Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 Août 1939

Publié le par Fix

Le comte Ciano informe les ambassadeurs français et Anglais à Rome d'une offre du Signor Mussolini d'inviter l'Allemagne, si la France et l'Angleterre sont d'accords, pour une conférence qui devrait se tenir le 5 septembre, dont l'objet serait d'examiner les difficultés autour de certaines clauses du traité de Versailles.

Propos de François Poncet, Ambassadeur de France à Rome.

Nouveaux incidents de frontières ainsi que des attentats en Pologne.
Arrestation à Novy-Sacz de membres de la minorité Allemande pour avoir préparer un attentat contre un pont ferroviaire.
La Presse rapporte une série d'actes commis à la frontière Slovaque par un groupe d'environ 100 personnes portant des badges à croix gammée.

Les polonais sont privés de toutes leurs prérogatives à Dantzig à l'exception de leur part d'administration du port. Ils ont perdus le contrôle des vois ferrés et la gare de Dantzig est maintenant occupé.
La sécurité des citoyens Polonais n'est plus assurée suite à l'arrestation d'officiels Polonais la veille.

Propos de Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie

Adolf Hitler signe la directive numéro 1 pour les commandants "pour la conduite de la guerre". Son ordre inclue : attaque de la Pologne le 1er Septembre. Respect de la neutralité Belge, Hollandaise, Luxembourgeoise, et Suisse. Les troupes occidentales ne doivent pas êtres attaqués sauf si elles tirent.

La Slovaquie demande au gouvernement Polonais de rendre le district de Javorina à la Slovaquie. Celui ci a été occupé par la Pologne durant la partition de la Tchécoslovaquie en 1938.

Déroulement de la journée

A 9h Sir Neville Henderson, Ambassadeur Britannique, prévient M. Coulondre, Ambassadeur de France, que suivant ses informations les Allemands vont lancer une attaque  contre la Pologne si le gouvernement Polonais n'a pas accepté à minuit d'envoyer un plénipotentiaire. Il lui parle aussi du plan allemand évoqué par Herr Von Ribbentrop hier. M. Coulondre prévient M. Lipski.

Dans la matinée les Ambassadeurs de France et d'Angleterre à Varsovie obtiennent du gouvernement Polonais qu'il ouvre des négociations directes avec Berlin. M. Lipski, Ambassadeur Polonais à Berlin, est invité à demander une audience à la Wilhelmstrasse pour établir le contact.

L'Angleterre fait savoir à l'Allemagne que les Polonais sont prêts à négocier.

A 13h M. Lipski demande une audience au ministre du Reich pour les Affaires étrangères.

A 15h Herr Von Weizsäcker, Secrétaire d'état de Herr Von Ribbentrop, lui demande au téléphone si il vient en qualité de plénipotentiaire ou d'Ambassadeur. M. Lipski répond qu'il vient en qualité d'Ambassadeur. Herr Von Weizsäcker répond qu'il va en informer Herr Von Ribbentrop.

A 18h15 l'Ambassadeur Polonais n'a toujours aucune réponse du Ministre des Affaires étrangères

A 19h15 M. Lipski est reçu par Herr Von Ribbentrop mais celui ci refuse de lui lister les termes de paix puisqu'il n'a aucune autorité pour les accepter ou les rejeter.

A 20h la station radio de Gleiwitz est prise d'assaut par un groupe de 12 personnes en uniformes Polonais et est temporairement occupé. Les "Polonais" ont étés repoussés par la police du poste frontière. Un attaquant est blessé mortellement. Ces Polonais sont des hommes du Sicherheitsdienst (service de sûreté) allemand vêtus d'uniformes Polonais. Ils sont conduits par un SS fanatique : Alfred Helmut Naujocks. Sur ordre de Reinhardt Heydrich ils ont simulés une attaque et se sont emparés de la station radio, puis ont lu une déclaration anti-allemande en Polonais avant de prendre la fuite.
D'autres simulacres ont lieux au poste frontière de Hochlinden et à la maison forestière de Pitschen.

A 21h15 et 21h25 Herr Von Weizsäcker donne aux Ambassadeur Français et Anglais un communiqué de presse et un plan Allemand de résolution du problème Polonais. Un plan que le gouvernement Allemand considère comme ayant été rejeté par les Polonais alors qu'il ne leur a jamais été soumis.

A minuit, interruption des communications entre Berlin et Varsovie. Le gouvernement Polonais n'a aucune nouvelle des résultats de l'entrevue entre M. Lipski et Herr Von Ribbentrop.
Situation militaire au 31 Août 1939 et plan Allemand d'invasion

sources : Wikipedia, Chronologie of World War II, guerre-mondiale.org, "events leading up to world war II" sur Ibiblio.org, "Le livre jaune de la diplomatie française" sur iBilio.org


Mobilisation générale de l'armée et de la Marine.
La censure de toutes les communications de et pour les îles Britanniques est instaurée.
La bourse est fermée et les avions civils sont interdits de survol de la moitié de l'Angleterre.
Les premières évacuations de Londres ont lieux.

Au Caire 40 caisses contiennent le sarcophage du roi Toutankhamon et les objets de sa tombe. Ces caisses sont cachées dans un abri à l'épreuve des bombes pour les protéger d'une possible destruction dû à la guerre.

source : Chronologie of World War II
Dans l'après midi le parlement soviétique ratifie unanimement le pacte germano-soviétique de non agression.

