Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

31 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front du Caucase
La résistance soviétique bloquent la progression du groupe d'armée A vers Groznyi au sud-est de Naltchik.

Affiche de propagande soviétique
"Défendons le Caucase !"

source : guerre-mondiale.org, mémorial de caen (photo)
Front d'Afrique du nord
La 21e division blindée allemande fait 4 contre-attaques sur la redoute Thompson, mais les australiens de la 9e division ne lâchent pas le terrain, les combats allant jusqu'à se dérouler au corps à corps.
Le général Alexander télégraphie à Winston Churchill son optimisme sur le futur recul des troupes de Rommel.

Suite à des problèmes dans la préparation britannique, l'opération supercharge, visant à briser le front des forces de l'axe, est repoussée d'une journée, et doit se déclencher dans la nuit du 1er au 2 novembre.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Le U103 coule le cargo britannique Tasmania, retardataire du convoi SL-125, entre les Açores et la côte du Portugal.
Le U174 coule le cargo britannique Marylyn au nord des côtes du Brésil.

Atlantique sud
Le U172 coule le cargo britannique Aldington Court entre l'Afrique du Sud et l'Argentine
Le U504 coule les cargos britanniques Reynolds et Empire Guidon à 180 miles à l'est de Durban, en Afrique du sud

Détroit de Macassar
Le sous-marin américain USS Thresher coule un cargo japonais dans le détroit de Macassar

source : UBoat.net, Hyperwar
A Pinsk, le massacre des habitants du ghetto continue

source : Mémorial Yad-vashem

30 Octobre 1942

Publié le par Fix





Vidéo d'actualité française du 30 octobre 1942 (13 minutes)

source : Ina.fr
Le Général de Gaulle nomme le Général Delestraint au commandement de l'Armée Secrète constituée par la fusion des groupes militaires de plusieurs mouvements de Résistance de la zone Nord.

source : guerre-mondiale.org, médiaslibres.com


Front d'Afrique du nord
Dans la nuit du 30 au 31 octobre, la 9e division australienne continue son action le long de la côte pour repousser les forces de l'axe. La redoute Thompson est capturée ainsi que la majorité des objectifs de la nuit. Les forces de l'axe au nord forment un saillant dangereusement exposé aux attaques alliées.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Les navires américains bombardent les positions japonaises sur la Pointe Cruz, sur Guadalcanal
 
Nouvelle-Guinée
Les australiens atteignent Alola, à 16 kilomètres au sud de Kokoda. Une des brigades australienne est envoyée en direction de Kokoda, la seconde devant prendre une route plus à l'est

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Les U604, U509, U409, U659 et U203 attaquent le convoi SL-125 entre les Açores et la côte du Portugal. Le U604 coule le cargo britannique Baron Vernon et le transport de troupe britannique Président Doumer. Le U509 coule le cargo britannique Brittany. Le U409 coule le cargo britannique Silverwillow et endommage le pétrolier britannique Bullmouth. Le U659 coule le pétrolier britannique Bullmouth et endommage les cargos britannique Corinaldo et Tasmania . Le U203 coule le cargo britannique Corinaldo.
Le U129 coule le cargo américain West Kebar au nord de la Guyane française.
Le U520 est coulé à l'est du Newfoundland par un bombardier Digby canadien
Le U658 est coulé à l'est du Newfoundland par un bombardier Hudson canadien

Méditerranée
Le U559 est coulé au nord est de Port Said, par les destroyers britanniques HMS Pakenham, HMS Petard et HMS Hero ainsi que par les destroyers d'escorte britanniques HMS Dulverton et HMS Hurworth et un bombardier britannique Sunderland.

source : UBoat.net
Le camp de Buna-Monowitz (Auschwitz III) devient opérationnel. Celui-ci est un camp de travail destiné à faire mourir les prisonniers en les faisant travailler pour une usine de caoutchouc synthétique, dirigé par des civils de IG Farben.

A Pinsk, le massacre des habitants du ghetto continue

Les usines chimiques IG Farben à Monowitz, près d'Auschwitz en 1941. La compagnie IG Farben est fortement impliquée dans les exterminations, en utilisant une grande quantité de main d'oeuvre servile destinée à mourir d'épuisement au travail en lieu et place des chambres à Gaz. Le camp de Monowitz ne comportera ainsi aucune chambre à Gaz, les prisonniers trop faibles pour travailler étant simplement envoyés à Birkenau pour y être exécutés. L'usine de caoutchouc synthétique de Buna apportant une valeur militaire, le camp de Monowitz sera le seul camp d'extermination bombardé par l'aviation alliée, faisant qu'aucun caoutchouc synthétique ne sortira jamais de cette usine.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org

Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 30 octobre 1942

sur la locomotive de droite: résistance française
sur la locomotive de gauche : menace nazi
Texte : vite, faites demi-tour! regardez ce qui arrive

source : CartoonHub

29 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front du Caucase
Les forces du groupe d'armées A capturent Nalchik, à seulement 80 kilomètres des champs pétrolifères de Grozny

source : Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
La situation s'aggrave pour les armées de l'axe, qui manquent d'essence pour leurs opérations. Le maréchal Rommel prévient ses commandants qu'ils ne peuvent plus désengager leur armée, l'essence étant en trop petite quantité pour permettre un tel mouvement, ne laissant comme possibilité que le combat jusqu'au bout à El Alamein.
L'engagement la nuit  dernière de la 90e division légère allemande permet cependant au général Montgomery de se rendre compte que les forces de l'axe ont engagés leur réserves dans la bataille, et qu'ils s'attendent à ce que la poussé principale ait lieu au nord. Il décide donc de planifier la prochaine attaque autour de la colline 29, l'attaque devant avoir lieu dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, après la réorganisation de ses propres forces pour en dégager les réserves nécessaires. Pour garder cependant l'attention de Rommel fixé sur le nord, il ordonne une nouvelle attaque de la 9e division australienne au nord dans la nuit du 30 au 31 octobre.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org
Front de Madagascar
Les forces britanniques capturent Fianarantsoa, la plus grande ville du sud de l'île, et continuent leur avance, alors que les troupes vichystes continuent de résister.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Front du pacifique sud
Nouvelle guinée
Les forces australiennes lancent une nouvelle attaque sur les positions japonaises à Eora, forçant les forces en défense à se retirer

