Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 Mai 1942

Publié le par Fix





Affiche de la fête des mères de 1942, fête nouvellement crée par le régime de Vichy, entrant dans les thèmes de la révolution nationale

source : mémorial de caen (photo)
uk.gifFront ouest
Dans la nuit du 30 au 31 se déroule l'opération Milenium, premier raid britannique de 1000 bombardiers sur l'Allemagne. La cible du raid est Hambourg, mais le mauvais temps force les 1047 avions britanniques à se détourner sur la cible secondaire, la ville de Cologne.
La chasse de nuit allemande est pendant ce temps distraite du raid principal par 113 autres avions alliés envoyés au dessus de l'Allemagne.

868 bombardiers réussissent à trouver leur cible, déchargeant 1455 tonnes de bombes, les 2 tiers étant des bombes incendiaires, sur la ville pendant 75 minutes.

40 bombardiers britanniques sont détruit durant le raid et 19 autres s'écrasent au sol sur le trajet du retour, mais 45000 à 60000 civils allemands se retrouvent sans abris, 12840 bâtiments étant détruits, dont 16 écoles, 17 églises, 9 hôpitaux, 4 bâtiments d'université, 10 bâtiments historiques,....
Le chiffre des morts allemands se situant entre 469 et 486 personnes des suites du raid lui même, 411 étant des civils. 5027 personnes sont blessées par le bombardement.
Une grande partie de la population de la ville quittera celle-ci suite au raid.

source : wikipedia, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, Worldwar-2.net

Front d'Afrique du nord
La bataille de Chaudron continue, et la 150e brigade britannique est détruite dans les combats. Les canons anti-char de l'axe détruisent un grand nombre de chars britanniques lors des contre-attaques infructueuses sur ses positions. Les blindés britanniques sont trop dispersés, leur enlevant une grande part de leur puissance de choc.

A Bir Hakeim, un convoi de 50 camions de ravitaillement arrive avec une grosse cargaison d'eau. Le convoi quitte ensuite la position pour retourner dans les lignes britanniques avec les prisonniers, les indiens et les blessés.
Des raids sont organisés depuis la position sur les alentours. Depuis le 27 mai, les français libres ont détruit 41 chars, fait 98 prisonniers allemands et 145 prisonniers italiens, en n'ayant que 2 morts et 4 blessés.

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
Mer de Tasman
Un sous-marin de poche japonais entre dans le port de Sydney

source : Worldwar-2.net


undefined Atlantique nord
Le sous-marin italien Comandante Cappellini coule le pétrolier britannique Dinsdale au milieu de l'Atlantique nord
Le U506 coule le cargo britannique Fred W. Green au milieu de l'Atlantique nord
Le U432 coule le cargo canadien Liverpool Packet au sud de la Nouvelle-écosse, au Canada

source : UBoat.net, RegiaMarina.net

30 Mai 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
La poche soviétique à Barkenkovo se rend, terminant les opérations de la seconde bataille de Kharkov.
L'offensive soviétique est un échec terrible pour l'armée rouge, qui perd entre 200000 et 240000 soldats tués, blessés ou capturés, ainsi qu'une grande partie de sa capacité blindée.

Coté allemand les pertes sont minimes et tournent autour de 20000 hommes

La défaite, en grande partie du aux décisions personnelles de Staline et à une préparation désastreuse, met un terme aux succès soviétiques de l'hiver 1941 et permet aux allemands de reprendre l'initiative.

Prisonniers soviétiques lors de la seconde bataille de Kharkov.
Cette défaite laisse le champ libre aux allemands pour engager leur campagne d'été vers le Caucase et la Volga, la capacité de résistance soviétique étant fortement mise à mal par les pertes autour de Kharkov au printemps 1942

source : Worldwar-2.net, wikipedia, inilossum.com (photo)
Front d'Afrique du nord
Les troupes de l'axe continuent d'être sur la défensive dans le "chaudron", une attaque étant tout de même faite pour faire la liaison avec le Xe corps italien, tentant de se frayer un chemin dans les champs de mine alliés de la ligne de Ghazala, plus à l'ouest. La 150e brigade d'infanterie britannique est fortement prise à partie lors de ces opérations.

A Bir Hakeim, toujours isolé du reste de l'armée britannique, la 1ere brigade française libre commence à manquer d'eau. La position à recueillie 620 soldats indiens assoiffés et garde 243 prisonniers, ces hommes en plus tirant beaucoup sur les réserves d'eau de la position

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
Pacifique centre
Suite à l'ordre de l'Amiral Nimitz de rejoindre la Task Force 16 de l'Amiral Spruance à Midway, la task Force 17 de l'Amiral Fletcher, comprenant entre autre le porte-avion USS Yortown, remis en état après la bataille de la mer de corail, prend la mer

4 sous-marins japonais arrivent plus tard dans la journée sur la zone, mais trop tard pour intercepter les forces américaines qui se dirigent vers Midway.