Au Kremlin le Maréchal Vorochilov, commissaire à la guerre, annonce la loi d'entraînement militaire. L'age de conscription est baissé de 19 à 17 ans, la plupart des exemptions sont abolis et 2 réserves sont créés incluent les femmes.

source : Chronologie of World War II

Front de Mandchourie

Bataille de Khalkhin Gol
Destruction par pilonnage de l'artillerie et de l'aviation des troupes japonaises encerclées depuis le 24 Août.
Les troupes japonaises retraitent et la bataille de Khalkin Gol est une victoire soviétique.
source : Wikipédia


 Arrêté sur la réquisition des ressources en personnel et en moyens de transport des compagnies de chemins de fer pour les besoins militaires (Journal officiel, 31 août 1939).
source : ahicf.com

30 Août 1939

Publié le par Fix

L’agitation se développe en accord avec les plans allemands.
Des membres de la minorité Allemande commettent des actes terroristes. A Lodz 17 kilos de Dynamites et 4 Kilos de Nitroglycérine ont étés trouvés dans la maison de 2 employés d'une banque Allemande. Une organisation similaire a été découverte à Poznan. Un membre d'une organisation similaire a été arrêté à la frontière dans une voiture appartenant au consulat Allemand de Katowice.
Les victimes de l'attentat de Tarnow sont aux nombres de 18.

Propos de Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie.

A Dantzig les incidents continues.
En représailles de la réquisition de camions de biens transportés par les douanes de Dantzig le gouvernement Polonais a réduit le nombre de trains de passager.
Cette nuit le Sénat a protesté sur le sujet du Commissaire Général Polonais. Un accord a été atteint cet après midi après une entrevue entre les officiels. Cependant les 2 officiels Polonais, qui sont agents ferroviaires, ont été arrêtés par la Gestapo après la réunion.

Propos de M. De la Tournelle, Consul de France à Varsovie.

 

Le ministre des affaires étrangères Français, Georges Bonnet, propose de retirer les forces polonaises et allemandes de quelques kilomètres de la frontière pour éviter les incidents qui ont emmaillés ces derniers jours.

L'ambassadeur de France à Varsovie pointe le fait que les demandes Allemandes sont vagues et vastes. Il ajoute que pour montrer sa bonne volonté il devrait nommer un plénipotentiaire mais ni M. Beck ni M. Lipski.

L'ambassadeur de France à Berlin, M. Coulondre, considère que la réponse du Chancelier Hitler au gouvernement Britannique est brutale et plus un "Diktat" qu'une expression de la volonté de négocier avec un état souverain.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org

 

En prévision d'une Attaque, les 3 destroyers de la marine Polonaise quitte leur base (plan Peking), celle ci n'ayant aucune chance en cas de guerre, et rejoignent l'Angleterre.

source : Wikipédia.

Les unités d'aviation ont ordres de quitter leurs aéroports pour rejoindre les terrains opérationnels.

source : seconde-guerre.com

 

Lord Halifax demande au gouvernement Polonais de s'abstenir de toute violence et de stopper la propagande radio qui ne fait que rajouter de l'huile sur le feu.

L'Angleterre se refuse à conseiller à la Pologne d'envoyer un plénipotentiaire à Berlin.

L'ambassadeur Britannique à Varsovie, Sir Howard William Kennard, indique que la Pologne ne veux pas envoyer de représentant à Berlin.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

 

La mobilisation générale est déclarée en Pologne.

source :  guerre-mondiale.org


Lord Halifax exprime son accords à l'ajout de la Russie dans les Garants mais informe l'Allemagne qu'elle ne doit pas s'attendre à un représentant Polonais aujourd'hui.
Il réclame aussi l'arrêt des agressions militaires durant les négociations et un "modus vivendi" sur Dantzig durant les négociations.

Monsieur Henderson indique à Herr Von Ribbentrop qu'il devrait donner ses revendications à l'Ambassadeur Polonais et ouvrir des négociations de manière normale.
Herr von Ribbentrop lit donc la proposition faite qui se décompose en 16 points mais lis vite et en Allemand. Quand M. Henderson demande une copie du document (il n'a pu tout comprendre) Herr Ribbentrop réplique que ceci n'a plus lieu d'être puisque le gouvernement Polonais n'a pas répondu avant minuit. Selon M. Henderson ceci ressemble plus à un Ultimatum qu'à une demande de négociations.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Adolf Hitler ratifie l'ordre aux forces armées de lancer l'attaque sur la Pologne (Plan Fall Weiss)

source : Chronologie of World War II

 

La presse Allemande laisse comprendre que les gouvernements de Berlin et Moscou sont arrivés à un accord concernant la résolution du problème Polonais.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org


Formation du cabinet de Nobuyuki Abe en remplacement de celui de Kiichiro Hiranuma. L'amiral Nomura, connu pour ses liens avec l'US Navy, occupe le ministère des affaires étrangères.

Nobuyuki Abe sur Wikipédia et sur le site de la Diete japonaise


L'assemblée fédérale confère les pleins pouvoirs au conseil fédéral.

source : guerre-mondiale.org


Plus de 16 000 enfants sont évacués de Paris vers la Province.


