Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 Juillet 1942

Publié le par Fix

A l'occasion de l'ouverture de la "Semaine de la France Libre" organisée à New York par l'association interalliée "Freedom House", le Général de Gaulle prononce une allocution en anglais, que la Columbia Broadcasting Corporation radiodiffuse en Amérique.
Quand cette guerre a commencée, beaucoup d'hommes dans le monde ont cru qu'elle n'était qu'un conflit d'ambitions politiques et qu'elle se réglerait comme jadis par des déplacements de frontières et des indemnités. Aujourd'hui, le monde entier voit qu'elle oppose des idéals et qu'il s'agit d'une crise profonde de l'humanité. C'est pourquoi, si les démocraties entendent écraser à tout prix ceux qui ont déchaîné ces malheurs, elles veulent aussi que l'énorme dépense de sang, de larmes et d'efforts ait finalement sa récompense et son utilité. Elles veulent gagner la guerre et la paix.

Pour gagner la guerre, il ne suffit pas d'avoir des soldats et des armes. Mais il faut que ces effectifs et ce matériel soient engagés vers un objectif bien choisi et qu'une habile direction sache inspirer à tous la confiance et l'ardeur nécessaires. Ce sont l'esprit et le cœur qui remportent les victoires.

Pour gagner la paix, il ne suffirait pas de disposer de ressources gigantesques. Il ne suffirait pas d'imposer aux peuples de proie des conditions rigoureuses pour la sécurité de tous. Il ne suffirait pas de conclure des traités et des alliances. Mais il faut que toutes ces richesses, toutes ces garanties, tous ces pactes, soient appliqués à un but général, choisi de telle façon que tous les efforts y convergent et que tous les rêves, tous les désirs, tous les dévouements s'enflamment et se prodiguent pour le réaliser. Car, aujourd'hui comme toujours, ce sont les idées qui mènent le monde. Et puisque cette guerre n'est plus une guerre des États, non plus même une guerre des peuples, mais bien une guerre des hommes, les idées qui inspireront la paix doivent être à l'échelle de l'humanité.

La France semble partiellement écartée de l'effort commun des démocraties. C'est là, d'ailleurs, un des résultats les plus dangereux de la diabolique stratégie d'Hitler. Car une noble cause a-t-elle jamais été défendue, une haute inspiration humaine s'est-elle jamais exprimée sans que la France élevât sa voix? Mais, en cela comme en tout, le succès de l'ennemi n'est que partiel et provisoire.

Je dis que ce succès est partiel. Car, de même que sur les champs de bataille et aux poteaux d'exécution meurent toujours des combattants français, de même la pensée et l'âme de la France sont toujours représentées dans le camp de la liberté. Vous en fournissez une preuve, puisque "France For Ever", 1'"École des Hautes Études Libres", le "French American Club", le "Free French Relief Committee", sont aujourd'hui présents à la magnifique réunion organisée par "Freedom House", pour ouvrir la " Semaine de la France Libre ".

Je dis aussi qu'en abattant la France l'ennemi n'a remporté qu'un succès provisoire. Car, c'est un fait qu'au plus profond de la nation française se rallume la flamme guerrière et que les mensonges de l'ordre nouveau y ont perdu la partie. Nous sommes sûrs, aujourd'hui, que si la guerre et la paix doivent être gagnées, elles le seront avec la France.

Oui, la France, qui fut d'abord écrasée à l'avant-garde, sera un élément capital des chocs qui décideront de tout. Oui, la France apportera le concours de son génie à l'édifice que le monde reconstruira sur les ruines.

Oui, l'espérance de la France est celle-là même que M. Wendell Wilkie a définie par ces mots admirables : "Nous pouvons, si nous le voulons, faire que ce qui nous paraît le cri d'agonie de notre époque devienne les douleurs d'enfantement d'un ordre nouveau et meilleur."

source : mediaslibres.com
Front de l'est
Front sud
La IVe armée blindée allemande commence son offensive le long de la rive ouest du Don, avec pour but de faire jonction avec la VIe armée, qui avance vers l'est depuis Kharkov.
L'objectif est d'établir une tête de pont au travers du Fleuve dans la région de Kalach, puis de continuer sur Stalingrad.
Cependant, les fortes pluies et le manque d'essence ralentis l'avance, permettant aux soviétiques de retraiter leurs armées sans dommages.

La Ie armée blindée travers le fleuve Donets, mais les forces soviétiques ont évités l'encerclement et se retraitent en ordre

Photo du journal allemand de propagande Signal. La légende de l'époque est la suivante
"Une des routes vers l'Est"

source : wikipedia, onwar.com, Worldwar-2.net, barbarossa (photo)
Front d'Afrique du nord
Le général Auchinleck donne l'ordre au XXXe corps de préparer une action pour capturer les crêtes de Tel el Eisa et Tel el Makh Khad, pour ensuite pousser sur Deir el Shein et faire des raids sur l'aérodrome d'El Daba. La 9e division australienne et le 44e Royal Tank Regiment doivent capturer Tel el Eisa, et la 1ere division sud africaine avec 8 chars en support doit capturer Tel el Makh Khad.
Pendant ce temps, le XIIIe corps doit empêcher les troupes mobiles de l'axe de renforcer le secteur de la côte

L'attaque doit commencer le 10 juillet.

source : wikipedia

Front de Méditerranée
Les bombardiers de l'axe attaquent à nouveau le port de La Valette, les bases de Micabba et de Luka, sur l'île de Malte.

source : guerre-mondiale.org, Worldwar-2.net
Front de Chine
Le général Bissell prend la tête des forces aériennes américaines en Chine. Son second est le général  Claire Chennault, ancien commandant de l'american volunteer group, les tigres volant, dissous 3 jours auparavant.

source : wikipedia, guerre-mondiale.org
undefined Atlantique nord
Le U571 coule le pétrolier américain J.A. Moffett, Jr. au sud est de Tennesse Reef, dans le détroit de Floride.

Mer de Barents
Le U255 coule le cargo américain Olopana, issu du convoi dispersé PQ-17, à l'ouest de la baie de Moller, en Nouvelle Zemble

Mer de Bismarck
Le sous-marin américain USS S-37 coule le cargo japonais Tenzan Maru au large de la nouvelle-bretagne.

source : UBoat.net, Hyperwar
en France, la 9e ordonnance allemande interdit aux Juifs de la zone occupée de fréquenter les établissements publics.

source : guerre-mondiale.org

Commenter cet article