Le porte-avion USS Yorktown en cale seche à Pearl Harbor entre la bataille de la mer de Corail et la bataille de Midway.
Suite à un travail acharné, les ingénieurs et ouvriers américains réussissent à remettre suffisement en état le navire pour qu'il puisse participer à la bataille de Midway, suprenant les japonais, qui croyaient qu'il ne serait pas en état, comme le Shokaku, en réparation au Japon

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
undefined Atlantique nord
Le U404 coule le cargo américain Alcoa Shipper au milieu de l'Atlantique nord
Le U155 coule le cargo norvégien Baghdad au nord de la Guyane française

Pacifique nord
Le sous-marin américain USS Pompano coule le transport japonais Atsuta Maru à l'est de l'île d'Okinawa

source : UBoat.net, Hyperwar

Caricature de David Leslie Illingworth dans le Daily Mail le 30 Mai 1942 : "Les tireurs de sarbacane"

Texte: Ou donc reste ma caravane...
sur les vehicules : colonne de ravitaillement

source : CartoonHub

29 Mai 1942

Publié le par Fix

Front d'Afrique du nord
Coincé dans la zone du "chaudron", les forces du XXe corps de l'axe sont dans une position difficile, harcelés par les forces blindées britanniques et sans ravitaillement. Heureusement pour le général Rommel, les division italiennes Trieste et Ariete, réussissent à sécuriser un passage dans les champs de mine alliées au nord de Bir Hakeim, permettant le transport, sous les bombardements alliés, du ravitaillement nécessaire à ses troupes

Les forces blindées britanniques tentent une contre-attaque sur la zone de Knightsbridge Road, mais celle-ci n'atteint pas ses objectifs

A Bir Hakeim, les français libres tentent de rétablir le contact avec la 150e brigade britannique, plus au nord de leur position, mais sont repoussés par l'artillerie italienne.

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com
Front de Chine
Les forces chinoises sont défaites par les forces japonaises à Kinhwa, dans la province du Chekiang, au sud de Shanghai.

source : Worldwar-2.net
undefined Mer des caraïbes
Le U504 coule le cargo britannique Allister au sud de l'île de cuba
Le U156 coule le cargo britannique Norman Prince à 60 miles à l'ouest de Sainte Lucie
Le U107 coule le cargo britannique Western Head entre Cuba et Haiti.

Méditerranée
Le U568 est coulé au nord est de Tobrouk par le destroyer britannique HMS Hero et les destroyers d'escorte britanniques HMS Eridge et HMS Hurworth.

Mer de Chine Méridionale
Le sous-marin américain USS Swordfish coule un cargo japonais au nord de Bornéo.

source : UBoat.net, Hyperwar
uk.gif Le président américain, M. Roosevelt, le premier ministre britannique, M. Churchill, et le ministre soviétique des affaires étrangères, M. Molotov, se rencontrent pendant 7 jours pour discuter de la coopération entre les alliés occidentaux et l'Union Soviétique
Durant les conversations une compréhension totale a été atteinte concernant la tache urgente d'ouverture d'un second front en Europe en 1942. De plus, des mesures pour accroître et pourvoir plus rapidement du matériel à l'Union Soviétique venant des Etats Unis ont étés discutées. De même ont été discutés les problèmes fondamentaux sur la coopération de l'Union Soviétique et des Etats-Unis dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité pour les peuples amoureux de la liberté, une fois la guerre terminée. Les 2 parties ont constatées avec satisfaction leur unité de vue sur ces questions.
Affiche de propagande américaine pour l'achat des emprunts de guerre
"Mon Dieu, gardez les en bonne santé"

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, mémorial de caen (photo)

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 29 Mai 1942

source : CartoonHub

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 29 Mai 1942 : "A plus tard mon pote"

source : CartoonHub

28 Mai 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
En Ukraine, toutes les tentatives d'offensives soviétiques sont stoppées par le Maréchal Timoshenko, pour concentrer tous les efforts de l'armée rouge dans le secours aux troupes soviétiques encerclées dans le saillant de Barkenkovo.

source : wikipedia, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Les combats continuent à Ghazala, et la contre-attaque de la 4e brigade blindée repousse la 90e division légère allemande d'El Adem.

Les combats blindés ont lieux toute la journée, mais les forces de l'axe commencent à manquer de carburant, pénalisées par la position de Bir Hakeim, toujours tenu par la 1ere division française libre, empêchant le transfert de carburant facilement par le sud.
Pour pallier à cette situation, le général Rommel donne l'ordre de ménager un passage dans les champs de mine alliés de la ligne de Ghazala, permettant de faire passer le ravitaillement par celle-ci.

La RAF bombarde les alentours de Bir Hakeim et les épaves de chars italiens qui s'y trouvent. La position française libre est totalement coupée du reste de la VIIIe armée

source : wikipedia, wikipedia, Worldwar-2.net, onwar.com
Pacifique nord
Les derniers navires japonais partent pour Midway

pacifique centre
La task force 16, comprenant les porte-avions américains USS Enterprise et USS Hornet, quitte Pearl-Harbor sous le commandement de l'amiral Spruance, l'amiral Halsey n'étant pas en mesure d'en assumer le commandement, cloué au lit par une maladie de peau.

Vue de l'atoll de Midway quelque mois avant la bataille. Cet atoll, à mi chemin entre l'asie et la côte ouest américaine, est important pour le contrôle des routes maritimes, principalement les voies d'accès vers les îles Hawaï

source : onwar.com, Worldwar-2.net, wikipedia
undefined Atlantique nord
Le sous-marin italien Barbarigo coule le cargo britannique Charlbury au large de Recife, au Brésil.
Le U155 coule le cargo néerlandais Poseidon à l'est des petites Antilles
Le U506 coule le cargo britannique Yorkmoor au milieu de l'Atlantique nord

Mer des Caraïbes
Le U502 coule le cargo américain Alcoa Pilgrim au sud de l'île de Porto Rico
Le U106 coule le cargo britannique Mentor au nord de la péninsule du Yucatan, au Mexique
Le U103 coule le pétrolier américain New Jersey à 90 miles au sud ouest de l'île de Grand Cayman