Source : Wikipedia

29 Août 1939

Publié le par Fix

Dantzig les incidents contre les Polonais se poursuivent
Un stock de bois de 5 millions de zlotys a été saisit. 200 travailleurs Polonais des chantiers navals internationaux ont été licenciés sans que leur salaire ait été payé que après la confiscation de leurs papiers d'identités. Un agent de la section militaire du commissaire général (Polonais) a été aussi arrêté.

Propos de M. De la Tournelle, consul de France à Dantzig.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org 


En donnant sa réponse à Sir Neville Henderson Herr Hitler pointe le fait qu'il accepte des négociations directes avec la Pologne à la condition que le plénipotentiaire arrive à Berlin le jour suivant (le 30). Dans le même temps il réitère ses demandes sur Dantzig et le corridor.
Il rajoute que la Russie doit être inclus dans les garants

Propos de M. Coulondre, Ambassadeur de France à Berlin

L'ambassadeur de France à Londres, M. Corbin, donne de plus amples informations concernant l'entrevue entre Sir Neville Henderson et Herr Hitler. Ce dernier a en particulier ajouté la Silésie à ses demandes et a laissé comprendre qu'il ne négocierait pas avec la Pologne avant d'être certain au préalable de l'accord du gouvernement Polonais sur toutes ses demandes.

sources : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org et  "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org 


Suivant le pacte commercial signé avec l'URSS le 19 Août l'Allemagne exportera des machines, des pièces détachées et des munitions à l'URSS. En échange l'Allemagne recevra des matières premières, en particulier du bois, du coton, des céréales, du pétrole, des phosphates, du platine et des fourrures.

source : mémorandum du Foreign office sur ibiblio.org


L'occupation de la Slovaquie par les troupes Allemandes est totale.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

 


L'amirauté Britannique prend le contrôle de tous les navires marchands enregistrés en Angleterre.

source : Chronologie of World War II

28 Août 1939

Publié le par Fix

Les incursions Allemandes en territoire Polonais se multiplient.
10 nouveaux cas
sont rapportés (patrouilles en territoire Polonais, attaque au travers de la frontière avec des fusils ou des mitrailleuses,...)
Prêt de Dzialdowo une patrouille de cavalerie Allemande a été rencontré aussi loin que 6 kilomètres derrière la frontière. Un cavalier a été tué.
Une escarmouche a aussi eu lieu prêt de Nowy-Targ sur la Frontière Slovaque.

Le maréchal Rydz-Smigly donne l'ordre aux troupes polonaises de ne pas répliquer aux provocations Allemandes mais seulement de repousser les incursions flagrantes en Pologne.

Les accusations de mauvais traitements des Allemands en Pologne qui sont dénoncés par Hitler sont de la Pure calomnie. L'ambassadeur Allemand n'a d'ailleurs fait aucune protestation dans ce sens.
De plus, un chef de Gang Polonais dont les activités sont dénoncées par les Allemands est manifestement mort depuis 2 ans.

M. Beck confirme à l'Ambassadeur Britannique à Varsovie que le gouvernement Polonais est toujours prêt à des négociations directes avec l'Allemagne.

La Pologne rappel sous les drapeaux de nouvelles classes de réservistes.

Propos de Léon Noël, ambassadeur de France à Varsovie.

M. Lipski est autorisé à faire des ouvertures indirectes dans l'objectif de régler la question des minorités par un échange de population.

Propos de M. Coulondre, Ambassadeur de France à Berlin.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org 


L'Angleterre indique à l'Allemagne qu'elle accepterait une discussion mutuelle et un accord après un règlement pacifique, par des négociations, des différences germano-polonaises, qui protégerait les intérêts essentiels de la Pologne et apporterai une garantie internationale au règlement

L'ambassadeur Britannique à Berlin dit à Herr Hitler qu'il doit choisir entre l'Angleterre et la Pologne.

En réponse le chancelier Hitler dit qu'il veut un retour de Dantzig et de tout le corridor, ainsi qu'une rectification en Silésie à cause d'un plébiscite d'après guerre. Il indique sa volonté de vouloir négocier.

L'Ambassadeur réplique que le 1er ministre pourrait placer la Grande-Bretagne dans une Politique d'amitié avec l'Allemagne et que la possibilité d'une alliance anglo-allemande n'est pas à exclure si Hitler est prêt à en payer le prix par un geste généreux envers la Pologne.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org 


La Reine des Pays Bas et le Roi de Belgique proposent leur "bons offices" pour régler la crise.
Cette offre est faite au gouvernements Français, Anglais, Allemand, Italien et Polonais.

Propos de M. Bargeton, Ambassadeur de France à Bruxelles.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org 


Le conseil fédéral lève la "couverture frontière", déployant 50.000 hommes.

source : seconde-guerre.com 

 


Chute du cabinet de Kiichiro Hiranuma.

Kiichiro Hiranuna sur Wikipédia et sur le site de la Diete japonaise

27 Août 1939

Publié le par Fix

De nouveaux incidents de frontières ont lieux.

