Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 Octobre 1940

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
114e et dernier jour de la bataille d'Angleterre. Celle-ci est considéré comme terminé par le commandement de la RAF.

Les britanniques ont perdu 1547 avions (524 bombardiers et 1023 chasseurs) contre 1887 avions allemands (873 chasseurs et 1014 bombardiers).
27450 civils britanniques ont été tués et 31138 blessés par les bombardements sur l'Angleterre.

Dans la journée
Activité allemande est très réduite le matin et à peine plus marqué l'après midi.
Quelque attaques par des chasseurs ont lieux sur le sud est.

La nuit
L'activité allemande est très réduite et concentrée sur Londres.
Les premiers raids commencent vers 18h25 et les derniers quittent le territoire anglais à 6h. Cependant aucun raid n'a lieu entre 21h et 2h45.

Météo : Bruine sur la Manche, brume dans l'estuaire de la Tamise et le Détroit du pas de calais.
Opérations britanniques : 6 patrouille faites par 6 avion dans la nuit du 31 au 31 Octobre. 53 patrouilles faites par 145 avions le 31 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 65 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 31 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : aucune perte

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Wikipedia
italie.jpgFront italien
La RAF bombarde Naples pour la première fois.

source : Worldwar-2.net


grece.pngFront de Grèce
Les Italiens déclarent avoir avancé en Epire et atteint la rivière Kalamas en plusieurs points. Ils clament aussi que le mauvais temps ne retarde pas leurs troupes.

En réalité l'offensive est menée sans conviction et sans effet de surprise. De plus les mauvaises conditions météorologiques empêchent l'armée de l'air de soutenir les troupes au sol, et la marine d'exécuter un débarquement planifié dans l'île de Corfou.

Célébration de l'avance des armées italiennes par la presse transalpine

Les troupes britanniques débarquent en Crête et occupent La Canée

source : Worldwar-2.net, onwar.com, Wikipedia

coule-1.jpgAtlantique nord
Le U124 coule le cargo britannique Rutland, retardataire du convoi HX-82, au sud ouest de Rockall.

source : UBoat.net


mouvement-naval.jpgAtlantique nord
Le cuirassé de poche Admiral Sheer passe le détroit du Danemark et passe dans l'Atlantique nord

source : german-navy.de




Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 31 Octobre 1940 : "L'armée reste en ligne"

sur les soldats : Musso, Petain, Franco, Joe (staline), Konoye
sur le papier : Le grand plan

source : CartoonHub


Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily mail 31 Octobre 1940

sur le beret du marin : HMS (abréviation pour "navire de sa majesté"
sur le nageur attaqué par le requin : Grèce

source : CartoonHub

30 Octobre 1940

Publié le par Fix

france.gifLe maréchal Petain prononce un discours annonçant l'entrée dans la collaboration du gouvernement de vichy


Français,

J’ai rencontré, jeudi dernier, le chancelier du Reich.

Cette rencontre a suscité des espérances et provoqué des inquiétudes. Je vous dois à ce sujet quelques explications.

Une telle entrevue n’a été possible, quatre mois après la défaite de nos armes, que grâce à la dignité des Français devant l’épreuve, grâce à l’immense effort de régénération, auquel ils se sont prêtés, grâce aussi à l’héroïsme de nos marins, à l’énergie de nos chefs coloniaux, au loyalisme de nos populations indigènes.

La France s’est ressaisie. Cette première rencontre, entre le vainqueur et le vaincu, marque le premier redressement de notre pays.

C’est librement que je me suis rendu à l’invitation du Führer. Je n’ai subi, de sa part, aucun « dictat », aucune pression.

Une collaboration a été envisagée entre nos deux pays. J’en ai accepté le principe. Les modalités en seront discutées ultérieurement.

À tous ceux qui attendent aujourd’hui le salut de la France, je tiens à dire que ce salut est d’abord entre nos mains.

À tous ceux que de nobles scrupules tiendraient éloignés de notre pensée, je tiens à dire que le premier devoir de tout Français est d’avoir confiance.

À ceux qui doutent comme à ceux qui s’obstinent, je rappellerai qu’en se raidissant à l’excès, les plus belles attitudes de réserve et de fierté risquent de perdre de leur force.

Celui qui a pris en main les destinées de la France a le devoir de créer l’atmosphère la plus favorable à la sauvegarde des intérêts du pays.

C’est dans l’honneur et pour maintenir l’unité française – une unité de dix siècles – dans le cadre d’une activité constructive du nouvel ordre européen, que j’entre aujourd’hui dans la voie de la collaboration.

Ainsi, dans un avenir prochain, pourrait être allégé le poids des souffrances de notre pays, amélioré le sort de nos prisonniers, atténuée la charge des frais d’occupation.

Ainsi pourrait être assouplie la ligne de démarcation et facilités l’administration et le ravitaillement du territoire.

Cette collaboration doit être sincère. Elle doit être exclusive de toute pensée d’agression. Elle doit comporter un effort patient et confiant.