Mer de Chine méridionale
Le sous-marin américain USS Salmon coule le transport japonais Ganges Maru au milieu de la mer de Chine méridionale
Le sous-marin américain USS Seal coule le cargo japonais Tatsufuku Maru au nord de Bornéo

source : UBoat.net, RegiaMarina.net, Hyperwar
200 polonais sont amenés de Varsovie au village de Magdalenka, dont 3 femmes de l'hôpital de la prison de Pawiak qui sont amenées sur des civières, et exécutés.

source : Worldwar-2.net



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 28 Mai 1942 : "Je raffraichis vos vêtements civils Sir"

sur les vêtements de Churchill : leader de la guerre du peuple
sur la salopette: leader de la paix du peuple
Sur la boite : Boule de naphtaline

source : CartoonHub

27 Mai 1942

Publié le par Fix

Les îles de Wallis et Futuna se rallient à la France Libre, suite à l'arrivée de l'aviso français libre Chevreuil, venant de Nouvelle-calédonie

Le général De Gaulle fait un certain nombre de déclarations à Londres. Les déclarations portent entre autre sur l'accord conclu entre l'Amiral Robert, Haut-Commissaire de Vichy pour les colonies françaises d'Amérique et résidant à la Martinique, et le gouvernement américain, accord conservant à l'Amiral Robert son influence sur les territoires français en Amérique.
Q. - Que pensez-vous de la marche des événements à la Martinique, par rapport à la situation intérieure de la France ?

R. - La question que vous venez de poser est très importante. Elle est au fond de presque toute la discussion mondiale actuelle au sujet de la France et, naturellement, de la France Combattante. Cette question c'est la représentation des intérêts généraux de la France parmi les démocraties. Il s'agit de savoir si les intérêts généraux de la France sont ou ne sont pas représentés parmi les démocraties. Quand il se produit un fait comme celui de la Martinique, ou bien la question est tranchée unilatéralement par une Puissance étrangère et alliée, ou bien elle est tranchée par un accord entre cette Puissance alliée et M. Laval, c'est-à-dire en dernier ressort M. Hitler. Ni l'une ni l'autre de ces solutions ne sont acceptables. Elles ne font pas entrer en ligne de compte la représentation des intérêts généraux de la France parmi les Alliés. Je le dis comme je le pense.

Q. - Si l'Amiral Robert rompait les liens avec Vichy, est-ce que vous seriez prêts à l'accueillir dans le Mouvement Français Libre ?

R. - Une seule question intéresse la France Combattante. C'est le rassemblement du peuple français dans la guerre aux côtés des Alliés. Si un Français, et à plus forte raison un chef français, décide de reprendre le combat pour la France aux côtés des Alliés, nous n'éprouvons aucune difficulté à nous unir avec ce chef et avec ce Français. Nous ne faisons aucune exclusion parmi les Français, quels qu'ils soient, du moment qu'ils se rassemblent dans la guerre pour la France, aux côtés des alliés de la France.

Q. - Le Général a-t-il des propositions à faire pour améliorer la représentation des intérêts français auprès des démocraties ?

R. - Je pense que la question de la représentation des intérêts français auprès des démocraties est actuellement, dans certains cas, mal posée, parce qu'on n'y comprend pas le caractère réel de la France Combattante, c'est-à-dire de la France qui combat au milieu des démocraties.

C'est ainsi que, récemment, j'ai lu dans les journaux américains les déclarations de certaines personnalités américaines avançant l'appréciation suivante au sujet de la France Combattante : « Il convient que la France Combattante reste exclusivement une organisation militaire.» Pour appuyer cette thèse, ces journaux, ces personnalités disaient: « Les Français Combattants eux-mêmes ne veulent pas faire de politique. Et puisque les Français Combattants eux-mêmes ne veulent pas faire de politique, ils ne sont pas qualifiés pour représenter au point de vue national les intérêts généraux de la France parmi les démocraties et ils doivent rester exclusivement une organisation militaire.»

Je pense, et tous les Français Combattants pensent, et un très grand nombre de Français en France pensent que c'est là jouer sur les mots.

Il est tout à fait exact que les Français Combattants et l'immense majorité des Français en France ne veulent pas actuellement se diviser dans des luttes de politique intérieure.
Les Français Combattants ne sont d'aucun parti; ils comprennent des hommes de tous les partis, de toutes les opinions, rassemblés pour une seule tâche qui est la libération de la France.
Mais cela ne signifie pas du tout que la France Combattante doive être enfermée purement et simplement dans une organisation militaire. Enfermer la France Combattante dans une organisation militaire, ce serait demander au Général de Gaulle de fournir des morts et des blessés pour les champs de bataille, des morts pour les pelotons d'exécution, sans que la France en tire aucun avantage national parmi les démocraties.

La France Combattante combat pour les intérêts généraux de la France qu'elle prétend représenter. En outre, elle veut rassembler le peuple français dans la guerre. Comment rassembler le peuple français dans la guerre, si la France Combattante n'a qu'un caractère exclusivement militaire ?

Enfin, c'est un fait que la France Combattante a la charge d'administrer des territoires importants, qu'elle exerce, au nom de la France, le mandat français sur les États du Levant, et qu'elle est donc obligée de ne pas s'en tenir à un rôle exclusivement militaire.

Q. - Avez-vous des suggestions pratiques à nous donner pour étendre l'expression nationale de votre mouvement et lui donner une expression politique ?