Australie
Le général Vasey est nommé à la tête de la 7e division australienne, en remplacement du général Allen. Ce dernier est considéré comme trop peu énergique

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U575 coule le transport britannique Abosso au milieu de l'Atlantique nord
Le U203 coule le cargo britannique Hopecastle, retardataire du convoi SL-125, au milieu de l'Atlantique nord
Le UD-5 coule le cargo à catapulte britannique Primrose Hill, issu du convoi dispersé ON-139, au nord ouest des îles du cap vert.
Les U224, U436 et U624 attaquent le convoi HX-212 au milieu de l'Atlantique nord. Le U224 coule le cargo canadien Bic Island. Le U436 coule le cargo britannique Barrwhin. Le U624 coule le pétrolier britannique Pan-New York et le navire usine norvégien Kosmos II, ainsi que les 3 barges de débarquement qu'il contient.

Océan Indien
Le U159 coule les cargos britanniques Laplace et Ross au sud est du Cap Agulhas, en Afrique du sud

source : UBoat.net
Le département à la guerre américain annonce que l'autoroute militaire Alaska Canada (l'Alcan), en construction depuis le mois de mars, a été ouverte à l'utilisation par les militaires


Elargissement de l'Alcan en 1942. Cette route est construite au travers du territoire canadien mais sous contrôle américain. Le contrôle de la partie canadienne de la route doit être rendu au gouvernement canadien 6 mois après la fin de la guerre.

source : wikipedia, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Les 20000 habitants du ghetto de Pinsk, en Pologne orientale, sont rassemblés et commencent à être assassinés.

source : Mémorial Yad-vashem, guerre-mondiale.org

28 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front d'Afrique du nord
Une nouvelle contre-attaque des 15e et 21e divisions blindées allemandes échoue devant l'artillerie et les canons anti-chars alliés dans la matinée. Une seconde attaque est annulée après un bombardement de 2h30 ayant empêché les troupes devant attaquer de se rassembler.
Dans la nuit du 28 au 29 la 9e division australienne lance une attaque le long de la côte, mais est repoussée par les forces germano-italiennes de la redoute Thompson.

Mouvements le 28 octobre lors de la seconde bataille d'El Alamein

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com
Front de méditerranée
Le porte-avion britannique HMS Furious apporte une nouvelle cargaison de Spitfires sur Malte, les lâchant encore une fois alors qu'ils arrivent à porté de l'île britannique.
La situation sur l'île continue de se détériorer, le ravitaillement apporté sur l'île ne venant que par sous-marin ou par poseur de mine rapide.
Les renseignements de l'Axe sont au courant de la situation de l'île et prennent les rassemblements de navires à Gibraltar comme la préparation d'un nouveau convoi important à destination de Malte, plutôt qu'une préparation à une opération d'invasion.

source : onwar.com
Atlantique nord
Le U606 coule le pétrolier américain Gurney E. Newlin, retardataire du convoi HX-212, au milieu de l'Atlantique nord
Le U509 attaque le convoi SL-125 au large des côtes du Maroc, et coule le cargo britannique Nagpore

source : UBoat.net
Le consul général américain avertit le général français Mast que l'invasion de l'Afrique du nord aura lieu en novembre. Celui-ci proteste, déclarant qu'il ne pourra pas organiser de l'aide, ni pour le général Giraud, ni pour la cause alliée, à temps.

source : onwar.com
Les premiers déportés de Theresienstadt arrivent à Auschwitz. Quand la fin de la guerre arrêtera ces convois, seul 11000 des 140000 juifs de Theresienstadt seront encore la.

source : History place - Holocaust Timeline, Mémorial Yad-vashem, Worldwar-2.net



Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 28 octobre 1942

sur la première pierre : 28 octobre 1922 - marche sur Rome
sur la seconde pierre : 28 octobre 1940 - marche sur la Grèce
sur la troisième pierre : 28 octobre 1942 - offensive de Montgomery

source : CartoonHub

27 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
A Stalingrad l'avance allemande continue entre les usines Octobre rouge et Barricades. De la position qu'ils ont capturés, ils tiennent directement sous leur feu les débarcadères sur la Volga, permettant aux soviétiques de faire traverser leurs renforts au travers du fleuve. Le secteur restant aux mains des soviétiques ne fait plus que 300 mètres de profondeur, mais ceux-ci sont fortifiés et très solidement tenus.

Front du Caucase
La 37e armée soviétique est défaite par les forces allemandes

source : onwar.com, Worldwar-2.netguerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Une nouvelle attaque de l'axe tente de capturer la crête Kidney mais échoue malgré les moyens déployés. Les attaques sont très coûteuses, comptant entre 50 et 100 chars détruits, laissant seulement 81 chars opérationnels du coté de l'axe.
Le général Montgomery fait remonter la 7e division blindée au nord, la détachant du XIIIe corps.

chars britanniques dans le désert lors de la seconde bataille d'El Alamein

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net, guerre-mondiale.org
Front du pacifique sud
Iles Salomon
A Guadalcanal, les forces de l'aile gauche du général Maruyama retraitent vers la Matanikau, à l'ouest, pendant que celles de l'aile droite retraitent vers l'est, vers Koli point.
Les troupes de l'aile gauche n'ont plus mangés depuis plusieurs jours et sont épuisées par les attaques faites dans les derniers jours.

