Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

31 Août 1939

Publié le par Fix

Le comte Ciano informe les ambassadeurs français et Anglais à Rome d'une offre du Signor Mussolini d'inviter l'Allemagne, si la France et l'Angleterre sont d'accords, pour une conférence qui devrait se tenir le 5 septembre, dont l'objet serait d'examiner les difficultés autour de certaines clauses du traité de Versailles.

Propos de François Poncet, Ambassadeur de France à Rome.

Nouveaux incidents de frontières ainsi que des attentats en Pologne.
Arrestation à Novy-Sacz de membres de la minorité Allemande pour avoir préparer un attentat contre un pont ferroviaire.
La Presse rapporte une série d'actes commis à la frontière Slovaque par un groupe d'environ 100 personnes portant des badges à croix gammée.

Les polonais sont privés de toutes leurs prérogatives à Dantzig à l'exception de leur part d'administration du port. Ils ont perdus le contrôle des vois ferrés et la gare de Dantzig est maintenant occupé.
La sécurité des citoyens Polonais n'est plus assurée suite à l'arrestation d'officiels Polonais la veille.

Propos de Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie

Adolf Hitler signe la directive numéro 1 pour les commandants "pour la conduite de la guerre". Son ordre inclue : attaque de la Pologne le 1er Septembre. Respect de la neutralité Belge, Hollandaise, Luxembourgeoise, et Suisse. Les troupes occidentales ne doivent pas êtres attaqués sauf si elles tirent.

La Slovaquie demande au gouvernement Polonais de rendre le district de Javorina à la Slovaquie. Celui ci a été occupé par la Pologne durant la partition de la Tchécoslovaquie en 1938.

Déroulement de la journée

A 9h Sir Neville Henderson, Ambassadeur Britannique, prévient M. Coulondre, Ambassadeur de France, que suivant ses informations les Allemands vont lancer une attaque  contre la Pologne si le gouvernement Polonais n'a pas accepté à minuit d'envoyer un plénipotentiaire. Il lui parle aussi du plan allemand évoqué par Herr Von Ribbentrop hier. M. Coulondre prévient M. Lipski.

Dans la matinée les Ambassadeurs de France et d'Angleterre à Varsovie obtiennent du gouvernement Polonais qu'il ouvre des négociations directes avec Berlin. M. Lipski, Ambassadeur Polonais à Berlin, est invité à demander une audience à la Wilhelmstrasse pour établir le contact.

L'Angleterre fait savoir à l'Allemagne que les Polonais sont prêts à négocier.

A 13h M. Lipski demande une audience au ministre du Reich pour les Affaires étrangères.

A 15h Herr Von Weizsäcker, Secrétaire d'état de Herr Von Ribbentrop, lui demande au téléphone si il vient en qualité de plénipotentiaire ou d'Ambassadeur. M. Lipski répond qu'il vient en qualité d'Ambassadeur. Herr Von Weizsäcker répond qu'il va en informer Herr Von Ribbentrop.

A 18h15 l'Ambassadeur Polonais n'a toujours aucune réponse du Ministre des Affaires étrangères

A 19h15 M. Lipski est reçu par Herr Von Ribbentrop mais celui ci refuse de lui lister les termes de paix puisqu'il n'a aucune autorité pour les accepter ou les rejeter.

A 20h la station radio de Gleiwitz est prise d'assaut par un groupe de 12 personnes en uniformes Polonais et est temporairement occupé. Les "Polonais" ont étés repoussés par la police du poste frontière. Un attaquant est blessé mortellement. Ces Polonais sont des hommes du Sicherheitsdienst (service de sûreté) allemand vêtus d'uniformes Polonais. Ils sont conduits par un SS fanatique : Alfred Helmut Naujocks. Sur ordre de Reinhardt Heydrich ils ont simulés une attaque et se sont emparés de la station radio, puis ont lu une déclaration anti-allemande en Polonais avant de prendre la fuite.
D'autres simulacres ont lieux au poste frontière de Hochlinden et à la maison forestière de Pitschen.

A 21h15 et 21h25 Herr Von Weizsäcker donne aux Ambassadeur Français et Anglais un communiqué de presse et un plan Allemand de résolution du problème Polonais. Un plan que le gouvernement Allemand considère comme ayant été rejeté par les Polonais alors qu'il ne leur a jamais été soumis.

A minuit, interruption des communications entre Berlin et Varsovie. Le gouvernement Polonais n'a aucune nouvelle des résultats de l'entrevue entre M. Lipski et Herr Von Ribbentrop.
Situation militaire au 31 Août 1939 et plan Allemand d'invasion

sources : Wikipedia, Chronologie of World War II, guerre-mondiale.org, "events leading up to world war II" sur Ibiblio.org, "Le livre jaune de la diplomatie française" sur iBilio.org


Mobilisation générale de l'armée et de la Marine.
La censure de toutes les communications de et pour les îles Britanniques est instaurée.
La bourse est fermée et les avions civils sont interdits de survol de la moitié de l'Angleterre.
Les premières évacuations de Londres ont lieux.

Au Caire 40 caisses contiennent le sarcophage du roi Toutankhamon et les objets de sa tombe. Ces caisses sont cachées dans un abri à l'épreuve des bombes pour les protéger d'une possible destruction dû à la guerre.

source : Chronologie of World War II
Dans l'après midi le parlement soviétique ratifie unanimement le pacte germano-soviétique de non agression.

Au Kremlin le Maréchal Vorochilov, commissaire à la guerre, annonce la loi d'entraînement militaire. L'age de conscription est baissé de 19 à 17 ans, la plupart des exemptions sont abolis et 2 réserves sont créés incluent les femmes.

source : Chronologie of World War II

Front de Mandchourie

Bataille de Khalkhin Gol
Destruction par pilonnage de l'artillerie et de l'aviation des troupes japonaises encerclées depuis le 24 Août.
Les troupes japonaises retraitent et la bataille de Khalkin Gol est une victoire soviétique.
source : Wikipédia


 Arrêté sur la réquisition des ressources en personnel et en moyens de transport des compagnies de chemins de fer pour les besoins militaires (Journal officiel, 31 août 1939).
source : ahicf.com

Commenter cet article