R. - Ici je vais vous répondre très franchement. La représentation du peuple français est naturellement dans le peuple français. Nous ne pouvons pas avoir la prétention, étant une poignée d'hommes, de constituer la représentation politique du peuple français. Cette représentation politique ne pourra reparaître qu'à la libération, quand le peuple français reconstituera dans sa souveraineté sa politique. Voilà une première chose qu'il faut bien comprendre.

Mais, en attendant, il reste des intérêts généraux de la France qui doivent être soutenus et représentés par des Français. C'est ce que nous faisons.
Pour le faire, nous souhaitons pouvoir nous renforcer par des hommes aussi représentatifs que possible de telle ou telle fraction du peuple français.

Mais alors, c'est là que nous rencontrons la difficulté provenant de la position de la France Combattante vis-à-vis des nations étrangères. Car un certain nombre d'hommes importants qui sont à l'étranger ne voient pas comment ils pourraient utilement être employés par nous, du moment que nos alliés eux-mêmes disent que nous devons n'être que des soldats.
Et, quant aux Français de l'intérieur qui représentent des fractions politiques de la nation française, la difficulté est de les faire venir, bien qu'ils le désirent et que beaucoup
le demandent.

Cependant, je suis un optimiste et j'ai mes raisons de penser que nous sommes en train de nous élargir dans le sens que vous indiquez. Je crois que nous obtiendrons à ce sujet, très prochainement, des résultats.

Je voudrais, cependant, ajouter quelque chose à ce sujet. La France a été naturellement bouleversée jusque dans ses profondeurs par le désastre et par les conséquences du désastre. A cause de cela, beaucoup d'hommes qui paraissent encore à l'étranger représenter réellement une fraction importante du peuple français, en réalité ne la représentent plus, parce que, dans sa douleur, le peuple français, croyez-moi, a fait une révolution.

Q. - Que pensez-vous des revendications italiennes : la Corse, Nice, la Savoie, la Tunisie ?

R. - Je crois qu'il est très possible qu'en ce moment l'Italie veuille réaliser, pendant qu'il en est temps encore, et que, pour des raisons intérieures italiennes, elle veuille effectivement s'emparer des territoires français qu'elle ambitionne, c'est-à-dire Nice, la Savoie, la Tunisie, la Corse, pour ne plus parler de Djibouti. La solution provisoire est dans les mains d'Hitler. Si Hitler accepte et soutient les ambitions italiennes, vous pouvez être certains que Vichy acceptera, par force, n'importe quoi.

Je crois, cependant, que, dans cette éventualité, l'événement produira sur le peuple français une impression décisive et que le peuple français verra plus clairement que jamais que ses intérêts et son avenir ne sont pas du côté de l'Axe.

Q. - Pour revenir à cette question de la représentation de la France, vous avez bien dit que la révolution en France a probablement laissé des hommes d'État, des personnalités politiques en dehors du Mouvement Français Libre ?

R. - Il y a, parmi les Français qui ont gagné l'étranger, beaucoup d'hommes qui sont demeurés en contact avec l'âme de la nation française. Mais en France, actuellement, il y a des mouvements de résistance, dés groupements, comme par exemple le personnel syndicaliste qui est un des principaux éléments résistants, comme « Libération », « Franc-Tireur », « Combat » qui sont des rassemblements pour la résistance. Eh bien ! Les chefs de ces mouvements sont des hommes nouveaux, nous les connaissons et nous sommes en rapport avec eux.

Q. -Lors de la formation du Comité National, le Général lui-même a dit que le Comité serait le détenteur provisoire de l'autorité, jusqu'au moment où il la rendrait aux représentants élus de la nation. Le Général aurait-il l'intention de réunir le Parlement, ou de prendre d'aUtres mesures en ce qui concerne les divers partis politiques ?

R. - Mon opinion personnelle, c'est que la France désirera avoir une Assemblée nouvelle. Franchement je ne crois pas (c'est mon opinion personnelle) que l'ancien Parlement qui d'ailleurs a abdiqué en votant la Constitution de Vichy, puisse être considéré après la guerre comme représentant réellement le peuple français. Je crois que le peuple français souhaitera unanimement qu'une Assemblée nouvelle, une Convention nationale, soit réunie pour exprimer sa volonté. J'espère qu'il pourra être possible constitutionnellement de trouver un moyen de lier la nouvelle Assemblée nationale française à ce qui existait autrefois. Il y aura là certaines procédures politiques à envisager : l'intervention, peut-être, des chefs de partis ou des présidents des anciennes Assemblées qui se réuniraient pour constituer une transition ? Mais, quant à la représentation du peuple français après cette guerre, l'opinion générale des Français, et la mienne, c'est que l'ancien Parlement ne le représentera plus, car cet ancien Parlement a lui-même abdiqué dans la fameuse Assemblée de Vichy qui a remis au Maréchal Pétain le droit de faire une nouvelle Constitution.

Q. - Seriez-vous personnellement pour que cette représentation nouvelle soit démocratique, républicaine, sur la base du suffrage universel ?

R. - Moi-même et l'immense majorité des Français, dont je connais l'opinion, sommes tout à fait résolus à recouvrer intégralement la souveraineté nationale et la forme républicaine du Gouvernement.

Je ne crois pas que la forme de la future Constitution française sera exactement la même que celle d'avant la guerre. Mais c'est là une opinion personnelle, et il appartiendra à la future Assemblée Nationale de décider de la Constitution française.