source : wikipedia, onwar.com
Atlantique nord
Une meute de sous-marin attaque le convoi SL-125, allant de Sierra Leone en Grande-Bretagne, forçant les alliés à changer le cours des convois associés à l'opération Torch, qui doit investir l'Afrique du nord française

source : Worldwar-2.net

Atlantique nord
Le U509 attaque le convoi SL-125 à l'ouest des îles Canarie et coule les cargos britanniques Pacific Star et Stentor.
Le U604 coule le pétrolier britannique Anglo Mærsk, retardataire du convoi SL-125 à l'ouest des îles Canarie.
Le U436 attaque le convoi HX-212 au milieu de l'Atlantique nord et coule le navire usine britannique Sourabaya, ainsi que la barge de débarquement qu'il transporte.
Le U627 est coulé par un B17 britannique au sud de l'Islande.

Mer de chine méridionale
Le sous-marin américain USS Tautog coule un transport japonais à l'est du Cap saint Jacque

source : UBoat.net, Hyperwar
Le traitement qui doit être infligé aux "sang-mêlé" d'aryens et de Juifs, les Mischlinge, est débattu mais aucune décision n'est finalement prise. Les 2 solutions proposées (la déportation et la stérilisation forcée) risquant d'avoir un mauvais effet sur les familles allemandes de ceux-ci

source : Mémorial Yad-vashem

26 Octobre 1942

Publié le par Fix

Premiers parachutages en Saône-et-Loire par le SOE

source : guerre-mondiale.org



Front de l'est
Front du Caucase
Le groupe d'armées A capture Nalchik, au sud est de Pyatigorisk, alors que le 3e corps blindé allemand menace quatre divisions soviétiques.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Front d'Afrique du nord
Le Maréchal Rommel fait le compte de la situation, qui s'avère ne pas être brillante. La division Trento a perdu son artillerie et la moitié de son infanterie, la 164e division allemande a perdu 2 bataillons, les 15e division blindée et division littorio ont tenu les alliés en respect mais ont subis de lourde pertes, la plupart des unités manquent d'homme, les soldats sont à mi-ration, une partie est malade et la réserve d'essence de l'armée n'est suffisante que pour 3 jours.

Il ordonne de prendre la côte 29, capturé la veille par les alliés, mais la contre-attaque ne donne rien devant le feu de l'artillerie et les attaques aériennes.
A la nuit, les 21e division blindée et division littorio reçoivent l'ordre de remonter vers le nord, alors que la division Trieste doit les remplacer. L'avance des 2 divisions blindées est lente suite aux attaques aériennes alliées incessantes.
Malgré ça, les attaques alliées ne portent pas, poussant Winston Churchill à se demander "est il vraiment impossible de trouver un général qui peut gagner une bataille?"
Constatant que l'élan initial de l'offensive est en train de disparaître, le général Montgomery commence à reconstruire une réserve opérationnelle comprenant la 2nd division néo-zélandaise, la 9e brigade blindée, la 10e division blindée et la 7e division blindée. Sur le front les attaques d'attrition continuent toutefois pour user les forces de l'axe.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net

Front du pacifique sud
Iles Salomon
A 8h le général Hyakutake met un terme aux attaques japonaises, les troupes japonaises survivantes retraitant par la jungle.
Les américains n'ont eu que 81 morts, à comparer aux plus de 3000 morts japonais. Cette défaite est décisive et marque un coup d'arrêt aux offensives japonaises.

source : guerre-mondiale.org, wikipedia
Pacifique sud
Bataille des îles Santa Cruz
A 2h05 les navires japonais font demi-tour, se portant dans la direction des navires américains.

A 3h10 un hydravion Catalina américain repère les navires japonais grâce à son radar.

A 5h00 les navires des 2 camps ne sont plus qu'à 370km les uns des autres.

A 5h12 la nouvelle de la découverte des navires japonais arrive enfin à l'Amiral Kinkaid. Pensant que les japonais ont changé de course depuis, il n'ordonne aucun raid, préférant garder ses avions disponible tant qu'il ne dispose pas de plus d'informations.

A 6h45 un avion de reconnaissance américain repère les forces principales japonaises.

A 6h58 un avion de reconnaissance japonais repère l'escadre de l'USS Hornet

A 7h40 une vague de 64 avions, dont 21 bombardiers en piqué et 20 avions torpilleurs, décolle des porte-avions japonais et prend la direction de l'USS Hornet.
Au même moment, 2 bombardiers en piqué Dauntless de reconnaissance américains arrivent sur la force japonaise et attaquent le Zuiho, la protection aérienne étant trop occupée à chercher les autres avions de reconnaissance. 2 bombes sont lâchées qui endommagent fortement le pont d'envol du navire, le rendant inutilisable pour les opérations aériennes.
L'Amiral Kondo donne l'ordre au groupe de l'Amiral Abe de se dépêcher pour que les avions du Junyo arrivent à porté des porte-avions américains.

Avions japonais se préparant à décoller sur le Shokaku au matin du 26 octobre 1942

A 8h00 une vague de 29 avions (dont 15 bombardiers en piqué et 6 torpilleurs) décolle de l'USS Hornet pour prendre la direction des navires japonais.

A 8h10 une seconde vague décolle du Shokaku avec 19 bombardiers en piqué et 8 chasseurs.
Dans le même temps une seconde vague de 3 bombardiers en piqué, 8 torpilleurs et 8 chasseurs décollent de l'USS Enterprise.

A 8h20 une troisième vague décolle de l'USS Hornet avec 9 bombardiers en piqué, 8 torpilleurs et 7 chasseurs.

A 8h30 les porte-avions américains sont mis au courant que des vagues d'attaque japonaises se dirigent vers eux.

