Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

23 Août 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front nord
Adolf Hitler ordonne la capture de Leningrad, après un siège qui est déjà vieux d'un an.

Front sud
La Luftwaffe commence à bombarder Stalingrad, par un raid qui va durer 48 heures, incluant 4000 sorties aériennes sur la ville. La ville brûle rapidement, alors que les réservoirs d'essence pour chars se déversent dans la Volga, formant un serpent de feux long de 40km.
près de 955 personnes seront tués entre le 23 et le 26 Août, et 1181 seront blessés, le compte des pertes civile s'arretant après le 26 Août.
L'armée de l'air soviétique tente de s'opposer à la Luftwaffe, mais subie de lourde pertes.

Le groupe d'armées B allemand arrive sur la Volga, contrôlant 8km des rives du fleuve entre Rynak et Erzovka, malgré la forte résistance soviétique.
Pour éviter d'être encerclé, la 62e armée soviétique reflue sur la ville devant le XIVe corps blindé allemand.

La IVe armée blindée du général Hoth est retenue à Tinguta par la forte résistance soviétique.


Considérée comme la dernière charge de cavalerie importante de l'histoire, la charge d'Izbutsenskyi n'est qu'un succès éphémère dans ce qui sera le désastre de Stalingrad. Célébrant les 250 ans de la Savoia Cavalleria, elle consacre surtout sa fin

A Izbutsenskyi les 600 chasseurs à cheval du régiment Savoia Cavalleria, commandés par le colonel Benttoni, lancent une charge contre les forces soviétiques, repoussant ceux ci avec de lourdes pertes dans les rangs de l'armée rouge. 150 soldats soviétiques sont tués et 300 sont blessés. De plus 500 prisonniers sont faits et 4 canons, 10 mortiers et 50 mitrailleuses sont capturées.

Front du Caucase
Des chasseurs alpins de la 1e Gebirgsjäger arrivent au sommet du mont Elbrouz, le plus haut sommet du Caucase, plantant un drapeau au sommet de celui-ci, à 5600 mètres d'altitude. Malgré cet exploit ils ne contrôlent par pour autant la zone. Les vallées montagneuses et les cols étant fortement défendus par des troupes locales renforcées d'éléments de l'armée rouge.

Chasseurs alpins allemand plantant le drapeau allemand sur le sommet du mont Elbrouz. Malgré cet exploit, le mont n'est absolument pas contrôlé par les allemands, contrairement à ce que laisse penser la photo faite pour la propagande allemande.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net, inilossum.com (photo)
Pacifique sud
Un hydravion de reconnaissance américain Catalina, basé à Ndeni, dans les îles Santa Cruz, repère le convoi japonais, commandé par l'Amiral Tanaka, transportant des renforts japonais sur Guadalcanal.
Se doutant que ce repérage précède une attaque aérienne, l'Amiral Tanaka fait changer de cap ses navires.
Suite à ce mouvement, les vagues d'attaques qui ont précédemment décollées du porte-avion américain USS Saratoga et de Henderson Field, sur Guadalcanal, ne trouvent pas les navires japonais.

A 18h23, n'ayant plus de nouvelles des navires japonais, l'Amiral Fletcher permet à la TF18, contenant le porte-avion USS Wasp, d'aller se ravitailler plus au sud, à Efate.
Seule la TF11, contenant le porte-avion USS Saratoga, et la TF16, contenant le porte-avion USS Enterprise, restent autour de Guadalcanal pour protéger l'île. L'ensemble des 2 task Force forme la TF61.

source : wikipedia, onwar.com
Atlantique nord
Le U506 coule le cargo britannique Hamla au sud de Freetown, en Sierra Leone

source : UBoat.net


Mgr Saliège, archevêque de Toulouse, condamne la déportation des Juifs dans une lettre pastorale intitulée Et clamor Jerusalem ascendit.

Lettre de S.E. Monseigneur Saliège, Archevêque de Toulouse, sur la personne humaine

Mes très chers Frères,
Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits. Ces devoirs et ces droits, tiennent à la nature de l'homme. Ils viennent de Dieu. On peut les violer. Il n'est au pouvoir d'aucun mortel de les supprimer.
Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d'une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle.
Pourquoi le droit d'asile dans nos églises n'existe-t'il plus ?
Pourquoi sommes-nous des vaincus ?
Seigneur ayez pitié de nous.
Notre-Dame, priez pour la France.

Dans notre diocèse, des scènes d'épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Tout n'est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères comme tant d'autres. Un chrétien ne peut l'oublier.
France, patrie bien aimée France qui porte dans la conscience de tous tes enfants la tradition du respect de la personne humaine. France chevaleresque et généreuse, je n'en doute pas, tu n'es pas responsable de ces horreurs.
Recevez mes chers Frères, l'assurance de mon respectueux dévouement.

Jules-Géraud Saliège
Archevêque de Toulouse
13 août 1942

A lire dimanche prochain, sans commentaire.
Cette lettre doit être lue dans toutes les paroisses de son diocèse, mais Pierre Laval, sous prétexte que les Allemands risquent de remettre en cause l'autonomie relative de la zone non occupée, fait interdire sa publication par arrêté préfectoral.
Cette lettre continue cependant d'être lue

source : guerre-mondiale.org, wikipedia

Commenter cet article