Q. - Il Y avait un mot essentiel dans la question : le mot « démocratique ».

R. - La démocratie se confond exactement, pour moi, avec la souveraineté nationale. La démocratie, c'est le gouvernement du peuple par le peuple, et la souveraineté nationale, c'est le peuple exerçant sa souveraineté sans entrave

source : The world at war, Médiaslibres.com
Front de l'est
Front sud
Le siège de Sébastopol continue, devenant le seul siège d'une forteresse moderne menée jusqu'à son terme.
Sébastopol est le principal port soviétique sur la mer noire, protégé par 3 lignes de tranchés, bunkers et batteries d'artilleries. Les principales défenses sont dans la zone centre, incluant les hauteurs et la rive sur du fleuve Belbek. Sur ces collines se trouvent les forts "Staline", à l'est, et Maxime Gorki I" à l'ouest, ce dernier disposant de tourelles de 305mm, pouvant balayer toute la vallée de la Belbek.
105 000 personnes défendent la forteresse contre 203 000 allemands et roumains, disposant d'une des plus forte artillerie de siège de la guerre. Commandés par le maréchal Erich von Manstein, les troupes de l'axe disposent de canons lourds de 305 mm, 350 mm, et 420 mm, ainsi que des "super mortiers" "Karl" et "Thor" de 600 mm. Enfin, le "super canon" Dora de 800mm est en train d'être assemblé, pour pouvoir participer au bombardement de la forteresse.

source : Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Les troupes du XXe corps de l'axe commencent à attaquer dans la nuit les positions de la 3e brigade motorisée indienne, positionnée au sud de Bir Hakeim, mais sont retenues pendant 3h par celle-ci, encaissant de lourde pertes dans l'attaque.
De la même manière, la division Ariete est mise en difficulté par la 1ere brigade française libre, retranchée à Bir Hakeim, et doit se replier alors que le plan originel du général Rommel prévoyait la capture de la place rapidement. La division blindée italienne est réduite à 33 chars alors que les français libres n'ont perdu qu'un camion et un canon, les pertes humaines se limitant à 2 blessés.

Soldats italiens de la division Ariete en train d'attaquer Bir Hakeim

La division Trieste, quand à elle, se trouve sous un feu nourri allié, s'étant égaré dans un champ de mine suite à une erreur de navigation.
Plus à l'est, la 15e panzer engage la 4e brigade blindée britannique, lui infligeant de lourdes pertes, mais en recevant aussi, les tankistes allemands étant surpris par la portée des nouveaux chars Grant américain, mis à la disposition des britanniques.
A la fin de la journée, la 4e brigade blindée britannique se replie sur El Adem et Belhamed, pendant que les unités blindées allemandes pénètrent près de 40km au nord, arrivant au contact de la 1ere division blindée britannique

Sur la droite du dispositif de l'axe, la 90e division légère allemande réussit à progresser, forçant la 7e brigade motorisée britannique à retraiter et capturant le quartier général de la 7e division blindée britannique, laissant celle-ci sans ordre pendant 2 jours. Arrivant finalement sur El Adem, la 90e division légère capture une partie des zones de ravitaillement britanniques, malgré les contre-attaques alliées.

source : wikipedia, wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net, inilossum.com (photo)

Front du pacifique centre
L'Amiral Nimitz donne l'ordre à la Task Force 16, commandée par l'Amiral Spruance et comprenant les porte-avions USS Enterprise et USS Hornet, de quitter Pearl Harbor le lendemain, pour se diriger sur Midway.

source : Worldwar-2.net
Pacifique nord
Les escadres d'invasion japonaise des îles de Kiska et Attu, dans les Aléoutiennes, quittent Ominato, au Japon, pour se diriger vers leur objectifs.

Pacifique centre
L'escadre d'invasion japonaise devant débarquer sur l'atoll de Midway quitte Guam et Saipan avec 5000 soldats à son bord. Ils sont escortés par des croiseurs et des destroyers

La TF17 arrive à Pearl Harbor avec le porte-avion américain USS Yorktown, endommagé pendant la bataille de la mer de Corail. Celui-ci part immédiatement pour être réparé, en vue de la bataille autour de l'atoll de Midway qui approche.

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
undefined Atlantique nord
Le U172 coule le pétrolier britannique Athelknight, issu du convoi dispersé OS-28, au milieu de l'Atlantique nord
Le U578 coule le cargo néerlandais Polyphemus au milieu de l'Atlantique nord

Mer des Caraïbes
Le U753 coule le pétrolier norvégien Hamlet au sud de l'embouchure du Mississipi, aux Etats-Unis
Le U558 coule le transport américain Jack au sud d'Haïti

source : UBoat.net
A 10h30, Reinhard Heydrich, Reichsprotektor du protectorat de Bohème Moravie, est blessé gravement à Prague dans un attentat mené par 2 parachutistes tchèques, Jozef Gabcík, Jan Kubiš, largués sur l'ancienne Tchécoslovaquie peu auparavant.

Gravement blessé par une grenade lancée durant dans l'attaque de sa voiture, il est transporté à l'hôpital, ou Heinrich Himmler ordonne qu'aucun médecin tchèque ou de la Wehrmacht ne soit autorisé à l'opérer, préferant envoyer ses médecins personnels.

