Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

29 Décembre 1940

Publié le par Fix

Le maréchal Pétain prononce un discours à la radio
Jeunes Français,

C’est à vous, Jeunes Français, que je m'adresse aujourd'hui, vous qui représentez l'avenir de la France et à qui j'ai voué une affection et une sollicitude particulière.

Vous souffrez dans le présent, vous êtes inquiets pour l'avenir. Le présent est sombre, en effet, mais l'avenir sera clair, si vous savez vous montrer dignes de votre destin.

Vous payez des fautes qui ne sont pas les vôtres : c'est une dure loi qu'il faut comprendre et accepter, au lieu de la subir ou de se révolter contre elle. Alors l'épreuve devient bienfaisante, elle trempe les âmes et les corps, et prépare les lendemains réparateurs.

L'atmosphère malsaine dans laquelle ont grandi beaucoup de vos aînés a détendu leurs énergies, amolli leur courage et les a conduits par les chemins fleuris du plaisir à la pire catastrophe de notre histoire. Pour vous, engagés dès le jeune âge dans les sentiers abrupts, vous apprendrez à préférer, aux plaisirs faciles, les, joies des difficultés surmontées.

Méditez ces maximes :

    Le plaisir abaisse, la joie élève

    Le plaisir affaiblit, la joie rend fort.

Cultivez en vous le sens et l'amour de l'effort : c'est une part essentielle de la dignité de l'homme, et de son efficacité.

L'effort porte en lui-même sa récompense morale, avant de se traduire par un profit matériel qui, d'ailleurs, arrive toujours tôt ou tard.

Lorsque vous aurez à faire choix d'un métier, gardez-vous de la double tentation du gain immédiat et du minimum de peine.

Visez de préférence aux métiers de qualité qui exigent un long et sérieux apprentissage, ceux-là même où notre main-d’œuvre nationale accusait autrefois une supériorité incontestée.

Lorsque vous aurez choisi votre carrière, sachez que vous aurez le droit de prendre place parmi les élites.

C'est à elles que revient le commandement; sur les seuls titres du travail et du mérite.

Dans cette lutte sévère pour atteindre le rang que vos capacités vous assignent, réservez toujours une place aux vertus sociales et civiques, à l'entr'aide, au désintéressement, à la générosité.

La maxime égoïste qui fut trop souvent celle de vos devanciers : chacun pour soi et personne pour tous; est absurde en elle-même et désastreuse en ses conséquences.

Comprenez bien, mes jeunes amis, que cet individualisme dont nous nous vantions comme d'un privilège est à l'origine des maux dont nous avons failli périr.

Nous voulons reconstruire, et la préface nécessaire à toute reconstruction, c'est d'éliminer l'individualisme destructeur, destructeur de la famille, dont il brise ou relâche les liens, destructeur du travail, à l'encontre duquel il proclame le droit à la paresse, destructeur de la Patrie, dont il ébranle la cohésion quand il n'en dissout pas l'unité.

Seul le don de soi donne son sens à la vie individuelle en la rattachant à quelque chose qui la dépasse, qui l'élargit et la magnifie.

Pour conquérir tout ce que la vie comporte de bonheur et de sécurité, chaque Français doit commencer par s'oublier lui-même.

Qui est incapable de s'intégrer à un groupe, d'acquérir le sens vital de l'équipe, ne saurait prétendre à « servir », c'est-à-dire à remplir son devoir d'homme et de citoyen.

Il n'y a pas de société sans amitié, sans confiance, sans dévouement.

Je ne vous demande pas d'abdiquer votre indépendance, rien n'est plus légitime que la passion que vous en avez. Mais l'indépendance peu parfaitement s'accommoder de la discipline, tandis que l'individualisme tourne inévitablement à l'anarchie, qui ne trouve d'autre correctif que la tyrannie.

Le plus sûr moyen d'échapper à l'une et à l'autre, c'est d'acquérir le sens de la communauté, sur le plan social comme sur le plan national.

Apprenez donc à travailler en commun, à réfléchir en commun, à obéir en commun, à prendre vos jeux en commun. En un mot, cultivez parmi vous l'esprit d'équipe.

Vous préparerez ainsi le solide fondement du nouvel ordre français, qui vous liera fortement les uns aux autres, et vous permettra d'affronter allègrement l'œuvre immense du redressement national.

Mes chers amis il y a une concordance symbolique entre la dure saison qui nous inflige ses privations et ses souffrances, et la douloureuse période que traverse notre pays. Mais au plus fort de le l'hiver nous gardons intacte notre foi dans le retour du printemps.

Oui, Jeunes Français, la France aujourd'hui dépouillée, un jour prochain reverdira, refleurira.

Puisse le printemps de votre jeunesse s'épanouir bientôt dans le printemps de la France ressuscitée.
Affiche française pour l'achat des bons de solidarité

source : guerre-mondiale.org, mémorial de caen (photo)
uk.gifFront ouest
La Luftwaffe lance un raid majeur contre Londres, avec des bombes incendiaires, détruisant ou endommageant gravement beaucoup d'immeubles historiques, surtout dans la City.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com


undefinedLe président Roosevelt appel à un effort national pour augmenter la production destiné à la défense pour répondre à la menace contre la démocratie
Les maîtres Nazis de l'Allemagne ont précisé qu'ils ont l'intention non seulement de dominer toute vie et pensées dans leur propre pays, mais aussi d'asservir toute l'Europe et ensuite d'utiliser les ressources de l'Europe pour dominer le reste du monde.
En pensant en termes d'aujourd'hui et de demain, je fais une déclaration directe aux Américains qu'il est beaucoup moins probable que les Etats-Unis entrent en guerre, si nous faisons tout ce que nous pouvons maintenant pour soutenir les nations se défendant contre les attaques de l'Axe, que si nous consentons à leur défaite, nous soumettant docilement à une victoire d'Axe et attendant notre tour d'être l'objet d'attaque dans une prochaine guerre.
Si nous devons être complètement honnêtes avec nous mêmes, nous devons admettre qu'il y a un risque dans toutes les directions que nous pouvons prendre. Mais je crois profondément que la grande majorité reconnaît que la direction que je préconise représente le moindre risque actuellement et un grand espoir pour la paix mondiale dans l'avenir.
Les peuples d'Europe qui se défendent ne nous demande pas de nous battre à leur place. Ils nous demandent les instruments de guerre, les avions les chars, les canons, les cargos qui leur permettront de se battre pour leur liberté et pour notre sécurité. Emphatiquement nous devons leur obtenir ces armes en quantité suffisante et assez rapidement; pour que nous et nos enfants soyons sauvés de l'agonie et des souffrances de la guerre que d'autres doivent supporter.
Il n'a pas été demandé d'envoyer une Force Expéditionnaire américaine à l'extérieur de nos frontières. Il n'y a aucune intention par des membres de votre Gouvernement d'envoyer une telle force. Vous pouvez donc repousser toute conversation sur l'envoi d'armées en Europe comme un mensonge délibéré.
Notre politique n'est pas dirigée vers la guerre. Son unique but est de garder la guerre loin de notre pays et de notre peuple.
Nous devons être le grand arsenal de démocratie. Pour nous c'est un cas d'urgence aussi sérieux que la guerre elle-même. Nous devons nous appliquer à notre tâche avec la même résolution, la même urgence, le même esprit de patriotisme et de sacrifice comme nous montrerions si nous étions en guerre.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Commenter cet article