L’armistice, au demeurant, n’est pas la paix. La France est tenue par des obligations nombreuses vis-à-vis du vainqueur. Du moins reste-t-elle souveraine. Cette souveraineté lui impose de défendre son sol, d’éteindre les divergences de l’opinion, de réduire les dissidences de ses colonies.

Cette politique est la mienne. Les ministres ne sont responsables que devant moi. C’est moi seul que l’histoire jugera.

Je vous ai tenu jusqu’ici le langage d’un père. Je vous tiens aujourd’hui le langage du chef.

Suivez-moi. Gardez votre confiance en la France éternelle.

source : europa.clio-online.de
uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

2 attaques faites par des chasseurs ont lieux sur le sud est de l'Angleterre et Londres.
Des reconnaissances ont lieux sur toute l'Angleterre.

La nuit
L'activité allemande est réduite et concentrée sur Londres. Les Midlands sont la cible de raids mineurs.
Les premiers raids commencent vers 18h30 et les derniers quittent le territoire anglais à 4h.
Quelques opérations de minage ont lieux durant la nuit.

Pompiers londoniens en train de lutter contre les flammes suite à un bombardement

Météo : Nuage bas et bruine
Opérations britanniques : 44 patrouille faites par 45 avion dans la nuit du 29 au 30 Octobre. 91 patrouilles faites par 533 avions le 30 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 300 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 30 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 9 avions allemands et 5 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, answer.com (photo)
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U32 est coulé par les destroyers britanniques HMS Harvester et HMS Highlander, alors qu'il attaque un convoi au nord ouest de l'Irlande.

source : UBoat.net


mouvement-naval.jpgLe corsaire allemand Widder arrive en France après une croisière de 6 mois, dans laquelle il totalisera 10 prises, dont 9 seront coulés.
Suite à son retour il reprend son nom d'origine, Neumark, et est transformé en navire atelier pour être utilisé en Norvège.

source : scharnhorst-class.dk, Wikipedia

29 Octobre 1940

Publié le par Fix

Les préfets rendent un rapport sur la situation en zone occupée. Ils constatent :

- un divorce entre l'opinion et la presse. Celle ci n'a presque plus d'influence sur l'opinion.

- Le maréchal Pétain n'est pas mal considéré, mais le gouvernement de vichy est lui déconsidéré

- L'approche de l’hiver rend les problèmes d'approvisionnement et de chômage plus importants. D'autant que l'approvisionnement en charbon et bois de chauffage ne s'améliore pas.

- Les autorités d'occupation constituent des stocks de denrées (matière grasses, viande, poisson, blé,...) au dépend de la consommation française. Suite à des protestations la ration de pain des ouvriers est passé de 350 grammes à 450 grammes, mais la masse globale de pain reste inchangé, le pain donné en plus ayant été retiré des rations des enfants en bas ages.

- La situation alimentaire de la région parisienne est toujours aussi critique, au point que des convois de pomme de terre sont obligés de venir d'Allemagne pour nourrir les troupes d'occupation et la population française. Des stocks (poisson,...), précédemment bloqués par les autorités d'occupation, sont mis à la disposition de la population parisienne.

- Des cartes de rationnement sont fournies aux civils allemands en France. Ces cartes sont prioritaires. Les soldats allemands n'ont pas le droit d'acheter des denrées au détail.

- des "carte nationale de priorité" sont distribués aux mères de famille, leur assurant une place privilégiée dans les queux des magasins.

- mise en vigueur du service de colis pour les prisonniers de guerre dans les camps en Allemagne.

- Les "cartes familiales" pour communiquer par courrier entre la zone libre et la zone occupée sont maintenant opérationnelles.

Recto et verso d'une "carte familiale", appelé aussi carte interzone

- l'agence française d'information de presse est créée (AFIP). Elle est constitué de journalistes français, mais est dirigée par un allemand, le capitaine Hermes.

- les réquisitions de wagons ferroviaires sont de plus en plus importantes et portent préjudice à la reprise économique. La SNCF n'est plus en mesure de satisfaire à la demande de transport.

- 4 intendants généraux ont pour charge de superviser la gestion de l'approvisionnement des troupes d'occupation en France.

- Une partie des réquisitions de logements par les autorités d'occupation sont illégales. Les préfets ont ordre de s'opposer à ces réquisitions.

- Les allemands tentent de paralyser les échanges financiers entre la zone libre et la zone occupée.

- des pressions sont faites sur les industriels français pour qu'ils cèdent une partie de leur capital aux allemands.

- La propagande communiste augmente en région parisienne. De nombreuses personnes sont arrêtés, dont des personnalités politiques (2 députés, 15 conseillers généraux,..)

- Les conditions de retour des réfugiés dans les zones interdites (nord, est,...) sont assouplies, permettant à ceux qui ont déjà le "chef de famille" dans la zone de revenir. Les expulsions de français en Alsace sont considérées comme terminées.