La mercedes de Reinhard Heydrich après l'attentat

Adolf Hitler donne l'ordre de capturer les 2 agents tchèques à tout prix et des représailles massives en Bohème Moravie.
Les auteurs de l'attentat se cachent d'abord dans 2 familles pragoises, pour ensuite trouver refuge à l'église orthodoxe de Saint-Cyrille-et-Méthode à Prague.

source : German history in documents and images (photo), wikipedia, onwar.com, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, Worldwar-2.net, Mémorial Yad-vashem, History place - Holocaust Timeline

Les 152 membres d'un groupe d'étudiant, pris pour avoir placardé des affiches anti-nazies à Berlin le 18 Mai, sont exécutés

 source : Worldwar-2.net



Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 27 Mai 1942

sur l'ombre : Mission Arnold-Towers - reconnaissance américaine pour le second front

source : CartoonHub

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 27 Mai 1942 : "Le processus de pression"

Sur les papiers : plus de collaboration

source : CartoonHub

26 Mai 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
En Ukraine, le périmètre des unités soviétiques encerclées se réduit devant les attaques allemandes

source : wikipedia

Front d'Afrique du nord
A 14h, après une longue préparation d'artillerie, les Xe et XXIe corps italiens lancent une attaque frontale sur la ligne fortifiée de Ghazala, celle-ci, marquant le début de l'opération Venezia visant à obtenir la décision en Afrique, n'est cependant qu'une diversion

Plan des opérations les 26 et 27 mai 1942, durant la bataille de Ghazala, et situation le 27 au soir

Le plan du général Rommel est de lancer le XXe corps, contenant ses forces mobiles (15e et 21e panzer division allemande, 90e division légère allemande, division blindée italienne Ariete et division mécanisée italienne Trieste), vers le sud, pour contourner les positions alliés au delà de la position de Bir Hakeim, tenus par la première brigade française libre.

- A gauche du XXe corps, La division Ariete doit neutraliser la position de Bir Hakeim pendant que la division Trieste crée un passage au milieu de la ligne de Ghazala, lourdement pourvue en champs de mine, vers Sidi Muftah, pour pouvoir faire passer du ravitaillement pour les divisions blindées allemandes.

- Au centre du dispositif, les 2 divisions blindées allemandes doivent remonter vers le nord pour engager et détruire les réserves blindées britanniques, et couper les divisions alliées de la ligne de Ghazala du reste de la VIIIe armée.

- A droite du XXe corps, la 90e division légère allemande doit se diriger sur El Adem, au sud de Tobrouk, pour désorganiser les lignes de ravitaillement alliées et immobiliser les troupes se trouvant dans le secteur de Tobrouk en simulant une attaque par une force fortement blindée, simulacre devant être fait en partie par l'utilisation de machine produisant de large nuages de poussière

Pour mettre en oeuvre son plan, le général Rommel dispose de 560 chars et 80000 soldats, en majorité des soldats italiens, alors que le général Ritchie dispose de 175000 hommes et de 843 chars

A 21h, pendant que l'attaque de diversion se poursuit, les forces du XXe corps commencent leur mouvement tournant par le sud, sous le couvert de l'obscurité.
Durant la nuit, la division Trieste commence à engager la 150e brigade britannique entre Trigh Capuzzo et Trigh el Abd.

Chars italiens (probablement de la division Ariete) avançant dans le désert lors de la bataille de Ghazala

source : onwar.com, Worldwar-2.net, wikipedia, wikipedia, inilossum.com (photo)
Pacifique nord
L'escadre aéronavale de l'Amiral Nagumo, contenant les 4 porte-avions principaux de l'opération Mi d'attaque de Midway (Kaga, Akagi, Soryu, Hiryu), quitte la mer intérieure du Japon pour se diriger vers Midway

Pacifique centre

La TF16, contenant les porte-avions américains USS Enterprise et USS Hornet, arrive à Pearl Harbor.

source : wikipedia, onwar.com

undefined Mer des Caraïbes
Le U103 coule le cargo américain Alcoa Carrier au sud de l'île de Cuba
Le U106 coule le pétrolier américain Carrabulle au sud de l'embouchure du Mississipi, aux Etats-Unis

Mer de Barents
Le U703 attaque le convoi PQ-16 au milieu de la mer de Barents et coule le cargo américain Syros. Dans le même temps, l'aviation allemande basée en Norvège attaque les convois PQ-16 (35 navires) et QP-12 (15 navires rentrant en Angleterre). 260 bombardiers allemands attaquent les navires alliés. Le QP-12 s'en sortira sans grand dommages, mais le PQ-16 perdra 6 navires dans la bataille, qui durera 5 jours.

source : UBoat.net, Worldwar-2.net
uk.gifLa Grande-Bretagne et l'Union Soviétique signent un traiter d'assistance mutuelle à Londres. Les 2 pays s'engagent à combattre l'Allemagne jusqu'à la victoire finale, et à ne pas faire de paix séparée. Ils acceptent aussi de signer une alliance de 20 ans, de ne pas rejoindre une coalition qui serait dirigée contre l'un ou l'autre, et à ne pas interférer dans les affaires internes de l'autre

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, Worldwar-2.net

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 26 Mai 1942

sur le pot : déclaration de guerre
sur la femme : Mexique
Sur l'affiche : On recherche - pour meurtre, piraterie, pillage, incendie criminel, fraude, détournement,...

source : CartoonHub

25 Mai 1942

Publié le par Fix

Le général De Gaulle prononce un discours à la BBC
Ainsi, malgré le désastre et le soi-disant armistice, malgré l'oppression écrasante de l'envahisseur, malgré la trahison inlassable des hommes qui ont usurpé les attributs du gouvernement, malgré la propagande acharnée de ces gens et de l'ennemi qui monopolisent pour les empoisonner toutes les sources de l'information publique, malgré les exécutions, les détentions, les représailles, la France, au pire moment de cette troisième année de guerre, la France combat toujours. Bien plus, son effort de guerre, au-dedans et au-dehors, apparaît comme essentiel dans l'effort commun du parti de la liberté, en attendant que, demain peut-être, il apparaisse comme décisif.

