Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 Août 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front du Caucase
La Iere armée blindée allemande capture Maïkop et ses champs de pétrole, ces derniers ayant étés mis en feux par les soviétiques avant leur retraite. Suite aux destructions, très peu de pétrole raffiné a été trouvé.
La XVIIe armée allemande, qui avance à la suite de la 1ere armée blindée, capture Krasnodar, sur la rivière Kouban

Cependant, la résistance soviétique se durcie avec l'arrivée aux pied des montagnes du Caucase, le terrain étant à l'avantage des défenseurs.
Depuis le début de l'offensive, les forces allemandes ont avancées de 480 kilomètres vers le sud.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net, wikipedia


Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Tanambogo, les marines terminent la conquête de l'île. La conquête de Gavutu et Tanambogo aura coûtée la vie a 476 soldats japonais et à 70 soldats américains. Seul 20 prisonniers sont faits, la plupart étant des travailleurs coréens amenés sur l'île par les japonais comme manoeuvre servile.

La situation sur Guadalcanal n'est cependant pas aisée, le retrait de la flotte ne laissant à la 1e division de marines que la moitié du ravitaillement prévu

Nouvelle-guinée
En Nouvelle-Guinée, le général australien Sydney Rowell est nommé à la tête des troupes alliées de Nouvelle-Guinée. Il arrive le jour même à Port-Moresby.

A Kokoda, les troupes australiennes demandent du renfort à Port-Moresby, mais rien n'est disponible avant le lendemain. Les attaques japonaises continuent toute la journée et dans la nuit, les japonais réussissant enfin à infiltrer le périmètre australien. Les combats vont continuer toute la nuit, y compris au corps à corps.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org
Mer des Salomon
A 23h45 le 8 Août, des hydravions japonais sont largués des croiseurs japonais de la flotte de l'Amiral Mikawa, pour reconnaître la position des navires alliés défendant les abords de Guadalcanal, et les opérations de débarquement de matériel qui s'y déroulent. Ils ont aussi pour objectif de larguer des fusées éclairantes, permettant aux navires japonais de les viser plus facilement.

La flotte de l'Amiral Mikawa est composée de 5 croiseurs lourds (Kako, Aoba, Furutaka, Kinugasa et Chokai), de 2 croiseurs léger (Yubari et Tenryu) et du destroyer Yunagi. Les navires japonais ont pour ordre de passer par le sud de l'île de Savo, de se diriger sur Guadalcanal, de se retourner contre Tulagi, puis de repartir en passant par le nord de Savo.


Disposition des groupes alliés dans la protection des abords de Guadalcanal.
On distingue les destroyers en patrouille radar à gauche, en avant de l'île de Savo, le groupe nord (north patrol force), patrouillant en carré, le groupe sud (south patrol force), patrouillant entre la zone de débarquement de Guadalcanal et l'île de Savo, et le groupe est patrouillant entre les 2 zones de débarquement.

Coté allié, les navires de protections sont divisés en 3 groupes.
- Le groupe du sud, regroupant les croiseurs lourds australiens HMAS Canberra et HMAS Australia et le croiseur lourd américain USS Chicago, ainsi que les destroyers américains USS Patterson et USS Bagley
- Le groupe du nord, regroupant les croiseurs lourds américains USS Vincennes, USS Astoria et USS Quincy ainsi que les destroyers américains USS Helm et USS Wilson.
- Le groupe de l'est comprenant le croiseur léger américain USS San Juan et le croiseur léger australien HMAS Hobart

En plus de ce dispositif, 2 destroyers (USS Blue et USS Ralph Talbot) patrouillent aux entrées des chenaux, pour avertir le reste de la flotte en cas d'attaque, et 7 destroyers assurent la protection rapprochée des 2 zones de débarquement, pour prévenir les attaques sous-marines.

malgré tout ça, les alliés ne sont pas encore au courant que leurs radars sont grandement affectés par la présence de grande masses de terre, rendant leur utilité réduite pour la détection. Enfin, le HMAS Australia n'est pas avec son groupe, l'Amiral Crutchley ayant convoqué une conférence avec l'Amiral Turner et le général Vandegrift, pour discuter des rapports reçus la veille, annonçant l'arrivée d'un groupe de navires japonais, laissant le commandement au capitaine Bode de l'USS Chicago.