- Les autorités françaises demandent à ce que les gendarmes ne figurent plus sur les listes d'otages pris par les allemands.

source : Histoire de notre temps (CNRS), cheminsdememoire.gouv.fr (photo)
Le général Legentilhomme arrive à Londres pour rejoindre les Forces françaises libres.

source : guerre-mondiale.org, onwar.com



uk.gifFront ouest
La RAF bombarde Berlin pour la 25e fois.

Bataille d'Angleterre
Dans la journée

5 attaques ont lieux sur le sud est de l'Angleterre et Londres, et 2 attaques ont lieux sur Portsmouth.

La nuit
L'activité allemande est réduite et sont concentrées sur les Midlands, principalement la zone industrielle de Birmingham Coventry. Londres et Liverpool sont aussi ciblés par les bombardements allemands.
Les premiers raids commencent vers 19h et les derniers quittent le territoire anglais à 4h45.
Quelques opérations de minage ont lieux durant la nuit.

Météo : météo couverte sur la Manche. Brume sur le nord de la France et le détroit du pas de calais.
Opérations britanniques : 20 patrouille faites par 20 avion dans la nuit du 28 au 29 Octobre. 148 patrouilles faites par 649 avions le 29 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 460 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 29 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 27 avions allemands et 7 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Worldwar-2.net
grece.pngFront de Grèce
Les italiens déclarent avoir avancés, mais les grecs tiennent sur la plupart de leurs positions.

Des troupes britanniques s'embarquent pour la Crête.


Carte de la progression italienne lors de son offensive initiale, et de ses axes d'attaques

source : Wikipedia, Worldwar-2.net
coule-1.jpgAtlantique nord
Le U31 coule le cargo britannique Matina au milieu de l'Atlantique nord

source : UBoat.net


usa.gifLa conscription prend effet aux USA.
C'est la première fois que celle ci est mise en place en temps de paix dans l'histoire américaine.
Les conscrits sont tirés au sort sur une liste, par une loterie du Selective Service registrations. A New York, le premier conscrit est Yuen Chong Chan.

source : onwar.com, Worldwar-2.net

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 29 Octobre 1940 : "A l'aide! Il y en a un ici qui veut se battre!"

sur le bouclier de Mussolini : Renaissance de l'ancienne Rome
sur le bouclier du Grec : Renaissance de l'ancienne Grèce

source : CartoonHub

28 Octobre 1940

Publié le par Fix

Pierre Laval, vice président du conseil, devient ministre des affaires étrangères du gouvernement de Vichy.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org


uk.gifLe ministère de la santé annonce l'évacuation de 489000 enfants supplémentaires de la zone de Londres

Front ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

2 attaques mineures et 1 attaque majeure ont lieux au sud est de l'Angleterre et Londres.
Un convoi est attaqué au large de Southwold et un navire est coulé.

La nuit
Les attaques sont moins fortes que les nuits précédentes et sont concentrées sur Londres, les Midlands et Birmingham.
Les premiers raids commencent vers 19h et les derniers quittent le territoire anglais vers 6h.
L'estuaire de la Tamise est à nouveau fortement miné.

Météo : brumeux sur le nord de la France, brouillard sur l'Estuaire de la Tamise et les détroits, le brouillard se dissipant plus tard dans la journée
Opérations britanniques : 33 patrouille faites par 33 avion dans la nuit du 27 au 28 Octobre. 117 patrouilles faites par 606 avions le 28 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 250 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 28 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 5 avions allemands

source : Worldwar-2.net, Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
grece.pngitalie.jpgL'ambassadeur italien à Athènes, M. Emmanuelle Grazzi, apporte un ultimatum du gouvernement italien au dictateur grec, le général Ioannis Metaxas, exigeant l'autorisation pour l'Italie d'occuper certains points stratégiques en Grèce, la liste des points stratégique en question n'étant pas listé dans l'ultimatum.

L'ultimatum est immédiatement rejeté par le général Metaxas qui réplique "Alors, c'est la guerre".

Dans la matinée le général Metaxas s'adresse au grec
À 3 heures ce matin l'ambassadeur italien m'a remis en personne une Note dans laquelle le Gouvernement italien accuse le Gouvernement hellénique d'avoir toléré l'utilisation par la Flotte britannique, au cours de ses opérations navales, des eaux territoriales, des côtes et des ports grecs, d'avoir facilité la fourniture de provisions à l'armée de l'air britannique et aussi, d'avoir permis l'établissement d'un service secret dirigé contre l'Italie dans l'archipel grec.
Le Gouvernement italien, dit la Note, se trouve obligé de rappeler au Gouvernement hellénique l'attitude provocatrice adoptée envers la nation albanaise.
Il ajoute que l'Italie ne peut plus tolérer le maintien de cet état de choses; que la neutralité de la Grèce soit devenue de plus en plus une fiction.
Le Gouvernement italien a donc décidé d'exiger du Gouvernement hellénique, comme garantie de la neutralité de la Grèce et de la sécurité de l'Italie, le droit d'occuper avec leurs forces militaires, pour la durée du conflit actuel avec la Grande-Bretagne, certains points stratégiques sur le territoire grec. Le Gouvernement italien exige que le Gouvernement hellénique ne s'oppose pas à cette occupation, ni ne gêne le libre passage des forces chargées de la mettre en oeuvre.
Le Gouvernement italien demande au Gouvernement hellénique de diffuser immédiatement aux autorités militaires les ordres nécessaires, pour que l'occupation en question puisse être effectuée paisiblement et ajoute que, si les forces italiennes devaient rencontrer une résistance, celle-ci serait écrasée par la force et que le Gouvernement hellénique assumerait la responsabilité des conséquences qui s'ensuivraient.
En me remettant la susdite communication, le Ministre italien a ajouté verbalement que les forces italiennes commenceraient à s'avancer en territoire grec à 6 heures du matin. J'ai répondu au Ministre italien que j'ai considéré le contenu de cette Note et sa forme comme un ultimatum dans lequel s'élevant à une déclaration de guerre de la part de l'Italie contre la Grèce. J'ajoute pour votre information que la Grèce résistera à l'invasion italienne avec toutes ses forces.