Sans la France, qui combat dans ses territoires du Tchad, du Cameroun, du Congo, de l'Oubangui, quelle serait la situation matérielle et morale des Alliés en Afrique? Sans la France, qui, avec ses alliés britanniques, a libéré les États du Levant dont elle est mandataire et y a repris sa place, notamment sa place de combat, qui donc aujourd'hui dominerait l'Orient arabe ? Sans la France, belligérante dans ses colonies de Nouvelle-Calédonie, de Tahiti, des Nouvelles-Hébrides, quelles communications resteraient aux Alliés pour relier les continents américain et australien et nourrir, par-là, les grandes batailles du Pacifique? Sans la résistance héroïque du peuple français et les preuves sanglantes qu'il en donne, à Saint-Nazaire comme à Châteaubriant, à Nantes comme à Paris, à Bordeaux comme à Strasbourg, quel obstacle empêcherait les traîtres, collaborateurs d'Hitler, d'assurer la victoire allemande en mobilisant le désespoir de la France ? En vérité, l'issue du conflit mondial dépend, dans une large mesure, de ce que fait et fera la France. Ecrasée, d'abord, presque seule, à l'avant-garde des démocraties, elle reste en mesure d'aider puissamment à leur victoire en conservant l'esprit de lutte et en se battant comme elle peut.

Cependant, la France qui combat ne combat que pour la France. Elle méprise infiniment les vociférations de l'ennemi et des amis de l'ennemi qui l'accusent de servir l'étranger. Oui, certes, elle est pro-britannique, pro-russe, pro-américaine, pour cette raison que la victoire des Britanniques, des Russes, des Américains, doit être en même temps sa victoire. Elle demeure dans leur camp, malgré ce que cela lui coûte, pour que, dans leur camp, soient servis, défendus, représentés par elle, l'âme, l'honneur, les intérêts de la France. Elle a choisi de rester fidèle au parti de la liberté, parce qu'elle entend y satisfaire, en même temps que son idéal, sa volonté d'indépendance et d'intégrité nationales. Il serait aussi vain, pour elle, de revendiquer ses droits en s'abstenant de ses devoirs qu'il serait vain, pour les autres, de l'enfermer dans ses devoirs en lui contestant ses droits.

La France qui combat, c'est la France. Oui, la France déchirée par l'ennemi et trahie par les chefs à qui elle s'était fiée, mais la France qui se rassemble pour la victoire et pour le renouveau. L'union sacrée s'est faite, malgré les douleurs, les chaînes, les barrières, les mensonges, entre tous ses enfants fidèles du dedans et du dehors, autour de ceux à qui il est donné de soutenir par les armes son honneur et son intégrité! C'est par là qu'on voit apparaître, une fois de plus dans l'Histoire, l'éternel miracle français.

Pour les ennemis de la France et pour les traîtres qui les servent, c'est l'échec évident et, bientôt, la chute certaine. Pour ses amis, c'est l'élément unique, mais sûr, qui leur garantit l'aide grandissante de la France dans la guerre et son concours nécessaire dans la paix

source : médiaslibres.com

uk.gifFront ouest
Le Coastal Command de la RAF refuse que ses bombardiers participent à l'opération 'Millenium', le premier bombardement de 1000 bombardiers sur l'Allemagne, ce qui provoque un manque de 250 bombardiers sur le total prévu. Pour obtenir le nombre d'avions nécessaire, le bomber command devra donc aller jusqu'à utiliser les avions destinés à l'entraînement

source : wikipedia, Worldwar-2.net
Front de l'est
Front sud
En Ukraine, les troupes soviétiques encerclées tentent de briser les lignes allemandes pour rejoindre le reste de l'armée rouge, sans succès

Soldats italiens montant à l'assaut durant la contre-attaque sur Kharkov

source : wikipedia, inilossum.com (photo)
Pacifique nord
Une escadre japonaise contenant les 2 porte-avions destinés à l'attaque de diversion sur les aléoutiennes pour l'opération Mi (attaque de Midway), quitte Hokkido pour se diriger vers les côtes de l'Alaska

Pacifique centre
Des sous-marins américains commencent à se positionner en patrouille, dans le cadre des contre-mesures lors de l'attaque attendue sur Midway

source : onwar.com
undefined Atlantique nord
Le U593 coule le pétrolier panaméen Persephone au large du port de New York, aux Etats-Unis

Mer des Caraïbes
Le U558 coule le cargo américain Beatrice au sud est de la Jamaïque

Mer de Chine orientale

Le sous-marin américain USS Pompano coule le pétrolier japonais Tokyo maru à l'ouest de l'île d'Okinawa

Pacifique centre
Le sous-marin américain USS Tautog coule le cargo japonais Shoka Maru au milieu du Pacifique nord

source : UBoat.net, Hyperwar
La police australienne de Perth arrête 4 australiens pour la planification d'un gouvernement de type Nazi "Australia First".

source : Worldwar-2.net



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 25 Mai 1942 : "Stoppez ces imposteurs"

sur les personnes de gauche: Britanniques contemporains
sur le personnage au centre : notre service d'information
Sur les personnages de droite : impérialisme monétaire - fausse démocratie - direction par l'élite - dictature de la chambre des lords - diplomatie rusée
Texte au dessus des personnages à droite : idée que se font les américains des britanniques

source : CartoonHub

24 Mai 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front centre
Les allemands lancent l'opération anti-partisan "Hanover", devant permettre de nettoyer l'axe ferroviaire Briansk-Vyazma de l'opposition de la résistance soviétique.
Pendant 6 jours, 45 000 soldats allemands et alliés, dont des unités blindées et des unités SS, vont chercher et attaquer approximativement 20 000 partisans soviétiques, trouvant et tuant un grand nombre d'entre eux.
De nombreux civils sont tués dans ces opérations.