- 2 incidents ont eu lieux à la frontière de la Prusse orientale ont provoqués des pertes. Un dans le district de Mlawa ou 2 gardes frontières Polonais ont étés tués par des soldats Allemands tirant du territoire Allemand. Un second prêt de Dzialdowo ou une colonne d'artillerie Allemande est entrée en territoire Polonais. Un des artilleurs a été tué.
- 8 autres incidents moins sérieux ont été reportés en Poméranie, dans le district de Czestochowa et en Silésie.
- A la frontière Slovaque une attaque a été faite sur un poste Polonais avec une mitrailleuse.
- Enfin, d'après les journaux Polonais les avions Allemands continuent de survoler le territoire Polonais et la péninsule interdite de Hel.

 

La mobilisation Allemande semble générale. On note l'arrivé à la frontière Polonaise de nouvelles divisions dans le nord ouest et en Prusse orientale. Les troupes en Slovaquie ont atteins Poprad.

Propos de M. Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie


Dantzig est maintenant un vaste camp fortifié. Seul les véhicules militaires peuvent circuler et la frontière Polonaise est évacuée. Tout les Stocks Polonais (blé, pétrole et sel) ont étés confisqués par le Sénat.

Propos de M. De la Tournelle, Consul de France à Dantzig.

source : "le livre jaune de la diplomatie française" sur iBiblio.org

L'ambassadeur Britannique rapporte une exagération flagrante des mauvais traitements infligés au Allemands en Pologne.

L'Angleterre suggère à la Pologne de prendre le Pape comme intermédiaire.

source : "events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Hitler refuse de prendre en considération la proposition de M. Daladier pour un règlement pacifique de la crise germano-polonaise. Il insiste aussi pour que cette demande et sa réponse restent secrètes.
M. Coulondre considère que cette tentative d'approche renforce l'impression que la France est prête à ce battre et place le Führer devant ses responsabilités tout en lui montrant que le gouvernement Français reste en faveur d'un règlement honorable pour les 2 parties.

Dans une seconde lettre, Herr Hitler répète que "Dantzig et le corridor doivent redevenir Allemand". Il insiste aussi sur le fait que le traité de Versailles doit être révisé. Selon lui, dans la situation actuelle, la guerre est inévitable.

sources : "le livre jaune de la diplomatie française" sur iBiblio.org et  "events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Le ministre Français des Affaires Etrangères, M. Bonnet, assure que la France respectera la neutralité Belge en cas de guerre. Cette attitude ne sera modifiée que si la Belgique est attaqué par une autre puissance.
Cette affirmation concerne aussi le Luxembourg.
Les Britanniques fonts de même

 source : "events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Front de Mandchourie

Bataille de Khalkhin Gol
Tentative japonaise de briser l'encerclement de l'armée du Kwantung initié par les soviétiques le 20 Août. Les soviétiques résistent et l'attaque doit être arrêtée sur un échec.
source : Wikipédia 


Décrets créant les cartes de rationnement pour la nourriture et les vêtements.

source : guerre-mondiale.org

26 Août 1939

Publié le par Fix

L'ambassadeur Britannique à Varsovie rapporte des violations de la frontière Polonaise par les Allemands et des incidents militaires

Il y a clairement des actes prémédités d'agression de détachements paramilitaires disciplinés ayant des armes de l'armée régulière...


L'Angleterre demande à la Pologne d'inclure les échanges de population dans ces négociations avec l'Allemagne "... cela donnerai des points nouveaux pour ouvrir les négociations."


La Pologne promet de consulter la France et l'Angleterre avant de prendre une décision importante, de répondre aux attaques sur ses droits économiques avec une réaction non militaire approprié et d'agir immédiatement sans consultation préalable quand un délai serait dangereux au vue d'une situation imprévisible "...pour éviter le fait accompli pour ses alliers".

source :"Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Le Premier Ministre, M. Daladier, a supplié le Chancelier Hitler de tenter une dernière tentative pour un règlement pacifique avec la Pologne.


La France presse pour des négociations directes entre l'Allemagne et la Pologne.

Dans la conjoncture actuelle, gagner du temps pourrait être le facteur décisif. Il n'est pas impossible que les modérés dans le parti national-socialiste puissent trouver des arguments dans le pacte russe pour dissuader le Führer de faire la guerre en pointant les possibilités économiques illimités dans la collaboration du Reich avec les Soviétiques.

source :"Events leading up to World War II" sur iBiblio.org   


Herr Hitler informe Sir Neville Henderson qu'il est prêt à faire une dernière tentative pour sauver la paix.
L'Ambassadeur a quitté Berlin en avion pour Londres afin de transmettre la proposition du Führer au gouvernement Britannique.

Propos de M. Coulondre, Ambassadeur de France à Berlin.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org


L'Allemagne renouvelle sa promesse de respecter le territoire belge tant que les autres font de même, et de le défendre contre toute violation.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org 

 


Signature du compromis Serbo-Croate concernant l'autonomie des Croates et la création du Banat de Croatie. Le Banat possède un parlement qui peut choisir un Ban et un Vice-Ban Croate.