Des scenes de démonstrations patriotiques ont lieux à de nombreux endroits en Grèce, montrant un front uni contre l'invasion italienne. Même le chef de parti communiste, interdit en Grèce, M. Nikolaos Zachariadis, écrit une lettre, malgré le pacte germano-soviétique et le fait qu'il soit en prisons depuis 1936, pour pousser les grecs à rejeter l'invasion italienne.

Bombardiers italiens survolant la Grèce. On remarque les nuages fait par les explosions de la DCA grecque dans le fond de l'image

Pour mener leur offensive les italiens disposent de 85000 hommes sous les ordres du lieutenant général Sebastiano Visconti Prasca.
Le plan italien, nommé Emergenza G (Urgence Grèce), comprend une attaque du XXVe corps (3 divisions, dont une blindée) en Epire pendant que le XXVIe corps (3 divisions) reste sur la défensive en Macédoine.
Enfin la division de chasseurs alpins "Julia" doit progresser entre les 2 corps italiens à travers les monts du Pinde.
Les italiens peuvent aussi compter sur leur aviation, largement supérieure à la petite armée de l'air royale grecque, et leur chars, puisque les grecs n'en ont aucuns. Cependant la préparation de l'armée italienne, très insuffisante, ainsi que la mauvaise coordination du commandement italien, va vite gêner l'offensive initiale.

En face l'armée grecque, commandé par le général Papagos, dispose immédiatement de 35000 hommes mais peut recevoir des renforts de l'est et du sud du pays.
Cependant elle peut compter sur le terrain, très montagneux, difficile d'accès et avec un nombre réduit de routes, ainsi que sur le temps, qui sera l'obstacle principal à l'offensive italienne, empêchant notamment la regia aeronautica de soutenir l'offensive des troupes italiennes lors des premiers jours.

Un régiment de cavalerie italienne traverse la frontière albano-grecque

A l'aurore, avant que l'ultimatum n'ait expiré, les troupes italiennes présentes en Albanie commencent à traverser la frontière grecque. Patras est bombardé.

Le principal effort est porté au centre en direction de la Drina et de la vallée de Vijose.

Les principales lignes de défenses grecques sont cependant plus loin, le général Papagos n'ayant pas déployé ses forces principales le long de la frontière, pour éviter toute provocation.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, Wikipedia, inilossum.com (photo)
coule-1.jpg Atlantique nord
Le U32 coule le paquebot britannique Empress of Britain au nord de l'Irlande. Le navire avait été bombardé le 26 par un Fw200 condor allemand et la majorité de ses passagers avaient évacués le navire suite à cette attaque, qui avait fortement endommagé le navire.

Le Empress of Britain faisait 42 348 tonnes, et est le plus gros navire coulé lors de la bataille de l'Atlantique.

"L'Empress of Britain touché à mort". Cette série de livrets publiés hebdomadairement et destiné à la jeunesse allemande, vise à présenter la guerre d'une manière excitante et à pousser à l'engagement dans l'armée.

source : onwar.com, calvin.edu (photo), UBoat.net
italie.jpgallemagne.pngMussolini rencontre Adolf Hitler à Florence.
Ce dernier dissimule sa colère de n'avoir pas été prévenu des intentions de son allié concernant la Grèce, d'autant que celle ci était plutôt pro allemande, et déclare que les troupes allemandes sont à la disposition de l'Italie si nécessaire pour empêcher les britanniques de venir en Grèce et les éloigner des puits de pétroles roumains.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
australie.gifM. Cameron est remplacé par M. Fadden comme chef du Australian Country Party.

source : Worldwar-2.net



etoile.jpgLes propriétés des juifs en Belgique doivent se faire recenser.
Hermann Goering ordonne que l'économie belge soit aryanisé. Cette mesure n'aura cependant pas d'effet réel avant la fin de 1941.

source : Mémorial Yad-vashem


Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 28 Octobre 1940 : "Quelle voie?"

sur le panneau de gauche : vers la paix via la coopération avec les démocraties
sur les panneaux de droite : vers la paix via l'ordre nouveau nazi - et l'extinction aussi
Paroles de Laval : Cette voie vieil homme, regarde comme ça a l'air facile

source : CartoonHub

27 Octobre 1940

Publié le par Fix

Le général de Gaulle lance à Brazzaville un manifeste proclamant l'illégitimité du gouvernement de Vichy et annonçant la création d'un Conseil de Défense de l'Empire composé du général Catroux, de l'amiral Muselier, du général Larminat, des gouverneurs Eboué et Sautot, du colonel Leclerc, du médecin-général Sicé, du professeur Cassin et du révérend père Thierry d'Argenlieu.