A 0h44 l'escadre japonaise arrive en vue du destroyer USS Blue, qui n'a pas remarqué les navires japonais. Passant sans être détectés, les navires japonais continuent leur course vers Guadalcanal, par le sud de l'île de Savo

A 1h25 l'Amiral Mikawa laisse ses navires opérer librement

A 1h31 l'ordre "tous les navires attaquent" est donné aux navires japonais. Au même moment, le destroyer Yunagi, qui avait rebroussé chemin, croise le destroyer USS Jarvis, endommagé la veille par l'aviation japonaise et en train de quitter la zone pour aller en réparation. Il tire plusieurs torpilles, mais qui manquent toutes leur cible. Pourtant, passant à coté du destroyer américain, le destroyer japonais n'est pas repéré, personne n'étant sur le pont.

Carte des opérations contre le groupe sud

A 1h33
l'escadre japonaise repère les navires du groupe du sud à 12500 mètres.

A 1h38 les navires japonais commencent à lancer des torpilles sur les navires alliés du groupe sud. Au même moment, apercevant le groupe nord, le croiseur Chokai met la barre au nord, pour faire face à cette nouvelle menace. Le reste de la colonne japonaise suit le Chokai, gardant les navires du groupe sud en ligne de mire.

A 1h43 l'équipage du destroyer USS Patterson repère le Kinugasa et lance un message d'alerte tout en tirant des fusées éclairantes. Au même moment, les hydravions japonais commencent à larguer leurs fusées éclairantes sur les croiseurs HMAS Camberra et USS Chicago. Immédiatement le HMAS Camberra commence à tirer, mais est touché presque tout de suite par des salves des Chokai et Furutaka, suivi juste après par les Aoba et Kako. En 3 minutes, le croiseur australien encaisse 24 coups au but de gros calibre, le rendant inopérant, stoppant le navire, qui commence à prendre de la gîte.

A 1h44
les navires japonais se dirigent sur le groupe du nord, leurs évolutions permettant d'attaquer les navires alliés de 2 cotés à la fois. De plus, malgré la bataille, les navires du nord ne sont pas encore en état de combat. Les navires japonais commencent à lancer des torpilles sur les navires alliés.

A 1h47 le croiseur USS Chicago encaisse une torpille japonaise, probablement venant du Kako. Une seconde touche mais n'explose pas, alors qu'un obus touche le mat principal. Le navire prend immédiatement de la vitesse pour s'éloigner vers l'ouest pendant 40 minutes, son artillerie principale étant hors d'usage. Toujours au commande du groupe sud, le capitaine Bode n'essai pas de prévenir les troupes a terre, ni de commander son groupe, le laissant sans commandement.

Carte des opérations contre le groupe nord

A 1h50 les fusées éclairantes entourent les croiseurs du groupe nord, permettant aux navires japonais de tirer de tous leur canons.
Au même moment le capitaine de l'USS Astoria, réveillé en sursaut, arrive sur le pont et ordonne de cesser le feu, craignant de tirer sur des navires alliés par mégarde.

A 1h51 l'USS Astoria recommence à tirer, mais le Chokai ayant trouvé la bonne distance touche le croiseur américain.

A 1h53 le Kako ouvre le feu sur l'USS Vincenne, qui commence immédiatement à répliquer.

A 1h55 l'USS Vincenne reçoit 2 torpilles venant du Chokai, alors qu'il tentait d'augmenter sa vitesse. Les dégâts sont importants. Le Kinugasa commence à tirer sur l'USS Vincenne, suivi du reste des navires japonais. Le croiseur américain va ainsi encaisser près de 74 coups au but.

A 2h00 l'Aoba, le Kinugasa et le Kako se joignent au Chokai contre l'USS Astoria
Au même moment, l'Aoba, le Furutaka, et le Tenryu tirent sur le croiseur USS Quincy alors que celui-ci n'est toujours pas prêt à tirer. L'USS Quincy est rapidement touché par une torpille

A 2h03
une nouvelle torpille touche l'USS Vincenne, le stoppant définitivement. Le navire est en feu et commence à prendre de la Gîte.