Cette Croatie comprend une partie de la Bosnie, la majeure partie de l'Herzégovine et la ville de Dubrovnik et ses environs. Elle est formé des anciens Banat de la Save, Littoral, Zeta, Vrbas, de la Drina et du Danube.

sources : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org  et Wikipédia 


La Hongrie rejette la proposition Roumaine de pacte de non agression

source :"Events leading up to World War II" sur iBiblio.org  

 


Le 1er Ministre du Canada, M. Mackenzie King, envoi un appel au Chancelier Hitler, au président moscicki et à Mussolini.

source :

 Le régiment irlandais du Canada est rappelé sous les Armes. La milice est aussi rappelée afin de protéger les côtes et les zones industrielles vulnérables.

source : chronologie of WWII


 L'ambassadeur du Japon, M. Horinouchi, indique au Secrétaire d'Etat, M. Hull, que le Japon a décidé "d'abandonner la poursuite plus avant des négociations avec l'Allemagne et l'Italie concernant un rapprochement dans le cadre du pacte anti-Komintern, dont ils ont fait parti depuis quelque temps".

source :"Events leading up to World War II" sur iBiblio.org  


 La Belgique décrète la mobilisation générale.

source : seconde-guerre.com

25 Août 1939

Publié le par Fix

Signature du pacte d'assistance Anglo-polonais à Londres. Si l'Allemagne attaque une des nations l'autre entrera en guerre à ses cotés.

source : "events leading up to world war II" sur iBiblio.org


Hitler
annule temporairement son ordre d'attaquer la Pologne.

source : chronologie of World War II


De nouveaux incidents sont rapportés par la presse Polonaise.
A la vue des incidents ayant lieu actuellement, notamment contre ses agents ferroviaires à Dantzig, la Pologne se réserve le droit d'adopter des mesures de représailles.

Propos de Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie.

Les préparations militaires s'accélèrent à Dantzig. Des jeunes gens sont transportés de Prusse Orientale en camion et sont équipés pour prendre leur position de combat pendant que de plus en plus de batteries anti-aériennes lourdes sont placés le long de la côte.

Propos de M. De La Tournelle, Consul de France à Dantzig.

source : "le livre jaune de la diplomatie Française" sur iBiblio.org 


Le Chancelier Hitler indique à la France qu'il n'a aucune inimitié envers la France, qu'il ne veut pas la guerre mais plutôt de bonnes relations avec elle.

Les Provocations Polonaises ont placés le Reich dans une position qui ne peut continuer... Non seulement le gouvernement de Varsovie a rejeté mes propositions mais il a aussi assujetti la minorité Allemande, nos frères de sang, au plus terrible traitement, et a commencé sa mobilisation.... Aucune nation digne de ce nom ne peu accepter de telles insultes intolérables. La France pas plus que l'Allemagne.
Cette situation a duré trop longtemps et je répliquerai par la force à toute nouvelle provocation.

source : "le livre jaune de la diplomatie Française" sur iBiblio.org


Réponse de Mussolini à la lettre de Hitler du 22 Août

Je réponds à votre lettre qui vient de m'être remise par votre ambassadeur, Monsieur von Mackensen.

    1° En ce qui concerne le pacte avec la Russie, je l'approuve entièrement ;

    2°Je trouve qu'il serait utile d'éviter une rupture ou un refroidissement des relations avec le Japon ce qui risquerait de l'amener à se rapprocher du groupe des États démocratiques... ;

    3° Le pacte de Moscou gêne la Roumanie et peut modifier la position de la Turquie, qui a accepté un emprunt anglais, mais n'a pas encore signé d'alliance. Un changement d'attitude de la part de la Turquie bouleverserait les dispositifs stratégiques des Français et des Anglais en Méditerranée orientale ;

    4° Je comprends parfaitement la position allemande envers la Pologne et le fait qu'une situation aussi tendue ne peut se prolonger indéfiniment ;

    5° En ce qui concerne la valeur effective de l'apport italien dans l'éventualité d'une action militaire, mon point de vue est le suivant :

Si l'Allemagne attaque la Pologne et que le conflit soit localisé, l'Italie fournira à l'Allemagne l'aide politique et économique dont elle aurait besoin, sous quelque forme que ce soit.

Si l'Allemagne attaque la Pologne et que les Alliés de cette dernière contre-attaquent l'Allemagne, il me faut insister sur le fait que je ne puis prendre l'initiative d'opérations de guerre étant donné l'état actuel des préparatifs militaires de l’Italie, état qui a été signalé maintes fois et en temps opportun à vous, Führer, ainsi qu'à von Ribbentrop .

Toutefois nous pourrions intervenir immédiatement si l'Allemagne nous fournissait dès le début les munitions et les matières premières nécessaires pour soutenir le choc que nous aurons sans doute à subir de la part des Français et des Anglais (1). Lors de nos précédentes rencontres, la guerre avait été prévue pour 1942 (2) et, à cette date, j'aurais été prêt, sur terre, sur mer et dans les airs, selon les plans convenus.


(1) Cet échappatoire est une idée de Ciano, son ministre des Affaires étrangères et Attolico, son ambassadeur à Berlin. La liste de matériel et de matières premières est rédigée de manière disproportionnée pour faire en sorte qu’Hitler ne puisse donner une réponse positive.