A 8h40 une troisième vague décolle du Zuikaku avec 16 avions torpilleurs
Pendant ce temps 9 chasseurs zéro du Zuiho attaquent la seconde vague d'attaque américaine. 4 zéros, 3 wildcats et 2 bombardiers sont détruits, 2 autres bombardiers et un wildcat devant retourner sur l'USS Enterprise de suite de dégâts.

A 8h50 la première vague américaine arrive sur les navires japonais et doit faire face à une opposition forte des chasseurs japonais. Seul les bombardiers en piqué sont présents, les torpilleurs s'étant perdus.

A 8h52 la première vague japonaise arrive en vue de l'USS Hornet

A 8h55 les navires américains repèrent la première vague d'attaque japonaise et dirigent les chasseurs vers elle. La confusion fera que la défense aérienne américaine ne sera cependant pas totalement efficace.

A 9h09
la première vague japonaise commence à attaque l'USS Hornet.

A 9h12 une bombe de 250 kilos traverse le pont d'envol et 3 ponts de l'USS Hornet, tuant 60 hommes. Juste après une seconde bombe explose sur le pont faisant un trou de 3m. Enfin une 3e bombe et traverse elle aussi 3 ponts causant encore une fois de gros dommages.

L'USS Hornet en train d'être attaqué par les avions en piqué japonais lors de la bataille des Santa Cruz

A 9h13 une torpille touche l'USS Hornet

A 9h14 un bombardier en piqué japonais s'écrase sur la cheminé de l'USS Hornet, répendant de l'essence enflammé partout sur le pont du porte-avion américain.
Pendant ce temps, le porte-avion japonais Junyo, enfin arrivé à porté, lance une 4e vague d'attaque comprenant 17 bombardiers en piqués.

A 9h17
une seconde torpille touche l'USS Hornet, arrêtant définitivement ses machines. Un avion japonais s'écrase sur le coté du porte-avion, démarrant un feu prêt des principaux réservoirs d'essence pour avion.

A 9h20 la vague d'attaque japonaise s'en va. 26 avions japonais ont été abattus et 6 chasseurs américains ont subis le même sort. L'USS Hornet est immobilisé et brûle.

A 9h27
3 à 6 bombes touchent le Shokaku, détruisant son pont d'envol et endommageant fortement l'intérieur du navire. Quelques bombes sont aussi lancées sur le destroyer Teruzuki, causant des dommages mineurs. Les torpilleurs de la 1ere vague américaine tentent quand à eux d'attaquer le croiseur lourd Tone, mais ne le touchent pas.
La seconde vague d'attaque ne trouvant pas les porte-avions japonais attaque le croiseur lourd Suzuya, sans réussir à l'endommager.
Quand à la troisième vague elle trouve le croiseur lourd Chikuma et l'endommage gravement avec 2 bombes d'une tonne, puis une troisième, et enfin une torpille.

A 9h30
l'USS Enterprise commence à récupérer les chasseurs de protection

A 10h00
les feux de l'USS Hornet sont sous contrôle et le croiseur USS Northampton tente de remorquer, sans succès, le porte-avion hors de la zone des combats. Par contre, l'USS Enterprise stoppe ses opérations de récupération d'avion, forçant de nombreux avions à s'écraser en mer, les équipages étant récupérés par les destroyers de l'escorte. Une torpille d'un torpilleur américain qui vient de s'écraser endommage d'ailleurs si fortement l'USS Porter qu'il doit être abandonné par son équipage, et coulé par l'USS Shaw.

A 10h08 la seconde vague japonaise attaque l'USS Enterprise. Encore une fois la chasse américaine n'arrive pas à intercepter les avions japonais avant qu'ils attaquent, et le porte-avion reçoit 2 bombes, causant de gros dommages, et bloquant l'ascenseur avant en position haute.

Chasseur Wildcat américain, provenant de l'USS Hornet, sur le pont de l'USS Enterprise, balloté alors que le porte-avion fait de brusques manoeuvres pour éviter une attaque aérienne.

A 10h28 les torpilleurs japonais de la troisième vague attaquent l'USS Enterprise, mais ne font aucun dommage au porte-avion. Par contre, un torpilleur s'écrase sur le destroyer USS Smith, lui causant de gros dommages et le mettant en feu, tuant 57 personnes.

A 10h53
les derniers combats se terminent, les 16 avions de la troisième vague japonaise étant abattus.

A 11h15 le pont d'envol de l'USS Enterprise est à nouveau opérationnel, permettant la récupération des avions en vol.

A 11h21 la Quatrième vague japonaise arrive sur l'USS Enterprise, réussissant à placer une bombe sur le cuirassé USS South Dakota et une autre sur le croiseur USS San Juan. Une bombe tombe a coté de l'USS Enterprise, lui causant des dommages supplémentaires.

A 11h35 l'Amiral Kinkaid décide de retirer l'USS Enterprise du combat

A 11h40 les Zuikaku et Junyo récupèrent les rares avions survivants des 4 vagues lancées dans la matinée.

A 13h00 les escadres avancées japonaises tentent de rattraper les forces américaines, pendant que les Zuiho et Shokaku retraitent de la zone de combat.

A 13h06
le Junyo lance une 5e vague d'attaque comprenant 7 torpilleurs, le Zuikaku faisant de même avec 7 torpilleurs et 2 bombardiers en piqués.

A 14h45 l'USS Northampton arrive enfin à remorquer l'USS Hornet, alors même que l'équipage du porte-avion semble sur le point de remettre en marche les machines du navire.

