Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 Novembre 1942

Publié le par Fix

Le général Giraud quitte la France à bord du sous-marin britannique HMS Seraph. Il doit rejoindre Gibraltar pour la préparation du débarquement allié en Afrique du nord française, l'opération Torch.

source : guerre-mondiale.org, electionpresidentielle.com


Front de l'est
Les soviétiques lancent des attaques sur l'ensemble du front, pour tenter de localiser les points faibles de la ligne de défense allemande.

source : guerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Les unités de l'axe font retraite protégées par les unités italiennes alors que les alliés lancent plusieurs attaques. La défense d'arrière garde porte ses fruits en permettant la retraite, mais les divisions italiennes Ariete, Littorio, Bologna et Trieste sont détruites dans la journée par les forces alliées. De plus, l'absence de réserves coté allié complique la poursuite, les unités disponibles devant se rassembler avant de poursuivre.

Le Maréchal Rommel envoi un nouveau télégramme pour avoir l'ordre de retraiter d'Adolf Hitler, mais devant gravité de la situation il décide de retraiter sans attendre, d'autant que le général Von Thoma est capturé dans la fin de l'après midi par les alliés.
Par manque de camions, la plupart des unités d'infanterie italienne à pied sont abandonnées à leur sort

A la fin de la journée la 1ere division blindée britannique se dirige sur El Daba, et la 7e division blindée britannique vers Galal, mais la poursuite des forces de l'axe reste limité.

Canon anti-char italien de 47mm tentant d'arrêter l'avancé des blindés britanniques. Celui-ci est cependant dépassé et seul les canons de 88mm allemands ont un effet sur les nouveaux chars alliés

La retraite des forces germano-italiennes clôt la seconde bataille d'El Alamein sur une victoire britannique indiscutable. Les pertes de l'axe se montent à 37000 soldats, soit 30% du total disponible au début de la bataille, alors que les pertes britanniques, 13500 soldats, ne sont qu'une faible fraction du total disponible. De plus les forces allemandes sont maintenant squelettiques, les effectifs des divisions les mettant au niveau du régiment. Seul 5000 allemands, 20 chars, 20 canons anti-char et 50 canons se sortent de la bataille.
De leur coté les britanniques ont capturés près de 1000 canons et les carcasses de 450 chars, contre 150 chars alliés détruits et 300 endommagés.

La victoire doit autant au commandement du général Montgomery, qui l'avait envisagé depuis le début comme une bataille d'attrition, qu'aux nouveaux matériels, tanks Sherman, canons de 6 pouces et Spitfires, qui ont permis aux forces britanniques de se retrouver avec, enfin, un matériel à même de combattre ce dont disposaient les forces de l'axe.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net, inilossum.com (photo)
Front de Madagascar
Le gouverneur général de Madagascar renouvelle sa demande d'armistice, acceptant les conditions britanniques refusées le 17 septembre dernier

source : guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
A 6h30, les 2 bataillons américains qui viennent de la Matanikau débarquent à la pointe Koli, mais attendent les unités passant par la terre pour attaquer les positions japonaises. Ces unités n'arrivent sur place qu'à la nuit.
Pendant toute la journée, l'aviation de la cactus air force, l'artillerie américaine et les navires américains au large de Guadalcanal bombardent les positions japonaises à la pointe Koli, causant de lourdes pertes dans les rangs japonais

Une force américaine est débarquée dans la baie d'Aola, à une 40aine de kilomètres à l'est des positions principales américaines, pour tenter de construire une seconde piste d'aviation sur Guadalcanal. Cette initiative est désapprouvée par les commandants américains, qui estiment, à raison, que le terrain ne se prête pas à la construction d'une piste aérienne.

soldats américains se baignant dans la Matanikau à partir d'un pont de fortune. Le fleuve, longtemps zone de séparation entre le secteur japonais et le secteur américain, est maintenant totalement contrôlé par les marines

Nouvelle Guinée

La 16e brigade australienne attaque les positions japonaises près d'Oivi

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Méditerranée et Atlantique nord
19 sous-marins allemands et 21 sous-marins italiens patrouillent autour de Gibraltar suite à l'augmentation du trafic maritime allié, pour la préparation de l'opération Torch.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Les U89 et U132 attaquent le convoi SC-107 au milieu de l'Atlantique nord. Le U89 coule le cargo britanniquen Daleby et le U132 coule le cargo britannique Empire Lynx et le cargo néerlandais Hobbema, endommageant aussi le cargo britannique Hatimura.
Le U442 coule le cargo britannique Hatimura, retardataire du convoi SC-107 au milieu de l'Atlantique nord, mais coule avec sa victime, suite à l'explosion de celle-ci.
Le U126 coule le cargo britannique Oued Grou dans le golfe de Guinée, au sud ouest de Forcados.
Le sous-marin italien Leonardo Da Vinci coule le cargo grec Andreas au nord est de Recife, au Brésil

Mer de Norvège
Le U354 coule le cargo américain William Clark au nord de l'Islande.

Océan Indien
Le U178 coule le cargo norvégien Hai Hing et le cargo britannique Trekieve au nord de Durban, en Afrique du sud

source : UBoat.net, RegiaMarina.net
uk.gifPremière réunion du comité de guerre anglo-américain de lutte anti-sous-marine présidé par M. Winston Churchill et comprenant les chefs de service, les ministres, des chercheurs et des spécialistes des opérations radar.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 4 novembre 1942
source : CartoonHub

Commenter cet article