La France traverse la plus terrible crise de son Histoire. Ses frontières, son Empire, son indépendance et jusqu'à son âme sont menacés de destruction.

Cédant à une panique inexcusable, des dirigeants de rencontre ont accepté et subissent la loi de l'ennemi. Cependant, d'innombrables preuves montrent que le peuple et l'Empire n'acceptent pas l'horrible servitude. Des milliers de Français ou de sujets français ont décidé de continuer la guerre jusqu'à la libération. Des millions et des millions d'autres n'attendent, pour le faire, que de trouver des chefs dignes de ce nom.

Or, il n'existe plus de Gouvernement proprement français. En effet, l'organisme sis à Vichy et qui prétend porter ce nom est inconstitutionnel et soumis à l'envahisseur. Dans son état de servitude, cet organisme ne peut être et n'est, en effet, qu'un instrument utilisé par les ennemis de la France contre l'honneur et l'intérêt du pays.

Il faut donc qu'un pouvoir nouveau assume la charge de diriger l'effort français dans la guerre. Les événements m'imposent ce devoir sacré, je n'y faillirai pas.

J'exercerai mes pouvoirs au nom de la France et uniquement pour la défendre, et je prends l'engagement solennel de rendre compte de mes actes aux représentants du peuple français dès qu'il lui aura été possible d'en désigner librement.

Pour m'assister dans ma tâche, je constitue, à la date d'aujourd'hui, un Conseil de Défense de l'Empire. Ce Conseil, composé d'hommes qui exercent déjà leur autorité sur des terres françaises ou qui synthétisent les plus hautes valeurs intellectuelles et morales de la Nation, représente auprès de moi le pays et l'Empire qui se battent pour leur existence.

J'appelle à la guerre, c'est-à-dire au combat ou au sacrifice, tous les hommes et toutes les femmes des terres françaises qui sont ralliées à moi. En union étroite avec nos Alliés, qui proclament leur volonté de contribuer à restaurer l'indépendance et la grandeur de la France, il s'agit de défendre contre l'ennemi ou contre ses auxiliaires la partie du patrimoine national que nous détenons, d'attaquer l'ennemi partout où cela sera possible, et de mettre en oeuvre toutes nos ressources militaires, économiques, morales, de maintenir l'ordre public et de faire régner la justice.

Cette grande tâche, nous l'accomplirons pour la France, dans la conscience de la bien servir et dans la certitude de vaincre.
Déclaration du manifeste de Brazzaville

Ordonnance n° 1,
créant le Conseil de défense de l'Empire
Au nom du Peuple et de l'Empire français,

Nous, général de Gaulle, chef des Français libres,

Ordonnons,
Article premier. Aussi longtemps qu'il n'aura pu être constitué un gouvernement français et une représentation du peuple français réguliers et indépendants de l'ennemi, les pouvoirs publics, dans toutes les parties de l'Empire libérés du contrôle de l'ennemi, seront exercés, sur la base de la législation française antérieure au 23 juin 1940, dans les conditions qui suivent :

Article 2. Il est institué un Conseil de défense de l'Empire, qui a pour mission de maintenir la fidélité à la France, de veiller à la sécurité extérieure et à la sûreté intérieure, de diriger l'activité économique et de soutenir la cohésion morale des populations des territoires de l'Empire.
Ce Conseil exerce, dans tous les domaines, la conduite générale de la guerre en vue de la libération de la patrie et traite avec les puissances étrangères des questions relatives à la défense des possessions françaises et aux intérêts français.
    Empire 2

Article 3. Les décisions sont prises par le chef des Français libres, après consultation, s'il y a lieu, du Conseil de défense.
Celles de ces décisions qui ont un caractère général, sont arrêtées sous forme d'ordonnances promulguées au Journal officiel de l'Empire et provisoirement au Journal officiel de l'Afrique équatoriale française. Ces ordonnances ont, suivant leur contenu, force de loi ou de décret à partir de la date de leur promulgation.

Article 4. Le Conseil de défense pourvoira à la constitution des corps qui exerceront les attributions de juridiction normalement dévolues au Conseil d'État, à la Cour de cassation et, éventuellement, à la Haute Cour de justice.

Article 5. Les pouvoirs administratifs normalement dévolus aux ministres sont exercés par des directeurs de services nommés par le chef des Français libres.