A 15h20 la 5e vague arrive sur l'USS Hornet et commence à l'attaquer


Vidéo d'actualité française du 21 mai 1943 sur la fin de l'USS Hornet lors de la bataille des Santa Cruz

A 15h23 l'USS Hornet est touché par une torpille japonaise, détruisant les réparations faites. Le navire commence à prendre une gîte de 14 degrés. Devant la gravité de la situation, l'équipage abandonne le navire alors même qu'il est touché par une bombe supplémentaire.

A 15h35 le Junyo lance une 6e vague d'attaque comprenant 4 bombardiers en piqués.

A 16h27
l'USS Hornet est maintenant totalement abandonné par son équipage.

A 17h20
la 5e vague japonaise touche le porte-avion abandonné d'une dernière bombe.

A 20h40 les destroyers USS Mustin et USS Anderson abandonnent la coque de l'USS Hornet en train de brûler, alors que les navires japonais ne sont plus qu'à 20 minutes. Le reste des navires américain est déjà repartis vers le sud est pour se mettre hors de porté.

A 22h20 les navires de l'Amiral Abe arrive a coté de l'USS Hornet encore en train de brûler, mais décident de ne pas capturer celui-ci, les dommages étant trop importants.

A 1h35 les navires japonais détruisent définitivement ce qui reste de l'USS Hornet.

L'équipage de l'USS Enterprise en train d'effectuer un service funèbre le 27 octobre pour 44 marins tués lors de la bataille des îles Santa Cruz

La bataille des îles Santa Cruz se termine donc sur une victoire japonaise, mais une victoire qui pèsera lourd dans le futur. Si les pertes en navires sont plus importantes coté américain (1 porte-avion coulé et le second endommagé et 1 destroyer coulé contre 2 porte-avions et 1 croiseur lourd endommagés coté japonais), les pertes en équipage aériens sont par contre bien plus importantes coté japonais, les américains ayant perdu 26 membres d'équipages, contre 148 coté japonais. Ces pertes sont bien au dessus de ce qui avait été perdu dans les batailles précédentes (Mer de corail (90), Midway (110), Salomon orientales (61)). Les pertes sont telles que même les 2 porte-avions intacts sont obligés de retourner au Japon, leur groupe aérien étant maintenant squelettique.
Cette obligation contrebalançant d'ailleurs le fait que les américains n'ont maintenant plus qu'un seul porte-avion opérationnel dans tous le pacifique : l'USS Enterprise, qui lui même a besoin de réparations urgentes après les dommages encaissés.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com, Worldwar-2.net, hyperwar, Ina.fr
Atlantique nord
Départ d'Angleterre d'un nouveau convoi pour l'Afrique du Nord.

source : guerre-mondiale.org


Océan Indien
Le U504 coule le cargo américain Anne Hutchinson au large d'East London, en Afrique du sud

Pacifique nord
Le sous-marin américain USS S-31 coule le cargo japonais Keizan Maru au sud de Paramushir, dans les îles Kouriles

source : UBoat.net, Hyperwar
850 juifs sont arrêtés en Norvège

source : Norway during World War II, Worldwar-2.net




Caricature de Leslie Illingworth paru dans le Daily Mail le 26 octobre 1942

sur le panier: ravitaillement pour Rommel

source : CartoonHub

25 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
A Stalingrad, les allemands capturent 2 rues supplémentaires mais subissent de lourdes pertes

Front du Caucase
Le 3e corps blindé allemand relance son offensive près de la rivière Terek, après s'être regroupé au sud du cours d'eau.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front d'Afrique du nord
Suite à la mort du général Stumme, le maréchal Rommel quitte le sanatorium ou il se reposait pour rejoindre l'Afrique du nord. Il passe cependant par Rome pour demander un supplément d'essence et de munitions au Commando supremo, puis repart, arrivant dans la nuit en Afrique du nord

Sur le front, la situation au nord est bloquée par la résistance des forces de l'axe. Les alliés occupent la crête Miteirya mais les troupes de l'axe sont toujours fermement fortifiées sur la plupart de leurs positions initiales. Jugeant l'attaque prévue au sud de la crète, le général Montgomery ordonne au XXXe corps d'attaquer sur la côte avec la 9e division australienne. Le reste du front ne doit pas lancer d'attaque majeures, la bataille devant se concentrer sur les crêtes de Kidney et Tel el Eisa jusqu'à l'obtention d'une percée.

Au petit matin, la 15e division blindée allemande et la division blindée littorio italienne attaquent, cherchant une faiblesse dans le dispositif allié, mais n'en trouvant aucune.
A partir du levé du soleil, les forces alliées lancent leurs attaques, qui s'effectuent dans le chaos, mais n'obtiennent aucun résultat décisif.
A la fin de la journée la 15e division blindée allemande n'a plus que 40 à 50 chars à disposition, contre 119 au matin. Les britanniques ont perdu 250 chars mais sont à même de recevoir des renforts.

Les pétroliers Luisiano et Proserpina, qui devaient ravitailler l'Afrika Korps, sont coulés dans le port de Tobrouk. C'était le principal espoir de l'axe pour l'obtention d'un supplément d'essence aux troupes du front.

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front du pacifique sud
Iles Salomon
Sur Guadalcanal, les marines américains du colonel Puller réduisent dans la journée le saillant formé par les japonais ayant réussit à s'introduire dans leurs lignes, tuant 104 soldats. En tout ce sont plus de 300 soldats japonais qui ont étés tués dans l'attaque de la nuit du 24 au 25 octobre.
Pendant le reste de la journée, les forces américaines se redéploient et renforcent leurs défenses, pendant que la bataille se déplace sur mer et dans les airs.