A 2h10 l'USS Quincy n'a plus de commandement, la majorité des personnes de la passerelle étant tués, le capitaine faisant partie des morts.

le croiseur USS Quincy en feu et en train de couler. A gauche on distingue un autre navire en feu, probablement l'USS Vincenne

A 2h16
l'USS Astoria doit stopper suite aux dommages encaissés. Il réussit cependant à toucher la tourelle avant du Chokai, causant de faibles dommages.
Au même moment l'USS Quincy reçoit une torpille de l'Aoba, faisant taire le navire définitivement.
L'ordre d'abandon de l'USS Vincenne est donné
La colonne japonaise cesse le feu sur les navires du groupe nord, et commence à partir par le nord de l'île de Savo.
L'USS Ralph Talbot rencontre les Furutaka, Tenryu, et Yubari, qui l'endommagent gravement

A 2h20, les navires japonais ayant utilisés une grande partie de leur munitions, ne sachant pas le nombre et la localisation d'autres navires américains sur la zone, et pensant les porte-avions américains dans les parages, prêt à lancer des attaques aériennes le lendemain matin si les navires japonais sont à porté, l'Amiral Mikawa ordonne aux navires japonais de se retirer

A 2h38 le croiseur USS Quincy coule suite aux dommages encaissés.

A 2h50 le croiseur USS Vincenne coule suite aux dommages encaissés.

A 5h00 le feu sur l'HMAS Camberra semble maîtrisé, mais l'Amiral Turner compte retirer les navires alliés de la zone à 6h30. Le navire doit donc être sabordé si il ne peut pas suivre. En conséquence, les destroyers USS Selfridge et USS Ellet achèvent le croiseur australien. Ironiquement, le départ est repoussé au milieu de l'après midi, après que le général Vandegrift ait demandé plus de temps pour pouvoir décharger plus de ravitaillement pour ses troupes.

Dans la matinée, le destroyer USS Jarvis est coulé par une attaque aérienne japonaise venant de Rabaul.

A 12h15 l'USS Astoria coule après que les feux a bord aient ravagés le navire.

Evacuation de l'HMAS Camberra, en train de bruler, par le destroyer USS Blue ou USS Patterson

En tout, la bataille de l'île de Savo a coûté aux alliés 4 croiseurs lourds (USS Vincenne, USS Quincy, USS Astoria et HMAS Camberra) 1 autre étant endommagé (USS Chicago), ainsi que 2 destroyers (USS Ralph Talbot et USS Patterson). Plus grave, les navires alliés sont retirés de la zone, laissant les 17000 marines seuls sur Guadalcanal et les îles du nord, sans compter que ceux-ci n'ont que la moitié du ravitaillement prévu, les cargos ayant du évacuer la zone avant la fin du déchargement.

Malgré tout, c'est une victoire tactique japonaise, mais une défaite stratégique, l'Amiral Mikawa n'ayant pas poursuivi son avantage contre les cargos alliés, ce qui lui sera vivement reproché plus tard.

L'Amiral Turner déclarera plus tard que, plus que l'inexpérience alliée (les navires japonais étant particulièrement entraînés à combattre de nuit), et la surprise japonaise, c'est le sentiment de supériorité de la marine américaine qui est la cause principale de la défaite de l'île de Savo.

source : wikipedia, hyperwar, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U176 attaque le convoi SC-94 au milieu de l'Atlantique nord et coule le cargo britannique Radchurch.
Le U155 coule le pétrolier britannique San Emiliano, issu du convoi dispersé E-7, au nord de la Guyane française.
Le U752 coule le cargo néerlandais Mendanau au sud ouest de Freetown, en Sierra Léone.
Le U130 coule le pétrolier norvégien Malmanger entre le Brésil et l'Afrique.

Atlantique sud
Le corsaire allemand Stier coule le cargo britannique Dalhousie au milieu de l'Atlantique sud

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk, Worldwar-2.net
uk.gifSuite aux proclamations du partie du congrès, les autorités britanniques en Inde font arrêter Gandhi, Nehru et Azad.

source : guerre-mondiale.org

Commenter cet article