Article 6. Le siège du Conseil de défense est placé où il convient pour exercer la direction de la guerre dans les meilleures conditions.

Article 7. Toutes dispositions contraires à la présente ordonnance sont abrogées.

Article 8. La présente ordonnance sera promulguée au Journal officiel de l'Empire et, provisoirement, au Journal officiel de l'Afrique équatoriale française.


Fait à Brazzaville, le 27 octobre 1940
Charles de Gaulle.


source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, charles-de-gaulle.org, contreculture.org
uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

4 attaques majeures allemandes ont lieux sur Londres et le Kent, et 1 attaque sur la zone Southampton/Portsmouth.

La nuit
Les attaques sont concentrées sur Londres, les Midlands et Liverpool.
Les premiers raids commencent vers 18h et les derniers quittent le territoire anglais vers 6h.
De nombreuses opérations de minage ont lieux.

Un Dornier 17 abattu sur le territoire britannique. Les bombardiers ne sont plus utilisés que dans les raids de nuit, à l'exception des Ju88, pour leur grande vitesse, et des Dornier 17, presque dépassés mais très maneuvrables et très précis dans les bombardements à faible altitude

Météo :
nuageux toute la journée, exception faite d'une brève éclaircie en fin de matinée
Opérations britanniques : 40 patrouille faites par 40 avion dans la nuit du 26 au 27 Octobre. 166 patrouilles faites par 967 avions le 27 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 500 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 27 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 10 avions allemands et 9 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
coule-1.jpgAtlantique nord
Le sous-marin italien nani coule le cargo suédois Meggie

source : RegiaMarina.net


italie.jpgallemagne.pngA 21h les italiens préviennent les allemands de leur décision d'envahir la Grèce

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

26 Octobre 1940

Publié le par Fix

uk.gifLe ministère de l'alimentation accorde des aides aux restaurant qui servent des fish and chips pour encourager la consommation de pomme de terre.

Front ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

L'activité allemande est principalement constitué de raids par des petites formations de chasseurs allemands sur le sud est de l'Angleterre. Une seule attaque majeure a lieu sur Londres.

La nuit

Les attaques sont concentrées sur Londres, les Midlands et Liverpool.
Les premiers raids commencent à 18h06 et les derniers quittent le territoire anglais vers 6h.
De nombreuses opérations de minage ont lieux.

Cet Me109e a effectué un atterrissage forcé dans le grand parc de Windsor suite à un combat avec des chasseurs de la RAF. Un des mythes de la bataille d'Angleterre est la supposée infériorité des Me109 allemands face aux Spitfires, celle ci étant fausse, les performances des 2 avions étant très similaires en tout points

Météo : Nuageux avec des averses locales, principalement au nord et à l'est.
Opérations britanniques : 54 patrouille faites par 54 avion dans la nuit du 25 au 26 Octobre. 134 patrouilles faites par 678 avions le 26 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 200 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 26 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 5 avions allemands et 2 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Worldwar-2.net
italie.jpggrece.pngL'Italie proteste de l'attitude "non neutre" de la Grèce envers l'Italie et fait mention d'incidents de frontière à la frontière gréco albanaise

Le représentant italien en Grèce est chargé de remettre  le 28 octobre à 3 heures l'ultimatum à la Grèce, exigeant l'autorisation pour l'Italie d'occuper certains points stratégiques de la Grèce.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
usa.gifLe secrétaire d'état américain, M. Hull, recommande vivement aux Etats-Unis de se préparer à repousser tous les assauts contre sa sécurité.
Pour avoir la paix, nous devons avoir la sécurité. Pour avoir la sécurité, nous devons être forts.... L'Élément essentiel pour une défense nationale efficace est l'utilisation constante et habile de mesures politiques et économiques, la possession de d'armes et l'utilisation continu de la sagesse et de hautes qualités morales. Nous devons avoir des avions, des tanks, des navires et des armes à feu. Nous devons avoir formé des hommes.
Nous devons nous en tenir à l'idéal d'un monde dans lequel les droits de toutes les nations sont respectés et ou chacun respecte les droits de tous les autres; dans lequel les principes d'ordre public, de justice et de commerce libre prévalent. Par dessus tout, nous devons être unis, unis dans le but de créer une défense impénétrable.
Alors nous conserverons notre héritage.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

25 Octobre 1940

Publié le par Fix

uk.gifDécret allemand imposant le laissez-passer pour tout étranger désirant entrer en zone libre.

source : guerre-mondiale.org


uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Très forte activité allemande.
4 attaques majeures sont menées durant la journée (8h45, 11h54, 13h05, 15h15), toutes dirigées sur Londres et les aérodromes qui entourent la capitale britannique.
De nombreuses reconnaissances et une attaque sur un convoi ont lieux durant la journée.