(2) Lors de la signature du Pacte d’acier en mai, von Ribbentrop a alors assuré à l’Italie que l’Allemagne consentait à maintenir la paix jusqu’en 1942. Mais rien dans le texte même du pacte n’obligeait l’Allemagne à attendre jusque là pour déclencher le conflit. Alors que l’article 3 prévoyait clairement que l’entrée en guerre de l’un des deux signataires entraînerait automatiquement l’entrée en guerre de l’autre.


source : guerre-mondiale.org  


Mer Baltique
Le cuirassé et navire école de la marine allemande Schleswig-Holstein jette l'ancre dans le port de Dantzig provoquant l'enthousiasme de la population allemande de la ville.

source : Saviez-vous que... 


Décret d'application de la loi sur l'organisation générale de la nation pour le temps de guerre.
source : ahicf.com


Le président Roosevelt envoie un second appel au Chancelier Hitler

source : "events leading up to world war II" sur iBiblio.org

 


L’Italie déclare la mobilisation

source : "events leading up to world war II" sur iBiblio.org

 


Le Japon émet une protestation face au pacte germano-soviétique.

source : "events leading up to world war II" sur iBiblio.org

 


Le Pape, Pie XII, remercie le Roi des Belges pour ses déclarations dans le cadre du groupe des pays d'Oslo.

Propos de Charles-Roux, Ambassadeur de France au Vatican.

source : "le livre jaune de la diplomatie Française" sur iBiblio.org

24 Août 1939

Publié le par Fix

- Suites aux revendications du Sénat de Dantzig la Pologne stoppe les négociations concernant les douanes. D'après la presse les autorités de Dantzig déplorent cette décision.

- Le gouvernement Polonais conteste la légalité de la nomination de Albert Forster au poste de Chef de l'état de Dantzig. Il déclare que la responsabilité de ce qui pourrai en résulter retombera entièrement sur le Sénat de Dantzig.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Le gouvernement Français insistera fermement pour que le gouvernement Polonais ne prenne aucune action militaire dans l'éventualité ou le sénat de la cité libre proclamerait Dantzig comme faisant parti du Reich. M. Beck Approuve entièrement.

Propos de Georges Bonnet, Ministre des affaires étrangères Français.


Les incidents germano-polonais deviennent de plus en plus fréquents suite aux provocations allemandes.

De Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie à Georges Bonnet, Ministre des affaires étrangères.
(Reçu à 23h55)
La presse polonaise annonce les incidents suivants
- Arrestation à la frontière Silésienne d'un courrier diplomatique polonais. Il est dit qu'il est emprisonné à Breslau et maintenu en détention malgrè les interventions du consulat et de l'ambassade
- La nuit dernière 3 bombardiers Allemands ont survolés Bohumin. Un chasseur Polonais a pris l'air et ils sont retournés en territoire Allemand.
- Le corps d'un soldat Polonais disparu à Dantzig il y a quelques jours a été rendu mutilé aux autorités Polonaise. Ceci a provoqué une grande indignation
- La presse Polonaise publie les déclarations suivantes sur les 2 avions commerciaux Allemands qui, selon le D.N.B, se sont fait tirer dessus dans les alentours de Varsovie. A 8h un avion Allemand a été vu volant au dessus du territoire Polonais mais on ne lui a pas tiré dessus. A 16h un autre avion a survolé la zone interdite de la péninsule de Hel. Après 3 tirs de sommation de la part des batteries anti-aériennes Polonaises l'avion a fait demi tour.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org

 


 

Le 1er ministre, M. Chamberlain, a répété les principes fondamentaux de la diplomatie anglaise et a nommé l'observance des accords internationaux et le renoncement à la force comme les éléments principaux à l'établissement de la confiance.

L'ambassadeur de Grande-Bretagne en Pologne a télégraphié à Lord Halifax que le Maréchal Goering a dit à l'ambassadeur Polonais à Berlin  que l'alliance avec l'Angleterre était le principal obstacle à la diminution des tensions.

L'Angleterre a répondu de façon favorable à l'appel des puissances d'Oslo.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

 

Sir Neville Henderson est convaincu de ne pas avoir laissé de doutes dans l'esprit de Herr Hitler sur la résolution de la Grande-Bretagne. Le Führer l'a cependant informé que sa patience est à bout. Qu'un seul incident contre un Allemand ait lieu en Pologne et il "marchera". L'ambassadeur Britannique à Berlin considère que la seule chance d'au moins repousser le jour fatal est de mettre de coté les calculs et de créer un contact direct entre Varsovie et Berlin.

Propos de M. Coulondre, Ambassadeur de France à Berlin.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org


Le président Roosevelt en appel au Chancelier Hitler et au président Moscicki de Pologne pour que l'Allemagne et la Pologne se retiennent de tout acte hostile durant une trêve et acceptent de regler leur controverse par des négociations directes, un arbitrage ou une conciliation. Il offre aussi la contribution des Etats Unis pour trouver une solution aux problèmes économiques et un désarmement.