L'aviation japonaise venu de Rabaul attaque les navires américains proches de Lunga point, coulant un remorqueur et un patrouilleur vers 10h30. De plus, les avions embarqués des porte-avions Junyo et Zuiho bombardent Henderson field en 6 vagues tout au long de la journée, perdant 11 chasseurs et 2 bombardiers. La piste américaine n'est cependant que légèrement endommagée par les attaques continuelles japonaises.
De leur coté, les avions de la cactus air force attaquent les destroyers japonais qui sont au large, les forçant à se retirer.
Dans l'après midi, la Cactus air force attaque d'autre navires japonais, endommageant si gravement le croiseur léger Yura qu'il est abandonné par son équipage après avoir été sabordé à 21h.

A 20h, les forces du général Maruyama recommencent à attaquer les positions américaines au sud d'Henderson Field, l'attaque durant jusqu'au matin du 26 octobre. Toutes les réserves japonaises sont engagées, mais le feu défensif américain provoque de lourdes pertes, repoussant presque toutes les attaques japonaises, tuant au passage le général Nasu, commandant l'attaque. Seul quelques groupes de soldats japonais parviennent à traverser les lignes américaines, mais ils seront tués dans les jours suivants.
A 3h le 26 octobre, une seconde attaque est lancée sur l'ouest du périmètre américain, sur la Matanikau, par les forces du colonel Oka. La crête tenu par les américains est capturée à 5h par les soldats japonais, mais une contre attaque américaine recapture celle-ci à 6h, mettant un terme aux attaques des forces du colonel Oka. Sur la matanikau les pertes américaines s'élèvent à 14 morts et 32 blessés, contre 300 morts japonais.


Soldats japonais mort au bas de la crête près de la Matanikau dans la nuit du 25 au 26 octobre 1942

source : onwar.com,guerre-mondiale.org, wikipedia
Atlantique nord
Une escadre américaine, comprenant le porte-avion américain USS Ranger, quitte les Bermudes pour se diriger sur l'Afrique du nord Française, en vue d'appuyer l'opération Torch.

Pacifique sud
La force aéronavale japonaise comprenant 4 porte-avions (Shokaku, Zuikaku, Zuiho et Junyo), 4 cuirassés, 8 croiseurs lourds, 2 croiseur léger et 25 destroyers croise dans le pacifique sud pour apporter son soutient aux combats qui se passent sur Guadalcanal. Les navires japonais sont divisés en 3 escadres commandées par les amiraux Kondo, Nagumo et Abe.
Au même moment, la force aéronavale américaine, comprenant les groupes des porte-avions américains USS Hornet et USS Enterprise, se trouve elle aussi au large des Salomon sous le commandement de l'Amiral Kinkaid.
Numériquement les japonais ont l'avantage avec 212 avions contre 171 pour les américains

A 11h03 un hydravion catalina américain basé dans les îles Santa Cruz repère l'escadre principale japonaise (comprenant les porte-avions Shokaku, Zuikaku et Zuiho). Devant la nouvelle, l'Amiral Kinkaid donne l'ordre de forcer l'allure pour pouvoir lancer un raid contre les navires japonais dans la journée.

A 14h23 un raid de 23 avions est lancé des porte-avions américains, mais celui-ci ne trouve pas les navires japonais, l'escadre, se sachant repérée, ayant pris le chemin du nord pour rester hors de porté des avions américains.

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Le U67 coule le cargo norvégien Primero au milieu de l'Atlantique nord

source : UBoat.net


M. Gulbrand Lunde, ministre charismatique du gouvernement Quisling, meurt dans un accident de voiture. M. Rolf Jørgen Fuglesang, précédemment chef des étudiants du Nasjonal Samling, et secrétaire général du parti fasciste norvégien, lui succède

source : Norway during World War II

24 octobre 1942

Publié le par Fix

Front d'Afrique du nord
Seconde bataille d'El Alamein
A 2h00 les 500 premiers chars commencent à traverser les champs de mine, mais de gros embouteillages gênent le déploiement des blindés britanniques.
Les rapports allemands indiquent que les pénétrations britanniques sont contenues par les unités sur place, mais le général Stumme, commandant de l'armée de l'axe en l'absence du maréchal Rommel, en congé médical en Allemagne, meurt d'une attaque alors qu'il inspecte le front. Le commandement temporaire est donné au Major-General Ritter von Thoma, mais la confusion temporaire suite à cette mort retarde les contre-attaques allemandes.

Toute la journée est passé à la création des corridors déminés dans les champs de mine, sous la protection des attaques de la Desert Air Force, pendant que les forces de l'axe contre-attaquent sur la 51e division écossaise. Cette contre-attaque ne remporte cependant pas de succès et à 16h elle n'a presque pas progressée. A la tombé du jour les chars des 15e division blindée allemande et de la division Littorio se portent sur la dépression de Kidney et engagent la 1ere division blindée britannique. 100 chars se combattent et environ la moitié sont détruits à l'arrivé de la nuit.

Soldats britanniques lors de la seconde bataille d'El Alamein

Durant la nuit la 10e division blindée tente de poursuivre sa progression depuis la crête de Miteirya, mais les retards dans les déminages et une attaque aérienne annule l'attaque à 22h

Plus au sud, la diversion de la 7e division blindée britannique et la brigade française libre se heurtent à la farouche résistance des parachutistes italiens de la division Folgore et à la brigade de parachutiste allemands Ramcke. Plus au nord, la 50e division d'infanterie fait quelques gains mais les combats sont durs et la résistance des divisions italiennes Pavia et Brescia est forte.