La nuit
Activité allemande importante. Les attaques sont concentrées sur Londres et les Midlands, surtout la zone Birmingham Coventry. Cardiff, Portland et Liverpool ne sont pas épargnés par les raids.
Les premiers raids commencent à 18h30 et les derniers quittent le territoire anglais vers 6h.
De nombreuses opérations de minage ont lieux.
Le corps expéditionnaire aérien italien (Corpo Aereo Italiano), opérant à partir de la Belgique, entre pour la première fois en action dans un raid contre Harwich. Trois des 16 bombardiers sont perdus et les bombes italiennes causent des dommages limités.

Chargement de mines magnétiques sous un Heinkel 111. Ces mines ont pour objectif de bloquer les ports et les routes maritimes britanniques. Elles peuvent aussi être équipés d'une charge d'impact et être largués sur terre si besoin.

Météo : temps couvert.
Opérations britanniques : 33 patrouille faites par 33 avion dans la nuit du 24 au 25 Octobre. 131 patrouilles faites par 775 avions le 25 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 440 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 25 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 14 avions allemands et 10 avions britanniques.

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
uk.gifitalie.jpgLe vice président du conseil français, Pierre Laval, rencontre les dirigeants italiens. Les discussions portent sur la constitution d'un bloc pan-européen

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org



Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 25 Octobre 1940 : "invités attendu"

sur les soldats: Laquets de Pétain
Sur le Mur : Syrie
sur l'affiche :
"Cette base désirable"
Sans risque, vue sur la mer, H et C, nombreuses infrastructures pour avions et tanks, bien situé pour des offensives contre l'empire britannique
Agence Laval & Cie
Vichy

Heil Hitler

source : CartoonHub

24 Octobre 1940

Publié le par Fix

uk.gifApparition des 2.000 premiers bus provinciaux dans les rues de Londres.

Front ouest
La RAF bombarde Berlin et Hambourg. Ce sont les premiers raids à faire des pertes civiles de façon significative.

Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Faible activité allemande. Les opérations sont limitées à des reconnaissances allemandes.

La nuit
Activité allemande réduite. Les attaques sont concentrées sur Londres et Birmingham.
Les premiers raids commencent à 19h et les derniers quittent le territoire anglais vers 2h.

Météo : Couvert et brumeux sur la Manche, s'éclaircissant pour une nuit étoilée.
Opérations britanniques : 11 patrouille faites par 11 avion dans la nuit du 23 au 24 Octobre. 119 patrouilles faites par 463 avions le 24 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 30 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 24 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 2 avions allemands.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
uk.gifallemagne.pngAdolf Hitler rencontre le maréchal Pétain à Montoire-sur-loir.
Le maréchal Pétain accepte que la France entre dans la collaboration mais refuse de sceller une alliance militaire entre la France et l'Allemagne, ainsi que de déclarer la guerre à la Grande-Bretagne.

Cette poigné de main signe l'entrée de la France de Vichy dans la collaboration avec le Reich allemand

Vidéo d'actualité française sur l'entrevue de Montoire (sur le site de l'Ina)

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, onwar.com, canalacademie.com (photo)
usa.giffrance.gifLes Etats-unis protestent face à l'utilisation potentielle de la flotte française que pourrait faire les allemands.
Le fait que le Gouvernement français allègue que c'est sous la contrainte, et qu'il ne peut pas par conséquent agir, sauf à un degré très limité, comme un agent libre n'est dans aucun sens à être considéré comme justifiant une collaboration de la part du Gouvernement français qui fournirait de l'aide à Allemagne et à ses alliés dans leur guerre contre l'Empire britannique. Le fait qu'un gouvernement est prisonnier de guerre d'une autre puissance ne justifie pas qu'un tel prisonnier serve son conquérant dans des opérations contre son ancien allié.
Tout accord contracté entre la France et l'Allemagne qui prendrait le caractère mentionné au dessus, détruirait définitivement l'amitié traditionnelle entre les peuples français et américains, enlèverait de manière permanente toute chance d'aide de quelque sorte que ce soit, que ce Gouvernement serait disposé à donner, aux Français dans leur détresse et créerait une vague d'indignation contre la France dans l'opinion publique américaine

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
belgique.gifCréation du gouvernement belge en exil à Londres. Celui ci inclut parmi ses membres Camille Gutt, Hubert Pierlot et Paul-Henri-Spaak.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

23 Octobre 1940

Publié le par Fix

uk.gifFront ouest
La RAF continue ses attaques sur Berlin

Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Faible activité allemande. Les opérations sont limitées à des raids d'avions solitaires.

La nuit

Activité allemande réduite. Les attaques sont concentrées sur Londres et Montrose.
Les premiers raids commencent à 18h07 et les derniers quittent le territoire anglais à 1h52. De nouveaux raids arrivent à partir de 4h40 pour continuer après 6h.