 

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org


Le Pape lance un appel pour la paix.  
 C'est par la force de la raison et non par la force des armes que la justice progresse et les empires qui ne sont pas basés sur la justice ne sont pas bénis par Dieu. La diplomatie émancipé de la moralité trahis ceux la même qui l'aurait voulu ainsi.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

 


 

 Suspension des journaux liés au parti communiste suite à la signature du pacte germano - soviétique dans le cadre d'un décret autorisant la saisie et la suspension des publications de nature à nuire à la défense nationale et concernant le contrôle de la presse et des publications.

source : ahicf.com


















 

 

Coupure de journal du Figaro du 24 Août
source : k-orchestra.net

Front de Mandchourie

Bataille de Khalkhin Gol
Prise de la côte 721 par le 601e régiment d'infanterie et la 7e brigade motorisé soviétique. La prise de la côte achève l'encerclement d'une partie de l'armée du Kwantung comprenant la 23e division le 8e régiment de garde frontière et le 2/28 bataillon d'infanterie.


Voiture blindé Soviétique détruite durant la bataille de Khalkhin Gol

23 Août 1939

Publié le par Fix

Les ministres des Affaires étrangères Von Ribbentrop et Molotov signent à Moscou un pacte de non-agression entre l'Allemagne et l'Union Soviétique. En annexe est ajouté un protocole secret sur un partage de l'Europe de l'est entre les 2 pays.

1. Dans le cas d'une réorganisation territoriale et politique des zones appartenant aux Etats baltes (Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie), la frontière septentrionale de la Lituanie devra constituer la limite des sphères d'influence de l'Allemagne et de l'URSS. En fonction de quoi, les droits de la Lituanie sur la zone de Vilna sont reconnus par les deux parties.

2. Dans le cas d'une réorganisation territoriale et politique des zones appartenant à l'Etat polonais, les sphères d'influence de l'Allemagne et de l'URSS seront délimitées approximativement par les fleuves Narev, Vistule et San.

La question de savoir si l'intérêt des deux parties rend souhaitable la conservation d'un Etat polonais indépendant, et celle des limites qui doivent être fixées à cet Etat pourront être déterminées seulement au cours des développements politiques ultérieurs. En tout état de cause, les deux gouvernements régleront cette question par des accords à l'amiable.

3. Pour ce qui est du sud-est de l'Europe, la partie soviétique rappelle à l'attention ses prétentions sur la Bessarabie. La partie allemande déclare son désintéressement politique complet pour ce territoire.

source : Wikipédia -- texte du pacte germano soviétique

A Dantzig le sénat nomme par décret Albert Forster, responsable du parti nazi pour la région (Gauleiter) de Dantzig et de Prusse de l'ouest (est de la Poméranie), Chef de l'état de la ville libre par décret.

Le Consul de France, Monsieur De la Tournelle, rapporte que des agents ferroviaires polonais ont étés arrêtés à Dantzig et que les écoles Polonaises sont réquisitionnées pour les affaires militaires.

Le Consul Général d'Allemagne à Dantzig rapporte que des Polonais ont tirés sur un avion civil Allemand prêt de Heisternest dans la péninsule de Hel.

sources : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org et le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org

Herr Hitler répond au message du 1er Ministre Britannique envoyé le 22 que l'Allemagne est préparée et déterminée à se battre si elle est attaquée par l'Angleterre.
Il n'y a pas de doutes sur la détermination du nouveau Reich à accepter les privations et les malheurs de toutes sortes et à n'importe quel moment plutôt que de sacrifier ses intérêts ou même son honneur.
Si l'Angleterre mobilise contre l'Allemagne celle ci mobilisera immédiatement.
Sachant que l'Allemagne n'a jamais eu l'intention d'adopter des mesures militaires autres que de nature purement défensives contre la Grande-Bretagne et le France et a déjà souligné qu'elle n'a pas l'intention d'attaquer dans le futur la France ou la Grande-Bretagne, l'annonce faite par votre Excellence ne peut que constituer une menace voulue contre le Reich.
Seul un changement dans l'attitude des signataires de Versailles peut apporter un changement, pour le mieux, entre l'Allemagne et l'Angleterre.
Puisque le crime du traité de Versailles a été commis et qu'elles se sont obstinées à s'opposer à toute révision de celui ci

L'ambassadeur Britannique à Berlin, Sir Neville Henderson, s'envole pour Berchtesgaden portant un message du 1er Ministre Britannique à Herr Hitler.
Celui ci répond que la plus petite tentative Polonaise d'agir contre l'Allemagne ou Dantzig provoquerait une intervention Allemande  ("a protective measure")

sources :"Events leading up to World War II" sur iBiblio.org et le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org

 


Le Président Américain, F.D. Roosevelt, en appelle au Roi d'Italie, Victor Emmanuel III, pour qu'il formule une proposition de paix

A nouveau une crise dans les affaires du monde montre clairement la responsabilité des chefs d'états dans le destin de leur peuple et de l'humanité toute entière.  C'est à cause de l'accord traditionnel entre l'Italie et les Etats Unis ainsi que les liens de consanguinité entre des millions de nos concitoyens que je sens que je peux m'adresser à votre Majesté dans le but de maintenir la paix dans le monde.
Je crois, ainsi que le peuple Américain, que votre Majesté et le gouvernement de votre Majesté peut influencer considérablement afin d'empêcher une guerre.