Durant la nuit, les attaques aériennes se concentrent sur les forces au nord et sur les aéroports de l'axe, pour détruire la capacité aérienne germano-italienne.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, onwar.com
Front de méditerranée
La RAF bombarde l'Italie du nord, et principalement Milan, Novare et Monza.

source : guerre-mondiale.org



Front du pacifique sud
Iles Salomon
A 14h les unités japonaises au sud d'Henderson Field commencent à se déployer, mais sont gênées par les fortes pluies. Mal positionnées, mal soutenues par une artillerie inexistante, les canons lourds ayant étés abandonnés sur la "route Maruyama", l'attaque se développe mal, et de mauvaises informations arrivent au commandement japonais. A 0h50 le 25, le commandement japonais annonce même à Rabaul qu'Henderson field a été capturé. Dans les faits, la plupart des forces japonaises n'arrivent pas au contact avant 0h30. Les combats sont durs et des succès partiels sont enregistrés, mais le feu américain et l'artillerie omniprésente repousse les attaques japonaises.
A 7h30 le 25, le général Nasu décide de donner l'ordre à ses troupes de revenir sur leurs positions de départ. Seul un saillant reste au milieu des lignes américaines.

Carte des opérations contre le périmètre américain sur Guadalcanal du 23 au 26 octobre 1942

Nouvelle-Guinée
Les dernières forces japonaises présentes sur l'île Goodenough rembarquent pour Rabaul sur 2 destroyers

source : wikipedia, guerre-mondiale.org, "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, onwar.com, Worldwar-2.net, United State military academy (carte)

Atlantique nord
Les convois commandés par le général Patton et le contre-amiral Hewitt quittent les Etats-Unis et prennent la direction de la méditerranée, pour participer à l'opération Torch.
2 autres convois quittent l'Angleterre avec le même objectif

source : guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U516 coule le cargo britannique Holmpark au nord des côtes du Brésil.
Le U383 coule le chalutier islandais Jon Olafsson au milieu de l'Atlantique nord
Le U599 est coulé par un bombardier Liberator britannique au nord est des Açores

Pacifique nord
Le sous-marin américain USS Nautilus coule le cargo japonais Kenun Maru à l'est d'Hakodate, au Japon

source : UBoat.net, Hyperwar

23 Octobre 1942

Publié le par Fix

Le premier ministre français, M. Laval, fait le bilan des actions conduites contre les "terroristes". Celui-ci se monte à 400 personnes arrêtées, sans compter les communistes, et 40 tonnes d'armes saisies.


Vidéo d'actualité française du 23 octobre 1942 (14 minutes)

source : guerre-mondiale.org, Ina.fr
Front d'Afrique du nord
Seconde bataille d'El Alamein
A 21h40, l'ensemble de l'artillerie de la VIIIe armée britannique ouvre le feu sur les lignes de défenses de l'axe, déclenchant l'opération Lightfoot, première opération de la seconde bataille d'El Alamein.

Depuis la bataille d'Alam Alfa, la VIIIe armée s'est considérablement renforcée, le général Montgomery refusant d'attaquer tant qu'il n'aura pas la capacité de percer les lignes de l'axe et d'exploiter ensuite sa victoire. Pour ce faire, 220000 hommes et 1100 chars composent la VIIIe armée, alors que les troupes germano-italiennes ne comptent plus que 115000 hommes et 559 chars. Le temps de rassembler ces troupes a cependant permit aux forces allemandes de préparer de fortes défenses, avec de larges champs de mines, qui compliquent toute attaque.

Pour déstabiliser la défense de l'axe, les alliés ont déclenchés l'opération Bertram, portant la confusion dans le camp de l'axe sur où et quand l'offensive britannique doit avoir lieu. Pour contrer toute attaque, les forces de réserves blindées allemandes sont donc dispersées en 2 groupes. Le groupe sud comprend les divisions littorio et la 21e division blindée allemande. Le groupe nord quand à lui comprend la 15e division blindée allemande et la division Littorio. De plus, la division italienne Trieste et la 90e division légère allemande sont en réserve le long de la côte, pour intervenir en cas de besoin. Seulement, les faibles réserves en carburant de l'axe font qu'une fois déplacées, les réserves mobiles ne seront plus en mesure de bouger vers un autre point du champ de bataille. L'objectif est donc de tout faire pour empêcher les chars alliés de passer en terrain clair, une bataille de mouvement étant au désavantage des forces de l'axe.

Carte des attaques alliées dans la nuit du 23 au 24 octobre 1942, déclenchant la seconde bataille d'El Alamein

Coté allié, le plan d'attaque consiste à créer 2 corridors au travers des champs de mine du nord. Le premier doit relier la division neo zélandaise à la crête Miteirya, le second doit passer au nord de la crête Miteirya et partir de la zone de la 9e division australienne et de la zone de la 51e division écossaise. Les 2 corridors doivent ensuite permettre aux chars de passer pour engager et défaire les forces blindées de l'axe. Pendant ce temps, des attaques de diversion doivent être portées sur la crête de Ruweisat et dans le sud, pour fixer les forces qui s'y trouvent.
Le général Montgomery pense que la bataille va durer 12 jours.

A 22h les 4 divisions d'infanterie du XXXe corps britannique commencent leur mouvement et déminent le terrain, aidé d'un nouveau détecteur de mines, pour que les chars du Xe corps puissent passer.
Pendant ce temps, la 7e division blindée et la brigade française libre du XIIIe corps attaquent au sud pour faire diversion et fixer le groupe mobile du sud (21e division blindée et division ariete)

source : wikipedia, onwar.com, guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net 
Front de Méditerranée
La RAF bombarde Savone, Turin et Gênes.

source : guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net


Front du pacifique sud
Iles Salomon
Le général Kawaguchi, refusant de se conformer au plan d'attaque prévu sur Henderson Field est relevé de son commandement par le général Maruyama, le colonel Toshinari Shoji étant nommé à sa place à la tête des troupes dont il avait la charge.
Devant la difficulté à atteindre les lignes américaines, l'attaque générale sur Henderson Field est repoussée jusqu'au 24 octobre à 19h.
Les américains n'ont toujours pas remarqué l'avance des forces japonaises.

