Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10 Mai 1942

Publié le par Fix






Affiche de Vichy sur la fete de Jeanne d'arc du 10 mai 1942

Vidéo d'actualité française du 15 mai 1942 sur la fête de Jeanne d'Arc

source : mémorial de caen (photo), ina.fr
Le général De Gaulle prononce un discours à l'occasion de la fete de Jeanne d'Arc
Mesdames, Messieurs,

Notre réunion d'aujourd'hui sous le signe de Jeanne d'Arc est à la fois la commémoration d'une grande gloire passée, le renouvellement de nos volontés dans la période la plus dure du présent, et le témoignage de notre commune espérance quant à l'avenir de la patrie.

Cette grande gloire, que nous célébrons, fut sans nul doute la plus pure et la plus douloureuse de toutes celles qui forment la France de notre Histoire. Rien ne peut être comparé à la merveilleuse entreprise de cette jeune paysanne française, dont l'ardeur sacrée et le populaire génie suffirent à révéler à elle-même la nation opprimée par l'ennemi et divisée contre elle-même. Rien ne fut plus cruel que l'épreuve traversée par Jeanne d'Arc, épreuve qui commença dès que sa mission sacrée lui imposa de franchir les montagnes des intérêts particuliers, des intrigues et de l'incompréhension, pour trouver l'aide instinctive du peuple, épreuve qui se termina par l'abandon, la calomnie et le martyre dès que le but eut été atteint et la France sauvée.

Le présent est, pour la patrie, au moins aussi terrible que l'était la situation au moment où parut Jeanne d'Arc. Ce qui menace la France aujourd'hui, tout comme au temps de Jeanne d'Arc, ce n'est pas seulement le danger résultant de l'invasion et de la conquête ennemie, mais c'est aussi, et presque surtout, la dislocation nationale, cette sorte de rupture de l'unité et de la cohésion françaises devant la faillite ou la trahison de ceux qu'elle tenait pour ses chefs, cette sorte d'effondrement de la confiance de la nation, en elle-même, en ses alliés, en la cause de la liberté du monde pour laquelle elle aura sacrifié plus qu'aucun autre peuple. Et c'est ce mortel danger qui donne à notre réunion son caractère et sa valeur parce qu'elle atteste la volonté de tous les bons Français, de toutes les bonnes Françaises, qui sont ici, de rester unis, quoi qu'il en coûte, autour de la seule idée qui puisse encore nous rassembler, je veux dire tout simplement l'indépendance et la grandeur de la France.

Mais notre réunion est aussi la preuve de notre espérance. Nous pensons tous aujourd'hui que si la France trouva en elle-même, il y a cinq cents ans, à l'appel de Jeanne d'Arc la flamme nécessaire à son salut, elle peut tout aussi bien aujourd'hui retrouver la même flamme. Et c'est pourquoi, en cette fête de Jeanne d'Arc, célébrée dans la phase la plus dure de cette guerre gigantesque et dans le plus grave moment de l'existence nationale, nous ne voulons rassembler nos esprits et nos cœurs que dans la confiance inébranlable en la destinée de la France éternelle.

source : médiaslibres.com
Front de l'est
Front sud
Le siège de Sébastopol continue, les soviétique disposant de 106000 hommes, 600 canons, 100 mortiers, 38 chars et 55 avions.
De leur coté, les allemands disposent de 204000 hommes, 670 canons, 450 mortiers, 720 chars et 600 avions. L'artillerie allemande déployée étant particulièrement impressionnante puisqu'elle va des canons de 76mm aux canons géant de 800mm sur rails comme les Doras.

De plus, pour lutter contre la marine soviétique de la mer noire ils disposent de 19 torpilleurs, 30 patrouilleurs, 8 navires anti-sous-marin et d'un groupe aérien de 150 bombardiers spécialement entraînés aux opérations anti-navires.

source : Worldwar-2.net
Front de Méditerranée
Le Maréchal Kesselring déclare que l'île de Malte est neutralisée. Cependant, pour la première fois, l'aviation de l'axe est dépassée en nombre le même jour par les avions de la RAF au dessus de la forteresse britannique, perdant 12 avions contre 3 spitfires.
Cette victoire britannique marque le tournant dans la bataille aérienne pour Malte, les avions de l'axe étant petit à petit transférés sur le front de l'est.

source : Worldwar-2.net
Front des Philippines
Le général Sharp, commandant les dernières troupes américaines, donne l'ordre de se rendre. Quelques soldats américains vont continuer cependant à mener des actions de guérilla pendant plusieurs semaines

source : onwar.com, Worldwar-2.net
Mer de Corail
A 1h, les croiseurs de l'Amiral Grace rebroussent chemin, maintenant assurés que l'invasion japonaise de Port Moresby n'aura pas lieu, et prennent la direction de l'Australie

A 13h, l'Amiral Takagi fait de même après avoir conclu que les américains sont partis, n'ayant trouvé aucun navire allié malgré l'aide d'hydravion parti de Deboyne. Les navires japonais repartent donc vers Rabaul. L'Amiral Yamamoto, en accord avec la décision de l'Amiral Takagi, donne l'ordre au porte-avion Zuikaku de rentrer au Japon pour y recompleter son groupe aérien, fortement réduit suite à la bataille de la mer de corail.

Mer de Bismarck
Les forces japonaises destinées à l'opération Ry, devant permettre l'invasion des îles de Nauru et Banaba, quittent Rabaul pour rejoindre les autres forces destinées à cette opération.

source : wikipedia, wikipedia

undefined Atlantique nord
Le U333 coule le cargo britannique Clan Skene au milieu de l'Atlantique nord
Le U588 coule le cargo britannique Kitty´s Brook à 35 miles au sud est du cap Sable, en Nouvelle Ecosse, au Canada.

Océan indien
Le cargo britannique Nankin est capturé par le corsaire allemand Thor. Il est envoyé au Japon ou il arrivera sans dommages

source : UBoat.net, scharnhorst-class.dk, fepow-community
uk.gifWinston Churchill met en garde l'Allemagne, prévenant que la Grande-Bretagne utilisera les gaz toxiques sur l'Allemagne, si l'Allemagne fait de même sur l'Union soviétique

source : Worldwar-2.net


Un nouveau camp d'extermination est mis en service à coté de Minsk, en Biélorussie, à coté du village de Maly Trostenets.
Le camp a été construit par 600 travailleurs forcés, juifs et prisonniers de guerre soviétiques, surveillés par des gardes allemands et ukrainiens.
Le but principal du camp est l'extermination de la population juive de Minsk et de sa région, mais plusieurs milliers de juifs autrichiens, allemand et tchèques seront aussi tués par les chambres à gaz mobiles du camp, enterrés ensuite dans des puits par les travailleurs forcés du camp.

source : wikipedia, Worldwar-2.net

Commenter cet article