 

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Albert Roi des Belges en appelle au Puissances D'Oslo pour des négociations ouvertes dans un esprit de coopération fraternelle.
Une paix durable ne peut être fondé sur la force, uniquement par un ordre moral.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Les communistes français se refusent à condamner le traité germano soviétiques et se retrouvent isolés sur la scène politique française tout en provoquant l'incompréhension de leur base électorale.
source : Wikipédia

La France et la Pologne rappellent quelques classes de réservistes sous les drapeaux sans toutefois décréter la mobilisation générale.



Le parlement britannique concède des pouvoirs spéciaux au gouvernement.
source : Wikipédia



Mer du nord
Le Cuirassé de poche Deutschland quitte Wilhelmshaven et passe en mer du nord sans être détecté par les Britanniques. Il est en route pour l'Atlantique Nord d'ou il attendra la déclaration de guerre.
source :Chronology of world war II

22 Août 1939

Publié le par Fix

Le gouvernement Allemand espère détruire toute résistance Polonaise par une attaque éclair avant la fin du mois D'Août.
Beaucoup de voitures ont étés réquisitionnées à Hambourg et repeintes aussitôt en gris avec un numéro militaire.

Propos de M. Garreau, Consul Général de France à Hambourg.

Des ordres ont été donnés à la presse Polonaise pour calmer, au moins pendant quelques jours, les attaques contre le Reich.

Propos de M. Léon Noël, Ambassadeur de France à Varsovie.

Le personnel militaire Allemand considère comme certain une action contre la Pologne dans les prochains jours. L'annonce d'un pacte de non-agression entre l'Allemagne et la Russie a beaucoup contribué à renforcer la confiance de l'armée dans le succès des armes.

Propos de M. Coulondre, Ambassadeur de France à Berlin.

source : le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org
Le cabinet Britannique est de l'opinion que le pacte de non-agression entre l'Allemagne et l'URSS n'affectera pas ses obligations envers la Pologne.
...ils restent de l'opinion qu'il n'y a rien dans les difficultés qui sont apparues entre la Pologne et l'Allemagne qui pourrait justifier l'utilisation de la force impliquant une guerre européenne, avec toutes ses conséquences tragiques, comme l'a répété le premier ministre. Il n'y a en effet aucune question en Europe qui ne pourrait trouver une solution pacifique, si seulement la confiance pouvait être restauré.

Le Premier Ministre Chamberlain a écrit au Chancelier Hitler suggérant une trêve dans les incitations et les polémiques de presse, durant laquelle les plaintes des minorités pourraient être réglés et les conditions pour un dialogue direct entre l'Allemagne et la Pologne pour un règlement garantie internationalement pourraient être réunies.
Il a été allégué que, si le gouvernement de sa majesté avait été plus clair sur sa position en 1914, la grande catastrophe aurait été évitée. Le gouvernement de sa majesté est résolu qu'en cette occasion il n'y aura pas d'incompréhension tragique.

source :
le livre jaune de la diplomatie française sur IBiblio.org
Arrivée du ministre des affaires étrangères du Reich, Von Ribbentrop à Moscou.
source :Guerre-mondiale.org



Lettre de Hitler à Mussolini
Duce,

Depuis quelque temps l'Allemagne et la Russie envisageaient la possibilité d'établir leurs relations politiques mutuelles sur des bases nouvelles. La nécessité d'arriver à des résultats concrets dans ce sens est devenue plus impérieuse pour plusieurs raisons :

1° - Les conditions de la situation politique mondiale en général ;

2° - Le retard prolongé que met le cabinet japonais à préciser sa position. Le Japon était prêt à conclure avec nous une alliance contre la Russie (1), mais, dans les circonstances présentes, une telle alliance ne présenterait pour l'Allemagne - et à mon avis pour l'Italie - qu'un intérêt secondaire. Le Japon ne tenait pas toutefois à assumer des obligations précises en ce qui concerne l'Angleterre - question décisive pour l'Allemagne, et aussi, me semble-t-il, pour l'Italie... ;

3° - Les relations entre l'Allemagne et la Pologne laissent à désirer depuis le printemps et, au cours de ces dernières semaines, la situation est devenue tout simplement intolérable, non par la faute du Reich, mais à cause de l'attitude britannique... Toutes ces raisons m'ont incité à hâter l'aboutissement des pourparlers germano-russes. Je ne vous ai pas encore fourni de détails sur cette question. Mais, au cours des dernières semaines, le Kremlin a paru de plus en plus disposé à engager des pourparlers avec l'Allemagne. Ces dispositions ont coïncidé avec la démission de Litvinov et m'ont permis, après une mise au point préliminaire, d'envoyer à Moscou mon ministre des Affaires étrangères pour y arrêter les termes d'un traité qui est de loin le plus considérable des pactes de non-agression existant aujourd'hui ; le texte va en être rendu public. Ce pacte est inconditionnel et comporte par surcroît l'engagement pour les deux parties de se consulter sur toutes les questions intéressant l'Allemagne et la Russie. Je puis aussi vous informer, Duce, qu'étant données ces promesses, l'attitude bienveillante de la Russie est assurée et, par-dessus tout, qu'il n'existe plus désormais la moindre possibilité d'une attaque de la part de la Roumanie dans l'éventualité d'un conflit.
(1) Le Japon avait signé le pacte antikomintern contre l’U.R.S.S. le 25 novembre 1936. Il adhèrera le 27 septembre 1940 au pacte tripartite.

source : guerre-mondiale.org