Du coté de la Matanikau, 2 bataillons japonais, soutenus par 9 chars légers, attaquent au travers des bancs de sable de l'embouchure de la Matanikau au crépuscule. Le feu défensif américain fait rapidement de lourdes pertes coté japonais, les canons de 37mm mettant les 9 chars hors de combat.
L'attaque est arrêté a 1h15 avec seulement des pertes légères coté américains.

Vue des chars japonais détruits le 23 octobre 1942 sur les bancs de sable de l'embouchure de la Matanikau

source : wikipedia

Front de Birmanie
Les forces britanniques avancent jusque Cox's Bazaar, les unités de pointes arrivant jusque Buthidaung. Ils engagent les forces japonaises ayant retraités d'Akyab, mais les japonais tiennent bon après un bref engagement

source : onwar.com, guerre-mondiale.org

Mer de Norvège
Le cuirassé allemand Tirpitz quitte le Bogenfjord pour le Lofjord, près de Trondheim. Plus au sud, il va permettre au cuirassé allemand d'être réparé

source : Worldwar-2.net
Atlantique nord
Le U615 coule le cargo britannique Empire Star au milieu de l'Atlantique nord
Le U621 coule le cargo britannique Empire Turnstone, retardataire du convoi ONS-136, au milieu de l'Atlantique nord
Le U129 coule le cargo américain Reuben Tipton au nord de la Guyane hollandaise

Océan Indien
Le U504 coule le cargo britannique City of Johannesburg au sud est d'East London, en Afrique du sud

Pacifique nord
Le sous-marin américain USS Kingfish coule la canonnière japonais Seikyo Maru au sud des côtes japonaises

source : UBoat.net, Hyperwar
uk.gifLe sous-marin britannique HMS Seraph débarque un groupe mené par le général américain Mark Clark, à Cherchell, à une 60aine de kilomètres d'Alger. Ils doivent rencontrer le consul général américain, M. Robert Murphy, le général Mast, représentant les officiers français d'Algérie favorables aux alliés, le colonel Jousse, et Bernard Karsenty, adjoint de José Aboulker, pour faire en sorte de minimiser au maximum la résistance des forces de Vichy aux débarquements alliés qui auront lieu début novembre lors de l'opération Torch.

Le concours des généraux Mast et Bethouart, chefs d'état major à Alger et Casablanca, est acquis, mais la marine française reste hermétique à toute collaboration, n'ayant pas pardonné les attaques de Mers El Kebir et Dakar.
Le but de la réunion est d'obtenir la coopération du général Mast, et l'accord de celui-ci à reconnaître le général Giraud comme chef des français en Afrique du nord, accord donné par le général.

source : wikipedia, The world at war, onwar.com, guerre-mondiale.org
uk.gifMrs. Roosevelt arrive à Londres comme invité du roi et de la reine d'Angleterre. Un communiqué de Buckingham Palace et de l'ambassade américaine déclare qu'elle vient pour avoir des informations de première main sur les activités de guerre des femmes, et pour visiter les forces américaines en Angleterre.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org, Worldwar-2.net
uk.gifLa radio de Berlin déclare que l'Angleterre sera exclue de la "charte européenne" d'après guerre, celle-ci s'étant rendue de plus en plus étrangère de l'Europe sous le régime de Winston Churchill

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org

Caricature de David Low paru dans le Evening Standard le 23 octobre 1942 : "Dans les pages de l'histoire"

sur la page: Les plus grandes défenses - Leningrad - Moscou - Stalingrad

source : CartoonHub

22 Octobre 1942

Publié le par Fix

Front de l'est
Front sud
A Stalingrad, les premières neiges commencent à tomber.
Malgré la résistance soviétique, la VIe armée capture la majorité des usines Octobre rouge et Barricade rouges, au nord de la ville.

Soldats allemands sur un char dans Stalingrad en octobre 1942. Mal adaptés à une guerre de rue, les allemands sont obligés de réinventer rapidement toute leur manière de faire, le combat urbain n'ayant pas grand chose à avoir avec les percées blindées dans les plaines soviétiques. Ainsi les chars sont particulièrement vulnérables à une attaque impromptue de soldats soviétiques cachés, rendant leur accompagnement massif par l'infanterie obligatoire.

source : Worldwar-2.net, onwar.com, guerre-mondiale.org, wikipedia
Front du pacifique sud
Nouvelle-Guinée
Un bataillon australien est débarqué sur l'île Goodenough, pour assurer le contrôle du nord de la baie de Milne. Les japonais avaient déjà en grande majorité évacué l'île

source : onwar.com, guerre-mondiale.org
Atlantique nord
Le U443 attaque le convoi ON-139 au milieu de l'Atlantique nord, et coule le pétrolier britannique Donax et le transport britannique Winnipeg II.

Mer de Norvège
Le U412 est coulé par un bombardier Wellington britannique au nord est des îles Faeroe

source : UBoat.net
uk.gifUne proclamation royale ramène l'age d'enrôlement à 18 ans en Grande-Bretagne

source : Worldwar-2.net



La radio de Vichy, citant un télégramme de Stockholm, déclare que l'Allemagne et ses alliés se préparent à dénoncer la convention de Genève de 1864 sur les prisonniers de guerre. L'axe aurait déclaré que "l'Angleterre, par ses méthodes de guerre, a été la première à refuser les obligations de cette convention".

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Le président du Chili, M. Rios, signe un manifeste déclarant
Je propose, dans le cadre des relations internationales, d'aligner le Chili au coté des nations du continent qui sont prêtes à défendre les grands principes d'intégrité territoriales et de solidarité américaine.

source : "Events leading up to World War II" sur iBiblio.org
Une révolte d'un groupe de juifs, en instance d'être transféré à Auschwitz, dans le camp de Sachsenhausen est "mis au pas" les SS

source : History place - Holocaust Timeline, Worldwar-2.net