Affiche de propagande soviétique
"Vengeons les férocités sauvages, nos souffrances, nos larmes et notre sang !"

Front sud
En Ukraine, les troupes du général von Kleist commencent à réduire la poche soviétique du saillant de Barvenkovo, contenant les VIe et IXe armées soviétiques.
Le gouvernement soviétique admet des pertes à la hauteur de 5000 morts, 70 000 disparus et 300 chars détruits. Les allemands déclarent avoir capturés 24 000 prisonniers et détruit 1200 chars soviétiques

source : mémorial de caen (photo), wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net
Front du pacifique centre
La 115e escadrille de chasse canadienne arrive en Alaska, sur l'île d'Annette. Lors de leur arrivée, un officier américain des douanes à refuser de laisser sortir les pilotes de leurs avions jusqu'à ce qu'ils payent un droit de douane pour leurs armes et leur équipements. Il faut un message du secrétaire d'état américain, M. Cordell Hull, donnant le statut de "dinstinguished Foreign visitor" pour que cette situation absurde cesse.

source : onwar.com
Front de Birmanie
Le général Stilwell arrive à Delhi après une retraite de 230 kilomètres à travers la jungle de Birmanie.
Il déclare à la presse
Je revendique que nous ayons été terriblement battus. Nous avons été mis dehors de Birmanie et c'est terriblement humiliant. Je pense que nous devons en chercher les causes, y retourner et la reprendre.

source : onwar.com, Worldwar-2.net
undefined Mer des Caraïbes
Le U502 coule le cargo brésilien Gonçalves Dias au sud d'Haïti
Le U103 coule le cargo néerlandais Hector à 60 miles au nord ouest de l'île de Grand Cayman.

source : UBoat.net

23 Mai 1942

Publié le par Fix

uk.gifLe commandement en chef des forces britanniques dans les îles britanniques, donne l'ordre d'arrêter "l'inculcation du bain de sang" dans l'entraînement au combat

Front ouest
Le maréchal de l'air Harris donne l'ordre de mise en place de l'opération 'Millenium', premier bombardement de 1000 bombardiers devant avoir lieu sur l'Allemagne.
La cible prévue est Hambourg, la cible de "secours" (en cas de mauvais temps sur Hambourg) est Cologne.
Le raid doit avoir lieu dans la nuit du 28 au 29 mai, ou la prochaine nuit à partir ce celle-ci, si la nuit prévue ne bénéficie pas d'un temps correct


Affiche française sur les bombardements alliés sur l'Allemagne

source : Worldwar-2.net, mémorial de caen (photo)
Front de l'est
Front sud
En Ukraine, la VIe armée allemande et le groupe du général von Kleist (XVIIe armée et Iere armée blindée) commencent l'encerclement des éléments des VIe et LVIIe armées soviétiques à l'ouest du fleuve Donets. Les contre-attaques locales soviétiques réussissent à désenclaver quelque unités, mais sont d'une manière générale un échec.

source : wikipedia, onwar.com
undefined Atlantique nord
Le U588 coule le cargo britannique Margot au milieu de l'Atlantique nord
Le U155 coule le cargo panaméen Watsonville dans le passage Saint Vincent
Le U432 coule le cargo britannique Zurichmoor à l'est de Philadelphie, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis

Mer des Caraïbes
Le U103 coule le pétrolier américain Samuel Q. Brown au sud ouest des côtes de Cuba

source : UBoat.net

22 Mai 1942

Publié le par Fix






Vidéo d'actualité française du 22 mai 1942 sur l'exposition du sculpteur allemand Breker à l'Orangerie, à Paris



Vidéo d'actualité française du 22 mai 1942 sur la finale de footbal

source : ina.fr
Front de l'est
Front sud
En Ukraine, la VIe armée allemande et les blindés du général von Kleist continuent leur attaque en pince sur le saillant soviétique, au sud est de Kharkov.
Le maréchal Timoshenko ordonne la retraite du groupe Kotenko, et prépare une attaque des IXe et LVIIe armées pour le lendemain.

source : Worldwar-2.net, wikipedia
undefined Atlantique nord
Le U158 coule le cargo canadien Frank B. Baird au sud est des Bermudes
Le U588 coule le cargo américain Plow City à 200 miles à l'est du cap May, au New Jersey, aux Etats-Unis

source : UBoat.net
Le président Roosevelt ordonne le recensement de tous les hommes américains résidant aux Etats-Unis ayant 18 ou 19 ans avant le 30 juin 1941, ou ayant eu 20 ans avant décembre 1941.
Ce 5e recensement générera 3,1 millions de noms.

Il met aussi en garde contre un trop plein d'optimisme, consécutif au raid du colonel Doolittle sur Tokyo le 18 avril dernier, prévenant que la guerre sera longue.

Affiche de recrutement américaine
"Bien sur qu'elle est fière - Il a choisi la MARINE"

source : onwar.com, mémorial de caen (photo)
Le Mexique déclare la guerre au Japon, à l'Italie et à l'Allemagne

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org




Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 22 Mai 1942 : "Changement de programme"

sur l'affiche : 1939 - Sang (celui des autres), congratulation et pillage
sur la tunique: 1942 - Sang (le notre), pleurs et sueur (remerciement au monstre churchill)

source : CartoonHub