrer les chasseurs zéro.

Suite à cette défaite l'empire du soleil levant se trouve donc sur la défensive sur le plan maritime, ne pouvant plus compter sur une force comme celle qui lui a permis de prendre l'avantage à Pearl Harbor.

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net, sécurité européenne, de pearl harbor à Hiroshima, naval history and heritage command (photo), hyperwar
undefined Mer des Caraïbes
Le U158 coule le cargo norvégien Nidarnes au sud de Cuba

Atlantique sud
Le corsaire allemand Stier coule le cargo britannique Gemstone

Golfe du Bengale
Un sous-marin britannique coule le cargo japonais Toyohashi Maru, près de l'île Nicobar

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk, Hyperwar
Adolf Hitler s'envole pour la Finlande, pour rencontrer le Maréchal Mannerheim, chef de l'état finlandais.

source : Worldwar-2.net



Reinhard Heydrich, blessé gravement dans l'attentat du 27 mai, meurt de septicémie suite aux blessures qu'il a reçues.

source : Worldwar-2.net, History place - Holocaust Timeline, wikipedia



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 4 Juin 1942 : "juste un rappel camarades"

sur le panneau: club de bridge des pompiers
texte : Des pompiers pensaient qu'ils faisaient leur devoir en jouant au cartes ou aux fléchettes jusqu'à ce qu'il soit l'heure d'aller se coucher... Ceci doit cesser (Ellen Wilkinson)

source : CartoonHub

Commenter cet article