Météo : Nuages bas et bruine. Faible visibilité
Opérations britanniques : 9 patrouille faites par 11 avion dans la nuit du 22 au 23 Octobre. 32 patrouilles faites par 79 avions le 23 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 35 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 23 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : aucune

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF, Worldwar-2.net
mouvement-naval.jpg Le cuirassé de poche Admiral Sheer quitte le port de Gotenhafen (Gdynia) pour aller mener un raid sur le commerce britannique dans l'atlantique nord

source : german-navy.de


allemagne.pngespagne.gifAdolf Hitler rencontre le chef de l'état espagnol, le général Franco, à Hendaye, en France occupée.
Adolf Hitler tente de persuader le général de faire entrer l'Espagne dans la guerre. Les demandes de Franco sont cependant très importantes puisqu'elles comprennent les territoires de Gibraltar, du Maroc français et de l'Oranais, en Algérie, ainsi qu'une demande de soutient matériel et alimentaire à l'Espagne.
Les 2 chefs d'état à la gare d'Hendaye

Le général Franco déclare que "l'Espagne combattra avec plaisir au coté de l'Allemagne", mais reste évasif quand à l'entrée de l'Espagne dans la guerre tant que ses demandes ne sont pas comblés par l'Allemagne.

Les sourires de facade n'empèchent pas le caudilo de refuser l'alliance avec l'Allemagne si elle ne lui apporte pas un soutient d'importance



source : Worldwar-2.net, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, onwar.com, Wikipedia

22 Octobre 1940

Publié le par Fix

Pierre Laval, vice président du conseil Français, rencontre le ministre allemand des affaires étrangères allemand, M. Ribbentrop, et Adolf Hitler dans le train du chancelier allemand à Montoire-sur-le-Loir.
Pierre Laval recommande une alliance entre l'Allemagne et la France gouvernée par le maréchal Pétain.

2 régions administratives allemandes sont créées, associant d'une part la Bade et l'Alsace, d'autre part le Palatinat, la Sarre et la Moselle.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, guerre-mondiale.org, Wikipedia
uk.gifFront ouest
Bataille d'Angleterre
Dans la journée

Faible activité allemande. Les opérations sont principalement limitées à la reconnaissance côtière. 2 attaques de chasseurs ont lieux sur le Kent, le sud est de Londres et l'estuaire de la Tamise.

La nuit
L'activité allemande est plus réduite que les jours précédents. Les attaques sont concentrées sur Londres, les Midlands, Liverpool et le sud du pays de galle.
Les premiers raids commencent à 18h30 et les derniers quittent le territoire anglais à 0h38. C'est la plus courte nuit de bombardement depuis le lancement des attaques de nuit sur Londres. Cependant de nouveaux raids arrivent à partir de 5h15 pour continuer après 6h.

Météo : brouillard puis pluie plus tard dans la journée.
Opérations britanniques : 24 patrouille faites par 24 avion dans la nuit du 21 au 22 Octobre. 70 patrouilles faites par 360 avions le 22 Octobre.
Opérations allemandes (estimations RAF) : 70 avions ont étés engagés au dessus de la Grande-Bretagne le 22 Octobre.
Pertes déclarés par la RAF : 3 avions allemands et 6 avions britanniques

source : Bataille d'angleterre sur le site de la RAF
ethiopie.gifFront d'Afrique orientale
L'armée de l'air sud africaine bombarde Birikau, en Somalie, pour la 5e fois.

source : onwar.com


coule-1.jpgAtlantique nord
Lors de l'escorte d'un convoi, le destroyer HMCS Margaree de la marine royale canadienne, heurte le cargo Port Fairy suite à la faible visibilité, et coule à 400 miles à l'ouest de l'Irlande.  C'était la première mission d'escorte du destroyer et 142 personnes meurent dans l'accident.

Océan indien
Le corsaire allemand Atlantis capture le cargo yougoslave Durmitor. Il l'emmène ensuite au port de Warsheik, en Somalie italienne.

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk, Wikipedia, Worldwar-2.net
bulgarie.gifitalie.jpgLe roi de Bulgarie, Boris III, décline l'offre faite par Mussolini, de participer à la campagne de Grèce au côté de l'Italie.

source : guerre-mondiale.org


uk.gifurss.jpgL'ambassadeur britannique à Moscou, M. Stafford Cripps, essaye de courtiser les soviétiques avec un plan de coopération en trois points.

source : Worldwar-2.net


etoile.jpgDe grandes rafles ont lieux dans le pays de Bade, en Sarre, au palatinat et en Alsace-Lorraine.
29000 juifs sont déportés vers des camps en France, dont les camps de Gurs et de Rivesaltes.


Vue du camp de Gurs en 1939. Ce camp avait été construit à l'origine pour héberger les réfugiés espagnols qui avaient fuient l'Espagne suite à la guerre civile et la victoire des nationalistes.
    
Les entreprises possédées ou influencées par des juifs, aux pays bas, doivent se faire enregistrer.
20 690 entreprises, la plupart de petites tailles, mettant en défaut la croyance sur l'influence des juifs dans la vie économique hollandaise, seront enregistrées.

source : gurs.free.fr, History place - Holocaust Timeline, Mémorial Yad-vashem
Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 22 Octobre 1940 : "Bon sang! ce n'est pas noël et vous n'êtes pas le père noël"

sur la dinde : Turquie/dinde (jeu de mot anglais intraduisible)

source : CartoonHub